Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 05 juillet 2009

DNA : Problème de mouches

Kingersheim-Richwiller / Prolifération de mouches
La grogne des élus s'intensifie

 


Dans un communiqué, Jo Spiegel et Vincent Hagenbach, les maires de Kingersheim et de Richwiller indiquent: «La population de Kingersheim, tout comme celle de Richwiller et de Pfastatt, a subi une prolifération de mouches ces derniers mois. Face à cette situation inacceptable, imputable à l'entreprise Carlier production (OEufs Michel), le maire de Kingersheim et celui de Richwiller avaient demandé au préfet qu'il exigeât de l'entreprise l'évacuation des fientes, l'évacuation des poules de deux des quatre bâtiments de l'infrastructure, et la non-réouverture de ces bâtiments tant que la maîtrise de la population des mouches ne serait pas assurée, ainsi que le maintien d'un contrôle sanitaire constant.
La situation, qui reste à ce jour problématique, a conduit les maires de Kingersheim et de Richwiller à envoyer au directeur de l'entreprise un courrier lui indiquant leur intention de demander au Préfet la fermeture anticipée de l'entreprise dans les meilleurs délais.»
Voici le texte de ce nouveau courrier adressé au directeur de Carlier production: « Nous voulions vous faire part de notre colère, partagée par de trop nombreux concitoyens comme par les habitants des communes voisines, suite à la prolifération continue des mouches issues de l'entreprise « les oeufs mâtines » et ce depuis le 24 avril dernier. Nous avons compris désormais qu'en la matière le mal était fait, même si récemment vous avez tenu compte des prescriptions des services vétérinaires en matière de nettoyage et désinfection.
Les mouches actuelles seraient en effet le produit 2e voire 3e génération des larves issues de votre entreprise qui auraient, aujourd'hui, trouvé d'autres sites de reproduction que le seul poulailler. Les mouches risquent donc de continuer à proliférer en fonction notamment des conditions météorologiques.
Nous condamnons la légèreté et l'inconséquence dont les dirigeants de l'entreprise ont fait preuve en matière de respect des normes d'hygiène, conduisant, par deux fois en trois ans, à la prolifération intolérable et durable des insectes. Nous désapprouvons les méthodes d'élevage intensif des « oeufs mâtines », d'un autre temps, indignes, cruelles et à l'origine de nuisances insupportables.
Nous désapprouvons le fonctionnement d'une entreprise qui place le profit et la rentabilité économique au-dessus de toute autre considération. Nous déplorons enfin le laisser-aller des dirigeants d'une entreprise qui se sait condamnée à l'échéance 2012 faute de disposer des moyens nécessaires à la remise en conformité obligatoire de ses installations.
Nous vous informons que nous allons solliciter le Préfe,t seul habilité à intervenir, s'agissant d'une installation classée, et à procéder à la fermeture anticipée et aussi rapide que possible de votre entreprise. Le député-maire de Pfastatt, Francis Hillmeyer, et le maire de Wittenheim, Antoine Homé s'associent à cette démarche. Nous soutiendrons par ailleurs toute manifestation de riverains ou de partenaires économiques dont l'objet irait dans le même sens ».

08:18 Publié dans A la M2A | Lien permanent | Tags : wittenheim, camsa, kingersheim, richwiller, homé | |  Facebook | |