Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 26 septembre 2009

DNA : Des urnes pour s'exprimer sur l'avenir de La Poste

Mulhouse / Défense de La Poste publique
Des urnes pour s'exprimer

 


Du lundi 28 septembre au 3 octobre, la population est invitée à donner son avis à travers des votations dans la région mulhousienne (*) sur la défense du service public de La Poste.
Le comité du Haut-Rhin contre le projet de privatisation de La Poste en France (CGT, FO, CFTC, Sud, FSU, PS, Les Verts, PCF, PG, LDH et Attac), calqué sur le comité national, s'est réuni jeudi soir au siège de l'UD CGT à Mulhouse. Patrick Hoernlé et Éric Muller (CGT Poste), Michel Andlauer (CFTC Poste) et Raymond Abellan-Grinan (FO Poste), Joseph Siméoni et Jean-Marc Koeblen (FSU), Aline Parmentier, secrétaire départemental du PCF, Amaury Charvy (Les Verts), Alban Brua (PG), Marie-Jeanne Taureau (PS), mais aussi Antoine Homé (PS), maire de Wittenheim et conseiller régional, ont dénoncé le changement de statut que le gouvernement veut imposer à la Poste : « Une manière déguisée de privatiser La Poste comme cela s'est fait avec France Télécom, alors que l'Europe ne demande pas ce changement de statut ». Le comité demande que les Français puissent se prononcer par référendum sur la question.
Les gens, en âge de voter, sont invités à se prononcer. Concrètement, il y aura une urne à la mairie de Staffelfelden accessible aux heures de bureau du 28 septembre au 3 octobre. A la mairie de Wittenheim, la votation ne se déroulera que ce lundi 28 septembre (9/12h - 14/17h). A Mulhouse, il y aura une urne le mercredi 30 septembre, place des Victoires (12/15 h) et devant La Poste du centre Europe (16/18 h), le jeudi 1er octobre au marché du Canal-Couvert (9/11h), le vendredi 2 octobre devant la gare centrale de Mulhouse (17/19 h) et enfin le samedi 3 octobre, place de la Concorde (10/17 h).


E.Ch.

(*) Une votation sera organisée aussi à Colmar le 3 octobre mais le lieu n'est pas encore défini.

09:12 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : service public, wittenheim | |  Facebook | |

vendredi, 25 septembre 2009

Discours d'ouverture des Journées Italiennes

En cliquant ici, vous pourrez lire le discours que j'ai prononcé hier soir pour l'ouverture de la 8ème édition des Journées Italiennes de Wittenheim.

 

Le programme est également disponible sur le site de la Ville de Wittenheim.

10:22 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, journées italiennes | |  Facebook | |

jeudi, 24 septembre 2009

L'Alsace : Le Conseil des sages de Wittenheim

Wittenheim Appel aux sages

 


Après le conseil des enfants il y a deux ans, les conseils de quartier l'an passé, la Ville de Wittenheim met en place un conseil des sages.

« Les aînés, de par leur expérience et le temps dont ils disposent, sont une richesse pour la collectivité. » C'est pourquoi la Ville de Wittenheim a décidé de les associer à la vie de la cité, en créant un conseil des sages.

Albert Haas, adjoint au maire chargé des aînés, en a présenté l'organisation et le fonctionnement, lundi soir au conseil municipal (lire par ailleurs les autres points à l'ordre du jour dans notre édition d'hier).

Instance consultative

Le conseil des sages est « une instance consultative, dont les missions s'articulent autour de la réflexion, la concertation et la formulation de propositions, en particulier mais pas uniquement sur les questions les concernant », a présenté l'élu.

33 membres

Le conseil des sages de Wittenheim sera composé de 33 membres, âgés de 65 ans et plus : 20 seront tirés au sort, après appel à candidatures auprès de la population wittenheimoise, en respectant la parité hommes/femmes et les deux tranches d'âge 65-72 ans et plus de 72 ans ; sept sont nommés par le maire « parmi les personnes qualifiées et les responsables d'associations de la commune » ; quatre sont désignés par chacun des conseils de quartier ; l'adjoint et la conseillère municipale déléguée aux aînés, Christiane Rose Kiry, sont membres de droit.

« Pourquoi sept membres nommés par le maire ? », demande le conseiller Philippe Duffau, tout en approuvant la création de « ce nouvel outil de démocratie participative ».

Réponse d'Antoine Homé lui-même : « Tous les autres membres du conseil des sages sont des habitants de Wittenheim. Il est important que les présidents d'associations fortement impliqués sur la commune, mais n'y habitant pas forcément, soient aussi représentés. C'est pour permettre cette représentation qu'ils sont ainsi nommés ».

Mandat de trois ans

Tous les membres, en tout cas, partiront pour un mandat de trois ans, renouvelable. Le conseil des sages se répartira dans deux commissions : Vie de la cité et Aînés solidarité.

Force de proposition, la première pourra aussi émettre un avis sur des projets présentés par la Ville dans tous les domaines (loisirs, sécurité, environnement, urbanisme...). La seconde commission proposera des actions visant à améliorer le quotidien des aînés, à combattre l'isolement, à mettre en valeur la mémoire vivante qu'ils représentent et à développer les relations intergénérationnelles. Les conclusions des travaux des commissions seront transmises par l'adjoint aux élus municipaux et aux différentes instances concernées.

Installation à l'automne

Sans surprise, après cette présentation, la création et le règlement intérieur du conseil des sages ont été approuvés à l'unanimité du conseil municipal. Son installation est prévue à l'automne.

L'appel à candidatures a d'ores et déjà été lancé par la Ville. Date limite de dépôt des dossiers à la mairie, au service solidarité-aînés : le vendredi 16 octobre. Avis aux anciens qui souhaitent s'investir dans la vie de leur commune.

M.C.

09:38 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, démocratie de proximité | |  Facebook | |

mercredi, 23 septembre 2009

DNA : Conseil Municipal du 21 septembre 2009

Wittenheim / Conseil municipal
Carma au menu

 

Les élus en appellent à un référendum pour préserver le service public postal. (Photo DNA)
Débat sur la future Carma (Conseil d'agglomération de la région de Mulhouse Alsace), motion contre la privatisation de La Poste, Conseil des sages etc. Le menu des élus était varié lundi soir. Avant l'ouverture des débats, le maire, conseiller régional, a rendu hommage à Adrien Zeller et a fait respecter une minute de silence à sa mémoire.

Carma : Antoine Homé fait le point et précise que le conseil municipal votera le 9 novembre prochain. La future entité, 33 communes, entrera en fonction le 1er janvier 2010. Elle comptera 194 représentants dont 105 issus de l'actuelle Camsa, son bureau sera de 85 membres, dont 42 de la Camsa. Son bureau exécutif sera composé de 16 élus à parité avec la Camsa et le club des 22. En clair tous les représentants actuels de la Camsa seront intégrés à la Carma, Antoine Homé précise qu'il s'agit là d'une situation transitoire qui devrait durer jusqu'aux prochaines élections (2014). Enfin, le premier magistrat indique qu'il sera membre de l'exécutif en charge de l'aménagement du territoire et du développement économique de la Carma.

Le maire: «Vous racontez des salades... Vous et tous les conseillers sont parfaitement informés sur la Carma. La polémique est inutile»

Philippe Duffau: « Je suis favorable à la Carma, j'en espère notamment des avancées sur la gestion des déchets, ce à l'exemple de Galfingue où se pratique le « pesé-embarqué ». Patrick Pichelen: « Je suis pour la Carma, (puis, polémique à l'adresse du maire) : je regrette votre manque d'informations sur ce dossier.. » Antoine Homé apprécie avec modération: « Vous racontez des salades(...); vous et tous les conseillers sont parfaitement informés, la polémique est inutile... »
Maurice Haffner: « Attention à ne pas faire de la Carma une pieuvre éloignée des citoyens(...) » Puis s'adressant au maire: « La droite comme la gauche va gérer ensemble, alors qu'à d'autres niveaux vous vous invectivez, je reste perplexe... » Antoine Homé, « Nous allons gérer ensemble en dépassant les clivages politiques(...). La Carma est une chance qu'il faut saisir, c'est vital pour la région mulhousienne ».
Contre la privatisation de La Poste : Le maire fait adopter une motion contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal. Antoine Homé évoque « une belle et juste cause » et donne ainsi suite à l'interpellation qui lui a été faite par la CGT FAPT 68 sur l'avenir du service postal. Excepté Patrick Pichenel qui s'abstient, les élus se prononcent pour le retrait du projet de la loi postale 2009 et demandent la tenue d'un référendum sur le service public postal.
Conseil des Sages : « Le Conseil des Sages est une instance à vocation exclusivement consultative travaillant en étroite collaboration avec les élus, fondée sur l'expérience, la connaissance, le temps, la mémoire... en somme les racines de la Cité, indispensables à la cohésion sociale ». L'adjoint Albert Haas ajoute qu'il sera mis en place pour cet automne. Ce conseil sera composé de 33 conseillers élus pour 3 ans renouvelables, âgés de 65 ans et plus, respectant la parité hommes/femmes. Concernant l'appel à candidatures, elles sont ouvertes et seront relayées par le bulletin municipal, la presse, des réunions publiques etc...
Fiscalité : la taxe locale d'équipement, due au titre des constructions neuves et agrandissements qui donnent lieu à un permis de construire, est actuellement de 3%. Antoine Homé fait passer ce taux à 5%. Il précise: « Cette taxe rapporte de 150 000 à 200 000 € selon les années; nous nous alignons sur les taux de Mulhouse et Kingersheim dans un objectif d'optimisation de nos recettes fiscales. » La hausse est adoptée; 4 voix contre : Patrick Pichenel et le groupe communiste de Maurice Haffner.
D'un slogan l'autre.- Le maire devait conclure les débats par une annonce. Jusqu'à ce jour, le slogan de la ville était, « Wittenheim, Ville jumelée avec l'avenir ». Ces inscriptions visibles notamment aux différentes entrées de la ville seront remplacées par, « Wittenheim au Coeur du Bassin Potassique ». Rien de nouveau sous le soleil pour Maurice Haffner qui, philosophe, rappelle, qu'il y a quelques années il en allait de « Wittenheim, Perle du Bassin Potassique ».
Comme quoi, l'Histoire est bel et bien un éternel recommencement.


D.W.

09:41 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, conseil municipal | |  Facebook | |