Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 décembre 2009

L'Alsace : CME de Wittenheim

Wittenheim Vingt nouveaux jeunes élus

 

Le conseil municipal des enfants est installé pour une période d'un an. Photo Laurent Schneider

20 nouveaux jeunes élus

Le maire de Wittenheim Antoine Homé, assisté de son adjoint Arnaud Koehl, de la conseillère déléguée Thérèse Anzuini et de Véronique Wettly, coordonnatrice jeunesse, a procédé à l'installation officielle du conseil municipal des enfants.

Au total, 44 jeunes siègent dans cette assemblée municipale. Pour 20 d'entre eux, c'était une première, ils viennent en effet d'être élus par leurs 389 camarades de cours moyen 1 et 2, des cinq écoles élémentaires de la commune.

De nombreux enseignants, parents et élus étaient des spectateurs très attentifs de cette installation. Avant de féliciter les jeunes élus, le maire a mis en avant l'implication des enseignants, notamment pour l'organisation des scrutins dans les écoles. « Cette installation est l'un des volets de la démocratie participative que nous instaurons dans la vie politique de notre commune, a-t-il précisé. À travers ce conseil municipal des enfants, tous les jeunes écoliers et collégiens participent à la vie de la ville. Pour tous, ce qui s'est passé avant cette installation, les campagnes dans les écoles, les élections..., et ce qui se passera par la suite au sein de ce conseil est un excellent apprentissage de la citoyenneté, la meilleure préparation à la vie d'adulte. »

L'adjoint Arnaud Koehl a pour sa part félicité les jeunes élus et les a invités « à se mettre au travail ». « Vous avez la noble mission de représenter vos camarades pour faire faire évoluer les choses en faveur de la jeunesse. » Après les présentations, Thérèse Anzuini, animatrice et accompagnatrice adulte de l'assemblée des jeunes, a commenté un diaporama évoquant le travail engagé par les différentes commissions du conseil municipal des enfants sortant. Les jeunes élus ont ensuite énoncé de nombreux projets. Cela allait de l'installation « d'un grand arbre de Noël » aux demandes « de plus de sécurité autour des écoles, de plus de pistes cyclables, de plus de bancs dans les cours d'école, de plus de nouveaux livres dans les BCD... », en passant par la création d'un musée à Wittenheim.

Pour conclure, le maire Antoine Homé a bien précisé que si « toutes vos requêtes semblent justifiées, il faut que vous ayez conscience que pour les concrétiser, il faut avoir beaucoup de sous ». La soirée s'est achevée par un goûter bio.

Les petits nouveaux

Voici les nouveaux élus ; école Fernand-Anna : Célia Lachenmaier, Jordan Kohler, Emma Ninucci, Merlin Zabrocki ; Freinet : Boris Abomo Olinga, Adeline Renck, Johan Beyer, Sophie Gringer ; Louis-Pasteur : Sarah Bouizaguen, Malika Badraoui, Thomas Delcuze, Rayan Mukyen ; Sainte-Barbe : Tom Pagniez, Marion Baverel, Valentin Koehl, Emma Bader ; Bastian : Océane Daumain, Denis Minh Gissler, Camille Baerenzung, Christophe Bilal Bonhomme.

09:30 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, conseil municipal, enfant | |  Facebook | |

DNA : La pormotion de la Ste Barbe pour les pompiers

Wittenheim / Sainte Barbe
Anniversaire et promotions

 

Les sapeurs promus ou méritants en compagnie des élus. (Photo DNA)

A l'occasion du 80e anniversaire de l'église Sainte-Barbe, la cérémonie religieuse en l'honneur de la sainte patronne des mineurs et des pompiers s'est déroulée en présence d'une foule dense et recueillie.
Le curé Pierre Haag était entouré des prêtres et diacres de la communauté « Sel de la Terre », la chorale paroissiale a magnifié l'office, les fidèles au sein desquels une foule d'élus dont notamment le député Francis Hillmeyer, les maires Philippe Hartmeyer, Antoine Homé et Jo Spiegel ou encore le conseiller général Bernard Notter: tous ont participé avec ferveur à la messe sous les superbes voûtes de Sainte-Barbe, une église classée aux monuments historiques qui commémorait là son 80e anniversaire.
 Au terme de l'hommage au sacré, c'est sur le parvis de l'église qu'allait se dérouler la traditionnelle cérémonie en hommage aux hommes du feu. Le lieutenant colonel Denis Giordan, chef du groupement Mulhouse ainsi que le chef de centre des sapeurs-pompiers, le lieutenant Dominique Lehmann ont présenté leurs hommes aux autorités civiles afin que ces derniers puissent les féliciter et les promouvoir pour certains d'entre eux.
Les distinctions : les sergents Franck Meyer et Stéphane Luneau sont nommés sergent-chef. Le sapeur Sébastien Skraber est nommé caporal. Pour leur courage et leur dévouement, l'adjudant-chef Frédéric Schmidlin se voit décerner la médaille vermeil, l'adjudant-chef Frédéric Barzagli et le caporal-chef Philippe Tro sont honorés de la médaille d'argent.

09:29 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, pompiers | |  Facebook | |

DNA : réunion publique du Centre

Wittenheim / Réunion publique municipale
Vers une ville plus verte ?

 

Une future coulée verte, interdite aux voitures, rue de la Forêt ? (Photo DNA)
Pas de doute: les réunions publiques proposées par la municipalité continuent à connaître un fort succès. Seraient-elles le dernier salon où l'on cause ? La salle Albert-Camus était comble, le public aura notamment pris connaissance d'un virage concernant l'aménagement urbain de la ville.

Comme lors de la première réunion publique (voir nos éditions précédentes), Antoiné Homé est intervenu le programme municipal et ses réalisations. Place ensuite aux questions de la population du centre-ville : « Quid de l'aménagement de la rue de la Forêt ?». Le maire répond et laisse entrevoir de nouvelles perspectives : « Ce projet est suspendu. Dans le cadre d'une réflexion globale, nous considérons que les temps ont changé, nous nous orientons vers la création d'une voie verte. L'urbanisation à outrance doit connaître un terme. Cette zone (entre Cora et le Centre) soit une centaine d'hectares, est le coeur vert de la ville. Il serait judicieux de préserver ce poumon, une agriculture périurbaine, pourquoi pas des productions maraîchères qui y ont toute leur place. Voulons-nous faire de notre cité une ville de plus de 30 000 habitants ou une ville à taille humaine ? ». Le maire poursuit en soulignant que la circulation routière est théoriquement interdite rue de la Forêt, à cet égard Antoine Homé met en garde : « La police est habilitée à verbaliser ».

Dans le public: « Depuis 2000, le coût d'enlèvement des ordures ménagères a plus que doublé, c'est intolérable. Par ailleurs, son mode de calcul est particulièrement injuste »

 Autres interrogations : « Le tramway, c'est pour quand ? Pourquoi ne pas prolonger sa future ligne vers la zone commerciale de Cora ? ». Ou encore : « Depuis 2000, le coût d'enlèvement des ordures ménagères a plus que doublé, c'est intolérable. Par ailleurs, son mode de calcul est particulièrement injuste ». Mais aussi: « La circulation est trop dense et trop rapide aux abords de la déchetterie ».
 Enfin, plus personnel mais imbroglio visiblement kafkaïen, un commerçant interpelle le maire : « Je suis écoeuré et choqué, depuis sept ans, mon commerce est pris en otage par le Sitram, ce dans le cadre du DUP (Droit Urbain de Préemption) inhérent à l'arrivée du tram. Je suis coincé, je ne peux pas effectuer de travaux, la location de logements au-dessus de mon commerce est-elle aussi problématique? ».
  En vrac les élus répondent : « Pour quand le Tram? On ne sait pas (...) ». Concernant les ordures ménagères, il apparaît que le « pesé embarqué » pourrait être une solution. Quant au commerçant «pris en otage», Antoine Homé lui promet une intervention auprès du Sitram. Ultime point évoqué, un participant évoque la possibilité d'agrandir la résidence « Beau Séjour ». Réponse : « Non, mais l'hypothèse de la construction d'une résidence pour personnes âgées pourrait voir le jour à proximité de La Poste ».


