Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 juillet 2008

DNA et L'Alsace : L'inauguration de la pergola

Wittenheim / Maison de retraite
La fête d'été sous la pergola

 


Une pergola dans les jardins de la maison de retraite. (Photo DNA)
L'Association des amis de la résidence Les Vosges présidée par Christiane Kliber poursuit ses actions en faveur du bien-être des résidants de la maison de retraite.

Ainsi, le maire Antoine Homé, son adjoint aux personnes âgées Albert Haas, le Dr Philippe Weber de nombreux élus et amis de la maison se sont retrouvés en compagnie des seniors pour inaugurer une superbe pergola, financée par l'Association des amis de la résidence Les Vosges. Une agréable fête d'été, musique et collation ont agrémenté cette inauguration. Quant au ruban tradition, il a été coupé par le père de feu Paul Zwingelstein, ancien maire de Wittenheim décédé à 58 ans. Richard Zwingelstein qui porte allègrement ses 93 printemps est le doyen d'une maison qui héberge 67 pensionnaires et fêtera cette année son 20e anniversaire.

Wittenheim
 

L’association les Amis de la maison de retraite Les Vosges, présidée par Christiane Kliber, poursuit ses actions pour améliorer le bien-être des résidents. Ce printemps, elle a fait aménager une superbe pergola dans le jardin, inaugurée récemment. De nombreux résidents ont participé à cette petite fête, aux côtés du maire Antoine Homé et son adjoint Albert Haas, président de l’association de gestion de la maison de retraite. Le ruban tricolore a été coupé par Richard Zwingelstein, père de l’ancien maire Paul Zwingelstein, un alerte nonagénaire doyen d’une maison qui héberge 67 pensionnaires et qui fêtera cette année son 20e anniversaire.

15:19 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

vendredi, 04 juillet 2008

L'Alsace et DNA : Conseil Municipal du 30 juin 2008

 


L’école maternelle Charles-Perrault, transformée en crèche, devrait accueillir à terme 60 enfants. Photo Laurent Schneider

Près d’une trentaine de points étaient à l’ordre du jour de la dernière séance du conseil municipal avant les vacances. L’augmentation du prix de l’eau a fait débat et il a été question de la nouvelle affectation de l’école Perrault.

Tarifs et prix de l’eau : Les tarifs de l’école de musique pour la saison 2008/2009 ont été augmentés de 3 % pour les élèves de Wittenheim, Mulhouse et Ruelisheim et de 5 % pour les élèves des autres communes. Les élus ont également adopté les nouveaux tarifs de la salle Gérard-Philipe, notamment les tarifs temporaires promotionnels pour cet été, la réorganisation et l’actualisation des tarifs du thé dansant mensuel organisé par la ville.L’évolution du prix du m3 d’eau pour le second trimestre 2008, suite à une augmentation de la redevance d’assainissement de 5 % décidé par la Camsa, a provoqué un débat assez vif entre Maurice Haffner et le maire Antoine Homé. S’ajoute à cette augmentation l’intégration de la redevance prélèvement sur la ressource en eau, qui existait toujours, mais qui n’avait jamais été intégrée dans le prix du m3. Ces modifications feront passer le coût global du m3d’eau pour l’usager de 2,3786 à 2,4763 , soit une augmentation de 4,1 %. « Quand arriverons-nous à un lissage de la redevance d’assainissement au niveau de la Camsa afin que tout le monde paie la même redevance ? », interroge Maurice Haffner. « Les communes de Wittenheim et de Staffelfelden ont cédé des réseaux neufs et maintenant nous devons payer la réfection des réseaux des autres ! ». « Nous savons depuis un an que la charge du Sivom de l’agglo ne cesse d’augmenter, nous subissons les conséquences de cette augmentation. Il y a un an tu étais avec nous, lorsque nous nous sommes abstenus avec les élus de Staffelfelden, au niveau de la Camsa, lors du vote de 20 % d’augmentation de charge du Sivom de l’agglo », a répondu Antoine Homé. Le nouveau prix de l’eau a été entériné, les élus des listes Haffner et Pichenel se sont abstenus. Les Bosquet du Roy : Les élus ont donné leur accord pour la signature de l’avenant N° 5 complétant la convention de concession de la Zac Les Bosquets du Roy entre la ville et la SERS, société d’aménagement et d’équipement de la région de Strasbourg. L’objet de cet avenant est d’une part la mise en conformité de la Zac au Plu et d’autre part l’autorisation de l’ouverture à l’urbanisation du lot X. Animation jeunesse : L’adjoint Arnaud Koehl a présenté le schéma d’organisation des animations été 2008. Le budget s’élève à 50 000 . Une équipe d’animation de huit personnes, un directeur et sept animateurs, est opérationnelle. Informations et questions : Les Journées italiennes auront lieu du 25 au 28 septembre. Les élus ont eu droit à une présentation du centre communal d’action sociale, et à des informations sur la situation de la maison de retraite Les Vosges, notamment les travaux réalisés depuis 2005 ou restant à réaliser. Ce dernier sujet a permis à l’adjoint Albert Haas de préciser qu’« on continuera bien à faire la cuisine à la maison de retraite dans des locaux qui ont besoin d’être réaménagés et modernisés », suite à une question de Maurice Haffner. Une autre information concernait la rentrée scolaire 2008/2009, suite à un courrier de l’Inspection académique. D’une part ont été dénoncées certaines contradictions gouvernementales, et d’autre part le temps de travail des Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) a été évoqué. « Depuis le début nous avons pris le parti du maintien des droits acquis des Atsem, celles qui étaient volontaires pour travailler à 75 % resteront à ce taux, celles qui travaillaient à 100 % seront maintenues à 100 % ». Les élus ont aussi pu prendre connaissance du rapport d’activités d’Est Vidéocommunication, du règlement intérieur modifié du conseil municipal et des modifications de l’état des effectifs du personnel communal. Ils ont approuvé la démarche de s’associer à la ville de Mulhouse et aux autres communes de la Camsa pour la fourniture de fioul domestique.

Une crèche d’entreprises

 


A l’issue de cette année scolaire, le groupe scolaire Jules Renard/Charles Perrault n’accueillera plus d’élèves. Le conseil a décidé de désaffecter ces deux locaux et de mettre l’école maternelle Charles Perrault à disposition de l’entreprise les Petits chaperons rouges par le biais d’un bail commercial d’une durée de 9 ans, pour y implanter une crèche multi accueil d’entreprises. Le loyer est fixé à 2000 /mois. Les Petits chaperons rouges se chargent de l’aménagement de la structure. A noter que l’implantation d’un multi accueil d’entreprises dans la zone CCI du Pôle 430 est prévue de longue date et est largement soutenue par les entreprises du secteur. Au départ, une capacité d’accueil de 40 enfants est programmée, le potentiel total étant de 60. Cinq places sont acquises par la Camsa pour l’accueil d’enfants de la ville dont les parents ne sont pas des salariés des entreprises du secteur. « Le multi accueil pourrait fonctionner avant Noël » , précise Antoine Homé. « Qu’adviendra-t-il des bâtiments de l’école Jules-Renard, constituent-ils toujours une option pour le Centre social et familial, subsiste-t-il encore suffisamment d’espace pour ce projet ? » , questionne Maurice Haffner. « Oui, les bâtiments de Jules-Renard sont toujours retenus pour l’aménagement du nouveau CSF, les espaces sont suffisants, nous déciderons cet automne » , répond le maire.

Wittenheim / Conseil municipal
Une eau en hausse, une crèche en plus

 


Une crèche à Charles-Perrault (quartier du Markstein) avant Noël. (Photo DNA)
Dans une salle du conseil surchauffée, la climatisation connaissant quelques soucis, il aura été question, pour l'essentiel, du prix de l'eau, d'un nouvel accueil petite enfance et de sécurité. Quelques propos aigre doux (l'air étouffant peut-être ?), ont émaillé les débats.

Sécurité : d'emblée le maire fait état de statistiques relayées par la presse nationale. La circonscription de Wittenheim/Kingersheim se place en tête des villes de plus de 20 000 habitants concernant le taux de sûreté pour les délinquances envers les personnes. Antoine Homé souriant, « Notre satisfaction doit être tempérée de prudence, nous ne sommes pas à l'abri d'un coup dur, cependant je vois dans ces chiffres les résultats du travail de proximité de la police nationale, celui de la présence des élus sur le terrain, l'action efficace des médiateurs de la ville, le soutien que nous portons aux associations et le comportement civil et citoyen des habitants (...) nous sommes satisfaits mais nous ne baisserons pas la garde... »

« Wittenheim ne fait que subir
les conséquences de
la politique de la Camsa »

 Ces bons résultats suscitent la satisfaction générale des élus. Goguenard cependant, l'opposant Patrick Pichenel s'interroge, « si la situation est tellement brillante, pourquoi prévoir une vidéo surveillance qui coûtera plus de 80 000 € ? »
 Eau : le prix de l'eau augmente de près de 4 %, une évolution due essentiellement à la hausse de la redevance d'assainissement destinée à la Camsa. L'opposant Maurice Haffner s'insurge, « Wittenheim ne fait que subir les conséquences de la politique de la Camsa, nos réseaux ont été remis à neuf par nos soins, nous payons pour d'autres... » L'élu poursuit et interpelle le maire, « Vous vous abstenez lors des votes à la Camsa, ici vous faites adopter une hausse du prix de l'eau... » Antoine Homé lui rétorque, « notre position est ferme, nous sommes intervenus auprès de la Camsa, vous faites montre de démagogie, alors que vous étiez dans la majorité municipale vous avez voté comme nous... » La proposition est adoptée avec cinq abstentions (les groupes Haffner et Pichenel).
 Petite enfance : à l'issue de l'année scolaire, l'école Jules-Renard/Charles Perrault n'accueillera plus d'élèves. Un consortium d'entreprises locales (Cora, Valfleuri, etc) baptisé « Les Petits Chaperons Rouges » envisage de louer les bâtiments de Charles Perrault pour y accueillir de jeunes enfants dont les parents sont salariés dans les entreprises concernées d'une part et aussi d'autres habitants par le biais de la Camsa.
 La capacité d'accueil est de 60 enfants, une première tranche de travaux devrait permettre d'en accueillir 40. Antoine Homé précise que les travaux pourraient débuter dès cet été, l'ouverture de la structure étant prévue avant Noël. « Les Petits Chaperons Rouges » organiseront dans les locaux loués à hauteur de 2 000 € par mois (460 m² pour l'accueil des enfants pour une surface utile de 600 m²), l'accueil des enfants de 2,5 mois à 4 mois, ils se chargent également de l'aménagement de la structure.


Damien Weisbeck

15:32 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

jeudi, 03 juillet 2008

DNA : Ecole de musique

Wittenheim / École de musique
La musique joue portes ouvertes

 


Musiciens et élus, fiers de leur école de musique. (Photo DNA)
En face de la médiathèque municipale, l'école de musique : un concentré de culture sur quelques mètres carrés.

L'école musicale a proposé une journée portes ouvertes, de quoi mieux se familiariser avec « l'une des légitimes fiertés de la ville, au vu de la qualité de l'enseignement prodigué dans ses murs... » selon les mots de Philippe Richert, adjoint à la Culture.
 L'école, dirigée depuis un an par la très dynamique Valérie Seiler, compte dix-sept professeurs, son budget de fonctionnement assuré par la ville se chiffre à 290 000 €.

La musique, « un instrument fort de la politique culturelle de la ville »

 A ce jour, ce sont très exactement 237 élèves, 60 % d'entre eux étant résidants à Wittenheim, le reste provenant des communes avoisinantes, qui fréquentent l'école. Toute la palette instrumentale y est très largement représentée.
 Valérie Seiler a profité de cette journée, riche en démonstrations musicales bien sûr, pour évoquer l'ouverture de l'école de musique vers les établissements scolaires. A cet égard, par le biais du Cucs (contrat urbain de cohésion sociale, anciennement politique de la ville) l'école de musique interviendra dans les écoles par la voix de son orchestre à vent, un projet comptabilisé à 15 000 €. Le très nombreux public présent, dont le maire aura à l'évidence apprécié cette découverte musicale, « un instrument fort de la politique culturelle de la ville... » comme n'a pas manqué de le souligner le conseiller régional Antoine Homé.


 

Contact : École de musique de Wittenheim, à partir de 5 ans ; également cours pour les adultes débutants (Tél: 03 89 53 14 03) ; mail : ecole.musique@ville-wittenheim.fr

15:35 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

mercredi, 02 juillet 2008

L'Alsace et DNA : Inauguration du Skatepark

Wittenheim / Loisirs jeunes
Un skatepark au goût du jour

 


Sur les gradins du nouvel équipement. (Photo DNA)
Christophe Schmitt, président de l'association Esskahuit, qui regroupe des adeptes de skateboard, était on ne peut plus heureux à l'occasion de l'inauguration d'un « skatepark » flambant neuf dans l'enceinte du complexe sportif Léo-Lagrange.

 Le maire Antoine Homé, le conseiller général Pierre Vogt, de nombreux élus et bien entendu les passionnés de skate étaient de la partie pour une inauguration festive et sportive de ce nouvel équipement. C'est à l'instigation du conseil consultatif des jeunes que l'équipement avait été créé en 1998. Jugé obsolète, une rénovation du skatepark s'imposait.
 C'est désormais chose faite. Parfaitement adaptée aux prouesses acrobatiques des rollers, la nouvelle structure a vu le jour moyennant un investissement de 50 000 €. La ville a assumé 20 % du financement, les 80 % restant ont été pris en charge par des subventions de l'État, du conseil général et de Jeunesse et Sports.
 « Nous avons travaillé main dans la main, aujourd'hui le skatepark est un équipement de qualité, propice aux activités de votre association... » En s'adressant ainsi au président Christophe Schmitt, le maire a suscité l'adhésion et l'approbation générale qui devaient être suivies par de spectaculaires démonstrations acrobatiques qui se sont prolongées tout au long de ce week-end inaugural.


D.W.


L’animation se poursuit tout le week-end. Les amoureux de la planche à roulettes sont invités à venir tester ce nouvel équipement. Laurent Schneider

Le skatepark rénové de Wittenheim a été inauguré hier après-midi.

Hier après-midi, les pratiquants de la planche à roulettes étaient nombreux autour et sur le skatepark rénové dans l’enceinte de l’Espace Léo Lagrange, rue du Bonhomme. À l’invitation de l’association Esskahuit et en présence des élus — le maire Antoine Homé, Pierre Vogt, responsable de secteur de la direction départementale de Jeunesse et Sports notamment — ils ont participé à l’inauguration officielle des nouvelles installations du skatepark et, par la même occasion, montré à tout le monde leur savoir-faire en skate.

Créé en 1998

L’équipement avait été créé en 1998, sur proposition du conseil consultatif des jeunes de l’époque. En 2005, les installations initiales avaient été jugées obsolètes par les jeunes pratiquants qui ont eux-mêmes proposé des évolutions. Ils demandaient essentiellement la création d’une plate forme centrale en béton intégrant tous les éléments des voiries et places urbaines, des marches, des rails, une pyramide… En février 2007, le projet avait pris forme, les plans étaient réalisés. Début 2008, les travaux étaient achevés. La minirampe et le quarter de l’ancien équipement ont été conservés. Entre-temps, l’association Esskahuit a été créée. Christophe Schmitt en est le président. La rénovation a coûté 50 000 . La charge financière de la ville s’élève à 20 % de ce montant, le reste du financement a été acquis grâce à des subventions de l’État (par le biais de la politique de la ville), du conseil général et de la direction départementale de Jeunesse et Sports.Le maire et le président de l’association Esskahuit se sont félicités du travail des uns et des autres : « Nous avons travaillé main dans la main et aujourd’hui, le skatepark est un équipement de qualité ».

15:37 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |