Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 décembre 2009

DNA : Les 44 cadets sont installés

Wittenheim / Conseil municipal des enfants
Les 44 cadets sont installés

 

Une assemblée précoce qui est entrée en fonction pour deux ans. (Photo DNA)
Depuis 2007, Wittenheim compte un conseil municipal des enfants (CME). Le 23 octobre dernier, des élections ont renouvelé pour moitié cette assemblée juvénile. Ce nouveau CME a été intronisé par le maire.

 Elles et ils - la parité est de mise - sont 44 élus, âgé de 9/12 ans. Les élections se sont déroulées dans les classes de CM1, CM2 et 6e ont concerné 389 élèves. Les, candidats au nombre de 94, ont présenté leur programme. Au final vingt nouveaux élus viennent compléter l'assemblée. Fiers, pas intimidé pour deux sous, c'est à la table du conseil municipal, sous les yeux d'un public fourni composé de parents, d'enseignants et élus, que cette équipe de très jeunes conseillers est entrée en fonction.

La parole aux enfants

 Quatre commissions articulent le CME soit, Solidarité et vivre ensemble, Sécurité et prévention, Sport et culture, Aire de jeux et environnement. Filles et garçons allaient se présenter et déjà, quelques propositions ont fusé. En vrac, Martial : « La circulation à proximité des écoles doit être mieux surveillée, on veut des terrains de foot ! » ou encore plus écolo : « un arbre pour chaque maison, plus de poubelles, des pistes cyclables... » mais également solidaire : « pour Noël un grand sapin avec à son pied une cagnotte en faveur des plus défavorisés », culturel aussi : « il faut un musée historique relatant l'histoire de Wittenheim » enfin original ( ?) : « le catch devrait faire partie des activités de loisir »...
 Antoine Homé a pris le relais : « Je vous félicite pour votre engagement et votre enthousiasme, votre CME est un outil de la démocratie de proximité (...). Vous et nous sommes fiers que Wittenheim comme 1 600 communes françaises donne la parole aux enfants et les associent à la vie de la cité... ».
 Désormais en place pour deux ans, ces jeunes conseillers auront toute latitude pour booster les vénérables élus du conseil municipal. Quant au catch, la jeunesse a beau être impétueuse, il serait peut-être plus sage de le mettre en sourdine.

09:43 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : enfant, conseil municipal, wittenheim | |  Facebook | |

mardi, 24 novembre 2009

L'Alsace : Gérard Philipe fêté par « son » cinéma

Wittenheim Gérard Philipe fêté par « son » cinéma

 

« Le diable au corps » d'Autant-Lara, avec Micheline Presle.DR


À l'occasion du 50e anniversaire de la mort de Gérard Philipe,le cinéma éponyme propose de revoir trois de ses films. Cette petite salle municipale continue ainsi à cultiver sa différence.

Le 25 novembre 1959, Gérard Philipe disparaissait des suites d'un cancer foudroyant. Il avait 37 ans. Cinquante ans après la mort de cet acteur emblématique d'une génération, éternel jeune premier mais aussi homme engagé, militant de la culture pour tous, le cinéma Gérard-Philipe de Wittenheim a choisi de lui rendre hommage, avec un petit festival, du 25 novembre au 1er décembre. Au programme : trois films très célèbres, significatifs de sa carrière et « qui donnent un bel aperçu de son talent », comme le souligne Christian Gracco, ancien adjoint au maire de Wittenheim (c'est à lui que l'on doit le nom de la salle), et toujours bénévole très actif au sein du cinéma.

Au-delà de la présentation de ce petit festival, hier, le maire Antoine Homé, lui-même, a voulu marquer l'attachement de la Ville à « sa » salle.

Car le cinéma Gérard-Philipe est un exemple unique dans le secteur de salle municipale. Faisant autrefois partie du patrimoine des Mines, elle avait cessé d'être exploitée à la fin des années 1970, car elle n'était plus aux normes. La municipalité élue en 1989 a décidé de la faire revivre, la réhabilitant complètement. Rouverte depuis 1991, cette salle confortable de 240 fauteuils, est aujourd'hui dirigée par Philippe Richert, adjoint à la culture, et compte trois employés.

La programmation est assurée par Messa Forny, et propose aussi bien des films grand public, qu'art et essai. Le cinéma permet également d'organiser des soirées spéciales, comme par exemple, hier soir, une rencontre sur le thème de la Convention internationale des droits de l'enfant, avec la projection du film Versailles.

