Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 novembre 2008

DNA : Sivu de l'eau

Agglomération
L'eau, enjeu majeur et précieux

 


Le Sivu de l'eau de la Hardt alimente les communes de Kingersheim, Richwiller, Ruelisheim, Wittelsheim, Wittenheim et Staffelfelden en eau potable. Les élus de ce Sivu se sont réunis sous la présidence de Antoine Homé pour prendre connaissance d'un rapport sur « la mission eau ».
Elsa Schopka est coordinatrice pour « La mission eau ». Dans sa présentation, elle a fait un état des lieux et a évoqué les mesures à prendre pour reconquérir une eau de qualité. Vingt deux communes, dont celles du Sivu puisent leurs ressources hydrauliques dans la Hardt. En préambule, Elsa Schopka précise qu'il s'agit de mettre en place un plan d'action volontariste basé sur l'information, la sensibilisation et l'argumentation auprès des agriculteurs, arboriculteurs, gestionnaires de voiries et d'espaces verts, etc.

Désabusé

Concernant les pollutions dues aux engrais et pesticides utilisés par les agriculteurs, le rapport préconise des cultures alternatives et une réduction de 40 % sur cinq ans, sans pertes de rendements, des doses d'herbicides. Pour le plan d'entretien des espaces communaux, il est urgent de diminuer les doses de produits phytosanitaires, des journées de formation à l'attention des agents jardiniers sont programmées, ces derniers pourront ainsi se familiariser avec des techniques « propres » d'entretien des espaces verts ce à l'instar de quelques villes en pointe dans le département (Baldersheim, Rixheim, Illzach, Riedisheim, etc.). Des outils de communication, lettres et journaux destinés aux communes et particuliers viennent également sensibiliser le public.
Pour conclure, Elsa Schopka prend en exemple la ville de Lyon qui accepte l'herbe dans les allées, cultive une autre esthétique et en va jusqu'à arracher du bitume pour y planter des fleurs... Remarque désabusée de Stanislas Pilarz, maire de Staffelfelden, « Chez nous, ces coins fleuris seraient immédiatement vandalisés et les fleurs volées...  ». On en conviendra, il reste du boulot ! Antoine Homé devait clore les débats en soulignant la qualité du rapport présenté puis, philosophe ou lucide : « La préservation des milieux naturels, la reconquête d'une eau de qualité sont des enjeux majeurs pour nous et pour les générations futures...  ».


D. Weisbeck

09:12 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

vendredi, 14 novembre 2008

L'Alsace : Sivu de l'eau

Wittenheim Alimentation et préservation au Sivu de l’eau

 


Les délégués des six communes du Bassin potassique approvisionnées en eau potable par les puits de la Hardt se sont récemment retrouvés à la mairie de Wittenheim pour une séance publique du comité syndical. Convention. Les délégués ont autorisé le président Antoine Homé à signer la convention tripartite (Sivu/ville de Mulhouse/Lyonnaise des eaux) qui fixe pour trois ans les conditions d’achat d’eau en gros par le Sivu à la commune de Mulhouse. Achat décidé par le Sivu en 2002 dans le cadre d’un plan d’amélioration de la qualité de l’eau et reconduit en 2006. Cette eau est actuellement vendue 0,31 /m3. Ce prix évoluera selon un index de revalorisation précis. Les volumes livrés pourront aller de 200 000 m3/an à 300 000 m/an. Le mélange appliquera le dosage 10 % eau Ville de Mulhouse et 90 % eau de la Hardt, répartition préconisée par les services de la DDASS. Mission eau. Elsa Schopka, coordinatrice de la « mission eau » du secteur de Mulhouse, était l’invitée du comité. Depuis 2003, la mission eau du secteur de Mulhouse a en charge la reconquête de la qualité de la ressource en eau de la zone Hardt Sud. Cofinancée par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse (40 %), la Région Alsace (40 %) et les syndicats d’alimentation en eau potable — Sivu du BP, Sivom de Habsheim Rixheim, Sivom du Pays de Sierentz et ville de Mulhouse (20 %), elle mène des actions de prévention, de préservation et assure un suivi régulier de la qualité des eaux superficielles et des eaux souterraines. Elsa Schopka a plus particulièrement présenté le projet « Ergo » de l’Institut d’hydrologie de Fribourg. Ce projet a pour objet la conception d’une modélisation du parcours des produits phytosanitaires et une évaluation des temps de transfert.

Changer les pratiques

La coordinatrice a ensuite détaillé les différentes actions engagées au niveau des agriculteurs, des communes, des particuliers et des enseignes de jardinage localisées dans la zone Hardt Sud Camsa. Antoine Homé a invité ses collègues à reconduire cette mission eau pour une durée de trois ans. « Notre syndicat doit être pilote au niveau de cette lutte pour la réduction de l’emploi des pesticides, nos services techniques doivent changer leurs pratiques pour tendre vers la non utilisation des herbicides, fongicides et autres produits ». Il a proposé l’organisation prochaine d’une réunion de l’ensemble des adjoints techniques des six communes avec la coordinatrice de la mission.


10:09 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

DNA : Vélo club Ste Barbe

Wittenheim / Vélo club Sainte-Barbe
A la vitesse supérieure

 

Parure rouge et logo de la ville, un véhicule haut de gamme pour les cyclistes en haut de l'affiche... (Photo DNA)
Ils sont venus en masse, coureurs, sympathisants, dirigeants et élus... Le Vélo club Sainte-Barbe a présenté son nouveau véhicule, un minibus de 9 places, qui sera affecté pour l'essentiel au déplacement des jeunes cyclistes du club.

Il était temps, comme l'a souligné le président du vélo-club Gérard Grunewald, la vieille guimbarde du club était au bout du rouleau, contrairement aux fringants sociétaires du Vélo club, elle rendait l'âme. Désormais, c'est un véhicule éblouissant de forme qui sera au service des multiples pérégrinations des as du jarret. Gérard Grunewald précise que pour cet investissement, le plus lourd depuis la création de son association en 1924, il a fallu racler les fonds de tiroir.

Il reste l'un des clubs phares
du cyclisme alsacien

L'engin de marque Opel, sponsor du club, aura également bénéficié d'une substantielle remise de ce dernier. En dépit de ce coup de pouce, à ce véhicule haut de gamme, correspondent désormais des finances bas de gamme. Aïe ! Gérard Grunewald remercie très vivement le maire Antoine Homé et son adjointe Anne-Catherine Lutolf, par leur biais, la Ville a financé un tiers de l'acquisition. Le président espère désormais une oreille compréhensive des élus pour une salvatrice demande de subvention. A l'écoute des mots du maire, tous les espoirs sont permis. Antoine Homé a souligné son attachement au Vélo club local, salué l'abnégation de ses dirigeants et félicité les coureurs pour leurs performances.
Convenons-en, le Vélo club Sainte-Barbe mérite bien ces éloges, il reste l'un des clubs phares du cyclisme alsacien et se distingue tout particulièrement pour ses efforts envers les plus jeunes. Ainsi par exemple, le titre de champion d'Alsace cadet sur route de Antony Guerra illustre, on ne peut mieux, ce dynamisme des cyclistes wittenheimois.
Parions que pour le Vélo club Sainte-Barbe les succès se perpétueront, le nouveau véhicule n'ayant rien d'une voiture balai, portera haut les couleurs des champions locaux !


D.Weisbeck

10:08 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

lundi, 10 novembre 2008

Vélo club Ste Barbe

Wittenheim

 

Photo Laurent Schneider

Les responsables et coureurs du Vélo-club Sainte-Barbe se sont retrouvés, hier matin, sur le parking de la MJC Théodore, pour réceptionner un fourgon minibus de neuf places. Le maire, Antoine Homé, et Anne-Catherine Lutolf Camorali, adjointe chargée des sports, ainsi que les responsables du distributeur Opel de Cernay, s’étaient joints aux membres de l’association. « L’achat de ce véhicule constitue le plus gros investissement du club depuis qu’il existe. Mais nous sommes très heureux de pouvoir disposer d’un tel équipement », a déclaré Gérard Grunewald, le président du VC Sainte-Barbe. « La Ville de Wittenheim nous a bien accompagnés, elle assure un tiers de l’investissement, pour le club c’est à la fois une aide financière considérable mais également un encouragement pour les dirigeants et les coureurs. » Antoine Homé et son adjointe ont tous les deux relevé les mérites de VC Sainte-Barbe. « Votre club est bien structuré et actif, les courses que vous organisez ainsi que les exploits de vos coureurs font honneur à la ville de Wittenheim. »


09:07 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |