Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 avril 2009

L'Alsace : installation des "Petits Chaperons Rouges"

Wittenheim Les Petits Chaperons rouges voient la vie en rose

 

Le maire de Wittenheim Antoine Homé a coupé le ruban lors de la cérémonie officielle. Photo Laurent Schneider

La première crèche interentreprises d’Alsace, baptisée « Les Petits Chaperons rouges », a été inaugurée jeudi soir.

Jeudi soir, Antoine Homé, maire de Wittenheim, conseiller régional et vice-président de la Camsa, a présidé l’inauguration de la première crèche interentreprises d’Alsace, créée par la société Les Petits Chaperons rouges dans les locaux de l’ancienne école Charles-Perrault. Étaient également présents à cette inauguration les initiateurs du projet, un représentant de la CCI Sud Alsace, et Frédéric Kuentz, président de Valfleuri, ainsi qu’une délégation de la Camsa, dont Josiane Mehlen, maire de Morschwiller-le-Bas, responsable de la petite enfance, et une délégation de la CAF du Haut-Rhin, organisme qui a fortement subventionné le projet (400 000 ). « L’objectif d’une telle structure est de permettre aux salariés des entreprises du Pôle 430 de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale. »

D’inspiration nordique

Cette première crèche interentreprises a ouvert ses portes début janvier 2009 et a un potentiel d’accueil de 40 enfants. Le taux d’occupation actuel est de 50 %. Le bâtiment fait l’objet d’un bail entre la Ville de Wittenheim et Les Petits Chaperons rouges, ces derniers ayant pris en charge l’aménagement intérieur des 600 m2 tout comme celui de la cour et des abords.Tous les orateurs qui se sont succédé lors de la cérémonie inaugurale ont d’ailleurs loué la réussite des aménagements et ont rendu hommage aux entreprises qui ont réalisé les travaux. Jean-Emmanuel Rodocanachi et Nathalie Michel, respectivement directeur général et responsable régionale des Petits Chaperons rouges, ont souligné que la réalisation a été inspirée par ce qui se fait au niveau de la petite enfance dans les pays nordiques. À noter que la capacité d’accueil de la structure pourrait facilement être portée à 60 enfants.Le maire de Wittenheim s’est, pour sa part, félicité de la réussite de la réaffectation des locaux de l’école Charles-Perrault, « des bâtiments récents dont la structure était en parfait état. »Cette crèche d’entreprises réserve dix places à des familles des communes de la Camsa, aux tarifs indiqués par la CAF. Elle est dirigée par Christelle Walter et 13 professionnels de la petite enfance s’occupent quotidiennement des petits. La crèche est ouverte du lundi au vendredi de 7 h à 19 h.

CONTACTER Crèche interentreprises Les Petits Chaperons rouges, 41 rue du Vieil-Armand 68270 Wittenheim ; Nathalie Michel au 03.88.95.84.99 ; e-mail : n.michel pcr.fr ; site internet : www.pcr.fr

09:19 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, crèche | |  Facebook | |

DNA : Aire d'accueil des gens du voyage

Wittenheim / Camsa
L'aire d'accueil des «caravaniers»

 

Élus et premiers arrivants sous le soleil de l'aire d'accueil. (Photo DNA)
Jo Spiegel, président de la Camsa, le maire de Wittenheim, Antoine Homé, des élus, des partenaires et bien entendu des gens du voyage étaient présents pour l'inauguration d'une aire d'accueil aménagée par la Camsa au profit des « caravaniers ».

D'emblée, Jo Spiegel affiche une satisfaction non feinte, « Dans la région mulhousienne, douze communes de plus de 5 000 habitants sont concernées en matière d'accueil des gens du voyage. Depuis 2007, ce sont cinq aires qui ont été mises en service sur le secteur, dont deux sur le territoire de la Camsa. Avec la mise en place de l'aire de Wittenheim, nous sommes désormais en conformité avec la loi en offrant 96 places... » Après ce bilan, qualifié de positif par Jo Spiegel, l'heure était à la découverte de la nouvelle infrastructure. Situé, rue de Soultz (à proximité de la villa Colombina) le cadre est paisible, arboré... en un mot, agréable. Une dizaine d'emplacements, chacun d'une superficie de 200 m², autorisent le stationnement de 20 caravanes et des véhicules.
Chaque emplacement est équipé d'un bloc sanitaire individuel comprenant douche, WC, évier, branchements électriques et branchement machine à laver. Par ailleurs, un bloc sanitaire est prévu pour les personnes à mobilité réduite. L'ensemble est flanqué d'un local gardien et accueil situé à l'entrée de l'aire. Quant au coût de cette réalisation, il s'est élevé à 1 108 332 €. Dans le détail, 60 % de ce montant est financé par la Camsa (travaux d'aménagements), 10 % pour Wittenheim qui a mis le terrain à disposition et assumé les travaux de viabilisation. Lutterbach (pour un report de cinq places initialement prévues sur cette commune) intervient à hauteur de 3 %, enfin l'État a accordé une subvention de 27 %.

A l'heure de l'ouverture, plusieurs emplacements étaient occupés

Cet équipement nécessite évidemment une gestion. La Camsa a confié cette mission à la société Hacienda, entreprise qui gère une centaine d'aires d'accueils en France. Hacienda assure ainsi accueil, information et médiation ainsi que l'entretien, la gestion comptable et administrative du site. Pour 96 places (4 postes à temps plein sont créés) le coût de ces prestations est évalué à 185 000 € TTC. Soit un coût moyen annuel par place de 1 922 €. Quant aux obligations des usagers, les gens du voyage, ils se doivent de respecter un règlement intérieur : être muni d'un titre, livret ou carnet, de circulation ; stationner au maximum 60 jours par trimestre sur place ; s'acquitter des droits : 3 €/jour/emplacement ainsi que 3,23 €/m³ d'eau et 0,17 € kWh électricité.
A l'heure de l'ouverture, plusieurs emplacements étaient occupés, des gens du voyage venus depuis Bordeaux. Ces premiers arrivants, des artisans offrant leurs services aux particuliers, ont manifesté leur satisfaction face aux équipements proposés. A n'en pas douter, avec le retour des beaux jours de surcroît, convivialité et bien être sont au rendez-vous de l'aire d'accueil de Wittenheim.


D.W.

09:18 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, camsa | |  Facebook | |

jeudi, 09 avril 2009

L'Alsace : Conseil Municipal du 6 avril

 

Wittenheim Priorité à l’écologie et aux quartiers

 

L’immeuble du 81, rue d’Ensisheim sera revendu à Habitat de Haute-Alsace Colmar qui en fera des logements sociaux. Photo Laurent Schneider

Les élus de Wittenheim ont approuvé le compte administratif 2008, adopté le plan écologique global de la Ville et créé les quatre conseils de quartier.

Lors de la dernière réunion du conseil municipal, les élus de Wittenheim, réunis sous la présidence d’Antoine Homé, ont pris connaissance du compte administratif 2008 du budget de la Ville qui révèle un excédent global de clôture de 1 353 280 , 1 272 215 pour la section de fonctionnement et 81 065 pour la section d’investissement. « Il s’agit d’un résultat très satisfaisant, ce malgré le désengagement de l’État… L’avenir s’annonce moins rose, nous devrons faire preuve d’une vigilance accrue », a conclu le maire. Ce CA 2008 a été adopté à l’unanimité malgré le reproche de Patrick Pichenel qui a remarqué qu’« au niveau de la section d’investissement les réalisés n’atteignent pas les 50 % ». Réponse d’Antoine Homé : « c’est normal, de nombreux investissements sont des actions pluriannuelles ». Les 1 272 215 de l’excédent de clôture de la section de fonctionnement ont été affectés comme suit : 440 000 à la section d’investissement 2009 et 832 215 à la section de fonctionnement 2009. L’assemblée municipale a également approuvé les CA 2008 des budgets annexes ; celui du service des eaux excédentaire de 41 101 , celui des transports urbains excédentaire de 4 485 et celui de l’activité cinéma excédentaire de 3 449 . Ces résultats ont été reportés en fonctionnement 2009 pour les trois budgets.

Sobriété énergétique et maîtrise de l’urbanisme

Marie-France Vallat, 1ère adjointe a fait une présentation succincte du plan écologique global de la ville pour la mandature qui « s’inscrit en cohérence avec le Plan climat de la Camsa et qui a été élaboré d’une manière très concertée ». Elle a détaillé les quatre axes prioritaires : promouvoir la sobriété énergétique, maîtriser l’urbanisme, préserver les ressources naturelles et la biodiversité, conjuguer environnement et santé. Philippe Duffau a invité à la prudence quant à la mise en œuvre de certaines actions, « tout n’est pas parfait, notamment au niveau des ampoules basse consommation et des panneaux solaires photovoltaïques ». Maurice Haffner a préconisé le diagnostic thermique aérien, la création de corridors biologiques, la désignation d’îlots de biodiversité, l’interdiction de cultures OGM et une réflexion quant à l’utilisation des forêts communales pour la création d’une filière granulat bois. Cet ensemble de remarques a trouvé un écho favorable auprès de Marie-France Vallat, avec néanmoins une question de d’efficacité, du rendement de cette éventuelle exploitation forestière pour la création d’une filière granulat bois. Le plan a été adopté à l’unanimité.

Conseils de quartier à l’unanimité

Les élus se sont prononcés à l’unanimité pour la création de quatre conseils de quartier dénommés : Jeune-Bois, Centre, Sainte-Barbe Théodore et Fernand-Anna, respectivement présidés par l’adjointe Anne-Catherine Lutolf, l’adjointe Brigitte Lagauw, l’adjointe Catherine Runzer et le conseiller délégué Alain Wersinger. Ils ont validé le périmètre des quartiers, la composition de chacun des conseils pour une durée de trois ans et les modalités de fonctionnement. A noter que le budget 2009 accorde à chaque conseil une dotation de fonctionnement de 750 et que lors de la décision modificative N° 1, une enveloppe budgétaire sera dégagée pour des projets émanant de ces conseils de quartier. Ces conseils de quartier seront officiellement installés le 14 avril, à 18 h 30 à la salle Albert Camus.Sur proposition du maire, le conseil a décidé d’exercer le droit de préemption pour un immeuble situé au 81 rue d’Ensisheim en face de l’ancienne gendarmerie et de l’acquérir au prix de 253 000 . Il sera ensuite revendu aux mêmes conditions de prix à Habitat de Haute-Alsace Colmar qui en fera des logements sociaux.

En bref

 

Le conseil municipal de Wittenheim a examiné les points suivants en bref : Affaires scolaires : Le conseil a donné un avis favorable sur le principe de la fusion des écoles élémentaires Marie-Curie et Célestin-Freinet proposée par l’Inspection académique. Dans les faits, il s’agit d’une fusion des deux directions actuelles. À la rentrée 2009, il n’y aurait donc plus qu’un seul directeur, le groupe scolaire compterait 11 classes, les classes de CP, CE1 et CE2 seraient regroupés à Freinet et les classes de CM1 et CM2 à Marie-Curie. Philippe Duffau a voté contre prétextant la difficulté de gestion d’une même école sur deux sites.Antoine Home a proposé l’adoption d’une motion de solidarité avec les enseignants des deux écoles maternelle et élémentaire Sainte-Barbe qui sont victimes chacune d’une fermeture de classe. Pour l’heure, il manquerait deux élèves à l’école maternelle, 63 au lieu de 65, et un élève à l’école élémentaire, 135 au lieu de 136. « Ces fermetures nous semblent injustifiées du fait de l’évolution actuelle du quartier Les Bosquets du Roy ». Les élus ont également approuvé : le principe de la création d’un giratoire rues du Nonnenbruch et du Périgord. Les demandes de subventions de l’État au titre de la DGE pour le programme 2009 d’éclairage public et pour l’acquisition de quatre défibrillateurs. une modification de l’état des effectifs et les modalités d’attribution de certaines prestations au personnel communal. la vente d’un chemin rural à des particuliers. la convention actant la participation de la ville de Lutterbach au coût des travaux de viabilisation de l’aire d’accueil des gens du voyage. les avenants de prorogation jusqu’au 31 décembre 2009 des conventions liant la ville à la MJC et la Ville au Centre social et familial pour l’attribution des subventions. les adhésions de l’école municipale de musique au schéma départemental des enseignements artistiques et de la médiathèque Paul Zwingelstein à Calice68, portail des bibliothèques du Haut-Rhin. la création de nouveaux tarifs pour la salle de spectacle Gérard-Philipe, 5 tarif vitaculture spectacle vivant et 15 tarif spectacle vivant proposé par des compagnies professionnelles. De nouveaux tarifs également pour la salle de cinéma Gérard-Philipe, plein tarif 6 , tarif réduit 5 , tarif enfants 3 à 15 ans 4,50 , tarif carte de fidélité enfant 4 tarifs pour scolaires et groupes 3 .


09:23 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : conseil municipal, wittenheim | |  Facebook | |

mercredi, 08 avril 2009

DNA : Retour sur le Conseil Municipal

Wittenheim / Conseil municipal
Démocratie de quartier et engouement écolo

 

En face de l'ancienne gendarmerie, une maison destinée à des logements sociaux. (Photo DNA)
Pour l'essentiel, il aura été question de conseils de quartier et de Plan écologique global, au préalable les élus ont approuvé les comptes administratifs 2008.

Comptes 2008  : le maire évoque, « Des résultats encourageants et ce en dépit du constant désengagement de l'État (...) Si nous engrangeons de bons résultats, il nous faut rester vigilants voire inquiets et se préparer à un avenir pas forcément rose ». Antoine Homé poursuit en se félicitant d'un exercice de clôture excédentaire de 1 272 216 € en section de fonctionnement.
Conseils de quartier : ils seront installés le 14 avril, au nombre de quatre, soit un par quartier, ils sont composés d'habitants de ces mêmes quartiers ainsi que d'élus (Centre, 34 représentants sous la présidence de l'adjointe Brigitte Lagauw ; Jeune-Bois, 17, présidente : l'adjointe Anne Catherine Lutolf ; Sainte-Barbe, 24, présidente : l'adjointe Catherine Runzer ; Fernand-Anna, 21, président : le conseiller municipal délégué Alain Wersinger). Ces conseils auront une durée de trois ans renouvelable. Le maire : « Il s'agit d'une grande avancée de démocratie participative... » Et malicieux, souligne, « contrairement à Mulhouse, les élus de l'opposition pourront y siéger ».
Plan écologique global  : la première adjointe Marie-France Vallat en décline les quatre axes : 1. Promouvoir la sobriété énergétique, économiser les ressources ; 2. Maîtriser l'urbanisme, diversifier l'offre de transports publics ; 3. Préserver les ressources naturelles et la biodiversité ; 4. Conjuguer environnement et santé en conduisant des politiques municipales écologiquement responsables. Le maire ajoute, « Il s'agit là d'un engagement majeur, la Ville se doit être à la pointe du combat pour l'écologie et le développement durable (...) Ce plan vient s'inscrire en cohérence avec le Plan climat de la Camsa ». Unanimes, les élus approuvent ce plan. Philippe Duffau (opposition) remarque cependant qu'il s'agit d'être prudent sur certaines nouvelles technologies, les ampoules basse consommation notamment. Quant à Maurice Haffner, il souhaite un diagnostic thermique, une production de granulats bois et une interdiction des cultures OGM.

«Ces fermetures nous semblent injustes et injustifiées»

Écoles : la fermeture programmée de deux classes à Théodore, l'une en maternelle l'autre en élémentaire, suscite l'ire du maire : « Ces fermetures nous semblent injustes et injustifiées, alors que les seuils du nombre d'élèves sont presque acquis... Avec les élèves, les enseignants et les parents, nous désapprouvons ce projet de l'Inspection académique ». Dans la foulée, le conseil approuve une motion pour le maintien de ces classes.
Divers : la Ville fait l'acquisition d'un immeuble au 81, rue d'Ensisheim. Il s'agit d'une maison de 190 m² et de dépendances sur une surface de 16,27 ares. La valeur estimée par France Domaine en est de 253 000 €. L'ensemble devrait être revendu à HHA Colmar qui projette de le réhabiliter pour en faire des logements sociaux. L'adjoint Albert Haas fait adopter l'achat de quatre défibrillateurs (la ville en possède déjà trois) qui seront installés à la bibliothèque et école de musique, à la MJC Fernand-Anna, à la salle Florimond-Cornet et au Mille-club.


 

09:35 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : conseil municipal, wittenheim | |  Facebook | |