Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 17 février 2011

Revue de presse du 10 février au 17 février 2011

 

L'alsace, Jeudi le 10 Février 2011 
 

 Politique Les socialistes plaidentà Paris contre la prison de Lutterbach

Une délégation d'élus socialistes du Haut-Rhin a demandé mardi au ministre de la Justice, l'organisation d'une table ronde sur la carte pénitentiaire du département.

Le PS dénonce le choix de Lutterbach en tant que future prison unique du département, et parce que le site envisagé « pose de sérieux problèmes environnementaux et réglementaires », selon Patricia Schillinger. La sénatrice du Haut-Rhin et trois élus du département -- les conseillers régionaux Antoine Homé et Victorine Valentin, le conseiller général Pierre Freyburger - l'ont dit mardi au ministre de la Justice. Du moins à son conseiller pénitentiaire, Bruno Clément, qui a promis une réponse rapide de Michel Mercier à la requête des socialistes : l'organisation par le préfet du Haut-Rhin d'une table ronde associant toutes les parties intéressées par la refonte de la carte pénitentiaire du département.

Alors qu'une enquête publique sur le projet de Lutterbach est en cours pour six mois, l'opposition souhaite en effet plus de transparence dans les choix finaux, et surtout faire entendre ses arguments. Le PS ne veut pas d'une « prison-usine » de près de 750 détenus venus de tout le département, rassemblant prévenus et condamnés dans un site qui empiétera sur des terres agricoles et n'est pour l'heure pas desservi par les transports en commun.

Favorables à la fermeture des prisons vétustes de Colmar et Mulhouse, les élus socialistes préfèrent créer deux structures « à taille humaine », de 200 à 300 places, dont une à Colmar, et maintenir la Maison centrale d'Ensisheim. « Aucun point de non-retour a été atteint », veut croire Antoine Homé, qui observe que le gouvernement a déjà renoncé à la fermeture de nombreux établissements, prévue par la carte pénitentiaire. Les arbitrages définitifs sont attendus en juin 2011.

De notre bureau parisienSimon Barthélémy

 

 

L'alsace, Vendredi le 11 Février 2011 

 

 

 Wittenheim Deux couples royaux

Les couples régnant sur le Carnaval. Photo Jean-Paul Frey

La Maison des jeunes de Fernand Anna a, avec l'Office municipal des sports et loisirs et la Ville, chapeauté l'élection des deux couples régnant sur le carnaval de Wittenheim.

Kelly et Dylan ont été nommés prince et princesse, Lorraine et Nicolas sont respectivement reine et roi de cette fête. Le premier magistrat Antoine Homé leur remettra les clés de la ville dimanche à 15 h au balcon de la mairie pour un règne éphémère qui s'achèvera le soir même.

Le cortège carnavalesque s'élancera à 15 h 15 au départ de l'hôtel de ville. Six chars de musique et d'ambiance encadreront les grosses têtes, guggas et autres carnavaliers sur un circuit empruntant la rue de Kingersheim pour arriver à la place du Marché.

On chassera l'hiver en brûlant l'effigie d'un bonhomme, puis les convives pourront poursuivre la fête aux sons des orchestres qui distilleront leurs notes à la Halle au coton.

Les organisateurs espèrent rassembler un maximum de personne, car il est connu que plus on est de fous, plus on s'amuse !

J.-P.F. y aller Mairie de Wittenheim, dimanche à 15 h remise des clés aux couples royaux. Départ du cortège : à 15 h 15, départ à l'hôtel de ville, arrivée à la Halle au coton vers 16 h 30.

 

 

Dna, Vendredi le 11 Février 2011 / Haut-Rhin 
 

 Commissariat de Wittenheim-Kingersheim

Antoine Homé demande le respect des engagements pris

« Un audit est actuellement conduit par la Direction Centrale de la Sécurité Publique au sein du commissariat de Wittenheim-Kingersheim. Cet audit examinerait l'hypothèse d'un éventuel rattachement de la circonscription de police de Wittenheim-Kingersheim à celle de Mulhouse en la transformant en un commissariat dit subdivisionnaire fermé la nuit. Une telle orientation, si elle était envisagée, conduirait inévitablement à une forte baisse de la qualité du service public de sécurité sur le ban des deux communes et pourrait à terme entraîner un risque de fermeture. Je m'oppose très fermement à toute perspective en ce sens qui serait totalement inacceptable.

Au contraire, je souhaite que soit confirmée la pérennisation de notre commissariat avec ses prérogatives actuelles.

Je tiens d'ailleurs à rappeler que M. le Préfet du Haut-Rhin a indiqué très clairement le 9 décembre dernier que le commissariat de Wittenheim-Kingersheim « n'est pas menacé ». Au regard de cette déclaration publique du principal représentant de l'État dans le Département, je demande que les engagements pris soient tenus et que de surcroît les effectifs du commissariat soient augmentés.

Une rencontre est d'ores et déjà fixée début mars avec le Cabinet du Ministre de l'Intérieur au cours de laquelle le député Francis Hillmeyer et moi-même réaffirmerons la nécessité absolue de maintenir la présence de la Police Nationale sur le territoire de Wittenheim-Kingersheim et de construire un nouveau commissariat ».


 

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Samedi 12 Février 2011. / Mulhouse 
 

 Wittenheim / Festival Ramdam
Lectures buissonnières

 

Dans la classe de Margith Cullmann à Fernand-Anna, contes et lectures. (Photo DNA)

Le festival Ramdam, dédié aux livres pour la jeunesse, se profile. En amont, de multiples manifestations initiées par la MJC prennent corps, « Lectures buissonnières » est l'une de ces animations phares.
 Depuis la rentrée, les écoliers des classes élémentaires de la ville se sont vus remettre quatre livres, des romans pour la jeunesse, dont les auteurs seront tous présents à la mi-avril pour le temps fort de Ramdam. Ces ouvrages, les enfants les ont lus, avec leurs parents fréquemment, mais aussi bien entendu en classe.
 Messa Saltzmann, passionnée de lecture est également auteur de contes pour enfants. L'écrivaine est allée à la rencontre des écoliers, à l'école élémentaire de Fernand-Anna. Les enfants de CP et de CE1 ont ainsi débattu avec Messa Saltzmann, ils ont rendu compte de leurs lectures, ils ont aussi eu le privilège de la lecture de quelques contes inédits de Messa Saltzmann... Bref ! à l'instar de la vocation de Ramdam, cette rencontre de « Lectures buissonnières » remplit parfaitement son office, faire aimer le livre, la lecture, et ce dès le plus jeune âge. Toujours est-il qu'un élève attentif, voire passionné a suivi la leçon, le maire Antoine Homé a pris un bain de jouvence et goûté lui aussi aux plaisirs des lectures enfantines.


 

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Samedi 12 Février 2011. / Mulhouse


Wittenheim / Fernand-Anna
Trafic et sécurité

 

Une centaine de personnes à la MJC Fernand-Anna. (Photo DNA)
La séquence des quatre réunions de quartier proposées par la municipalité s'est achevée à la MJC Fernand-Anna. Les incivilités des automobilistes ou... cyclistes ainsi que les embarras routiers étaient visiblement la préoccupation principale des habitants de cette cité minière.

Dans un premier temps, Antoine Homé a présenté les réalisations et les perspectives de l'action municipale. Le maire s'est concentré sur Fernand-Anna : « La sécurisation de la rue des Mines a été réalisée, la toiture de l'école sera rénovée (90 000€), des panneaux de quartier représentant cette même école seront installés, le quartier du Millepertuis sera aménagé (travaux de voirie et un petit parc, 1 000 000€), le parvis de l'église Saint-Christophe sera réaménagé (500 000€), une caméra de surveillance sera bientôt en place à proximité de la MJC... ».
 La parole a été donnée à la centaine de personnes présentes, avec une idée fixe, la circulation et la sécurité : « Aux abords de l'école la circulation est trop rapide, danger ! ». Un autre intervenant : « A proximité du collège, rue de l'Espérance, la vitesse des voitures est excessive, de plus, beaucoup de collégiens circulent de façon dangereuse à vélo ou en cyclo sur les trottoirs, la police ne se manifeste guère ! ». Autre doléance : « La rue de Soultz est dangereuse, les véhicules sont également garés à la va-comme-je-te-pousse à proximité des restaurants, les enseignes commerciales provoquent aussi gêne et danger ».

« Il faudrait un rond-point à hauteur de la rue du Jasmin »

 Mais encore : « L'éclairage public est insuffisant, on rentre dans mon jardin pour me voler... ». Et aussi : « Les pistes cyclables ne sont pas déneigées (...) le trafic, celui des camions notamment est infernal rue des Mines, il faudrait un rond-point à la hauteur de la rue du Jasmin... ». Enfin, une dame que la beauté des fleurs laisse apparemment de marbre : « Devant la boulangerie, un grand pot de fleurs bouche toute la vue ». Les élus répondent, le maire martial : « Nous écrirons au commandant Fictor (commandant de police à Wittenheim) afin de lui demander une plus forte présence de ses hommes sur le terrain, ces derniers ne devront pas se contenter de rester dans leur véhicule, ils devront en sortir pour faire respecter la loi et l'ordre !  ». Concernant un éventuel giratoire à l'angle de la rue des Mines et du Jasmin, l'adjointe Marie-France Vallat précise que « c'est techniquement impossible, par contre l'installation de feux tricolores est envisageable (... ) Une solution est en voie d'être trouvée pour améliorer l'éclairage public du quartier ».
 A propos de la rue du Soultz, le maire indique qu'en collaboration avec Kingersheim, une réflexion devra être conduite pour arriver à plus ou moins long terme à un réaménagement complet de cet axe qui devra aussi laisser sa place aux piétons et aux cyclistes.


D.W.

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Samedi 12 Février 2011. / Mulhouse

  

 Habsheim / Soutien de Cécile Duflot au candidat Philippe Wolff
« Le nouvel âge des écolos »

 

Cécile Duflot et Philippe Wolff, candidat aux élections cantonales de mars. (Photo DNA - Auriane Poillet)
La secrétaire nationale d'Europe Écologie - Les Verts (EELV), Cécile Duflot, est passée, hier, à Habsheim pour soutenir le candidat EELV et PS aux cantonales de mars, Philippe Wolff. Élus et responsables de gauche ont échangé durant près d'une heure sur le thème des déchets.

Après Strasbourg et Sélestat, Cécile Duflot, s'est arrêtée à Habsheim, hier, entre 11 h et 13 h, juste le temps de marquer son soutien au candidat du parti Europe Écologie - Les verts (EELV) sur le canton d'Habsheim, le fief du président du conseil général Charles Buttner. Le candidat Philippe Wolff, adjoint de Rixheim, est également soutenu par le PS dans le cadre d'un accord départemental entre les deux partis pour les cantonales de mars.
 Hier, plusieurs élus ou responsables verts et PS étaient présents à Habsheim pour échanger, avec la secrétaire nationale EELV sur le thème des déchets.

« Philippe Wolff est là pour virer Buttner »

 Michel Knoerr, président du Sivu déchets de Thann-Cernay, est revenu sur la victoire des écologistes contre la construction du 3e incinérateur du département. « Avec une autre majorité au conseil général, nous aurions économisé les 6 M € dépensés pour les études » a t-il remarqué. « En tous cas nous avons économisé les 53 M € prévus pour la construction » se réjouit le sénateur-maire Vert de Wattwiller, Jacques Muller.
 Leur credo : réduire les déchets plutôt que construire des incinérateurs. Henri Stoll, conseiller général et député-maire Vert de Kaysersberg a apporté l'expérience de sa communauté de communes qui a adopté une nouvelle gestion des déchets, avec une seule collecte par semaine. « Nous sommes passé de 230 kg de déchets par personne et par an à 102 kg. » Pour Henri Stoll, l'objectif est clair, « il faut prendre la majorité au conseil général pour mener nos actions. Philippe Wolff est là pour virer Buttner » a-t-il lancé.

« Les élus écolos veulent prendre le pouvoir »

 Le maire PS de Wittenheim Antoine Homé estime que « le Haut-Rhin souffre beaucoup. Il faut une nouvelle majorité pour changer les choses. » Pour Denis Wiesser, secrétaire départemental du PS, « la droite a intérêt à dépolitiser le débat. Nous, nous allons le repolitiser » clame-t-il en remarquant que les élus UMP n'affiche pas le logo de leur parti mais l'étiquette « Majorité alsacienne ».
 En conclusion, Cécile Duflot note « un nouvel âge des écolos, qui veulent prendre le pouvoir pour décider. » Elle se réjouit aussi « du lien entre société civile et les élus. » Enfin, comme les autres responsables présents, elle adhère au principe de réduction et de recyclage des déchets, « modèle économique qui peut créer des emplois, contrairement aux incinérateurs ».


V.F.

 

L'alsace, Dimanche le 13 Février 2011 

 

 

 Wittenheim Les préoccupations de la cité Fernand-Anna

L'aménagement de la rue du Millepertuis sera entrepris en 2011. À droite, l'espace qui accueillera le lotissement Sodico. Photo L.S.

Les problèmes de circulation dans les rues de l'Espérance et des Mines ainsi que route de Soultz ont largement occupé les débats lors de la réunion de quartier de la cité Fernand-Anna.

Jeudi soir, la municipalité de Wittenheim a tenu sa dernière réunion publique de quartier à la MTL de la cité Fernand-Anna. Cette ultime rencontre avec les habitants d'un quartier a réuni un peu plus de cent personnes. Elle s'est déroulée suivant le schéma classique, exposé et séquence questions/réponses.

Les projets 2011

La partie exposé était assurée par le maire Antoine Homé. Il a parlé des projets entrepris et réalisés au cours de l'année 2010 ou qui le seront en 2011, en insistant plus particulièrement sur ceux concernant la cité Fernand-Anna. C'est ainsi qu'ont été abordées les actions initiées par le conseil de quartier, notamment l'installation des panneaux de signalisation indiquant que l'on est dans la cité Fernand-Anna.

Il a aussi évoqué les travaux réalisés dans les écoles : remplacement des fenêtres et volets, sécurisation de la rue du Muguet, mise en place de caméras de surveillance du côté de l'église Saint-Christophe et autour de la MJC et réalisation du giratoire rue du Nonnenbruch.

L'année 2011 sera marquée par le démarrage de l'aménagement de la rue du Millepertuis, dont le coût est estimé à un million d'euros, et du lotissement Sodico y attenant.

La réfection du parvis de l'église est aussi programmée. Elle pourrait démarrer fin 2011 pour être achevée en 2012. Estimation du coût : 500 000 EUR.

« Les voitures roulent trop vite »

Le lotissement Sodico aura la caractéristique d'un éco-quartier où se côtoieront pavillons et petits collectifs. À son entrée sera aménagé un petit parc public, une zone de rencontre. La vitesse y sera limitée à 20 km/h.

Les questions posées par l'auditoire concernaient essentiellement le thème de la circulation dans les rues de l'Espérance et des Mines et la route de Soultz. « Les voitures roulent trop vite rue de l'Espérance, les cyclistes circulent sur les trottoirs, je n'arrive pas à sortir de chez moi. »

Dans un premier temps, le maire et l'adjointe Brigitte Lagauw ont répondu : « Il y a d'abord lieu de faire appliquer la loi, de demander à la police d'intervenir plus fréquemment. L'aménagement de ralentisseurs n'est pas forcément la bonne solution, il faut d'abord trouver des riverains qui les acceptent devant chez eux. »

Concernant la route de Soultz, où il y a des problèmes de stationnement au niveau des enseignes de restauration, Brigitte Lagauw a précisé « qu'un projet sera proposé aux riverains ce printemps. » Toujours route de Soultz, « beaucoup de panneaux illégaux d'enseignes commerciales gênent la visibilité des automobilistes », a déploré un riverain. Antoine Homé a donné un aperçu de ce qui devra être entrepris pour améliorer la situation. « Il s'agit d'une voirie qui a été réalisée au cours des années 1970. Dès à présent, nous réfléchissons au moyen de redonner un caractère plus civilisé à cet axe, l'aménager en deux fois une voie et repenser les accès des rues qui y débouchent au niveau du tronçon de la cité Fernand-Anna. »

« Il y a tropde camions »

Une autre question se rapportait à la rue des Mines : « Elle devient invivable, il y a trop de camions qui y circulent. Ne pourrait-on pas modifier le croisement rue des Mines/rue du Jasmin en y aménageant un giratoire ? » « La réalisation d'un giratoire à cet endroit est impossible, l'espace est trop restreint », a précisé la première adjointe Marie-France Vallat. « Les camions en transit n'ont pas le droit d'emprunter la rue des Mines, restent les camions de livraison », a ajouté le premier magistrat.

Il était encore question de pavés déchaussés au niveau de la rue des Roses, du stationnement difficile aux abords de la boulangerie rue des Mines, de problèmes d'éclairage, de voisinage et de dégradation de biens publics le long de la coulée verte. Autant de questions qui seront prises en compte par les élus et les services.

Laurent Schneider

 

 

L'alsace, Dimanche le 13 Février 2011 

 

 

 Réunion  Réunion publique suite

Rue du Millepertuis, son aménagement sera entrepris au cours de l'exercice 2011; à droite l'espace qui accuellera le lotissement Sodico Photo Laurent Schneider

circulation

». Autre question : « la rue des Mines devient invivable, il y a trop de camions qui y circulent, ne pourrait-on pas modifier le croisement rue des Mines rue du Jasmin en y aménageant un giratoire ». « La réalisation d'un giratoire à cet endroit est impossible, l'espace est trop restreint » a précisé Marie -France Vallat. « Les camions en transit n'ont pas le droit d'emprunter la rue des Mines, restent les camions de livraison », a ajouté Antoine Homé.

Il était encore question de pavés déchaussés au niveau de la rue des Roses, du stationnement difficile aux abords de la boulangerie rue des Mines, de problèmes d'éclairage, de voisinage et de dégradation de biens publics le long de la coulée verte. Autant de questions qui seront prises en compte par les élus et les services. Autre point évoqué : la construction par la commune de Kingersheim d'un complexe sportif à proximité du lotissement Le Point du Jour et du collège Irène Joliot-Curie de Wittenheim. « Le 15 février prochain, une réunion d'information est programmée par la ville de Kingersheim, les habitants du lotissement Le Point du Jour y seront conviés », a précisé l'adjointe Brigitte Lagauw. Précision importante, on ne pourra pas accéder en voiture à ce complexe par la rue de l'Espérance.

Laurent Schneider

 

 

L'alsace, Dimanche le 13 Février 2011 

 

 

 

Photo Laurent Schneider

Wittenheim

Les élus de Wittenheim avaient convié les associations sportives et culturelles à la traditionnelle remise de distinctions aux sportifs et aux membres d'associations culturelles particulièrement méritants au cours de l'année 2010.

Le maire Antoine Homé a présidé cette réception qui a duré deux heures et au cours de laquelle Alain Wersinger, conseiller délégué pour le sport, Anne-Catherine Lutolf, adjointe responsable des sports, Philippe Richert, président de l'OMSL et adjoint responsable de la culture, ont, tour à tour, pris la parole. Un mini-concert proposé par le quintette d'accordéon, lauréat du Trophée national de l'Académie musicale de France, et une démonstration du Cercle d'escrime ont ouvert la réception.

Trophées culturels : n iveau bronze : Harmonie municipale Vogésia ; niveau argent : MJC pour l'organisation de Ramdam ; niveau or : Sylvie Lindecker et Fabrice Erard pour l'exposition Voisin-Voisine.

Trophées sportifs. Individuels : niveau bronze Valentin Candan, champion d'Alsace minime cyclocross, et Floriane Pagnon championne du Haut-Rhin et d'Alsace judo ; niveau argent : Sarah Estner, championne du Haut-Rhin d'Alsace et interrégionale, 3e au championnat de France haltérophilie ; niveau or Sarah Pichaud, championne du Haut-Rhin, d'Alsace et de France niveau critérium en gymnastique.

Collectifs : niveau bronze : gymnastique équipe benjamines minimes ; niveau argent : équipe 1 badminton montée en Nationale 2 ; niveau or : équipe U15 USW Football, championne d'Alsace Futsal et niveau A.


 

 

 

Dna, Lundi le 14 Février 2011 / Région

Les chuchotements

MAIRES Confortable matelas

Les associations des maires du Bas-Rhin et du Haut-Rhin ont chacune sur leur compte bancaire un « matelas » qui s'élève peu ou prou à 300 000 EUR, la trésorerie nécessaire pour une année de fonctionnement. Le maire d'Ostheim Roger Fritsch a proposé à René Danesi, le président des maires haut-rhinois, de « réduire de moitié » cette enveloppe pour « alléger la charge immédiate » des communes cette année dans un contexte fiscal difficile pour elles. Au nom de la « prudence » et d'une gestion économe, le président n'a pas voulu accéder à la demande de son collègue ; il a été suivi par la majorité des maires. Le socialiste Antoine Homé avait suggéré de rabioter le matelas de 10 à 15 %, sans plus de succès.

Rubrique de Claude Keiflin et Franck Buchy
L'alsace, Mardi le 15 Février 2011 
 

 Bassin potassique Une nouvelle station de traitement pour fin mai

 

À Staffelfelden, le château d'eau du carreau Marie-Louise, vu son intérêt patrimonial, ne sera pas démoli. Photo L.S.

Outre l'adoptiondu budget, les délégués du Sivu de l'eaudu Bassin potassique ont évoqué deux dossiers concernantla qualité de l'eauet ont décidé de ne pas démolir le château d'eau du carreauMarie-Louise.

Le comité syndical du Sivu (syndicat intercommunal à vocation unique) des communes du Bassin potassique alimentées en eau potable par la Hardt s'est réuni en séance publique à la mairie de Wittenheim, sous la présidence du maire de la commune, Antoine Homé.

Si l'ordre du jour ne concernait que l'adoption des comptes 2010 et le budget primitif 2011, trois points divers -- le compte-rendu de la visite du Gaec (groupement agricole d'exploitation en commun) de Wittelsheim, l'état d'avancement des travaux au niveau des puits de captage de Wittelsheim gare et le devenir du château d'eau du carreau Marie-Louise à Staffellfelden -- ont retenu l'attention des délégués des six communes.

Unanimitépour le budget

Le compte administratif 2011 est excédentaire de 60 582 EUR; 45 333 EUR pour la section de fonctionnement et 15 248 EUR pour la section d'investissement. Ce résultat a été adopté à l'unanimité tout comme son affectation, à savoir l'inscription des excédents de fonctionnement et d'investissement en recettes respectivement dans les sections correspondantes du budget primitif 2011.

Dans la foulée ont été approuvés le compte de gestion 2010 et le budget primitif 2011, qui est équilibré à hauteur de 176 500 EUR pour la section de fonctionnement et de 15 240 EUR en section d'investissement.

Préoccupé par l'excellence du champ captant alimentant les puits de Langenzug et de Wittelsheim gare, le Sivu avait décidé la création d'un comité de suivi de la gestion du Gaec de Wittelsheim, groupement agricole qui cultive quelque 200 ha et qui a un élevage de 200 vaches laitières. Ce comité de suivi est chapeauté par Dominique Boussit, des services vétérinaires de l'ARS (Agence régionale de santé).

Visite du Gaecde Wittelsheim

La visite des installations a eu lieu le 25 janvier dernier. Dominique Boussit a présenté le bilan de cette visite. « Rien ne nous a été caché, les exploitants semblent prêts à réaliser toutes les améliorations nécessaires... » Quelques anomalies ont été néanmoins constatées. Le responsable technique de l'ARS a par ailleurs relevé que les équipements de stockage du lisier et du fumier sont aux normes. En ce qui concerne l'épandage des engrais, on constate un souci de respect des règles prescrites. Ces deux derniers points préoccupent essentiellement le Sivu du fait de leur incidence sur la qualité de l'eau de la nappe de la Thur.

Captagesde Wittelsheim gare

À la suite de la pollution des captages du site Wittelsheim gare, le Sivu avait demandé à la Sogest la création d'une station de traitement dont l'objet est d'éliminer les molécules polluantes. Nicolas Augereau, chef d'agence de la Lyonnaise des eaux, a précisé que les travaux sont en cours, qu'ils devraient être achevés le 31 mai prochain. À partir du mois de juin, l'exploitation de ces captages pourra redémarrer.

Par ailleurs, l'étude de vulnérabilité qui devrait aboutir à une meilleure protection du champ captant est engagée. Elle devrait conduire à la mise en place de nouveaux périmètres de protection et aboutir à la Dup, déclaration d'utilité publique, en 2013.

Laurent Schneider

 

 

L'alsace, Mercredi le 16 Février 2011 
 

 

 Wittenheim Orientations claires, mais chiffres incertains

La Ville va acquérir ce bâtiment, situé rue d'Ensisheim, pour en faire une maison de la solidarité. Photo Laurent Schneider

Le débat d'orientations budgétaires et un nouveau projet ont dominé la séance du conseil municipal de Wittenheim, lundi soir.

Les temps sont durs pour les finances publiques et notamment celles des communes. Mais, « malgré une nette baisse des dotations de l'État et un accroissement des charges transférées, la Ville se donne l'objectif de dégager le meilleur autofinancement possible, afin de poursuivre la politique d'équipement communal au service de la population » : telle a été la conclusion du maire de Wittenheim à l'occasion du débat d'orientations budgétaires 2011, que le conseil municipal a tenu lundi soir. Auparavant, comme à chaque Dob, Antoine Homé a passé en revue le contexte économique général, les perspectives financières de la Ville et les priorités pour cette année.

« Budget de rigueur »

Côté finances, les dotations de l'État et autres ressources n'étant pas toutes connues mais déjà estimées à la baisse, le maire espère dégager un autofinancement de 1,5 million d'euros (MEUR) en 2011 (il atteignait plus de 2 MEUR en 2009). Il entend aussi « maîtriser le recours à l'emprunt pour contenir l'endettement de la Ville », dette de 5,5 MEUR qu'il juge « plutôt faible », avec un remboursement du capital des emprunts établi à 502 000 EUR. En gros, toujours soucieux de préserver « une bonne gestion » des finances, Antoine Homé « préfère que l'on ménage des capacités pour l'avenir » et attend surtout « des chiffres plus précis » pour la confection du budget 2011, qui « restera un budget de rigueur » et sera présenté en avril.

Ces incertitudes sur les recettes n'ont pas empêché le maire de tracer les axes prioritaires pour cette année. En fonctionnement, il est question d'accorder « une priorité absolue » à la solidarité, en soutenant notamment le centre communal d'action sociale, mais aussi à la sécurité, avec le déploiement effectif de la vidéoprotection. Sans oublier pour autant les actions en faveur des aînés, de la jeunesse et des associations. Côté investissements, 235 000 EUR seront prévus pour l'achat du bâtiment du 33 rue d'Ensisheim (lire ci-contre). Les grands projets du programme municipal (salle culturelle, parc de loisirs, structuration du territoire...), tout comme l'entretien du patrimoine communal seront poursuivis. Un million d'euros est aussi programmé pour l'aménagement de la rue du Millepertuis.

Après cette présentation, les représentants des groupes minoritaires ont pris la parole. Rien de neuf pour Patrick Pichenel, qui a trouvé que ce Dob ressemblait « à 90 % » à celui de l'an dernier. Il s'est p ar ailleurs « inquiété du fonctionnement du conseil municipal », trouvant que les commissions se faisaient « de plus en plus rares » et que « les adjoints s'effaçaient derrière les collaborateurs ».

Et les impôts locaux ?

Quant à Philippe Duffau, tout en approuvant certains investissements, il a redit son scepticisme quant au projet de parc de loisirs, « trop onéreux » selon lui et « qui ne correspond pas à un réel besoin ». Il a aussi proposé de baisser les impôts locaux du montant des augmentations décidées par la M2A, soit de 0,34 % pour la taxe d'habitation et de 0,427 % pour la taxe foncière. Sans aller jusque-là, Maurice Haffner s'est prononcé pour la stabilité de la fiscalité locale et a émis un souhait : garder le dispensaire médical à Théodore.

Jugeant « un peu démagogique » la proposition de baisser les impôts, Antoine Homé a répondu que « la Ville souhaitait poursuivre sa politique de modération fiscale », mais qu'« on verra au moment du budget dans quelle situation on est. » Prudence prudence...

Magali Claudel

 

 

L'alsace, Mercredi le 16 Février 2011 

 

 Commissariat Wittenheim : Antoine Homé réagit

 

Suite à l'audit, réalisé la semaine dernière par la Direction centrale de la Sécurité publique au sein du commissariat de Wittenheim-Kingersheim, le maire de Wittenheim Antoine Homé a tenu à réagir : « Cet audit examinerait l'hypothèse d'un éventuel rattachement de la circonscription de police de Wittenheim-Kingersheim à celle de Mulhouse en la transformant en un commissariat dit subdivisionnaire fermé la nuit. Je m'oppose très fermement à toute perspective en ce sens qui serait totalement inacceptable. Je souhaite que soit confirmée la pérennisation de notre commissariat avec ses prérogatives actuelles.

Je tiens d'ailleurs à rappeler que Monsieur le Préfet du Haut-Rhin a indiqué très clairement le 9 décembre dernier que le commissariat de Wittenheim-Kingersheim « n'est pas menacé ». Au regard de cette déclaration publique du principal représentant de l'État dans le Département, je demande que les engagements pris soient tenus et que, de surcroît, les effectifs du commissariat soient augmentés.

Une rencontre est d'ores déjà fixée début mars avec le Cabinet du ministre de l'Intérieur au cours de laquelle le député Francis Hillmeyer et moi-même réaffirmerons la nécessité absolue de maintenir la présence de la police nationale sur le territoire de Wittenheim-Kingersheim et de construire un nouveau commissariat. »


 

 

Dna, Jeudi le 17 Février 2011 / Mulhouse 
 

 Wittenheim  Conseil municipal
Wittenheim Création d'une maison de la solidarité

 

À deux pas de la mairie, la future Maison de la solidarité
Le débat d'orientation budgétaire (DOB) 2 011 et une future maison de la solidarité à Wittenheim étaient les points centraux de la séance de lundi soir.

DOB 2011 : D'emblée le maire resitue le débat dans son environnement national. « Le contexte économique reste extrêmement fragile. Dans ce cadre, et sans visibilité pour l'avenir, la Ville voit ses marges de manoeuvre contraintes [...] L'État met à mal les fondamentaux de notre budget. Une gestion rigoureuse des deniers communaux est nécessaire pour atténuer les effets de ces mesures. » Antoine Homé en vient à sa ville : « Le budget 2 011 restera un budget de rigueur. Notre politique restera cependant ambitieuse avec pour maîtres mots rigueur et gestion sérieuse des finances communales. » Il poursuit en développant quelques axes prioritaires : une priorité absolue à la solidarité et notamment aux personnes fragilisées par la crise ; une autre priorité à la sécurité (vidéosurveillance) ; une nouvelle politique jeunesse ; un soutien aux associations et une poursuite de la politique scolaire. Quant aux grands travaux projetés, le maire évoque la construction d'un équipement culturel, le projet de parc de loisirs, un important programme de voirie etc. Tout cela est réalisable précise le maire, « grâce aux fondamentaux financiers sains de Wittenheim ». Philippe Duffau (opposition) partage et l'analyse du maire et ses choix mais diverge sur un point : « Nous désapprouvons le projet de parc de loisirs trop coûteux. » L'élu propose également une baisse des impôts locaux correspondant aux augmentations décidées par M2A. Même constat sur l'analyse pour Maurice Haffner, un autre opposant. Ce dernier ajoute : « Il serait utile que la population puisse visualiser le manque à gagner de la Ville, conséquence de la politique de l'État. » Il émet également un souhait aussi : « Le maintien d'un dispensaire et d'un médecin à Théodore. » Enfin selon un dernier opposant, Patrick Pichenel : « Vos propositions et documents sont quasi identiques à l'année passée [...]Il y a beaucoup de projets structurants qui ne sont pas discutés en commission [...]Le rôle des adjoints est effacé derrière celui de vos collaborateurs . Je ne mets pas leurs compétences en doute, mais c'est aux élus de fixer le cap. »

Maison de la solidarité : La ville a l'intention d'acquérir un bâtiment commercial de 286 m² situé au 33, rue d'Ensisheim sur une parcelle de 9,93 ares pour la somme de 235 000 EUR. Il est projeté d'y aménager une « maison de la solidarité » au sein de laquelle seront accueillies les Restos du Coeur et Caritas (secours catholique d'Alsace). L'adjointe Livia Londero explique : « Au titre des années 2009 et 2010, 31 946 repas et 131 colis pour bébés ont été distribués par les Restos du Coeur à Wittenheim. Concernant Caritas, 111 familles soit 330 personnes (dont 78 % de femmes seules ou avec enfants et 58 % de personnes de moins de 40 ans) ont été reçues par l'association en 2009. Ces chiffres en hausse font écho aux situations observées sur le plan national. La création d'une maison de la solidarité contribuera à répondre aux problématiques rencontrées en mutualisant et optimisant les espaces mis à disposition des associations caritatives [...] La ville sollicitera tous les partenaires potentiels susceptibles de cofinancer ce projet et notamment le Conseil Régional et Général mais également des fondations privées. » La proposition est approuvée à l'unanimité.

M2A : La fixation des attributions de compensation de M2A donne lieu au vote suivant : 3 non, 15 oui et 14 abstentions dont celle du maire et de plusieurs adjoints. Pour Maurice Haffner : « Nous n'avons aucun élément, aucune information. Il y a un manque flagrant de transparence, je vote contre. »

DW

 

09:45 Publié dans A la M2A, A Wittenheim, Au PS, En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

jeudi, 10 février 2011

Commissariat de Wittenheim-Kingersheim : je demande le respect des engagements pris.

 

Un audit est actuellement conduit par la Direction Centrale de la Sécurité Publique au sein du commissariat de Wittenheim-Kingersheim. Cet audit examinerait l’hypothèse d’un éventuel rattachement de la circonscription de police de Wittenheim-Kingersheim à celle de Mulhouse en la transformant en un commissariat dit subdivisionnaire fermé la nuit. Une telle orientation, si elle était envisagée, conduirait inévitablement à une forte baisse de la qualité du service public de sécurité sur le ban des deux communes et pourrait à terme entrainer un risque de fermeture. Je m’oppose très fermement à toute perspective en ce sens qui serait totalement inacceptable.

Au contraire, je souhaite que soit confirmée la pérennisation de notre commissariat avec ses prérogatives actuelles.

Je tiens d’ailleurs à rappeler que Monsieur le Préfet du Haut-Rhin a indiqué très clairement le 9 décembre dernier que le commissariat de Wittenheim-Kingersheim « n’est pas menacé ». Au regard de cette déclaration publique du principal représentant de l’Etat dans le Département, je demande que les engagements pris soient tenus et que de surcroit les effectifs du commissariat soient augmentés.

Une rencontre est d’ores déjà fixée début mars avec le Cabinet du Ministre de l’Intérieur au cours de laquelle le Député Francis Hillmeyer et moi-même réaffirmeront la nécessité absolue de maintenir la présence de la Police Nationale sur le territoire de Wittenheim-Kingersheim et de construire un nouveau commissariat.

21:05 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, police, sécurité | |  Facebook | |

samedi, 22 janvier 2011

Revue de presse - semaines 1, 2 et 3

L'alsace, Mardi le 04 Janvier 2011

Bassin potassique Nouveau contrat pour le Sivu de l'eau

 

Le Comité syndical du Sivu SAEP BP/Hardt, syndicat des communes du Bassin potassique alimentées en eau potable par les puits de la Hardt, s'est réuni à la mairie de Wittenheim. Le président Antoine Homé a invité les délégués des six communes à approuver une décision modificative budgétaire pour l'exercice 2010 concernant la section de fonctionnement qui s'équilibre à moins 27 000 EUR.

Débat d'orientation budgétaire

Le maire de Wittenheim a rappelé que des négociations sont actuellement en cours avec la Lyonnaise des eaux afin de revoir par avenant le contrat de concession. Du fait que les discussions sont plus longues que prévues, le concessionnaire a décidé d'octroyer pour 2011 une ristourne de 10 000 EUR pour la location des skids. Au niveau des recettes, la diminution régulière des volumes d'eau vendus affecte le produit global de la surtaxe syndicale. Afin de maintenir les possibilités financières pour un bon fonctionnement du syndicat, le président, avec l'accord du bureau, a proposé de porter la surtaxe syndicale à 0,0485 EUR/m3, soit une augmentation de 3 %. Les délégués ont entériné cette proposition.

La particularitédes cités minières

Le contrat de concession avec la Lyonnaise des eaux court depuis 1989, il arrivera à son terme en 2019. « Il serait opportun de procéder au cours de l'année 2011 à une analyse précise du contenu de ce contrat, a proposé le président. Le Sivu aura probablement à intégrer le retour des réseaux qui partent d'Ottmarsheim ainsi que le site du captage de Wittelsheim gare. »

Stanislas Pilarz, maire de Staffelfelden, et Philippe Hartmeyer, maire de Ruelisheim, tous deux vice-présidents du Sivu, ont relevé la particularité des cités minières : « Les réseaux des cités minières appartiennent à la Sogest, filiale de la Lyonnaise des eaux, alors que dans les autres zones communales les réseaux sont propriétés des communes, une situation liée à l'histoire... Se posera aussi la question de l'état de ces réseaux. » Suite à toutes ces remarques s'est dégagé un constat unanime : « Il faudra que nous soyons vigilants et que nous nous prémunissions en nous basant sur des conseils techniques valables. »

10 % de l'eauen provenancede Mulhouse

Les négociations d'un nouveau contrat ont lieu actuellement. Ce dernier pourra probablement être soumis à l'approbation du comité du Sivu fin janvier ou début février. Actuellement, le Sivu achète à la Ville de Mulhouse 10 % de l'eau qu'il fournit aux communes, essentiellement pour diminuer la teneur en calcaire de l'eau pompée dans la Hardt. À noter que le contrat actuel stipule la réciprocité. « Est-on encore obligé d'acheter de l'eau à la Ville de Mulhouse ? a demandé un délégué. « Au départ, cet achat a été motivé par notre volonté d'améliorer la qualité de l'eau pompée dans la Hardt (pesticides) ; cette nécessité d'acheter n'existe plus actuellement, mais nous avons intérêt à maintenir ce contrat pour des raisons de sécurité », a répondu Antoine Homé.

Laurent Schneider

 

  L'alsace, Vendredi le 07 Janvier 2011

 

Feldkirch Un appel à préserver l'environnement

 

Le maire a remis le diplôme d'honneur aux combattants de la Seconde Guerre mondiale.  Photo Gabrielle Schmitt Hohenadel

Bertrand Felly, maire de Feldkirch, entouré de ses adjoints et conseillers municipaux, a reçu mardi dernier les forces vives de la commune pour la présentation des voeux.

La cérémonie des voeux s'est déroulée à l'Espace Les Chênes à Feldkirch, en présence du conseiller régional et maire de Wittenheim Antoine Homé, du conseiller général Étienne Bannwarth, du maire d'Ungersheim Jean-Claude Mensch, du curé Raymond Henniger, des élus de Bollwiller, Pulversheim, Raedersheim notamment.

Après avoir souhaité « une excellente année 2011, après 2010 et 2009 qui furent particulièrement difficiles », le maire a évoqué l'association Domaine Nature, « tout simplement parce que je trouve, alors que ce projet est susceptible de créer des dizaines d'emplois, que les aides ne se bousculent pas et que les édiles ne se mobilisent guère ». Il a également parlé d'Ecomix « qui a brûlé une nouvelle fois au mois de novembre, montrant que les ris ques sont loin d'être écartés». Et il a rappelé que chaque incendie coûte environ 1000 EUR à la commune, avec en prime les pollutions: «Les résidus de criblage n'ont à ce jour pas trouvé preneur et s'entassent sur le site ».

Bertrand Felly a encore rappelé le projet de la piste cyclable « qui nous a fait découvrir quelque 2000 tonnes de broyats de pneumatiques enfuis dans le sol, ce qui a contraint la commune à céder du terrain pour ne pas bloquer le projet, mais dont je ne sais pas à ce jour quoi faire. ». Puis enchaînant avec Stocamine, « ce poison pour la terre, né de l'appât du gain, qui divise plus les élus qu'il ne les rassemble, c'est inquiétant... ».

Travaux rue des Bois

Le maire, après avoir remercié tous les bénévoles des associations, l'équipe municipale, le personnel communal, les entreprises locales, les sapeurs-pompiers, a annoncé la reprise des travaux rue des Bois, qui avaient été reportés par des contraintes budgétaires. « Ils vont démarrer tout début de cette année, pour qu'avant juillet la route, qui est aussi une route départementale, retrouve un revêtement digne de ce nom », a précisé le maire, estimant « que de nombreux travaux seront encore nécessaires pour mettre l'état du patrimoine communal à un niveau acceptable ».

L'année du recensement

Il a aussi annoncé que « 2011 sera pour Feldkirch l'année du recensement » avant de citer « deux mariages, sept naissances et quatre décès » enregistrés dans la commune, dont Bernard Lintzentritt, décédé le 13 janvier 2010. « Avec Bernard, je perds un ami, la commune perd un conseiller municipal et une parcelle de sagesse », a confié le maire avant d'interpeller l'assistance sur « l 'importance de préserver l'environnement » se disant « confiant en l'avenir », tout en prédisant que « l'année 2011 ne sera sans doute pas un long fleuve tranquille ».

Étienne Bannwarth a parlé du chômage sur le bassin d'emploi de Guebwiller, de la fréquentation en hausse des Restos du coeur, de la prochaine réfection de la route départementale 430 et de son action pour le développement du canton de Soultz. « Je me bats pour les communes et le conseil général n'est pas resté inactif », a dit l'élu, en demandant aux citoyens de Feldkirch « de soutenir leur maire ».

Pour sa part Antoine Homé a évoqué Stocamine : « Il faut se battre pour ne pas laisser des produits dangereux au fond des galeries ».

Trois mamans à l'honneur

L'adjointe Francine Strub a ensuite parlé de « l'amour d'une mère et du don de la vie » avant de remettre fleurs et diplômes à Léonie Herrisé, maman de quatre enfants, Marie-Luce Wintzer, quatre enfants également, et Martine Molla qui a donné naissance à cinq enfants.

L'adjoint Paul-Laurent Franz a évoqué les affres de la Seconde Guerre mondiale avant la remise du diplôme d'honneur aux anciens combattants de l'armée française 1939 - 1945, souhaitée par le secrétaire d'État à la Défense et aux anciens combattants Hubert Falco « dans le cadre du 70ème anniversaire des combats de 1940, de l'appel du général de Gaulle du 18 juin, de la naissance de la France libre et des premiers pas de la Résistance ». Sont concernés à Feldkirch : Jean-Claude Ackerer, Aloyse Doenlen, Camille Jacob et Gilbert Pothieu.

Gabrielle Schmitt Hohenadel

 

 

 

L'alsace, Vendredi le 07 Janvier 2011

 

Feldkirch Cérémonie des voeux

 

2ème partie de l'article.

Étienne Bannwarth a parlé du chômage sur le bassin d'emploi de Guebwiller, de la fréquentation en hausse des Restos du coeur, de la prochaine réfection de la route départementale 430 et de son action pour le développement du canton de Soultz. « Je me bats pour les communes et le conseil général n'est pas resté inactif, il a aidé les communes » a dit l'élu, en demandant aux citoyens de Feldkirch « de soutenir leur maire ». Évoquant la politique nationale, il a regretté l'engagement de la France en Afghanistan « qui a déjà coûté la vie à 50 Français », et « la réforme de 2014 concernant les conseillers généraux et régionaux ».

« Le conseiller territorial en 2014, sera conseiller général le jour et conseiller régional la nuit, c'est grotesque, c'est démagogique » a estimé pour sa part Antoine Homé. « Il faut se battre pour ne pas laisser des produits dangereux au fond des galeries » a-t-il encore dit à propos de Srocamine, déplorant par ailleurs : « Quand l'État coupe les aides au département, le conseil général ne peut plus aider les communes » ; ajoutant en conclusion : « Je me bats au conseil régional pour sortir notre région de l'ornière ».

L'adjointe Francine Strub a ensuite parlé de « l'amour d'une mère et du don de la vie » avant de remettre fleurs et diplômes à Léonie Herrisé maman de quatre enfants, Marie-Luce Wintzer quatre enfants également et Martine Molla qui a donné naissance à cinq enfants.

L'adjoint Paul-Laurent Franz, a évoqué les affres de la seconde Guerre mondiale avant la remise du diplôme d'honneur aux anciens combattants de l'armée française 1939 - 1945, souhaitée par le secrétaire d'État à la Défense et aux anciens combattants Hubert Falco « dans le cadre du 70ème anniversaire des combats de 1940, de l'appel du général de Gaulle du 18 juin, de la naissance de la France libre et des premiers pas de la Résistance ». Sont concernés à Feldkirch : Jean-Claude Ackerer, Aloyse Doenlen, Camille Jacob et Gilbert Pothieu.

Gabrielle Schmitt Hohenadel

Gabrielle Schmitt Hohenadel

 

 

 

 

L'alsace, Mardi le 11 Janvier 2011
 

Wittenheim Pour 2011, Antoine Homé « refuse la sinistrose »

 

L'ancienne ferme Schlienger, au centre de Wittenheim, devrait accueillir, cette année, « un projet innovant et fédérateur », selon le maire : une ferme pédagogique. Photo Laurent Schneider

Le maire de Wittenheim a présenté des voeux « volontaristes », samedi soir, à l'Espace Léo-Lagrange.

Après le discours d'ouverture de l'adjoint Francis Knecht-Walker -- un plaidoyer pour l'égalité et la tolérance --, la cérémonie des voeux à Wittenheim a débuté par une note d'émotion et un hommage à l'ancien maire Roger Zimmermann, décédé le 1er mai dernier. Le film retraçant les grands événements de 2010, avec le conseil municipal des enfants pour guides, lui était en effet dédié.

Dans son allocution prononcée devant une salle pleine de l'Espace Léo-Lagrange, le maire Antoine Homé est aussi revenu sur le départ de son ami Roger Zimmermann, « un homme de grande valeur », et sur celui de Rémy Camorali, adjoint au maire de 1977 à 1983.

« Mais être fidèle à leur mémoire, c'est aussi rester tourné vers l'avenir, comme eux-mêmes l'ont toujours été », a enchaîné l'élu socialiste, qui n'a pas manqué, non plus, d'évoquer la disparition de François Mitterrand, il y a quinze ans, qui incarnait, selon lui, « le volontarisme politique ».

Reporter provisoirement le projet photovoltaïque

Un volontarisme, une détermination qu'Antoine Homé a martelés tout au long de son discours : « Je refuse de baisser les bras, je refuse la sinistrose ! Notre programme municipal ambitieux sera maintenu et nous veillerons à préserver nos équilibres financiers ». Et ce, malgré un contexte financier « tendu » pour les collectivités locales.

« Il est vital pour notre tissu économique local que soit maintenu le cap des investissements. Si les communes n'investissent plus, c'est toute l'économie qui souffre », a-t-il fait valoir, en regrettant par ailleurs le moratoire sur le rachat de l'électricité produite par le photovoltaïque, « une politique nationale qui touche directement Wittenheim » et sa stratégie environnementale. « Face à cette incertitude », le maire va devoir proposer aux élus de « reporter provisoirement le projet photovoltaïque » de la Ville .

Traiter les collectivitésavec équité

Sur la réforme territoriale, Antoine Homé, qui est aussi conseiller régional, n'a pas hésité à interpeller Philippe Richert, ministre chargé des collectivités territoriales et président de la Région, présent pour la première fois à Wittenheim : « Je forme le voeu que le nouveau ministre veille à ce que nos communes, intercommunalités, départements et régions soient traités avec équité et que nos finances locales ne soient pas mises encore plus en difficulté... »

Pour le vice-président de la M2A (Mulhouse Alsace agglomération), chargé du développement économique, cette « équité » concerne également l'agglomération. Et de citer quelques projets intercommunaux qui lui tiennent à coeur, comme la relance du centre nautique à Wittenheim, « destiné à tout le nord de l'agglomération », la transformation de l'ancienne Coop de Sainte-Barbe en périscolaire ou « la nécessité de bus express qui permettra d'améliorer les temps de parcours entre Wittenheim-Kingersheim et Mulhouse en attendant la relance du projet de tram ».

« Dans mon esprit, la communauté d'agglomération ne doit pas être un guichet où l'une ou l'autre commune viendrait rechercher le financement de projets ou l'obtention de services, a poursuivi Antoine Homé. Pour moi, elle doit être un espace de cohésion et de rassemblement, mais aussi de péréquation. »

Après avoir salué le travail des uns et des autres et passé en revue les actions réalisées en 2010, comme l'obtention de la deuxième fleur pour Wittenheim, l'étude de structuration du territoire communal ou encore la concrétisation de la démocratie de proximité, le maire a évoqué les perspectives pour 2011 dans tous les domaines de compétence de la Ville. Au menu : le 10e anniversaire des Journées italiennes avec comme invité vedette le chanteur Umberto Tozzi, l'installation d'une ferme pédagogique dans l'ancienne ferme Schlienger, l'inauguration du Mémorial des mineurs, le déploiement des premières caméras de vidéoprotection, la poursuite de la rénovation urbaine du Markstein, de nombreux aménagements de voirie (rue du Millepertuis, sortie vers Ruelisheim, rue d'Illzach) et des travaux dans les écoles...

Agir dans l'intérêt général et la solidarité

« Ensemble, nous réaliserons de grandes choses pour améliorer le quotidien, pour faire vivre la démocratie, pour agir dans l'intérêt général et dans la solidarité, qui est une des valeurs de Wittenheim que je porte haut et fort dans mon coeur », a conclu Antoine Homé, après avoir cité Chateaubriand et avant de laisser la place aux rythmes entraînants du Mulhouse jazz big band.

Magali Claudel

 

 

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Mercredi 12 Janvier 2011. / Mulhouse

 

Wittenheim / Cérémonie des voeux
Toujours de l'avant !

 

Près d'un millier de convives se sont retrouvés dans l'espace Léo-Lagrange pour répondre à l'invitation du maire Antoine Homé.

Philippe Richert, ministre alsacien, président du conseil régional, les sénateurs Patricia Schillinger et Jean-Marie Bockel, le député Francis Hillmeyer, de très nombreux maires et élus étaient de la partie.
 Après la traditionnelle séance vidéo, Antoine Homé devait entamer son allocution par un vibrant hommage à Roger Zimmermann, son prédécesseur, décédé le 1er mai 2010 : « Il incarnait les valeurs en politique : probité, sens de l'intérêt général, dévouement... » Fidèle à la mémoire de Roger Zimmermann, Antoine Homé poursuit en définissant sa conception de maire, « Pour moi être maire de Wittenheim, c'est toujours aller de l'avant, tracer des perspectives, ne jamais baisser les bras (...) ».

«Je refuse de baisser les bras, je refuse la sinistrose»

 Le maire en vient au contexte national et déplore la baisse des dotations de l'État en direction des communes : « Il n'est pas aisé d'agir dans un contexte aussi tendu (...) Pour la première fois le budget de la Ville ne sera pas voté en janvier. Les bases fiscales ne seront communiquées par l'État qu'en mars (...) d'ores et déjà nous anticipons une baisse d'environ 90 000 € de la dotation de l'Etat ». Autre point noir, il touche la stratégie photovoltaïque de la Ville. Le maire indique que le rachat de l'électricité produite par le photovoltaïque était suspendu par les pouvoirs publics, il en tire les conséquences : « Le déploiement de plusieurs équipements photovoltaïques était prévu sur nos bâtiments publics (...) face à l'incertitude que nous subissons, je proposerai aux élus de reporter provisoirement ce projet... » Cependant, optimiste toujours, « Pour autant je refuse de baisser les bras, je refuse la sinistrose ! » le maire embraye sur les perspectives d'un programme municipal qu'il qualifie d'ambitieux, il y intègre M2A et décline quelques futures réalisations : Une piscine à Wittenheim pour début 2014, des bus express en attendant la relance du projet de tram, le périscolaire à l'ancienne Coop (Théodore) en cours de construction, celui d'une même construction pour le site Pasteur est à l'étude. Sont encore évoqués : la sécurité et notamment l'installation de caméras de vidéoprotection qui sera poursuivie en 2011 puis, serpent de mer ( ? ) : « un nouveau commissariat sur notre commune, malgré les engagements de l'État, force est de constater que le dossier ne progresse pas assez (...) Je ne lâcherai rien, je veux une ville de Wittenheim sûre ».

10e Journées italiennes avec Umberto Tozzi

 Les écoles feront l'objet de travaux de mise aux normes permettant d'obtenir la certification Bâtiment basse consommation, d'importants travaux de voirie (rues du Millepertuis, d'Illzach notamment) sont prévus, une ferme pédagogique sera installée au coeur de la ville avec le concours de l'association Via la Ferme, le Mémorial des mineurs sera inauguré etc. La culture n'est pas oubliée, Antoine Homé se réjouit ainsi que 2011 sera l'année du 10e anniversaire des Journées italiennes et annonce la venue d'Umberto Tozzi pour marquer l'événement, une promesse qui ne laisse pas insensible la salle qui manifeste son enthousiasme ! Et le maire de conclure : « En 2011, Wittenheim poursuivra sur sa lancée... Je mettrai toujours mon enthousiasme, ma motivation et ma conviction à votre service, ensemble nous réaliserons de grandes choses... Toujours de l'avant ! » L'heure était à la fête avec le concours du tonitruant Mulhouse jazz big band et à un pantagruélique buffet, de quoi envisager 2011 avec le sourire.

 


D.W.

Dernières Nouvelles D'alsace, Jeudi 13 Janvier 2011. / Mulhouse


 

Battenheim / Cérémonie des voeux
Les anciens et l'agglo

 

Le maire avec les habitants méritants de la commune. (Photo DNA)
 Avec M2A en toile de fond, bilan et projets étaient au programme de la cérémonie des voeux à la population de Battenheim.

 Lors de la traditionnelle cérémonie des voeux, qui s'est déroulée à la salle festive et culturelle, le maire Georges Ottenwaelder a dressé le bilan de l'année passée et posé les jalons de 2011. Le tout agrémenté de propos sur l'intercommunalité, tenus par des élus de tous niveaux.
 Le maire a d'abord relevé les nombreux travaux effectués en 2010, s'attardant sur la réalisation de la salle festive et culturelle qui sera inaugurée les 21 et 22 mai prochains. Concernant M2A, il a rappelé la « perte sèche » de plus de 80 000 €, « faiblement compensée par une dotation minime » qui le laisse « circonspect » sur les ressources financières de la commune et ne « le rassure pas ». Tout comme la taxe additionnelle qui n'a pas vraiment son assentiment : « J'ai bien du mal à croire que cette solution est la plus efficiente. »
 Il a cependant déclaré adhérer aux grands desseins de l'agglomération et souligné qu'il ne soutient pas « les idées et thèses d'une certaine opposition mulhousienne » qu'il trouve « démagogiques et iniques ». Propos relayés en fin de cérémonie par le député et maire de Pfastatt, Francis Hillmeyer : « Nous assistons de l'intérieur à un combat pour le poste de futur poste de maire de Mulhouse. Il faut dire stop, nous ne sommes pas là pour ça ».

Douze appartements pour personnes âgées

 Pour 2011, le premier magistrat a annoncé la construction d'un nouveau club-house pour le tennis. La fin du diagnostic énergétique des bâtiments communaux et la réduction du nombre de ramassages des ordures ménagères entrent dans le cadre du Plan climat communautaire. La réfection des voiries va se poursuivre (rue du Cimetière). L'année à venir marquera aussi le 50e anniversaire de la création du corps des sapeurs-pompiers de la commune.
 Mais Georges Ottenwaelder a surtout mis l'accent sur la résidence pour personnes âgées (douze appartements et un local de 50 m² dévolu à la commune) dont la construction doit démarrer à l'automne prochain. La maîtrise d'ouvrage et la gestion étant confiées à Mulhouse Habitat.
 Jean-Marie Bockel, président de M2A et Antoine Homé, conseiller régional, ont tous les deux souligné le rôle de M2A qui est une « collectivité au service des communes et des citoyens... Un pôle compétitif face à Strasbourg ». Le conseiller général Bernard Notter a fait le point sur le canton (déneigement, collecte des ordures ménagères, pistes cyclables) et déchiffré le fonctionnement territorial à venir. Il a aussi annoncé la prochaine installation d'une antenne territoriale à Illzach-Modenheim.
 La cérémonie s'est terminée par la remise de médailles à diverses personnes méritantes. La médaille du mérite communal a été décernée à Marthe Jerman, Liliane Maehr (amicale des donneurs de sang)  ; Serge Bortolussi (amicale des sapeurs-pompiers) ; Jean-Pierre Fäh (association la Fourmilière); et Jean-Pierre Mensch (anciens combattants).

 


 

 

 

L'alsace, Jeudi le 13 Janvier 2011

 

Battenheim Pour une année du bien vivre ensemble

 

En projet en 2011 : un nouveau club-house pour le tennis-club. Photos Marie-Claire Guth

Le maire Georges Ottenwaelder, entouré de son conseil municipal, a présenté ses voeux dans la nouvelle salle festive et culturelle.

La cérémonie des voeux, dans le nouvel écrin de la salle festive et culturelle de Battenheim, a été agrémentée par les prestations du Liberty big band et la projection d'une carte postale numérique réalisée par Daniel Ziegler. Le public a été plus dense que les années précédentes et de nombreux maires ou représentants des communes de la M2A, Mulhouse Alsace agglomération, étaient présents, en particulier le président et sénateur Jean-Marie Bockel, mais également le député Francis Hillmeyer, le conseiller régional Antoine Homé, le conseiller général Bernard Notter.

Bilan mitigé pour l'agglo

Le maire a rappelé l'adhésion à la M2A qui a marqué l'année 2010. « Si la préservation de l'identité communale » est assurée, il doute de la préservation des ressources financières. De plus, il regrette que de nouvelles taxes soient la seule solution proposée pour trouver l'équilibre du budget. Cependant, il adhère « au grand dessein de notre agglo » et souhaite que « l'attractivité de notre territoire soit renforcée, l'emploi et le tissu économique deviennent la priorité ».

Le récent périscolaire est un exemple de bon fonctionnement des services de proximité gérés par la M2A. Georges Ottenwaelder s'est, au passage, offusqué des pratiques politiciennes de certains élus, en particulier de l'opposition mulhousienne.

Dans ce bilan, le maire a fait l'inventaire des travaux communaux et de ceux réalisés par le SCIN, syndicat des communes de l'Île-Napoléon, et en particulier la réalisation de la salle festive et culturelle.

« Tous responsables »

L'année 2011 sera marquée par l'engagement dans le Plan climat, des économies d'énergie, la suppression d'un ramassage d'ordures ménagères, la construction d'un nouveau club-house pour le tennis-club et le lancement du chantier de la résidence pour personnes âgées.

Le maire a rappelé son leitmotiv de campagne, « améliorer la qualité de vie pour qu'il fasse toujours bien vivre à Battenheim », et de conclure: « Nous sommes tous responsables du bien vivre ensemble ». L'intercommunalité, sujet incontournable des interventions, n'a pas laissé l'assemblée indifférente. Le président de la M2A, Jean-Marie Bockel a souligné « la force pour l'attractivité économique » acquise par l'intercommunalité. Francis Hillmeyer, maire de Pfastatt, a appuyé les propos du maire en regrettant que la M2A soit une tribune politique au lieu de se soucier du fonctionnement et de la gestion communautaire.

Marie-Claire Guth

 

 

 

© L'alsace, Vendredi le 14 Janvier 2011

 

Ruelisheim Une année de pause pour réduire la dette

 

La cour de l'école maternelle Arc-en-ciel est à deux niveaux reliés par un escalier auquel on adjoindra très prochainement une rampe d'accès pour handicapés. Photo Laurent Schneider

À l'occasion de la cérémonie des voeux, le maire Philippe Hartmeyer a expliqué que la commune n'engagera pas de grands travaux cette année.

Samedi soir, quelque quatre cents habitants avaient répondu à l'invitation de leur maire Philippe Hartmeyer pour la traditionnelle cérémonie des voeux au complexe sportif Edmond-Vogt. Francis Hillmeyer, député de la 6e circonscription, était présent de même que Jean-Marie Bockel, sénateur et président de la M2A, Bernard Notter, conseiller général du canton d'Illzach, Jo Spiegel, maire de Kingersheim et président délégué de la M2A, Antoine Homé, maire de Wittenheim et conseiller régional, ainsi que de nombreux élus des communes voisines.

Retour en imagessur 2010

Comme de coutume, la réception a été ouverte par une prestation de la fanfare Saint-Nicolas dirigée par Philippe Pfisterrer, suivie d'une projection d'un court-métrage réalisé par Pascal Hassenforder et Rémy Vogel, les deux chevilles ouvrières de Ruel'Images, sous l'autorité du premier adjoint, Hubert Wnekowicz. Le film a retracé la vie sociale de la commune au cours de l'année 2010, mettant en exergue le monde associatif, les cérémonies et fêtes et l'aboutissement de certaines réalisations communales, notamment la rénovation extérieure de l'église Saint-Nicolas.

Après ce retour en images sur 2010, c'était l'allocution de Philippe Hartmeyer. Il a d'entrée précisé qu'après « deux années de travaux importants, la commune n'engagera pas en 2011 des projets qui nécessiteront des financements conséquents. Nous marquerons une pause, cela nous permettra de réduire la dette communale. Seront seulement réalisées des mises aux normes d'accessibilité pour handicapés au niveau de certains bâtiments publics et une passerelle enjambant le Dollerbaechlein au nord de la commune ».

Piste cyclable souhaitée

S'adressant au conseiller général et au président de la M2A, il a renouvelé le souhait d'une réalisation d'une piste cyclable reliant Ruelisheim à Battenheim. Après les remerciements d'usage, le maire a donné des indications sur l'évolution récente du nombre d'habitants de la commune : 2485 habitants fin 2010 contre 2693 fin 2006.

Le premier adjoint Hubert Wnekowicz a pour sa part invité l'assistance à ne pas se laisser envahir par un pessimisme excessif. « Les responsables politiques et la collectivité ne peuvent pas apporter toute la sérénité nécessaire à notre bonheur. » Il a ensuite vanté les bienfaits des purgatifs que sont les bons produits de nos régions vinicoles et qui ont le don « de nettoyer l'altération et les perverses habitudes de notre cerveau ».

La soirée était agrémentée d'un concert donné par l'orchestre d'harmonie Écomusic d'Alsace dirigé par Astrid Jund. Un spectacle musical plaisant, un enchaînement de morceaux de jazz et de variétés.

Laurent Schneider

 

 

 

 

L'alsace, Dimanche le 16 Janvier 2011

 

ENTRE NOUS

Deux Philippe Richert à Wittenheim

 

En voeux-tu, en voilà

En janvier, il y a les galettes et il y a les voeux. Les uns comme les autres peuvent provoquer des indigestions quand on en abuse, à moins d'avoir l'estomac et les oreilles aussi blindés que l'adjoint mulhousien Jean-Pierre Walter, l'élu le plus assidu aux fèves et aux discours. C'est bien simple, il semble doué d'ubiquité, réussissant l'exploit d'être présent à plusieurs cérémonies se déroulant en même temps dans des communes différentes, comme mardi soir à Rixheim et à Illzach. Mais parfois, même lui est obligé de faire des choix : c'est ainsi qu'une galette-party mulhousienne lui a fait rater, jeudi, les voeux du préfet, mais pas ceux de Pfastatt. Et, hier, il a été privé de Brunstatt pour cause de Minéralexpo : il convenait de saluer un tel dévouement sans faille, non ?

Records à battre

Ces réceptions traditionnelles de début d'année ont tout de même un inconvénient : il faut se farcir des prêches pas toujours très digestes. La palme du discours le plus long de l'agglomération revient -- pour l'instant -- au maire de Richwiller, Vincent Hagenbach, qui a tenu le crachoir pendant 1 h 20. Il devance largement ses concurrents, le président du conseil général Charles Buttner ayant réussi à faire tenir en 40 minutes les 13 pages de son laïus.

L'autre record -- celui de la plus brève harangue -- revient sans conteste au maire de Kingersheim : cinq minutes lui ont suffi. Le suspense est à présent à son comble : lequel des deux records va tomber d'ici à la fin du mois ? Les maires auront-ils à coeur de viser les deux heures ou de passer sous la minute ? Honnêtement, on leur conseillerait volontiers la seconde option, histoire de ne pas faire trop tiédir le crémant...

Nouveau grand centre

Le maire de Mulhouse Jean Rottner serait-il en train de changer d'étiquette politique ? C'est la question que soulève le bref compte rendu dressé par l'adjoint Jean-Pierre Walter des voeux de la Ville de Mulhouse aux directeurs des services retraités et en activité : « Un Jean Rottner très convaincant pour son projet Nouveau centre », peut-on lire sur son mur Facebook.

Nouveau centre comme le parti d'Hervé Morin, que le maire UMP envisagerait de rejoindre ? Sans doute faut-il plutôt comprendre Mulhouse grand centre, le nom de son projet pour le centre-ville...

Deux Richert à Wittenheim

Pour la cérémonie des voeux à Wittenheim, le maire et conseiller régional Antoine Homé était visiblement fier d'accueillir « pour la première fois » dans sa ville Philippe Richert, ministre chargé des Collectivités territoriales et aussi président du conseil régional.

L'élu socialiste n'a pas manqué de faire allusion, dans son discours, à l'homonyme wittenheimois du ministre, à savoir son propre adjoint à la culture, et à la rencontre entre les deux hommes, devant Lucille Richert, la maman de l'adjoint, elle-même ancienne adjointe de Wittenheim. Inutile de préciser qu'entre les deux Philippe Richert, il n'y a aucun lien de famille... politique.

Union sacrée pour la sécurité

Dans ses voeux et devant les forces de police, le maire Antoine Homé a réaffirmé haut et fort que « contrairement aux rumeurs qui ont pu exister, le commissariat de Wittenheim n'est pas menacé dans son existence ». La sécurité est « un sujet de mobilisation permanente », a-t-il souligné, notamment pour l'adjointe Brigitte Lagauw, « appelée d'une boutade amicale, le ministre de l'Intérieur de Wittenheim ». Et comme il entend « ne rien lâcher » en matière de tranquillité publique, Antoine Homé a annoncé que le député Francis Hillmeyer et lui-même auront « prochainement » un rendez-vous au cabinet du ministre de l'Intérieur, à Paris, afin de relancer le dossier du nouveau commissariat, pour lequel un terrain est disponible depuis plusieurs années. Un député de la majorité ne sera pas de trop dans cette démarche.

Chateaubriand en commun

Lors de cette cérémonie des voeux, l'opposant wittenheimois Patrick Pichenel a découvert qu'il partageait avec le maire Antoine Homé au moins « un point commun » : « À ma grande surprise, écrit-il sur son blog, le maire nous a révélé son admiration pour Chateaubriand. Je suis aussi un grand admirateur de Chateaubriand et j'ai lu et relu les Mémoires d'outre-tombe. Voilà donc un sujet sur lequel on devrait s'entendre, c'est une très bonne nouvelle pour Wittenheim. »

« Les hommes qui m'avaient été d'abord adverses sont devenus mes amis », a notamment écrit le vicomte dans ses Mémoires d'outre-tombe . L'avenir dira si cette passion commune apportera de l'eau au moulin wittenheimois...

Rixheimoisà sang froid

Dans son discours de cérémonie des voeux, mardi soir, le maire de Rixheim a évoqué le projet de conversion des anciennes gravières en zone d'activités économiques. Dans cette opération, a assuré Olivier Becht, la Ville « prendra le plus grand soin de l'environnement, notamment en classant une partie de la dernière carrière non remblayée en zone naturelle sensible afin de sauvegarder les sept espèces de batraciens protégés par la législation nationale, comme le crapaud Bufo Bufo et le triton palmé, tritus helveticus, région tranfrontalière oblige... » Et le maire de conclure : « C'est la preuve que l'on s'occupe de tous les Rixheimois, même des plus petits ! »

Voilà qui a fait rire l'assemblée, un auditoire quand même un peu surpris par cet assez long développement - teinté d'humour - sur les batraciens. On en a eu l'explication, d'une source dont on a promis de taire le nom : lors d'une réunion de municipalité au cours de laquelle l'adjoint à l'environnement avait évoqué le sujet, les élus rixheimois avaient été pris d'un fou rire et le maire avait fait le pari qu'il placerait ce thème des crapauds dans son discours de voeux. Pari gagné.

Lara au bout de la nuit

On savait l'adjointe mulhousienne Lara Million accro du carnaval, compagne des Waggis et soutien inconditionnel de cette grande fête populaire. Mais on ne savait pas l'adjointe capable de sacrifier ses nuits au dieu du carnaval.

Il y a huit jours, Lara est allée jusqu'au bout de la nuit de l'élection du trio royal. Jean Pozzo, qui l'avait invitée, ne lui avait peut-être pas dit que c'est quasi au petit matin que s'achevaient les festivités... Aucune échappatoire possible pour celle qui faisait partie du jury chargé d'élire la reine et ses dauphines !

Autre nouvelle, Lara Million rendra dans quelques jours son sceptre de directrice du Centre local des oeuvres universitaires (Clous), après dix ans de service, mais elle demeurera sur le campus comme enseignante.

Maître Bockel

C'était vendredi l'audience solennelle de rentrée au conseil de prud'hommes de Mulhouse. Dans ses longues salutations aux nombreuses personnalités présentes, le président sortant du conseil, Denis Bidino (élu FO), a eu un petit blanc en arrivant à Jean-Marie Bockel. « Je crois que vous êtes réinscrit au barreau, non ? » a-t-il lancé en guise d'unique « titre » pour définir l'ex-ministre, ex-maire (mais de nouveau sénateur, et toujours président de la M2A). Il semblerait que l'intéressé n'ait que moyennement apprécié...

Olivier Chapelle, Magali Claudel, François Fuchs, Hélène Poizat et Jean-Marie Valder

 

 L'alsace, Dimanche le 16 Janvier 2011

 

Pfastatt Des voeux en forme d'abécédaire

 

La nouvelle entrée de la mairie se situera rue Haeffely et l'extension empiétera un peu sur les garages.

Photo Antoinette Ober

Les images retraçant les événements de 2010 ayant été présentées sous forme d'abécédaire, le maire Francis Hillmeyer s'est aussi prêté au jeu, mêlant intimement réussites passées et projets.

Le film monté par le secrétaire général des services de la mairie de Pfastatt, Georges Blaszczyk, sur des vues de René Anger et Vincent Zimmer, a présenté les événements de l'année passée sous forme d'abécédaire aux nombreux invités de la municipalité accueillis par la première adjointe Fabienne Zeller (Antoine Homé et Bernard Stoessel, conseillers régionaux, Jo Spiegel, conseiller général, maires et élus des communes de la M2A, représentants d'association).

« Vous m'avez lancé un défi », s'est amusé le maire, Francis Hillmeyer, qui s'est lancé à son tour : A comme associations, en particulier l'Amicale de l'âge d'or qui a développé l'informatique ; B comme bénévoles ; C comme culture et Croix blanche ; D comme démocratie ; E comme Espérance qui connut « l 'année de tous les succès » ; G comme guitare dont le maire n'a, cette fois, pas joué ; H comme hôpital ; I comme intercommunalité marquée par « une année de travail interne qui vise à mutualiser les grands moyens de l'agglomération » et par la loi sur la taxe professionnelle ; J comme jazz et jumelage avec Cascastel ; K comme karaté do ; L comme livres et ludothèque ; M comme Mercredis des neiges qui ont fêté leurs 30 ans ; N comme Noël et son marché ; O comme Omsal qui fédère 42 associations ; P comme Pfastatt, qui a adopté le Plan climat dans lequel « chacun peut devenir acteur » et police municipale « qui affiche de brillants résultats » ; Q comme quartiers et quetsche, fruit-roi en septembre ; S comme sapeurs-pompiers qui ont concrétisé un partenariat avec le collège ; T comme travaux au cimetière du bas ; U comme UNC ; V comme volley qui « a formé Benjamin Toniutti, qui, à 20 ans, évolue en équipe de France » ; W comme M. Wetter, nouveau conseiller ; X comme xylorimba : « i nstrument dont ne joue pas l'UMP, l'Union musicale de Pfastatt » ; Y comme « yaka, que chaque élu entend tout au long de son mandat » et, enfin, Z comme « zeste de bonheur. »

Hôpital, mairieet... Abattoir

Mêlée à cet amusant inventaire, l'annonce des grands projets qui devraient connaître une réalisation en 2011 : réfection de la rue de l'Abattoir, restructuration de l'hôpital, « qui va être reconstruit aux normes HQE (haute qualité environnementale) pour 18 millions d'euros (MEUR), et dont le grand chantier débutera en mars » et agrandissement de la mairie « qui n'est pas une lubie d'élus qui désirent des bureaux plus spacieux », mais qui, tout en répondant aux exigences de l'accessibilité aux personnes handicapées, permettra d'offrir un meilleur accueil aux administrés et de créer une nouvelle salle du conseil, pour 1,8 MEUR.

A.O.

 

 

 

L'alsace, Mardi le 18 Janvier 2011

 

Lycées Les voeux du président de Région aux personnels

 

Plus d'une centaine d'agents des lycées de la région Sud Alsace ont reçu la médaille régionale, départementale et communale lors des voeux de Philippe Richert à Cernay.Photo Sylvie Reiff

Les personnels des lycées du sud Haut-Rhin ont reçu les voeux de leur patron, Philippe Richert, à Cernay.

Vendredi soir, le lycée du bâtiment, à Cernay, a accueilli les personnels TOS (techniciens et ouvriers de service) des lycées situés au sud d'une ligne Guebwiller Mulhouse Saint-Louis ainsi que les proviseurs de ces lycées pour écouter les voeux de leur patron Philippe Richert, président de Région et ministre chargé des collectivités territoriales. Les voeux sont aussi, pour la majorité des collectivités, l'occasion de décerner à leur personnel les médailles régionales, départementales et communales (équivalent des médailles du travail). La Région ne déroge pas à la règle et a ainsi décerné 131 médailles (45 d'argent et 86 de vermeil) à ses TOS. À Cernay, ils étaient 29, 15 ont reçu la médaille d'argent et 14 la vermeil. C'est le ministre lui-même, aidé du vice président de la Région, Jean-Paul Omeyer, et d'Antoine Homé, conseiller régional et maire de Wittenheim, qui en a accroché quelques unes, à la grande fierté des heureux récipiendaires. « C'est vous qui contribuez au confort et à la qualité de vie des lycéens. C'est grâce à vous et à vos efforts que les jeunes peuvent vivre leur avenir avec sérénité » a dit Philippe Richert.

Le département Éducation formation de la région dispose d'un budget de 300 millions d'Euros, soit 40 % du budget régional. La moitié est attribuée aux lycées pour les investissements immobiliers, ceux pour réduire la facture énergétique et les frais de fonctionnement. 1350 TOS travaillent dans les lycées de la Région. Vendredi, ils étaient un peu plus d'une centaine présents au lycée Gustave Eiffel qui a accueilli cette cérémonie des voeux pour la première fois.

Sylvie Reiff
L'alsace, Mardi le 18 Janvier 2011

 

Pulversheim Un nouveau complexe sportif se dessine

 

Le complexe sportif de Pulversheim sera réhabilité et agrandi, y compris la piste. Photo G.S.H.

La cérémonie des voeux à Pulversheim a été l'occasion d'évoquer plusieurs grands projets qui doivent être lancés cette année.

Après une introduction musicale avec Élise Del Puppo issue de l'école de piano de l'Harmonie de Bollwiller, et la présentation d'une vidéo retraçant les réalisations 2010, le maire de Pulversheim Jean-Claude Eicher a dressé le bilan de l'année écoulée, avant d'évoquer les projets à venir.

Courant janvier, une rencontre est prévue avec la direction de la Coop pour discuter de l'avenir du magasin de Pulversheim. « Je suis confiant et je continuerai à tout mettre en oeuvre pour que ce commerce vive », a déclaré le maire. Il a également parlé du projet Pierre et Vacances pour l'implantation d'un village dans le secteur. « J'espère que 2011 sera une année décisive pour qu'un grand site réunisse l'Écomusée, le Bioscope et le carreau Rodolphe, et que le village de vacances pourra se construire », a souhaité Jean-Claude Eicher, fustigeant au passage « la seule et unique volonté de la commune d'Ungersheim de s'opposer à la zone d'implantation prévue ».

Un pôle de santé

En 2011, le conseil municipal proposera aux associations sportives de valider l'esquisse du futur complexe sportif de Pulversheim. « Ce projet de réhabilitation et d'extension coûtera 3,8 millions d'euros. Le conseil général, qui l'a retenu dans le cadre du territoire de vie de la région mulhousienne, nous allouera 225 000 EUR. La Région devrait aussi nous apporter son soutien », a précisé le maire.

Un projet d'urbanisation verra également le jour sur l'ancien terrain de football situé rue de Cernay. « Nous souhaitons mettre en valeur cet espace pour créer une entrée de ville à hauteur des ambitions de Pulversheim », a expliqué le maire. Des résidences, des maisons individuelles et un pôle santé devraient y voir le jour.

« Le grand projet sportif sera soutenu, a confirmé le conseiller régional Antoine Homé. Mais il faut aussi donner un avenir au lycée des métiers Charles-de-Gaulle et à l'intercommunalité qui est un lieu de cohérence et de solidarité. »

Évoquant pour sa part l'intercommunalité, Jo Spiegel, président délégué de la M2A, a exprimé « l'amitié, la démocratie de coopération et la solidarité qui nous rassemblent. On continuera à se battre ensemble ! » Quant au sous-préfet, il a évoqué la loi de restructuration des territoires et l'action de l'État : « Nous travaillons pour une administration modernisée et adaptée au monde actuel ». Il a également salué les entrepreneurs, « car l'entreprise est création de richesse, d'innovation et surtout d'emploi ; chaque création d'emploi est une victoire sur le chômage ».

Gabrielle Schmitt Hohenadel

 

 

 

 

L'alsace, Mardi le 18 Janvier 2011

 

Pulversheim Les personnalités présentes

 

Le complexe sportif de Pulversheim sera réhabilité et agrandi, y compris la piste. Photo Gabrielle Schmitt Hohenadel

La sénatrice Patricia Schillinger, les conseillers généraux Antoine Homé et Jean-Paul Omeyer, les conseiller généraux Michel Habig et Jo Spiegel, le sous-préfet de Guebwiller Arthur Soëne, Olivier Becht président délégué de la M2A, de nombreux maires, adjoints et conseillers, dont Richard Lasek (Bollwiller), Fabien Jordan (Berrwiller), Stanislas Pilarz (Staffelfelden), Francine Strub (Feldkirch), Philippe Heid (Munchhouse), Daniel Stirmann (Munwiller), Paul Hégy (Oberhergheim), Philippe Krembel (Ensisheim), Jean-Marie Reymann (Raedersheim), le capitaine Revel (RMT), Henri Masson (président Brigade Verte), Rémy Jaeggy chef de corps des sapeurs pompiers de Pulversheim, les élus de la commune, les représentants des cultes, des commerçants, industriels, professions libérales, associations locales, personnel enseignant, gendarmerie, Bioscope et Écomusée.


 

Dernières Nouvelles D'alsace, Mercredi 19 Janvier 2011. / Mulhouse

 

Pulversheim / Les voeux du maire
Année optimiste et sereine

 

Le sous-préfet, Arthur Soëne, et de nombreux élus ont répondu à l'invitation du maire. (Photo DNA)
Bilan et projets ont été présentés aux nombreux invités et aux forces vives de la commune à la cérémonie des voeux par le maire Jean-Claude Eicher, animé d'une grande volonté, d'espoir et de courage pour faire de Pulversheim un village où l'on a envie de s'épanouir.

