Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 mars 2012

Fusion : Centres de Cernay- Wittelsheim

© L'alsace, Lundi le 19 Mars 2012 

 

Pompiers Les centres de Cernay- Wittelsheim ne font plus qu'un

 

Le lieutenant-colonel Gilles Triballier désigne le commandant Gilles Papin, nouveau chef de centre des pompiers de Cernay-Wittelsheim.  Photo Arnaud Viry

 
Comme nous l'annoncions en exclusivité dans nos colonnes le 26 janvier dernier, les centresde secours de Cernayet Wittelsheim ont fusionné. Cette fusiona été officialisée samedi matin. Les 110 sapeurs-pompiers des deux sites sont désormais indissociables, en attendant la création d'une caserne unique d'ici trois ouquatre ans.

Samedi matin, une grande cérémonie s'est déroulée sur la place de la mairie à Wittelsheim, afin d'officialiser la fusion des centres de secours de Cernay-Wittelsheim en un centre de secours unique. Le commandant Gilles Papin, commandant de sapeurs-pompiers professionnels, a pour mission d'assurer les fonctions de chef du centre de secours unique de Cernay-Wittelsheim.

Cette officialisation s'est déroulée sous l'autorité de la sous-préfète de l'arrondissement de Thann, Anne Laparre-Lacassagne, en présence d'officiers, sous-officiers, vétérans, gradés et sapeurs ainsi que de nombreuses personnalités, tels que Dominique Dirrig, président du conseil d'administration du SDIS 68, du colonel Pierre Almand, directeur du service départemental d'incendie et de secours, le commandant Gilles Triballier, chef du groupement centre, François Papirer, président de l'Union Thann et Doller, le capitaine Pascal Niggeman, commandant en second de la compagnie de gendarmerie de Thann, le député-maire Michel Sordi, les conseillers régionaux Jean-Paul Omeyer et Antoine Homé, le conseiller général Pierre Vogt, le maire Denis Riesemann, et des maires des communes environnantes.

Médaille et grades

Avant de promouvoir certains officiers aux grades supérieurs, la sous-préfète Anne Laparre-Lacassagne a remis une médaille d'honneur des sapeurs-pompiers, échelon argent, pour 20 ans de service, au lieutenant Stéphane Binder, chef de centre des pompiers de Thann.

Ensuite, le commandant Gilles Triballier, chef du groupement centre, a été nommé au grade de lieutenant-colonel, puis le major Bernard D'Osualdo, adjoint du chef de centre de secours Cernay-Wittelsheim, a été élevé au grade de lieutenant.

Remise de fanion

Après cela, la sous-préfète a installé le commandant Gilles Papin à la tête du centre de secours de Cernay-Wittelsheim nouvellement créé.

Le premier acte de commandement du commandant Gilles Papin a été de désigner ses deux adjoints : le capitaine Laurent Marck et le lieutenant Bernard D'Osualdo. La section des jeunes sapeurs-pompiers de Staffelfelden-Wittelsheim, présente dans les rangs, s'est vue remettre par le lieutenant François Papirer, président de l'Union Thann et Doller, un fanion qui sera désormais son emblème.

Pour conclure cette cérémonie, le commandant Gilles Papin a intégré dans les unités opérationnelles quatre jeunes sapeurs-pompiers de la section JSP de Staffelfelden-Wittelsheim, qui ont réussi l'examen du brevet de cadets. Il s'agit de Manon Jaegly, Ossama Rachik, qui intègrent le centre de secours de Cernay-Wittelsheim, et d'Aurélien Lapp et Yann Radiguet, qui intègrent le centre de première intervention de Staffelfelden.

 

© Dna, Dimanche le 18 Mars 2012 / Thann

 

Cernay Le centre de secours unique existe !

 

Les personnalités qui ont officialisé la naissance du centre de secours de Cernay-Wittelsheim.
De puis hier, c'est officiel : le centre de secours de Cernay-Wittelsheim a été créé par le préfet du Haut-Rhin, en attendant la construction d'une nouvelle caserne commune.

L'idée était dans l'air depuis quelque temps (DNA du 9 février) : une cérémonie sur le parvis de l'église de Wittelsheim a officialisé hier la décision du préfet Alain Perret, représenté par la sous-préfète de Thann-Guebwiller Anne Laparre-Lacassagne. Un nombre impressionnant de personnalités a assisté à cette naissance, autour de Dominique Dirrig, président du conseil d'administration du SDIS 68, et du colonel Pierre Almand, directeur du Service départemental d'incendie et de secours. Citons les conseillers régionaux Jean-Paul Omeyer et Antoine Homé, le conseiller général Pierre Vogt, le député-maire de Cernay Michel Sordi, le maire de Wittelsheim Denis Riesemann, les maires des communes de Wattwiller, Uffholtz, Staffelfelden et Pulversheim, et le lieutenant-colonel honoraire Alphonse Hartmannn, président de l'union départementale des pompiers haut-rhinois.

« Nous avons fait quelque chose d'intelligent »

Le commandant Gilles Papin est à présent l'unique chef du centre Cernay-Wittelsheim ; pompier professionnel, il continue d'assurer les fonctions d'adjoint au chef de groupement centre. Ses deux adjoints sont, pour la section de Cernay, le major Bernard D'Osualdo, qui a été promu au grade de lieutenant, et le capitaine Laurent Marck, pour la section de Wittelsheim.

À l'occasion de cette cérémonie, le lieutenant Stéphane Binder, chef du centre de secours de Thann, s'est vu remettre la médaille d'honneur des sapeurs-pompiers en argent, pour 20 années de service. Enfin, le commandant Gilles Triballier, pompier professionnel, chef du groupement territorial centre, a été élevé au grade de lieutenant-colonel.

« Avec cette fusion, les secours seront mieux assurés durant la journée », a assuré le commandant Papin. Pour lui, cependant, « tout reste à faire, uniformisation des engins et des règles ».

La nouvelle structure qu'il commande sera la quatrième du département en importance, après celles de Mulhouse, Colmar et St-Louis, avec 1 800 sorties par an (dont 1 200 sur Cernay) et 110 pompiers.

Elle bénéficiera de nouveaux locaux, pour un budget global estimé à 5,5 MEUR. « C'est une opération qui est prioritaire », a assuré le président Dirrig. Mais pour l'instant, seul existe le terrain, 3 ha cédés par la commune de Wittelsheim.

La question des interventions en journée, alors que les sapeurs sont au travail, est au coeur de cette restructuration, et le maire de Wittelsheim a rappelé l'époque où elles étaient assurées par le personnel communal et les pompiers des MDPA !

Michel Sordi n'a pas d'état d'âme : « Ce qui a été fait aujourd'hui est quelque chose d'intelligent, au service de nos populations », a-t-il assuré. Même analyse pour la sous-préfète : « Avec le lieutenant-colonel Triballier, nous suivrons ce dossier, avec l'efficacité et l'efficience comme objectifs ».

15:20 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

mardi, 13 mars 2012

Blocage du de Bussang : actualité des DNA du 13/03/2012

Aujourd'hui, de 10h à 12h15 Quelque 200 personnes bloquent le col de Bussang

L’association du massif vosgien (AMV) bloque le col de Bussang depuis 10h15 ce matin. 200 personnes sont rassemblées au milieu de la route, empêchant toute circulation.

L’association du massif vosgien (AMV) organise une manifestation avec blocage de circulation au col de Bussang aujourd’hui de 10 h à 12 h15, en liaison avec les élus des vallées concernées et l’association Thur Écologie et Transports.

L’AMV veut ainsi exprimer son mécontentement devant « l’incapacité des pouvoirs publics à trouver des solutions raisonnables et non coûteuses aux graves problèmes de circulation dans le massif ».

Et l’association veut aussi interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur leur position quant à un schéma cohérent et durable de la circulation des poids lourds dans le massif vosgien.

Quelque 200 personnes, dont des élus de la vallée de Thann, jusqu'à Kruth et Urbès, sont rassemblées au col et ont bloqué la circulation à partir de 10h15.

Quelques drapeaux ont été déployés par les militants d'Europe Ecologie Les Verts. Parmi les manifestants, on note la présence d'Antoine Homé, maire et conseiller régional, tête de file des socialistes dans le Haut-Rhin, Jacques Muller, ancien sénateur et maire, membre d'Europe Ecologie Les Verts, François Tacquard, président de la communauté de communes de St-Amarin et un des organisateurs de cette action.

Des gendarmes sont disposés tout au long de la route, dans la vallée, jusqu'au col. A 10h20, quelque voiture et quelques camions étaient bloqués. L'action doit durer jusqu'à 12h15 environ.

15:07 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

Cernay/Wattwiller : Un magnifique match de handball

Antoine Homé au match Cernay/Wattwiller dimanche 11 marsSamedi soir, j'ai assisté à la victoire de Cernay/Wattwiller contre le leader Villeurbanne. Un magnifique match de handball dans une ambiance formidable.

 

 

 

MATCH AH.JPG

15:03 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

mercredi, 22 février 2012

Antoine Homé auprès de l'entreprise de démolition FERRARI

© Dna, Mercredi le 22 Février 2012 / Mulhouse

 

Wittelsheim Ferrari Démolition : opération séduction

 

Un des groupes, guidé par Arnaud Sengelin, au centre, bras levé.
L'entreprise Ferrari Démolition a réalisé une vaste opération de communication sur son site de recyclage, sur le thème « démolition et développement durable ».

Il fallait oser : ce fut une réussite totale, tant par le nombre de personnes présentes que par la force des messages transmis.

S'y ajoute la qualité de la réception, ce qui n'était pas gagné d'avance dans un tel site.

Situé en bordure de la RN66, à l'angle avec la route de Reiningue, il faut en principe montrer patte blanche pour y entrer, et seuls les professionnels y accèdent.

La capacité de recyclage pour ce centre est de 150 000 t par an

Les responsables ont guidé des visites par petits groupes ; ainsi, Arnaud Sengelin, adjoint d'exploitation, a montré les différents systèmes de recyclages pour ce centre, dont la capacité est de 150 000 t par an.

Les produits traités sont issus des chantiers de démolition de l'entreprise (c'est justement la démolition de deux immeubles dans le quartier Bel-Air de Cernay qui avait inspiré cette opération), ainsi que des déchetteries.

In fine, les refus de tris ne représentent que 0,5 % des volumes : ils sont acheminés sur le site d'enfouissement de Retzwiller. Il faut noter que Ferrari emploie des personnes en insertion (30 000 h depuis l'ouverture), ce qui peut déboucher sur des formations et des emplois pérennes, 22 jusqu'à présent.

Dans son intervention, Yvan Fabret, directeur de Ferrari, a présenté les « solutions Ferrari », qui produit des matériaux routiers reconstitués de différentes grosseurs et dont la qualité est soigneusement contrôlée, ce qui permet de se passer des gravières.

Les opérations de désamiantage vont devenir très délicates

« Certains font des trous, nous ont fait des bosses », a-t-il ironisé. L'autre solution, encore à l'étude au plan local et national, est d'apporter des matériaux compatibles à la fabrication de bétons ordinaires.

Un de ses collaborateurs a ensuite indiqué que, lors des travaux de démolition, les opérations de désamiantage allaient devenir très délicates, la législation préventive étant considérablement renforcée.

Denis Risemann, maire de Wittelsheim, a salué « une entreprise qui trouve parfaitement sa place dans le cadre du développement durable ». Antoine Homé, son collègue de Wittenheim, a souligné « la réussite et le savoir-faire de Ferrari ». Jean-Paul Omeyer, vice-président du Conseil Régional, a lancé un message qui ne se perdra pas : « La Région est en capacité de vous accompagner dans vos investissements et vos démarches administratives ». Le mot de la fin pour le député Michel Sordi, lui-même « issu du bâtiment, des gravières et du béton ».

« La crise de méfiance des produits recyclés est derrière nous » (Michel Sordi)

Pour lui, « la crise de méfiance des produits recyclés est derrière nous, la confiance positive doit suivre ». Un sympathique buffet a ensuite comblé les invités.

18:34 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |