Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 janvier 2010

L'Alsace : Concertation sur la vidéo-protection

Wittenheim Vidéoprotection : « un dispositif très encadré »

 

Deux caméras vont être mises en place à la Halle au coton. Photo Dom Poirier

Comme la loi l'y oblige, la Ville de Wittenheim a organisé une réunion publique sur le projet de vidéoprotection, qu'elle va mettre en place dès cette année.

Beaucoup d'élus, du conseil municipal et des conseils de quartier de Wittenheim, ainsi que des habitants, ont participé, mercredi soir à l'Espace Léo-Lagrange, à une réunion publique sur le futur dispositif de vidéoprotection urbaine. Un dispositif très encadré juridiquement et qui était « un engagement du programme municipal », a rappelé Antoine Homé, en introduction.

Entouré de Brigitte Lagauw, l'adjointe chargée de la sécurité, de policiers du commissariat local, associé au projet, ainsi que d'un représentant du Cabinet Thevenet qui a mené l'étude sur le sujet, le maire a redit ce qu'il avait déjà dit au conseil municipal (L'Alsace du 16 décembre), à savoir que la vidéoprotection était un outil de prévention « pour empêcher les actes », et de répression « pour déceler les auteurs ».

Un diaporama sur le projet et les objectifs de la vidéosurveillance a ensuite été diffusé. L'expérience dans d'autres villes, sur cinq ans, a ainsi montré que l'on pouvait « espérer une diminution des incivilités de 25 à 35 % » et une hausse du taux de résolution des affaires, a expliqué Antoine Homé.

Les interventions de la salle, qui ont suivi, n'ont pas remis en cause le principe même de la vidéoprotection, le public étant plutôt demandeur de précisions sur le dispositif et son fonctionnement.

Le conseiller municipal d'opposition Patrick Pichenel a toutefois souhaité « la mise en place d'un comité éthique », comme dans les grandes villes, afin de veiller au « respect des libertés individuelles ». Le maire a répété qu'un suivi avec bilan serait mené par la commission municipale prévention-sécurité et que des membres des conseils de quartier et des sages pourraient y être associés.

« Que les bâtiments publics »

À un habitant qui s'inquiétait de la baisse des effectifs de police sur le terrain et au fait que la vidéosurveillance « bloquera » des agents au bureau, le commandant Patrick Fictor a répondu que, dans un contexte de réduction des effectifs (de 70 à 55 fonctionnaires en quelques années à Wittenheim), le nouveau dispositif allait permettre de « réorganiser la surveillance générale », par exemple de « réorienter les patrouilles vers des sites sans surveillance », « d'intervenir plus rapidement »...

« Combien de temps sont sauvegardées les images et est-ce qu'elles peuvent être copiées par n'importe qui ? », a demandé un autre Wittenheimois. Réponse commune de l'adjointe, du commandant de police et de l'expert du Cabinet Thevenet : seules des autorités habilitées, « dans un cadre juridique formel », pourront exploiter ces « images sauvegardées sept jours », « enregistrées sur du matériel sécurisé à la mairie » et visionnables au commissariat. « La vidéoprotection ne concerne que la voirie et les bâtiments publics », a aussi précisé le maire. Un système de floutage est prévu pour les maisons des privés qui seraient dans le champ des caméras.

Dans le public, certains se sont également inquiétés d'un possible transfert de la délinquance et des incivilités vers des sites non surveillés. « Le dispositif est adaptable à l'évolution de la délinquance et de l'urbanisme », a souligné Antoine Homé.

Les travaux pour la mise en place des caméras devraient débuter en juin prochain. Auparavant, la Ville doit déposer une demande d'autorisation auprès de la préfecture, autorisation indispensable pour un tel dispositif.

Magali Claudel


09:44 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim | |  Facebook | |

jeudi, 21 janvier 2010

DNA : Tour du Canton cycliste annulé

Wittenheim / Tour du Canton cycliste annulé
Les réactions d'Antoine Homé et de Jo Spiegel

 


Dans un communiqué, Antoine Homé, le maire de Wittenheim apporte son soutien au Vélo-club Sainte-Barbe :
« Le maire de la Ville de Wittenheim, Antoine Homé, tient à apporter son soutien résolu au Vélo-club Sainte-Barbe suite à l'annulation du Tour du Canton de Wittenheim qui était programmé le 14 mars prochain et a souligné son attachement à cette épreuve. Les services préfectoraux avaient sollicité la Ville de Wittenheim sur la tenue de cette course et Antoine Homé avait émis un avis favorable. La Ville de Wittenheim s'étonne de la décision qui a été prise d'annuler la course par les services de la gendarmerie de Soultz/Guebwiller et de la préfecture du Haut-Rhin. Pour autant, les élus de Wittenheim restent aux côtés du président Gérard Grunewald et du Vélo-club pour trouver une solution. En effet, la Ville de Wittenheim souhaite vivement que le Tour du Canton puisse avoir lieu en 2010. C'est pourquoi une nouvelle date et un nouveau parcours sont à l'étude pour permettre la tenue du Tour du Canton de Wittenheim avant l'été ».


Pour sa part, Jo Spiegel, maire de Kingersheim, a adressé une lettre au préfet du Haut-Rhin :
« J'ai été fort surpris d'apprendre l'annulation du 27e Tour du canton du 14 mars prochain. Permettez-moi de plaider la cause de cette manifestation chère au coeur des quelque 2000 cyclistes alsaciens licenciés dont je suis. Permettez-moi de me faire l'écho des bénévoles, des organisations dont l'engagement et l'implication contribuent à la promotion d'un sport potentiellement en plein essor ainsi qu'à l'animation de nos communes. Les bénévoles du cyclisme amateur n'ont pas à faire les frais d'administrations de plus en plus tatillonnes au motif de la sécurité et des excès du cyclisme professionnel. Je tenais ainsi à vous faire part de mon attachement au cyclisme amateur ainsi que de mon soutien à la Ville de Wittenheim qui se mobilise aux côtés du Vélo-club Ste-Barbe pour trouver des solutions alternatives en vue de maintenir le Tour du canton.»

11:09 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, sport, vélo | |  Facebook | |

mercredi, 20 janvier 2010

L'Alsace : Des territoires en mutation et en exposition

Wittenheim Des territoiresen mutation et en exposition

 

Anne-Virginie Diez, du Frac, présente les oeuvres exposées au public. Photo Laurent Schneider

Mutation des lieux et des territoires : une facette de l'art contemporain, à la salle Albert-Camus.

Samedi soir à la salle Albert-Camus à Wittenheim, le maire Antoine Homé a présidé le vernissage d'une exposition d'art contemporain Mutation et transformation de la ville.

Cette exposition, organisée par le service culturel de la Ville, fournit, à travers des peintures, des photographies et des sculptures, des témoignages de l'évolution de certains lieux et territoires et propose un regard différent sur la société, tout en nous dévoilant certaines facettes de l'art contemporain.

Les quelque 40 créations présentées sont d'une part fournies par le Frac Alsace (Fonds régional d'art contemporain) et d'autre part par l'association Art Haute-Alsace. Le Frac, implanté à Sélestat, fait partie de l'Agence culturelle d'Alsace. « Sa mission essentielle est la promotion et la diffusion de l'art contemporain par le biais de la sensibilisation du public à la création actuelle », a précisé Anne-Virginie Diez, chargée d'accueil des publics au Frac.

La collection Frac présente plusieurs séries de photographies, notamment de l'artiste photographe de Guebwiller, Luc Meichler, et une sculpture très originale de Georges Lappas. L'association Art de Haute-Alsace présente quelques oeuvres de sa Collection Art Haute-Alsace, des peintures qui sont autant d'images de certains sites de la région, des lieux qui ont aussi subi des mutations. On peut essentiellement y découvrir des peintures de Lutz Binaepfel et de Robert Breitwieser.

Cette exposition restera en place jusqu'au 4 février. Le public pourra bénéficier de séances guidées par une personne du service culturel de la Ville les mardis 26 janvier de 14 h à 16 h et 2 février de 14 h à 17 h, les vendredis 22 et 29 janvier de 14 h à 17 h. Pour les établissements scolaires, il faut s'adresser au service jeunesse de la Ville ; l'accueil se fera sur rendez-vous.

Y ALLER Salle Albert-Camus, 1a rue des Mines, à Wittenheim, mardi 26 janvier de 14 h à 16 h, mardi 2 février de 14 h à 17 h, vendredis 22 et 29 janvier de 14 h à 17 h.


09:43 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : exposition, wittenheim | |  Facebook | |

mardi, 19 janvier 2010

La Ville de Wittenheim soutient le Vélo-Club Sainte-Barbe.

La Ville de Wittenheim soutient le Vélo-Club Sainte-Barbe.

 

Le Maire de la Ville de Wittenheim, Antoine Homé, tient à apporter son soutien résolu au Vélo-Club Sainte-Barbe suite à l'annulation du Tour du Canton de Wittenheim qui était programmé le 14 mars prochain et à souligner son attachement à cette épreuve.

 

Les services préfectoraux avaient sollicité la Ville de Wittenheim sur la tenue de cette course et Antoine Homé avait émis un avis favorable.

 

La Ville de Wittenheim s'étonne de la décision qui a été prise d'annuler la course par les services de la Gendarmerie de Soultz-Guebwiller et de la Préfecture du Haut-Rhin.

 

Pour autant, les élus de Wittenheim restent aux côtés du Président Gérard Grunewald et du Vélo-Club pour trouver une solution. En effet, la Ville de Wittenheim souhaite vivement que le Tour du Canton puisse avoir lieu en 2010. C'est pourquoi une nouvelle date et un nouveau parcours sont à l'étude pour permettre la tenue du Tour du Canton de Wittenheim avant l'été.

12:28 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, association, sport, vélo | |  Facebook | |