09:28 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, réunion publique, proximité | |  Facebook | |

mardi, 01 décembre 2009

L'Alsace : réunion publique à Jeune-Bois

Wittenheim Crise et circulation au coeur du débat à Jeune-Bois

 

Rue de l'Île-de-France, la piste cyclable est encombrée par des voitures. Photo Laurent Schneider

La première des quatre réunions de quartier organiséespar la municipalitéa été très suivie, jeudi soir au Mille Club de la cité Jeune-Bois.

Jeudi soir, la municipalité de Wittenheim a débuté sa série de quatre réunions publiques de quartier au Mille Club de la cité Jeune-Bois. Quelque 120 habitants avaient pris place dans la salle d'activités du site.

Après des mots d'accueil et la présentation des élus présents, le maire Antoine Homé a débuté la première séquence de la réunion : l'exposé de l'avancement du programme municipal, la seconde partie étant consacrée au débat interactif.

En introduction, il a évoqué la situation financière des communes « qui ont à supporter des charges de plus en plus importantes et qui doivent faire face à des baisses continuelles des dotations de l'État... Heureusement, les fondamentaux financiers de Wittenheim sont sains ».

Le plan écologique« bien engagé »

Antoine Homé a ensuite développé divers thèmes. La démocratie de proximité : « Les conseils de quartiers et le conseil des sages sont en place et travaillent ». Le développement durable et l'environnement : « Notre plan écologique global est bien engagé ». L'intercommunalité : « De nombreux dossiers doivent être traités au niveau intercommunal ».

L'urbanisme : « Nous avons engagé une étude sur la structuration future du territoire communal qui devra nous fournir des indications utiles quant au développement de certaines zones ». La salle culturelle : « Nous sommes au stade de l'acquisition du foncier ». Le centre social et familial : « Nous étudions sa relocalisation ».

Questions - réponses

Les premières questions des habitants ont concerné l'intercommunalité et la crise. « La nouvelle communauté, la Carma, regroupe 32 communes avec un total de 253 000 habitants. Ce monstre est-il encore gérable ? En ce temps de crise, les communes sont-elles en mesure de faire des économies ? »

« La Carma aura à gérer les affaires qu'on ne peut plus conduire dans la proximité, répond le maire. Évidemment, notre but est de faire des économies au niveau des dépenses de fonctionnement, mais pour ce qui est des dépenses d'investissement, l'État nous a demandé de faire plus. »

Plusieurs questions ont porté sur la circulation. Au niveau de la route de Soultz, par exemple, « ne serait-il pas possible d'insérer un tourne-à-gauche entre le passage à niveau et le grand giratoire ? Cela faciliterait l'accès à la petite zone d'activités quand on vient de Wittenheim », suggère un habitant. « Sujet difficile, une telle implantation serait contraire à la réglementation », indique Antoine Homé.

« Il serait souhaitable de préserver la piste cyclable avenue de l'Île-de-France, qui est régulièrement encombrée par des voitures en stationnement, poursuit un membre de l'auditoire. Par ailleurs ce giratoire est mal éclairé ». « Il s'agit de comportements incivils, d'autant plus qu'il y a des places de parking à proximité, regrette le maire. Il faut trouver une solution. Pour l'éclairage, un programme de rénovation pour l'ensemble de la commune est engagé. »

« Le bus Soléa roule trop vite dans la rue de Bretagne », déplore encore un habitant. « Il faut signaler ces faits. »

Enfin, à la question « Quand seront implantés les panneaux indiquant les noms des quartiers ou des lieux-dits ? » , le maire répond : « Très rapidement ».

L.S.

11:07 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim | |  Facebook | |