Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 novembre 2009

L'Alsace : Stèle des mineurs : tout est prêt pour l'implantation

Wittenheim Stèle des mineurs : tout est prêt pour l'implantation

 

Les différents partenaires du projet ont trouvé un accord sur le lieu. Photo Laurent Schneider


Le mémorial des mineurs et le Chemin de la mémoire seront implantés à l'entrée du carreau Théodore, à Wittenheim.

À présent, le projet d'implantation du mémorial des mineurs et du Chemin de la mémoire, mur des noms des 800 mineurs décédés au fond de la mine, est totalement abouti.

Toutes les parties prenantes au projet se sont retrouvées cette semaine dans les locaux de K + S Kali France au carreau Théodore autour du maire de Wittenheim Antoine Homé et de Rémy Schonecker, président de l'Association pour la sauvegarde du chevalement Théodore, pour préciser le lieu de l'implantation et pour donner les accords et avis favorables nécessaires.

Deux sculptures

Rappelons que le projet a été initié par l'Association de sauvegarde du chevalement Théodore, qui assure aussi le financement des deux sculptures, 33 727 EUR pour le Chemin de la mémoire et 50 000 EUR pour la stèle. Valérie Gerrer Hug de Mulhouse est l'artiste graveuse sculptrice qui réalise le monument. Au printemps dernier, l'association s'était d'ailleurs inquiétée : « Nous avons la stèle, mais nous n'avons pas de lieu d'implantation ».

Antoine Homé a rappelé que « la sauvegarde du patrimoine minier et industriel en général est une priorité de la Ville... À partir de là, celle-ci devient partenaire de l'association, en se portant acquéreur du terrain d'emprise du monument, 8,70 ares, et en garantissant son aménagement ».

Ce terrain est situé à l'entrée de l'ancien carreau Théodore. Il s'agit d'une partie du parking actuel de l'entreprise K + S Kali France, qui sera évidemment clôturée. Jean-François Rocchi, liquidateur de l'EMC, Entreprise minière chimique, s'est pour sa part engagé à céder le terrain nécessaire à l'implantation du monument pour l'euro symbolique. « Je suis heureux que ce projet ait pu aboutir et je me fais un devoir d'accepter la cession du terrain. Je remercie le locataire K + S Kali France, qui consent aussi à la réalisation du projet. »

Joël Fiorani, directeur de K + S Kali France, a précisé que l'actionnaire allemand a donné un avis favorable pour la réalisation du projet. « Il a rappelé que les premiers investissements pour les forages ont été réalisés lorsque l'Alsace était allemande et que probablement sur le mur des noms figureront aussi des noms allemands. »

Rémy Schonecker, dans un premier temps, et Maurice Haffner, dans un second, ont remercié la Ville au nom de l'ensemble des mineurs. « Ce lieu deviendra un site emblématique du patrimoine minier qu'il faudra relier aux deux autres que sont Rodolphe et Joseph-Else par la Route de la potasse. » René Giovanetti, ancien cadre des MDPA, récemment nommé délégué communal à la mémoire minière, également présent à la réunion, pilotera ce projet pour la Ville. Il devrait entrer dans la phase de réalisation concrète en mai 2010.

L.S.

14:22 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, patrimoine, association, bassin potassique | |  Facebook | |

jeudi, 05 novembre 2009

DNA : Mémorial des mineurs

Wittenheim / Carreau Théodore
Le mémorial des mineurs en 2010

 

Les différents partenaires se sont retrouvés hier sur le carreau Théodore pour présenter le projet. (Photo DNA-Marc Rollmann)
Le projet de monument à la mémoire des 800 mineurs MDPA morts au fond se concrétise. Une stèle, sculptée par l'artiste mulhousienne Valérie Gerrer, s'intégrant dans un Chemin de mémoire, sera aménagée l'an prochain au pied du chevalement Théodore récemment restauré.

Le maire de Wittenheim l'a confirmé hier: EMC, le propriétaire du carreau Théodore va céder pour l'euro symbolique à la commune le terrain sur lequel prendra place le futur Chemin de mémoire comprenant quatre stèles portant les noms des 800 mineurs. « Un projet partenarial», a rappelé Antoine Homé hier lors de sa présentation en insistant sur l'attachement de la Ville à la sauvegarde et à la transmission de la mémoire minière. « Il réunit l'Association de Sauvegarde du Chevalement Théodore, EMC, la société K+S Kali Wittenheim, qui occupe les lieux, l'artiste Valérie Gerrer, et la Ville ». Coût de l'opération  : « 33 000 € pour le Chemin de mémoire, payé uniquement par souscription, et 50 000 € pour le mémorial financé par les communes du bassin potassique à l'exception de Bollwiller, la région, le département et l'État », indique Maurice Haffner, de l'ASCT. « Cela peut sembler une somme importante, mais c'est peu pour 800 morts ».
La Ville prendra ensuite à sa charge l'aménagement paysager du Chemin. Concrètement, le monument comprendra une sculpture en pierres, oeuvre de Valérie Gerrer, à laquelle on doit déjà le mémorial des Malgré-Nous à Wittenheim. « Il y aura une partie arrondie (reliée à un chevalement, NDR) représentant les anciennes poulies d'extraction que j'illustre avec des éléments symboliques  : un portrait de mineur et la cigogne des MDPA », expose l'artiste.
Y figureront aussi le nom des différents puits et la mention "A nos Morts / 1904-2004". « Il est important que cette mémoire reste sur Wittenheim », a souligné Maurice Haffner tandis que Rémy Schenecker, également de l'ASCT, a rappelé que le projet traduisait une demande des mineurs eux-mêmes. Restera ensuite à animer le site, notamment à travers le projet de musée.
Le mémorial Théodore, qui pourrait être inauguré en mai 2010, s'intégrera à terme dans la Route de la Potasse, aux côtés du carreau Rodolphe et de la salle des pendus de Joseph Else - Route sur laquelle l'association fédératrice des Enfants de la Potasse souhaite voir les grandes collectivités s'engager.


G. G.

09:33 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, patrimoine, bassin potassique | |  Facebook | |

vendredi, 16 octobre 2009

L'Alsace : Wittelsheim Manifestation contre la fermeture du bureau de « L'Alsace »

Wittelsheim Manifestation contre la fermeture du bureau de « L'Alsace »

 

Des élus et de nombreux habitants de tout le Bassin potassique sont venus dire leur attachement au bureau du journal « L'Alsace », hier matin, à Wittelsheim. Photo Edouard Cousin


Entre 150 et 200 personnes ont participé à une action de protestation, hier matin, en face du bureau du journal « L'Alsace » à Wittelsheim. Cette manifestation, à l'appel du syndicat Filpac CGT du groupe « L'Alsace-Le Pays », avait pour but de réclamer le maintien du bureau de notre quotidien, appelé à fermer ses portes d'ici la fin de l'année 2009.

De nombreux élus du Bassin potassique, le conseiller général Pierre Vogt, son prédécesseur Charles Wilhelm, des maires et adjoints de Wittelsheim, Staffelfelden, Wittenheim, Pulversheim et Bollwiller sont venus participer au mouvement.

Le maire de Wittenheim et conseiller régional, Antoine Homé a estimé que la présence de « L'Alsace » dans le secteur était « une forme de service public ». Se réjouissant de la présence d'élus de toutes sensibilités politiques, il a estimé que cette manifestation s'inscrivait « dans l'esprit du Bassin potassique, une terre de lutte et de mobilisation ».

Yves Goepfert, premier adjoint à Wittelsheim, a ajouté : « On tient à notre journal qui fait partie de la ville ».

Même constat de Charles Wilhelm : « L'Alsace fait partie de notre vie. On y vient quand on a un petit problème à régler ». Et d'Antoine Martinken, représentant la commune de Bollwiller, de souligner : « Cette agence est un point de chute, un point de rencontre, un point de conseil... »

É.C.


09:10 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : bassin potassique, wittelsheim, alsace, région | |  Facebook | |

jeudi, 09 juillet 2009

DNA : Lycée Zurcher

Wittenheim / Lycée Amélie-Zurcher
Antoine Homé écrit à la Région

 


Antoine Homé, maire de Wittenheim, a envoyé un courrier à Adrien Zeller, président de la Région Alsace.
« La fermeture d'une classe de seconde générale est programmée au lycée Amélie-Zurcher de Wittelsheim pour la rentrée 2009. Cette classe supprimée à Wittelsheim serait transférée dans un lycée mulhousien. Cette fermeture entraînerait une chute des effectifs en classe de 1re. Cela provoquerait la disparition des options et diminuerait d'autant l'attractivité du lycée général. A terme, la pérennité de l'établissement pourrait être menacée. La reconversion fragile du Bassin potassique ne peut se passer d'un lycée complet, avec toutes ses filières, professionnelles, technologiques et générales. Le lycée de Wittelsheim est le seul lycée d'enseignement général du Bassin potassique. Il résulterait de cette décision la nécessité de transporter des élèves du secteur vers Mulhouse. Or, Wittelsheim souffre d'une faible desserte en transports publics. De plus, il est question d'y supprimer l'arrêt TER. Enfin, les transports ne sont remboursés que pour les élèves de moins de 16 ans, d'où un surcoût pour les familles. Ce lycée polyvalent a pour vocation de donner une formation diplômante de qualité et de proximité. C'est pourquoi, je souhaite que la Région Alsace intervienne afin que cette classe de seconde soit préservée et que la pérennité à long terme du lycée Amélie-Zurcher de Wittelsheim soit assurée ».

12:09 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : homé, bassin potassique, région, lycée | |  Facebook | |