Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 27 janvier 2009

DNA : Union nationale des combattants

Ruelisheim / UNC
Une assemblée et des médaillés

 

Les médaillés et les élus. (Photo DNA)

La section Wittenheim-Ruelisheim de l'UNC (Union nationale des combattants) s'est retrouvée au foyer Saint-Nicolas pour son assemblée générale annuelle.
A ce jour, l'UNC Wittenheim-Ruelisheim compte 291 membres. Le président, Bernard Schappely, a mené les débats auxquels ont pris part plusieurs élus, le député Francis Hillmeyer et les maires Philippe Hartmeyer et Antoiné Homé notamment. Tous ont mis l'accent sur le devoir de mémoire ainsi que la vocation de solidarité sans cesse ravivés de l'UNC. Tradition oblige, la séance devait se clôturer par une remise de médailles et distinctions.
Les médaillés. - Mérite UNC en argent : Bernard Koch ; Mérite UNC en bronze : Alain Collet, Paul Dugour, François Jaeger, Bernard Nigl ; Mérite Djebel en bronze : François-Xavier Wilser ; Croix du Sud avec chaîne argent : Francine Collet et Mady Rothra.


09:48 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

vendredi, 23 janvier 2009

Obsèques de Cyril Michaud

DNA : Crash au Gabon / Les obsèques de Cyril Michaud


Cyril Michaud, maréchal des logis chef, figure parmi les victimes du crash de l'hélicoptère militaire français qui s'est abîmé en mer au large du Gabon, samedi 17 janvier (voir DNA du 18 et 19 janvier). Natif de Wittenheim, dans le quartier Sainte-Barbe, le militaire commandait le dispositif. Il appartenait au 13e régiment de dragons parachutistes de Dieuze en Moselle. Une cérémonie organisée par la famille du défunt aura lieu ce samedi matin au centre funéraire de Mulhouse à laquelle s'associeront le maire de Wittenheim, Antoine Homé et ses adjoints.

09:01 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

jeudi, 15 janvier 2009

L'Alsace: Voeux d'Antoine Homé et récompenses

Wittenheim Le Mérite pour René Stahl

 

Albert Durr a fait l’éloge de René Stahl (à droite). Laurent Schneider

Dans le cadre de la cérémonie des vœux 2009 du maire de Wittenheim Antoine Homé, Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants, maire de Mulhouse, a remis la cravate de commandeur dans l’ordre national du Mérite à René Stahl. L’éloge de René Stahl a été énoncé par le colonel Albert Durr, lui-même commandeur dans l’ordre national du Mérite.René Stahl est né le 16 janvier 1925 dans la Bas-Rhin. Il débute sa vie professionnelle dès 1940, aux Mines de potasse d’Alsace comme apprenti mineur. Ses compétences lui ont permis de gravir plusieurs échelons pour intégrer la catégorie des cadres de l’entreprise, au service Entretien cités. René Stahl est retraité depuis 1980 et veuf depuis 2002. Il habite à Wittenheim centre avec sa fille Christiane, qui est « aux bons soins pour son papa ».

« La période la plus difficile de ma vie »

René Stahl fut incorporé de force dans la Wehrmacht dès l’âge de 18 ans et envoyé au front russe en 1943. Lors de la grande offensive des troupes soviétiques, René Stahl a choisi de déserter l’armée hitlérienne et d’entreprendre son retour vers sa terre natale. Il était très près de réussir cette grande et audacieuse aventure. Il est arrivé jusqu’à Kehl, le jour où les forces françaises rejoignaient Strasbourg. Mais la contre-offensive allemande en décida autrement. Il s’est alors trouvé dans l’obligation de se cacher dans une grange, où il est rapidement repéré à la suite d’une dénonciation.S’en suivirent l’emprisonnement, la condamnation à mort et le transfert dans le camp de concentration de Dachau. René Stahl s’évade alors une seconde fois d’un bataillon disciplinaire formé à la hâte par les SS pour stopper l’offensive des troupes américaines. René Stahl a été rapatrié le 17 juin 1945. « De tels événements laissent des traces physiques et morales. Ces années ont été la période la plus difficile de ma vie ; il fallait toujours être courageux et faire preuve d’une grande force de caractère. » Dès son retour, René Stahl s’est mis au service de ses compagnons d’infortune, en devenant un fervent militant d’associations patriotiques. Pendant neuf ans, il a été président de la section FNDIRP, Fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes, de Wittenheim. Pendant 12 ans, il a été président de la section départementale FNDIRP. Depuis 42 ans, il est membre du comité national de la FNDIRP et, depuis 30 ans, membre du conseil d’administration de cette même fédération. À noter que, pendant 22 ans, René Stahl était le représentant français siégeant à Vienne à la commission de contrôle financier de la Fédération internationale des résistants.René Stahl est par ailleurs titulaire de plusieurs autres distinctions ; il est notamment officier dans l’ordre de la Légion d’honneur, depuis 1991.


Wittenheim

 

Le maire Antoine Homé a officialisé la nomination d’adjoint honoraire de Christian Gracco et lui a remis la médaille de la Ville de Wittenheim lors de la cérémonie des vœux 2009. Christian Gracco a volontairement quitté la scène politique communale en mars dernier, après avoir siégé au conseil municipal de Wittenheim durant cinq mandatures, soit 30 années. Sa première élection date de 1977 ; il faisait alors partie du groupe majoritaire animé par le maire Bernard Reimeringer. De 1983 à 1989, durant la mandature d’Antoine Gissinger, il a siégé à l’assemblée municipale au sein du groupe d’opposition animé par Roger Zimmermann.En 1989, il est aux côtés de Roger Zimmermann, dont la liste gagne les élections. À partir de ce moment, et durant les deux mandats de Roger Zimmermann, il assume la charge d’adjoint au maire chargé des affaires culturelles, tout en faisant aussi un court passage au service technique de la Ville. De 1989 à 1995, il a également été président de l’Office municipal des sports et des loisirs. En mars 2001, Christian Gracco fait partie de l’équipe du maire Paul Zwingelstein : il est élu adjoint chargé de la culture. Lorsqu’Antoine Homé est élu maire au début de l’année 2002, Christian Gracco devient son premieradjoint. Il a assumé cette fonction jusqu’aux élections de mars 2008.


09:17 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

mercredi, 14 janvier 2009

Presse locale : retour sur les voeux à Wittenheim

DNA : Wittenheim / Voeux du maire
Démocratie et écologie

 

Le maire, Antoine Homé, et Gérard Grunewald et son épouse. (Photo DNA)
Un impressionnant parterre d'élus, plusieurs maires du secteur ainsi que bon nombre de Wittenheimois ont répondu à l'invitation d'Antoine Homé venu présenter des voeux très écologiques à la population.

Une vidéo, réalisée par « Odysseus Films Productions » (OFP), retraçant les grandes heures de Wittenheim en 2008, une éblouissante prestation musicale offerte par le Grand ensemble des cuivres d'Alsace (Geca), des distinctions, des agapes et bien entendu la longue et très détaillée intervention du maire étaient au menu de cette cérémonie des voeux. « Les jours de mars 2008 ont été parmi les plus beaux qu'il m'ait été donné de vivre... » Antoine Homé, entamant son intervention évoque ainsi sa très belle réélection lors des dernières municipales.
Puis le maire poursuit par un tour très géopolitique du monde et en particulier de ses inquiétudes, mais aussi de sa volonté de se battre face à la crise économique et sociale. Le conseiller régional assène, « Il faut absolument que l'Alsace et en son sein, notre agglomération, retrouve une vigueur économique plus forte... » Antoine Homé en vient ensuite aux perspectives 2009 de sa ville : démocratie de quartier et développement durable en sont les axes forts. Ainsi, quatre conseils de quartier seront présidés par des adjoints au maire. Ces conseils, «de véritables instances de démocratie de proximité», auront pour tâche de faire remonter les doléances de la population, ils assisteront également la municipalité dans la prise de décision. Sur ce même terrain de la démocratie de proximité, le maire précise vouloir encore aller plus loin avec la mise en place d'un Conseil des sages et le lancement d'une conférence du commerce de proximité.

Un plan écologique global

Un autre projet phare, l'adoption d'un plan écologique global pour Wittenheim, sera finalisé cette année. Antoine Homé s'explique: « Je souhaite que notre ville devienne en quelques années une ville pilote de l'environnement et des énergies renouvelables... » Concrètement cela signifie notamment le projet d'implantation de centrales solaires photovoltaïques sur plusieurs friches industrielles, par exemple sur certains terrils miniers. Antoine Homé poursuit par un thème qui lui est cher, la sécurité. Il félicite la police de Wittenheim pour son efficacité, émet le souhait de voir qz renforcer les effectifs de cette même police et, éternel serpent de mer, caresse l'espoir de faire avancer le projet d'un nouveau commissariat. Enfin, projets plus structurants, Antoine Homé annonce quelques travaux d'aménagements importants et en termine pour préciser que 2009 sera également l'année qui verra se définir les contours du futur projet d'équipement culturel de la ville. L'heure était venue de distinguer l'adjoint honoraire Christian Gracco de la médaille d'or de la Ville après plus de 30 années de mandat. La même distinction était remise au président du vélo-club Sainte-Barbe. Une récompense des plus légitimes pour Gérard Grunewald, un dirigeant qui oeuvre de manière exemplaire, désintéressée et souriante, un homme à qui le sport wittenheimois doit un immense coup de chapeau.

 

L'Alsace :

Rue de la Forêt, le chantier de raccordement des extrémités qui existent déjà démarrera cette année. Photos Laurent Schneider

Lors de ses vœux, le maire de Wittenheim a incité à la mobilisation face à un contexte économique difficile.

« Malgré les craintes qui nous entourent, je tiens à maintenir le cap. Avec mon équipe, je poursuivrai l’action avec détermination, afin que Wittenheim aille toujours de l’avant. Mes chers concitoyens, gardons l’espoir et mobilisons-nous tous ensemble. » C’est en ces termes que le maire de Wittenheim Antoine Homé a conclu son allocution lors de la cérémonie des vœux 2009. Une cérémonie qui a réuni plus 600 personnes dans la grande salle de l’Espace Léo-Lagrange et de nombreuses personnalités, dont Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants et maire de Mulhouse, Philippe Derumigny, sous-préfet, le député et maire de Pfastatt Francis Hillmeyer, le président de la Camsa et maire de Kingersheim Jo Spiegel.Antoine Homé est dans un premier temps revenu sur les élections municipales de mars dernier, « des jours qui ont été les plus beaux qu’il m’ait été donné de vivre dans ma vie publique ».Évoquant ensuite la crise financière mondiale qui « impacte lourdement l’économie réelle », le maire a incité à la mobilisation : « Il faut absolument que l’Alsace et en son sein la Camsa retrouvent une vigueur économique plus forte ». Parmi les principaux axes d’action, il a plus particulièrement exhorté tous les responsables à s’engager avec ambition « pour le développement durable et l’économie de l’environnement et des énergies renouvelables ».

Poursuite des investissements

Ce contexte économique difficile a aussi des répercussions au niveau des ressources budgétaires de la Ville de Wittenheim. « Ce serait une grossière erreur que de geler nos projets d’équipement, ce serait ajouter de la crise à la crise… Nous maintiendrons donc un cap ferme : bonne gestion, maîtrise de la fiscalité, réalisation des engagements du mandat ».Fleurissement, petite enfance, écoles et éducation, conseil municipal des enfants et ses actions citoyennes, culture alsacienne et les aînés, développement économique, sécurité et intercommunalité ont été les priorités en 2008 et le resteront pour 2009, qui sera l’année du lancement des conseils de quartier « qui seront de véritables instances de démocratie de proximité » et de la mise en place d’un conseil des sages « pour associer nos aînés à la vie de la cité » et du démarrage de plusieurs investissements importants, rue de la Forêt, court couvert pour le tennis club, club-house pour l’USW foot… En ce qui concerne l’intercommunalité, Antoine Homé a évidemment évoqué le dossier Pierre et Vacances. « J’ai bataillé pour le maintien du projet de centre nautique à Wittenheim et pour la réorientation du projet touristique. » La cérémonie a été agrémentée par une prestation du Grand ensemble de cuivres d’Alsace. Trois distinctions ont par ailleurs été attribuées. Médaille de la Ville pour Gérard Grunewald, président du vélo club Sainte-Barbe, honorariat pour l’ancien premier adjoint Christian Gracco et cravate de commandeur dans l’ordre du Mérite national pour René Stahl, ancien incorporé de force, déporté et interné et fervent militant d’associations patriotiques.


L.S.

09:11 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |