Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 septembre 2008

Les époux JAEG : cinquante ans de mariage

Wittenheim Cinquante ans de mariage pour les époux Jaeg

 

Huguette et André Jaeg aiment cultiver leur jardin. Photo Christophe Schmitt

Huguette et André Jaeg ont fêté leurs 50 années de mariage le 22 août, entourés de leur famille et amis.Huguette Jaeg est née le 29 juin 1936 à Mulhouse. Elle a ensuite été employée de bureau aux tissages de Bourtzwiller, puis chef de rayon boucherie-charcuterie dans l’entreprise Coop Alsace.André Jaeg, quant à lui, est né le 6 juillet 1935 à Jungholtz. Il a suivi une formation de boucher-charcutier, qui l’a mené à un métier de boucher d’étal, au sein de la Coop, comme son épouse.Les jubilaires ne se sont pourtant pas rencontrés directement dans un cadre professionnel. C’est en sortant avec des amis, parmi lesquels figurait André, qu’Huguette a connu ce dernier. Ils se sont mariés le 22 août 1958 à Wittenheim, puis se sont installés à Wittelsheim. Serge, leur fils unique, et sa femme Claudine font la joie du couple. Ils donnent aux retraités l’occasion d’être trois fois grands-parents.Depuis 1991, soit quelques années avant la retraite, les époux vivent à Wittenheim. Là, ils passent aussi du temps dans leur jardin. Bien entretenu, celui-ci n’est pourtant pas leur activité principale. En effet, les retraités sont bénévoles dans plusieurs associations, comme Vie libre, où Huguette Jaeg est secrétaire. Lorsqu’ils ne sont pas directement impliqués, ils apportent une aide bénévole précieuse à leur fils, président du FC Sentheim.À l’occasion de leurs noces d’or, les Wittenheimois ont reçu la visite du maire Antoine Homé, de son adjointe Brigitte Lagauw et des conseillers municipaux Christiane-Rose Kiry et Jean Stritmatter. L’Alsace présente à ce couple ses sincères félicitations.


C.S.

10:53 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

mercredi, 10 septembre 2008

Journées italiennes à WITTENHEIM

Dans les DNA :

Wittenheim / Journées italiennes
Claude Barzotti en tête d'affiche

 

Les Claqueurs de fouets du Gruppo Frustratori del Monferrato participeront au grand défilé de dimanche. (Document remis)
C'est désormais un classique : Wittenheim vivra une nouvelle - et pour la 7e - fois les 25, 26, 27 et 28 septembre au rythme de ses Journées italiennes, avec cette année le chanteur Claude Barzotti en « guest star » grand public de luxe. Avant-goût de programme...

Son nom à lui, c'est Barzotti... et pour peu que vous aimiez un tant soit peu la variété aux accents italiens, vous le connaissez forcément. Dans les années 1980, il a vendu 1,5 millions de son single Le Rital. Vendredi 26 septembre, ce fils d'émigrés italiens sera à la Halle au coton pour un concert exceptionnel donné dans le cadre des Journées italiennes, organisées pour la septième année consécutive par la Ville. Et si le vice-consul d'Italie, Giuseppe Staiano, avouait lundi n'avoir encore jamais entendu parler du chanteur, c'est qu'on n'est pas forcément prophète en son pays... fusse-t-il d'origine.

« A la fois une manifestation
culturelle d'envergure et
une grande fête populaire »

 « Ministar 2006 de la chanson », Angélique Marjory assurera la première partie. Chansons « à voix » et reprises entraînantes à connotation latine entrent dans le répertoire de celle qui est « tombée dans la mélodie à l'âge de onze ans ».
 Point d'orgue de ces Journées italiennes 2008, la venue de Claude Barzotti reflète bien l'esprit de la fête qui, comme le résume le maire Antoine Homé, se veut « à la fois une manifestation culturelle d'envergure et une grande fête populaire qui, au fil des ans, s'est ancrée dans la vie wittenheimoise. Fruit d'une coproduction entre la Ville, les associations italiennes et le consulat, elle s'intègre parfaitement dans la politique culturelle ».
 Cette année encore, il est fort à parier qu'Italien ou pas, on viendra de tout Wittenheim, et au-delà de toute la région - les premières réservations bas-rhinoises ont d'ores et déjà été enregistrées - pour participer à la fête.
 Elle démarrera jeudi 25 septembre à 20 h 30 par quelques allocutions - avec notamment la présence du consul d'Italie Alessandro Giovine -, suivies de Bout de bois, une pièce proposée par l'association culturelle Ouver'Thur. Ce conte moderne retracera le parcours initiatique d'un Pinocchio âgé de 128 ans, qui n'a pas su tenir les promesses de ses débuts pétillants et qu'une fée exaspérée renvoie à son état originel de bout de bois... Les écoles de Wittenheim en auront la primeur : elles assisteront à la générale à 14 h 30.
 Le lendemain à 20 h 30, place à la variété, avec Claude Barzotti (ouverture des portes à 18 h 30). « C'est la première fois que nous avons un chanteur de cette renommée », précise l'adjoint à la Communication et aux grands événements, Francis Knecht-Walker. Et le maire de souligner que, si cette venue a représenté pour la commune un effort financier important - la participation de 10 € étant loin de couvrir les frais -, le budget global des Journées italiennes reste stable, autour de 42 000 €.
 Samedi 27 septembre à 20 h 30, des talents plus locaux, mais non moins remarquables, investiront la Halle au coton. « Les professeurs de l'École de musique nous ont proposé de se produire dans des formations constituées pour l'occasion », explique l'adjoint. Le quintette Atouts Vents sera suivi d'un duo piano et chant et d'un trio violon, violoncelle et piano. Au programme, des oeuvres de Bellini, Rossini, Hændel, Vivaldi, Corelli et Enrico Bossi.

Les Claqueurs de fouets
de la province d'Asti
feront une démonstration

 A 22 h 30, les Claqueurs de fouets de la province d'Asti, dans la région du Piémont - que l'on retrouvera le lendemain -, feront une démonstration de leur art, véritable hommage au métier de charretier. « A l'époque, les marchands claquaient leurs fouets pour prévenir les gens de leur arrivée », précise la vice-présidente du COM.IT.ES et cheville ouvrière de l'organisation, Livia Londero.
 Les Journées italiennes se termineront dimanche 28 septembre. A 10 h, Carole Berroir, de l'association Dante Alighieri, donnera salle Albert-Camus une conférence sur le David de Michel-Ange. A 11 h 30, le traditionnel défilé s'ébranlera de la Halle au coton. Dans le cortège : le Gruppo Frustratori del Monferrato (les Claqueurs de fouets), la fanfare Piccola Banda della Rochetta costumée comme à Venise, les Balarins Furlans di Basilea (des danseurs folkloriques siciliens), des motos et quelques petites et grosses cylindrées italiennes (80 véhicules attendus). Gastronomie italienne assurée par les associations, tombola et animation par Gino Sacco ponctueront l'après-midi. A vos agendas !


V.W.

7e Journées italiennes, les 25, 26, 27 et 28 septembre à la Halle au coton. Entrée libre, excepté pour le concert de Claude Barzotti (10 € la place, à régler le soir du concert, possibilité de réservation par retrait d'un bon au Service culturel de la mairie).

10:18 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

mardi, 09 septembre 2008

95 ans de l'USW foot !

Wittenheim / Union Sportive Wittenheim
95 ans d'union sacrée

 

L'US-Wittenheim, l'un des plus anciens clubs de foot alsaciens. (Photo Archives DNA)
Une poignée d'étudiants encadrés par un dynamique instituteur, Charles Schweitz, a jeté en 1913 les fondements de la plus ancienne association sportive de Wittenheim, l'Union sportive.