Après l'intermède musicale par la pianiste Élise Del Puppo, Jean-Claude Eicher a salué le sous-préfet Arthur Soëne, la sénatrice Patricia Schillinger, les nombreux élus, les conseillers régionaux Antoine Homé, Jean-Paul Omeyer, les conseillers généraux Michel Habig et Jo Spiegel, le président délégué M2A Olivier Becht, les présidents délégués, vice-présidents, les maires ou leurs représentants de Mulhouse Alsace Agglomération, les maires du canton d'Ensisheim, le maire honoraire Louis Feder, le proviseur du lycée CDG Christine Magère, les élus municipaux, les présidents des associations locales et le personnel communal.
 Étaient également présents, les acteurs économiques et sociaux, les représentants de la gendarmerie, du RMT de Meyenheim, des brigades vertes, des sapeurs-pompiers, du cultes et de la santé, les chefs de service de M2A.
 Revenant sur les faits marquants de l'année 2010, riche en travaux et réalisations diverses, dont la sécurité a été un élément prioritaire, le maire remercié le monde associatif pour son dynamisme et son implication à l'animation de la commune.
 Évoquant l'intercommunalité, il s'est réjoui de l'aboutissement de la nouvelle agglomération, fondée sur des valeurs communes du respect de l'identité communale, d'une gestion de proximité des compétences de service à la population, adaptée à la réalité des communes et aux besoins des usagers.

Une entrée de ville et une nouvelle centralité de la commune

 Après avoir évoqué le maintien du point Coop, dossier qu'il a défendu avec conviction, Jean-Claude Eicher s'est attardé sur le projet de réhabilitation et d'extension du complexe sportif. Si c'est le cabinet H2A en jeux qui a été retenu, l'esquisse devra être validée prochainement avec les différentes associations avant de pouvoir passer à l'APS.
 Suite à la modification du PLU en 2004, la parcelle située à l'angle de la rue de Mulhouse et de la rue de Cernay sera urbanisée, créant ainsi une entrée de ville et une nouvelle centralité de la commune. Si cette cession permettra de financer en partie les travaux de la réhabilitations du gymnase, cette opération immobilière aura également le mérite de rassembler toutes les activités sportives sur le site existant, éliminant les risques liés à la traversée de la RD429.
 Quant à l'implantation du village Pierre % Vacances, Jean-Claude Eicher espère que l'année 2011 sera décisive pour que le projet du grand site réunissant l'Écomusée, le Bioscope, le carreau Rodolphe et le village de vacances pourra se construire. Après les interventions des différentes personnalités, le maire, au nom du conseil municipal, a présenté ses voeux les plus chaleureux pour l'année 2011.

 


 

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Mercredi 19 Janvier 2011. / Mulhouse

 

Wittelsheim / Les voeux du maire
L'avenir des générations

 

Le maire Denis Riesemann, 2e à gauche, avec une partie de ses invités. (Photo DNA)
Comme l'an passé, le maire de la commune Denis Riesemann a présenté ses voeux en prônant « un développement respectueux de l'avenir des générations ».

La salle Grassegert n'était pas de trop pour accueillir tous les invités, salués par le maire dès leur arrivée. Citons Antoine Homé, conseiller régional et maire de Wittenheim, Jacques Muller, maire de Wattwiller, de nombreux élus des communes voisines, le maire honoraire René Arnold, Claude Willig, président de la Société d'entraide des membres de la Légion d'honneur du Haut-Rhin, le chanoine Rodolphe Vigneron, délégué épiscopal, originaire de la commune, et Marjory Zahydko, miss Alsace 2010. L'ouverture du 10e discours de Denis Riesemann depuis son élection, fut avec l'Atelier-spectacle de l'école de musique de Richwiller. Leur dernière chanson, Je rêvais d'un autre monde, était une transition toute trouvée.

Déstockage à Stocamine : il y a urgence

 Des événements 2010, Denis Riesemann en retient deux : la création du circuit de découverte de la commune, qui déroule son histoire sur 17 km, de la période gallo-romaine à l'arrivée du tram-train en passant par la potasse. Et la position unanime des élus pour le déstockage des produits dans le site de Stocamine. « C'est un choix politique difficile, discuté et discutable, et qui a un coût, a rappelé le maire (...), et c'est toutefois une question de temps, car il y a urgence ». Et de se réjouir du large consensus qui se dégage entre les syndicats et les associations.
 Pour les projets d'avenir, le maire cite la réflexion en cours sur le sport, avec la réhabilitation du stade de l'Asca incluant la reconstruction d'une salle de sport, et la réalisation, dans ce même secteur, d'un vaste jardin du monde, avec espace de jeux, arboretum, terrain d'aventure, et dont l'élément essentiel sera l'eau. Mais le verre de l'amitié, servi ensuite autour d'un somptueux buffet, fut d'une toute autre nature.

 


P.Br.

 

 

L'alsace, Mercredi le 19 Janvier 2011
 

 

Pulversheim Grands projets

 

Le complexe sportif de Pulversheim sera réhabilité et agrandi. Photo Gabrielle Schmitt Hohenadel

La cérémonie des voeux à Pulversheim s'est déroulée mercredi dernier, à la salle polyvalente devant une nombreuse assistance.

Après une introduction musicale avec Élise Del Puppo issue de l'école de piano de l'Harmonie de Bollwiller, et la présentation d'une vidéo retraçant les réalisations 2010, le maire de Pulversheim, Jean-Claude Eicher, a profité de cette cérémonie des voeux pour dresser le bilan de l'année écoulée avant d'évoquer les projets à venir.Courant janvier, une rencontre est prévue avec la direction de la Coop pour discuter de l'avenir du magasin de Pulversheim. « Je suis confiant et je continuerai à tout mettre en oeuvre pour que ce commerce vive », a déclaré le maire. Il a également parlé du projet « Pierre et Vacances » pour l'implantation d'un village dans le secteur. « J'espère que 2011 sera une année décisive pour qu'un grand site réunisse l'Écomusée, le Bioscope et le carreau Rodolphe et que le village de vacances pourra se construire », a souhaité le maire, fustigeant au passage « la seule et unique volonté de la commune d'Ungersheim de s'opposer à la zone d'implantation prévue ». Cette année, le conseil municipal proposera aux associations sportives de valider l'esquisse du futur complexe sportif. « Ce projet de réhabilitation et d'extension coûtera 3,8 millions d'euros. Le conseil général, qui l'a retenu dans le cadre du territoire de vie de la région mulhousienne, allouera 225 000 EUR. La Région devrait aussi apporter son soutien », a déclaré Jean-Claude Eicher.

Pôle santé

Un projet d'urbanisation verra également le jour sur l'ancien terrain de football situé rue de Cernay. « Nous souhaitons mettre en valeur cet espace pour créer une entrée de ville à hauteur des ambitions de Pulversheim », a expliqué le maire. Des résidences, des maisons individuelles et un pôle santé devraient y voir le jour. Michel Habig a relevé « l'engagement, le dévouement et l'abnégation des élus pour que la population puisse bien vivre ensemble », tandis que Jean-Paul Omeyer a souhaité « un avenir serein pour la commune », dont il a également souligné le dynamisme et l'ambition.  « Le grand projet sportif sera soutenu, mais il faut aussi donner un avenir au lycée des métiers Charles de Gaulle et à l'intercommunalité qui est un lieu de cohérence et de solidarité », a indiqué Antoine Homé. Évoquant également l'intercommunalité, Jo Spiegel a exprimé « l'amitié, la démocratie de coopération et la solidarité qui nous rassemblent. On continuera à se battre ensemble ! » Quant au sous-préfet, il a évoqué la loi de restructuration des territoires et l'action de l'État : « Nous travaillons pour une administration modernisée et adaptée au monde actuel. » Il a également salué les entrepreneurs, « car l'entreprise est création de richesse, d'innovation et surtout d'emploi ; chaque création d'emploi est une victoire sur le chômage ». Le verre de l'amitié a clos la cérémonie.


 

 


17:17 Publié dans A Wittenheim, Au PS, En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

samedi, 11 décembre 2010

DNA : Visite du Préfet : Commissariat maintenu

Wittenheim / Visite préfectorale
Commissariat maintenu

 20101211_DNA023059.jpg

Marie-France Vallat (1re adjointe), Thierry Humbert, Antoine Homé et Pierre-André Pleyvel (de gauche à droite) pour remplir la besace préfectorale de sujets wittenheimois. (Photo DNA)
Pierre-André Pleyvel, préfet du Haut-Rhin, était accompagné de son secrétaire général Thierry Humbert pour un vaste tour d'horizon wittenheimois. Une visite qui aura notamment permis de mettre un terme à certaines rumeurs inhérentes à la suppression du commissariat de police sur le secteur.

Flanqué de ses adjoints, le maire Antoine Homé a convié l'autorité préfectorale à une large visite matinale de sa ville : les cités minières, le chevalement Théodore et le futur site du mémorial des mineurs en particulier. Le quartier du Markstein dont la rénovation urbaine est en cours, ainsi une trentaine de logements répartis dans trois immeubles sont en construction; sur le même site la barre du Rossberg sera rasée courant 2012.
 Le futur centre logistique de Décathlon, un bâtiment de 30 000 m² a également donné lieu à une « inspection ». Après quoi, dans la salle du conseil, le maire et le préfet devaient pointer les priorités et tracer les perspectives.

Pierre-André Pleyvel assure que des subventions de l'Etat de l'ordre de 30 % seront versées pour la seconde tranche de mise en place de la vidéosurveillance

 D'emblée, Antoine Homé aborde le thème de la sécurité : La vidéosurveillance (dont les implantations ont elles aussi fait l'objet de la visite), les effectifs de la police et un éventuel futur commissariat.
 Pierre-André Pleyvel assure que des subventions de l'Etat de l'ordre de 30 % seront versées pour la 2e tranche de mise en place de la vidéosurveillance. Les effectifs de police en baisse : 54 policiers à ce jour contre 70 en 2002, le préfet remarque : « J'observe cependant une baisse de 14 % de la délinquance sur le secteur, les forces de police se sont réorganisées; (...) le commissariat de police n'est pas menacé, il sera conservé pour la circonscription Wittenheim/Kingersheim ». Le maire précise qu'un terrain de la ville est mis à la disposition de l'Etat pour l'édification éventuelle d'un nouveau commissariat.
 A ce sujet ainsi que celui concernant les effectifs policiers, Antoine Homé ajoute que rendez-vous est pris avec le ministère de l'Intérieur en compagnie du député Francis Hillmeyer pour évoquer la situation locale.
 Autre point abordé, les nuisances de la compostière Agrivalor. Le maire s'adresse au préfet et réitère sa demande de fermeture de cette entreprise placée en milieu urbain. La couverture haut-débit de la zone est elle aussi loin d'être parfaite, « La fracture numérique subsiste, une partie du territoire reste non couverte », remarque Antoine Homé.
 Dernier sujet évoqué, celui des transports et plus précisément la mise en place de liaisons par bus express pour pallier la non arrivée du tramway, un dossier qui relève de M2A et non pas de l'Etat. Antoine Homé explique : « Les choix techniques seront arrêtés au printemps avec un objectif de mise en place de ces liaisons courant septembre 2011 ou septembre 2012, ce en fonction de la nature des travaux à envisager; une décision définitive devrait tomber avant l'été 2011 ».
 La visite allait se conclure par les mots de Pierre-André Pleyvel : « Rien ne vaut une visite, une prise de conscience sur le terrain (...) Je rentre la besace pleine de sujets à régler dans des délais très courts... »

 


D.W.

 

09:40 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim | |  Facebook | |