Vers le numérique

Parmi les grands atouts de cette salle « de proximité », figurent les tarifs (entre 4,50 et 6 EUR) particulièrement attractifs. Ils sont un des éléments qui permettent à la fréquentation de faire bonne figure, avec, bon mal an, 15 000 à 20 000 spectateurs, en provenance de tout le secteur nord de l'agglomération mulhousienne.

« Ce cinéma, c'est vraiment quelque chose d'original et d'important, une fierté pour Wittenheim », souligne Antoine Homé. Pour continuer à le faire vivre et prospérer, malgré la rude concurrence des multiplexes, la municipalité envisage d'ailleurs de passer au numérique. Un investissement lourd, qui commencera par des demandes de subventions dès 2010.

H.P.

11:22 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : cinéma, wittenheim | |  Facebook | |

jeudi, 19 novembre 2009

DNA : Droits de l'enfant Film, débat et expo

Wittenheim / Droits de l'enfant
Film, débat et expo

 


A l'occasion du 20e anniversaire de la Convention internationale des Droits de l'enfant, la Ville en partenariat avec l'association Themis a programmé plusieurs événements.
Le maire Antoine Homé et son adjoint à la Jeunesse Arnaud Koehl le soulignent de concert : « Un enfant est une personne. Il doit le savoir pour bien grandir. Tous les enfants du monde ont des droits. Ils doivent les connaître pour mieux être respectés, mieux se faire entendre et aussi pour être davantage attentifs à tous les droits des autres ».
Le 20 novembre 1989, l'assemblée générale des Nations Unies a adopté la Convention internationale des Droits de l'enfant (CIDE). Antoine Homé remarque qu'il en va là d'une date symbolique, « On célébrait alors le bicentenaire de la Révolution française, un vent de liberté... »
Arnaud Koehl ajoute: « La CIDE nous invite tous à réfléchir sur la place que nous faisons à l'enfant, dans notre pays, en Europe et dans le monde... »
A Wittenheim l'anniversaire de la Cide sera marqué, par la projection du film Versailles de Pierre Schoeller avec notamment, Guillaume Depardieu. Le film sera suivi d'un échange avec des acteurs locaux sur le thème des droits de l'enfant.
Par ailleurs, jusqu'au 28 novembre, l'exposition « Tous mes droits d'enfants » réalisée par les éditions Rue du Monde sera accessible dans le hall de la mairie.
Enfin, dans la continuité de ce regard sur les enfants, le conseil municipal des enfants sera installé le 25 novembre à 18 h dans la salle du conseil de la mairie.


 

Film « Versailles » suivi d'un débat : le vendredi 20 novembre à 20 h 30 au cinéma Gérard-Philipe. Expo sur les Droits des enfants : à la mairie jusqu'au 28 novembre.

09:43 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim | |  Facebook | |

L'Alsace : Les droits de l'enfant à travers un film et une exposition

Wittenheim Les droits de l'enfant

à travers un film et une exposition

 

Projection du film "Versailles" et débat à la salle Gérard Philipe

Le 20 novembre 1989, l'assemblée générale des Nations unies a adopté la Convention internationale des droits de l'enfant, la Cide. Ce vendredi 20 novembre, la Ville de Wittenheim en partenariat avec l'association Thémis a tenu à marquer le 20e anniversaire de ce traité international, le plus ratifié dans le monde.

À 20 h, sera projeté le film Versailles de Pierre Schoeller avec Guillaume Depardieu, à la salle Gérard-Philipe. L'entrée sera gratuite. À l'issue de la projection aura lieu un débat animé par les responsables de l'association Thémis et des élus notamment le maire Antoine Homé et l'adjoint Arnaud Koehl, responsable du service jeunesse.

Cet échange avec le public portera évidemment sur la Cide et notamment sur les progrès réalisés depuis 1989 en France et dans le monde. Depuis lundi 16 novembre, l'exposition « Tous mes droits d'enfant » réalisée par les éditions Rue du monde est accessible dans le hall d'accueil de la mairie. Elle restera en place jusqu'au 28 novembre.

Cette exposition montre bien qu'il reste beaucoup à faire pour que les droits de l'enfant deviennent une vraie réalité, notamment créer les conditions sociales et économiques afin que tous les enfants puissent y accéder. À noter encore que dans le cadre de ce 20e anniversaire le 25 novembre à 18 h, le nouveau conseil municipal des enfants sera officiellement mis en place.

09:43 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, jeunesse, enfant | |  Facebook | |