Le président Bernard Michalak, lointain successeur de Charles Schweitz, vient de convier footballeurs, élus et amis pour commémorer l'événement. Ainsi, le maire Antoine Homé, le député Francis Hillmeyer ou encore le président délégué de la Lafa (Ligue d'Alsace de football), José Esposito, ont-ils été amenés à saluer le parcours de l'USW.
 L'USW, l'un des plus anciens clubs de foot alsaciens, a connu son âge d'or durant l'après-guerre ; en 1948, il a remporté la Coupe d'Alsace et devait alors tenir le haut du pavé du foot régional pendant de longues années.
 Après une période plus difficile, l'USW est à nouveau en pointe. Ainsi, son équipe fanion vient d'offrir un somptueux cadeau d'anniversaire au club : après le titre de champion d'Alsace en division 2 et son premier prix au challenge régional du fair-play, elle accède, à l'issue de la saison 2007/2008, à la Promotion départementale et remporte également la Coupe du Crédit Mutuel du secteur Hardt-Trois vallées.
 On en conviendra, l'avenir s'annonce rieur, le club qui compte 180 licenciés dont 70 jeunes est assurément bien reparti pour porter haut les couleurs du foot wittenheimois.
 Toujours est-il que dans la salle Léo-Lagrange, l'atmosphère était à la fête et à l'optimisme, une pluie de récompenses venant par ailleurs distinguer les membres méritants de l'USW foot.


09:57 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

mercredi, 03 septembre 2008

Rentrée scolaire à Wittenheim

Dans L'Alsace :

Wittenheim La municipalité à l’école

 

Les élus ont fait un petit crochet par l’école Célestin-Freinet. Photo Laurent Schneider

Hier matin, le maire Antoine Homé,accompagné de Catherine Runzer-Loetscher, adjointe chargée des affaires scolaires, et de plusieurs responsables de l’administration municipale a rendu visite aux écoliers et enseignants des onze écoles primaires de la ville. Wittenheim ne compte plus que onze écoles cette année contre 13 lors de la rentrée scolaire 2007/2008, suite aux fermetures de l’école élémentaire Jules-Renard et de l’école maternelle Charles- Perrault. Ces fermetures étaient d’ailleurs programmées depuis deux ans, le secteur de recrutement de ces deux écoles ayant été réparti entre les autres écoles de Wittenheim Centre.Ces onze écoles, accueillent près de 900 élèves pour les cinq niveaux élémentaires et un peu plus de 500 pour les trois niveaux en maternelle. Le maire et son équipe ont achevé leur tournée par l’école Célestin-Freinet, où ils ont spécialement rendu visite à la classe de CM2 du directeur Philippe Wiesel.Antoine Homé connaît particulièrement bien cette école, puisqu’il y a été élève lui-même. Il a encouragé les écoliers à bien travailler afin « de bien préparer l’entrée au collège ». Cette école a fait l’objet de divers travaux durant l’été, notamment la pose de nouvelles fenêtres à double vitrage et l’installation de volets roulants extérieurs. Des travaux d’isolation qui font partie de la mise en œuvre du « Plan écologique de la commune » et qui ont fourni l’occasion au maire d’inviter les jeunes écoliers à « entrer eux aussi dans une démarche écologique ».À noter que dans toutes les écoles, divers travaux de rénovation ont été réalisés au cours de ces vacances d’été pour un total de 415 000 .


Dans les DNA :

Wittenheim / Rentrée scolaire
1 400 écoliers privés de soleil

 

C'est parti pour le premier cours de l'année. Pour retrouver un soleil synonyme de vacances, faudra attendre. (Photos DNA)
C'est sous un soleil, hélas songeaient beaucoup, encore bien propice aux vacances et sans anicroches que s'est effectuée la rentrée des écoliers et de leurs professeurs à Wittenheim.

Le maire Antoine Homé et son adjointe aux Ecoles, Catherine Runzer, étaient eux aussi de la partie pour dresser un bilan, jugé satisfaisant, de ce retour aux livres et cahiers.
 Pour cette rentrée 2008, les effectifs sont en légère baisse, l'école élémentaire Jules-Renard ainsi que la maternelle Charles-Perrault (quartier du Markstein toutes deux) ont été définitivement fermées, les usagers de ces deux établissements, objet de polémiques lors de la rentrée 2007, sont désormais répartis dans les écoles du centre.
 En tout, près de 1 400 écoliers (900 en primaire et 500 en maternelle) fréquentent les six écoles élémentaires et cinq maternelles de la ville. Le maire a également évoqué la forte implication de la Ville à l'endroit des écoles, ainsi précise-t-il ce sont très précisément 415 075,64 € TTC qui ont été consacrés aux travaux réalisés dans les écoles pour l'année 2008.
 La cloche a sonné, l'ambiance est studieuse, les vacances sont passées aux oubliettes, alors que... Monseigneur l'astre solaire persiste lui à poursuivre ses vacances !


D.W.

09:15 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |