Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 février 2009

DNA : Les RASED

Wittenheim / Écoles
Il faut sauver le soldat Rased

 

Enseignants, parents d'élèves et élus (dont le maire Antoine Homé) ont manifesté leur ferme attachement aux Rased. (Photo DNA)
A l'instar d'une vingtaine d'écoles dans le département, enseignants et parents ont participé - dans les locaux de l'école Sainte-Barbe à Théodore - à une veillée de soutien à ces réseaux de l'Education nationale en grande part menacés de suppression par le ministère Darcos.

Le secteur, soit Wittenheim, Ruelisheim et Battenheim, compte 1 700 élèves de classes maternelles et élémentaires; 300 d'entre eux bénéficient d'une aide adaptée, les Rased, prodiguée par un psychologue, trois enseignants spécialisés, une rééducatrice et une aide pédagogique. Au cours d'une soirée des plus conviviales, enseignants, parents d'élèves et élus ont manifesté leur ferme attachement aux Rased.
Dialogues, explications, échanges entre enseignants et parents, la veillée aura fortement contribué à défendre les vertus des Rased. Astrid Schneider, enseignante spécialisée, en est convaincue, avis partagé par tous, « les Rased permettent une adaptation et un apprentissage à l'école pour les enfants en difficulté (...) ».
Si dans le Haut-Rhin plusieurs postes de Rased seraient menacés, à Wittenheim, le maintien de ces équipes d'éducateurs spécialisés paraît pour l'instant préservé.
Cependant, tous en conviennent et acquiescent aux paroles du maire. Antoine Homé, venu en compagnie de son adjointe aux Écoles, Catherine Runzer, a apporté son plus ferme soutien aux enseignants et aux parents, « les Rased doivent vivre, ils sont d'une nécessité absolue, en aucun cas une société doit laisser les plus démunis, des enfants, au bord du chemin... ».

« Les Rased doivent vivre, ils sont d'une nécessité absolue, en aucun cas une société doit laisser les plus démunis, des enfants, au bord du chemin... »

Pour le maintien des Rased, une motion a déjà été transmise aux services de l'Éducation Nationale. « Les Rased sont vitaux pour nos enfants, il en va de leur avenir ». Assurément, parents et enseignants ne se montrent pas résignés pas plus qu'ils ne sont pas prêts à baisser la garde pour la sauvegarde des Rased et par voie de conséquence, le devenir des écoliers.


 

Rased est l'acronyme de Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficultés. (Voir nos éditions d'hier en pages Mulhouse.) Le titre de l'article fait allusion au film de Steven Spielberg, sorti en 1997, «Il faut sauver le soldat Ryan» avec Tom Hanks. Dans ce film aux cinq oscars, c'est Matt Damon qui jouait le rôle du soldat disparu.

09:12 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

mercredi, 04 février 2009

L'Alsace ; tombola dex commerçants du marché

Wittenheim

 

Photo Laurent Schneider

Les commerçants du marché hebdomadaire de Wittenheim avaient proposé une tombola gratuite à leurs clients. Récemment, Robert Hantz, président départemental du syndicat des marchés de France, est venu à la mairie de Wittenheim pour la remise des lots aux heureux gagnants, en présence de plusieurs commerçants et du maire Antoine Homé. Les deux gros lots, un VTT adulte et un VTT enfant, ont respectivement été gagnés par Anne-Marie Gully et Marie Thérèse Courtillier de Wittenheim. Jean-Paul Liebling, Marie Guicciardi, David Sauvage, Jeannette Moser, Jean-Denis Sauter, Paul Gulak, Christiane Jaeck, Joëlle Sand, Denise Sikora et Thérèse Perrin ont gagné un cabas à courses.


09:52 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

mardi, 03 février 2009

DNA : Réunion publique au quartier Ste Barbe

Wittenheim / Réunion publique avec les élus
Sainte-Barbe parle

 

Dans la salle, on a bien enregistré que les impôts n'augmenteront pas. (Photo DNA)
C'est dans la salle de la MJC Théodore qu'une centaine d'habitants de cette même cité s'est retrouvée à la rencontre des élus. Circulation, écologie, sécurité, etc. à l'occasion de sa troisième réunion publique, la municipalité a enregistré et répondu aux doléances de la salle.

Dans un premier temps, comme lors des réunions précédentes (voir nos précédentes éditions) le maire a rendu compte des projets de la ville, du plan écologique global en particulier ainsi que de la mise en place de conseils de quartiers. Pour Sainte-Barbe, ce conseil sera présidé par l'adjointe locale, Catherine Runzer.

Un participant : « Comment coordonner le plan écologique de la Ville avec le plan Climat de la Cams? La méthode est contestable... »

Puis, après avoir évoqué les incidences de la crise, Antoine Homé, tout sourire, annonce : « Je ne résiste pas au plaisir à le dire, il s'agit d'une performance et d'un scoop, il n'y aura pas de hausse des impôts locaux cette année, en dépit d'une situation financière tendue et contrairement à des communes voisines, nous maintenons nos taux... ». Cette bonne nouvelle divulguée, le maire était prêt à répondre aux questions de ses administrés...
Un participant : « Comment coordonner le plan écologique de la Ville avec le plan Climat de la Camsa? La méthode est contestable... ». Le maire : « Non ! Les deux démarches sont complémentaires, de plus, nous allons au-delà du plan Camsa, sur le bio notamment (...) là où se vivent les actions c'est d'abord au sein des communes ».
Autre interrogation, celle du devenir des voies ferrées MDPA. Réponse : « Il s'agit d'un atout (transport par ferroutage) pour demain, le réseau est désormais propriété de la Camsa ». Ou encore, quid du carreau Théodore ? Réponse, sa reconversion se poursuit, une zone industrielle est vouée à s'y développer...
Bien entendu, les nuisances olfactives de la compostière Agrivalor étaient elles aussi au menu. Le maire, très ferme, rappelle la position de la Ville: «Nous observons les mesures prises par l'exploitant, nous sommes cependant sans illusion sur une quelconque amélioration, un constat sera fait auprès du préfet, à terme nous demandons toujours la fermeture de cette plate-forme ». Un intervenant philosophe: « Je pêche tous les jours à proximité des odeurs peu alléchantes d'une porcherie, nous n'allons pas mourir pour ça ! ». Ajoutons que jadis des paysans du cru prétendaient : « Les odeurs suaves du purin nettoient les poumons... ».
Sujet récurrent, la sécurité ou la vitesse excessive dans certaines rues de la cité a, lui aussi, été mis sur le tapis. Le maire souligne les excellents résultats de la police sur Wittenheim, il en veut pour exemple l'interpellation rapide de trois incendiaires de voitures lors de la Saint-Sylvestre, deux mineurs et un adulte sont ainsi déférés au parquet.

Le patron de la police sera invité à envoyer ses hommes surveiller les as du volant de Sainte-Barbe

Puis, à l'attention de ceux qui, au volant, se prennent pour Sébastien Loeb, Antoine Homé précise qu'un courrier sera adressé au commandant Patrick Fictor; le patron de la police y sera invité à envoyer ses hommes surveiller les as du volant de Sainte-Barbe.
Le volet transport a donné l'occasion au maire de faire le point sur l'arrivée hypothétique du tram : « En 2011/2013 peut-être, si une agglomération, le Grand Mulhouse, voit le jour. Si la situation actuelle, (difficultés financières du Sitram et ressources insuffisantes de la Camsa) devait perdurer, je ne sais pas quand le tram viendra... ». En attendant le tram, la réunion publique devait se clore dans la convivialité et agrémentée de quelques discussions animées.
Au prochain rendez-vous public, d'ici quinze jours, les habitants de Fernand-Anna pourront vider leur coeur.


09:23 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

dimanche, 01 février 2009

L'Alsace : réunion de quartier Ste Barbe

 

Le carreau Théodore, un site à vocation industrielle, qui comprend aussi un élément patrimonial, le chevalement rénové. Photo L.S.

Une centaine d’habitants de la cité Sainte-Barbe ont assisté, vendredi soir, à la réunion publique à la MJC. Au centre du débat, les questions d’environnement et de sécurité.

La troisième réunion publique organisée par la municipalité avait lieu vendredi soir à la MJC et concernait le quartier Sainte-Barbe. En ouverture, le maire Antoine Homé a présenté le projet de mise en place des quatre conseils de quartiers, dont celui de Sainte-Barbe qui sera présidé par l’adjointe Catherine Runzer-Loetscher, et le projet de plan écologique global, « la grande ambition du mandat ».Seize personnes présentes dans la salle se sont porté candidates pour siéger au conseil du quartier.

Pas d’augmentation des impôts

Les habitants présents dans la salle ont eu la primeur d’une information qui concerne de près toute la population de la commune : « Nous n’augmenterons pas les impôts cette année. Malgré le contexte difficile dû notamment à la baisse des dotations de l’État, nous maintenons le cap de la maîtrise de la fiscalité. Nous avons serré au plus près les dépenses de fonctionnement tout en mettant en œuvre notre programme d’investissement, nous profitons aussi du dispositif du plan de relance de l’État, notamment par le biais du retour anticipé de TVA ».

Climat et compost

Au jeu des questions-réponses, les premiers thèmes abordés ont été l’environnement et l’écologie. « N’y a-t-il pas opposition ou concurrence entre les propositions du Plan climat de la Camsa et celles du plan écologique global de la commune de Wittenheim ? » demande un habitant. « Il n’y a aucune opposition, au contraire, les actions communales et les actions communautaires se complètent et se renforcent, répond le maire. De toute façon les actions se vivent tous les jours au niveau des communes, c’est là qu’il faut faire passer le message. » Toujours concernant l’environnement, un autre habitant s’interroge : « Qu’adviendra-t-il du réseau ferré MDPA et du carreau Théodore ? Où en sommes-nous avec la compostière Agrivalor ? » Réponse d’Antoine Homé : « Le réseau ferré des MDPA a été acheté par la Camsa, il fera l’objet d’une remise en état. Ces voies ferrées sont un atout pour demain. En ce qui concerne le carreau Théodore, il s’agit d’une zone à vocation industrielle, il y a plusieurs propriétaires et le processus de reconversion prendra du temps».

Voitures et tram

«Pour Agrivalor, notre position est simple, indique le maire. Nous mettons tout en œuvre pour protéger la qualité de vie de la population. Nous faisons preuve de fermeté et nous respectons les démarches de l’entreprise qui essaie de prouver au préfet qu’elle peut produire du compost sans émettre de mauvaises odeurs. » Autre thème abordé, la sécurité. D’une part suite à des écarts de circulation dans la rue Vogt et d’autre part concernant le nombre de voitures incendiées le soir de la Saint-Sylvestre. « Pour la rue Vogt, il faut voir ce qu’il est possible de faire pour dissuader les personnes d’y faire des essais de vitesse, estime Antoine Homé. En ce qui concerne la soirée de la Saint-Sylvestre, les trois incendiaires ont été appréhendés et déférés au parquet. La circonscription de police de Wittenheim-Kingersheim est la 2e circonscription la plus sûre de France », souligne le maire.

« Question politicienne »

L’état des rues de la Croix et du Millepertuis (quartier Fernand-Anna) et leur dangerosité ont aussi été signalés. Le cas de la première sera étudié, et la seconde sera traitée lorsque le lotissement privé qui la longe sera réalisé.Quant à l’arrivée du tram à Wittenheim, ce ne sera pas avant 2011/2013. « Elle est liée à la constitution de la grande agglomération », précise le maire.Enfin, le projet « Pierre et Vacances » a aussi été évoqué : « Fallait-il maintenir le projet piscine à Wittenheim ou plutôt l’abandonner au profit d’un autre investissement ? » « Question politicienne, a estimé Antoine Homé, hors sujet lors d’une réunion de quartier ». Il a néanmoins expliqué sa démarche.


Laurent Schneider

09:53 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |