Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 avril 2010

L'Alsace : mise en place des commissions à la Région

Conseil régional « Mobiliser l'ensemble de nos moyens »

 


Pour sa 2e séance, Philippe Richert, président de la Région Alsace, a installé14 commissionset leurs présidents. Deux nouveaux pôles voient le jour :Compétitivité régionale et Aménagementet développement durable.

« L'organisation qui vous est proposée répond à un double objectif de lisibilité de notre action et d'efficacité de nos méthodes de travail », a annoncé Philippe Richert au début de la séance plénière, hier matin. Les négociations techniques avec les présidents de tous les groupes, terminées la veille de cette présentation, ont abouti à la mise en place de 14 nouvelles commissions, soit deux de plus que la mandature précédente (lire ci-dessous).

Deux nouveaux pôles encadrent quelques commissions sous deux thématiques, Compétitivité régionale et Aménagement et développement durable. À leur tête, le président du conseil régional a nommé respectivement François Loos et Antoine Herth, deux députés bas-rhinois UMP. Une nouvelle architecture qui a soulevé les interrogations des groupes d'opposition.

Oppositionsur les présidents

Antoine Homé, président des élus Socialistes et Démocrates, a déploré l'absence d'élus de Sud Alsace parmi les présidents de commissions, soulignant ironiquement celle d'Arlette Grosskost, tête de liste de Majorité Alsacienne dans le Haut-Rhin, « qui a disparu corps et bien ». Pour Europe Écologie Alsace, Antoine Waechter a critiqué « l'éclatement » de la politique régionale à travers les commissions, qui perdrait en lisibilité pour les Alsaciens : selon lui, « le conseil régional doit attacher sa charrue à une étoile ». Quant à Patrick Binder, l'ajout de nouvelles commissions est « une véritable confusion des genres ».

Face à ces réactions, Philippe Richert, qui appelait à « mobiliser l'ensemble de nos moyens », a souligné « l'efficacité » de ce dispositif, qui permettrait de « viser plus de transversalité sur des politiques ambitieuses et globales ». Plus politique, il a aussi affirmé qu'il quittera le Sénat lorsque « le vote de la décentralisation sera terminé », répondant ainsi à la question d'Antoine Homé qui lui demandait s'il rejoindrait le gouvernement lors du prochain remaniement ministériel.

Au moment de délibérer, le vote du règlement intérieur a été adopté à l'unanimité. La composition des commissions également, contrairement à l'élection des présidents des commissions, qui a rencontré l'abstention de tous les groupes d'opposition.

Sailesh Gya

09:14 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : alsace, région | |  Facebook | |

dimanche, 04 avril 2010

DNA : Communiqué SAIC et Hymer France

Réaction / Groupe des élus socialistes et démocrates
Hymer et SAIC Velcorex

 

Dans un communiqué, Antoine Homé indique, pour le groupe des élus socialistes et démocrates du Conseil régional  :
« La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Mulhouse a prononcé la liquidation des entreprises Hymer et SAIC Velcorex Concord. Deux entreprises et 320 emplois ont été rayés de la carte du Sud Alsace.
Nous, élus du groupe socialistes et démocrates du Conseil régional, regrettons qu'aucun projet de reprise n'ait pu aboutir à temps pour éviter les liquidations et sauvegarder des emplois dans un bassin déjà fortement touché par la crise structurelle et conjoncturelle que traverse l'économie alsacienne.
Nous nous associons à la détresse des salariés, et de leur famille, qui viennent de perdre leur emploi et leur entreprise. Beaucoup de ces salariés avaient effectué l'ensemble de leur carrière professionnelle dans ces entreprises.
Nous souhaitons que les projets de reprises ou de continuation puissent aboutir afin de pouvoir sauvegarder un maximum d'emploi sur les sites.
Nous demandons également que la Région, en collaboration avec les services de l'Etat, et notamment la Maison de l'Emploi et de la Formation du pays Thur Doller, mette les moyens nécessaires afin que le suivi et l'accompagnement des salariés soient correctement accomplis et qu'une reconversion professionnelle soit possible pour l'ensemble des salariés des deux entreprises ».

10:32 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : alsace, emploi, région | |  Facebook | |

mardi, 16 mars 2010

L'Alsace : « Mobiliser autour des forces de progrès »

Antoine Homé (PS) : « Mobiliser autour des forces de progrès »

 


«Le résultat constitue un très bon score pour la liste soutenue par le PS, cela valide notre stratégie de rassemblement. On voit qu'une nouvelle majorité est possible en Alsace par un rassemblement plus large avec Europe écologie.

Le contexte d'abstention importante nous conforte dans l'idée qu'il faut mobiliser autour des forces de progrès qui peuvent redonner des perspectives, de l'espoir aux Alsaciens. »

07:33 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : alsace, régionales | |  Facebook | |

mercredi, 03 mars 2010

L'Alsace : Développement touristique dans la Bassin Potassique

PS : « Il faut tirer les leçons du fiasco du Bioscope »

 


Jacques Bigot et Antoine Homé, les deux têtes de liste du PS aux régionales, veulent remettre à plat le projetde développement touristique autour de l'Écomuséeet du patrimoine minier.

Le jugement est sans appel : « Le Bioscope est un fiasco, le concept n'est pas bon. Ce n'est plus le projet initial autour de la santé. Il faut que l'ensemble des élus ait le courage de reconnaître l'erreur », ont souligné Jacques Bigot et Antoine Homé, hier à Feldkirch, lors d'une réunion électorale consacrée au développement économique du Bassin potassique par la valorisation touristique du patrimoine minier et la relance de l'Écomusée d'Alsace à Ungersheim.

« Si nous arrivons aux affaires, nous changerons de politique, nous arrêterons la fuite en avant », ont-ils souligné. Mais Jacques Bigot est moins catégorique que ses futurs alliés d'Europe Écologie Alsace qui prônent la fermeture du parc de loisirs consacré à l'environnement ouvert en juin 2006 et qui a attiré 100 000 visiteurs seulement la saison dernière. « Si on ferme le Bioscope, cela coûtera de l'argent et ne réglera rien ». La tête de liste socialiste prône un audit et une remise à plat d'un projet touristique « attractif et économiquement viable ».

« La culture ouvrière alsacienne »

Premier objectif : « Aboutir à un accord politique » entre les trois partenaires publics (Région, Département et Communauté d'agglomération de Mulhouse).

Antoine Homé plaide pour un « projet local » à bâtir avec les associations de protection du patrimoine minier. « Le village de loisirs de Pierre & Vacances n'a pas sa place dans ce projet qui doit reposer sur l'économie sociale et solidaire ». Le maire de Wittenheim prône le développement d'une « hôtellerie familiale de qualité ». Il envisage une « reconversion partielle » du Bioscope par l'implantation du projet Domaine Nature, le centre de loisirs de plein air pour handicapés et leurs familles proposé depuis plusieurs années par Jacky Lechleiter.

Jacques Bigot a indiqué une nouvelle voie à suivre : « La droite a longtemps sublimé l'Alsace rurale avec ses châteaux et ses cigognes, il est temps de se préoccuper aussi de la culture ouvrière alsacienne. »

A. D.

14:12 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : alsace, régionales, bigot, homé | |  Facebook | |