Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 janvier 2010

Trelleborg à Cernay : Jacques Bigot à la rencontre des salariés

Trelleborg à Cernay : Jacques Bigot à la rencontre des salariés


Mercredi 13 janvier 2010, Jacques Bigot, tête de liste aux élections régionales, a rencontré les salariés de l'usine Trelleborg de Cernay accompagné d'Antoine Homé, Maire de Wittenheim et Conseiller Régional. Cette visite de terrain faisait suite à celles déjà organisées avec les syndicats d'Hymer France toujours à Cernay et de Clariant à Huningue.

Jacques Bigot a ainsi évoqué la restructuration en cours dans la société qui engendre près de 97 suppressions de poste. Il s'est dit impressionné par le sérieux, la maitrise et le sens des responsabilités des représentants du personnel.

Jacques Bigot et Antoine Homé apportent leur soutien aux salariés de Trelleborg et souhaitent vivement la pérennité du site de Cernay.

09:35 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

lundi, 11 janvier 2010

Jacques BIGOT a rencontré les syndicats d'Hymer.

Communiqué de presse :

 

Jacques BIGOT tête de liste aux élections régionales, accompagné d'Antoine HOMÉ, maire de Wittenheim et conseiller régional ont rencontré les responsables syndicaux de l'usine Hymer  France à Cernay.

 

Ils ont fait le point sur la situation inquiétante pour les 190 salariés de l'entreprise et ont notamment débattu des derniers évènements en date sur le site de Cernay.

 

Jacques BIGOT s'est particulièrement étonné du manque de concertation entre la Direction et les représentants syndicaux et regrettent que malgré les signaux d'alerte envoyés depuis 2005 par les représentants du personnel, les pouvoirs publics n'aient pas pu anticiper la situation actuelle.

 

Jacques Bigot  a été impressionné par l'engagement et l'attachement des salariés à leur entreprise et entend suivre l'évolution de ce dossier.

 

L'Alsace ne peut pas rester indifférente à la situation d'une entreprise implantée ici depuis 1970. Elle a procuré à ses actionnaires une grande satisfaction financière durant des années.

 

Aujourd'hui, la stratégie de ce groupe allemand consiste à abandonner cet outil de production au mépris de l'avenir des salariés avec lesquels aucun dialogue n'a été institué.

 

 

Jacques BIGOT

Tête de liste régionale et départementale du Bas-Rhin

 

Antoine HOMÉ

Tête de liste départementale du Haut-Rhin

10:07 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : régionales, élection | |  Facebook | |

dimanche, 20 décembre 2009

L'Alsace : ça se raconte

Ça se raconte Une passerelleau nom d'Adrien Zeller ?

 

Antoine Homé et Jean-Pierre Baeumler. Photo J.-M. Loos

Homé-Baeumler heureux. On ignore ce qui a mis de bonne humeur (voir photo) les deux élus PS, Antoine Homé, tête de la liste haut-rhinoise aux régionales, et Jean-Pierre Baeumler, maire de Thann, qui ne sera plus dans la course, lors de la session au conseil régional.

Il y a même eu un moment de complicité entre majorité et opposition, quand le Cernéen Jean-Paul Omeyer a annoncé que « l'équipe de France féminine de handball venait de se qualifier pour la finale du championnat du monde, avec dans les buts Cléopâtre Darleux ». « Elle est de Wittenheim ! », a rebondi le maire de la commune, Antoine Homé. Et tous ont applaudi !

 

Yolande Baldeweck


09:10 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : alsace, région, wittenheim | |  Facebook | |

samedi, 19 décembre 2009

DNA : L'opposition s'oppose

Politiques urbaines
L'opposition s'oppose

 


La Région consacrera en 2010 près de 8,2 millions d'€ à ses politiques de la ville, que ce soit pour les contrats urbains de cohésion sociale, la rénovation urbaine et la réhabilitation du logement social en basse consommation. Le maire de Wittenheim Antoine Homé (PS) les juge « insuffisantes », estimant que la collectivité « ignore le fait urbain » alors que les « villes sont au coeur de l'aménagement du territoire ». Martine Binder (FN) fustige elle cette « politique funeste » vue comme de « l'acharnement thérapeutique ». La vice-présidente en charge du dossier Arlette Grosskost et le président André Reichardt insistent sur les interventions en matière d'efficacité énergétique dans les quartiers. Ils soulignent aussi que les villes socialistes telles que Wittenheim et Strasbourg ont sollicité et obtenu ces aides régionales. Les Verts, le PS et le FN ont voté contre.


09:05 Publié dans En Alsace | Lien permanent | Tags : région, alsace | |  Facebook | |