Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 mars 2012

Collectif Destocamine : une nouvelle manifestation jeudi 22 mars

© Dna, Samedi le 24 Mars 2012 / Mulhouse

Wittelsheim Collectif Destocamine
Wittelsheim Préservons la nappe !

 

 

Manifestation calme cité Langenzug, au pied du château d'eau.

 

Dans le cadre de la Journée Mondiale de l'eau, le collectif « Destocamine, nappe phréatique en danger » a réussi jeudi un joli coup !

 

Un rassemblement avait été proposé à la population devant l'entreprise Stocamine : sans publicité particulière, une bonne centaine de personnes se sont retrouvées sur le parking, et les banderoles traditionnelles ont été déployées. Et là, surprise : les organisateurs ont invité tout le monde à remonter dans les voitures, pour se rendre, en cortège, jusqu'au château d'eau de la cité Langenzug. Le secret avait été bien gardé : gendarmes et Renseignements Généraux ont manifesté quelque surprise.

 

Sur le château d'eau, une banderole bleue avait été déployée, avec un message on ne peut plus clair : « Stocamine = eau en danger », avec une tête de mort en dessous. Ce qui n'était pas pour déplaire à Antoine Homé, président du Syndicat de l'eau du bassin potassique (propriétaire des lieux), maire de Wittenheim, et lui-même manifestant.

« Nous sommes très concernés et très préoccupés par la préservation de la ressource en eau, commentait-il. D'où la nécessité de déstocker l'ensemble des déchets, pour préserver la qualité de l'eau de notre nappe phréatique ». De nombreux élus ont participé à ce rassemblement, dont la conseillère régionale Djamila Sonzogni.

Le capitaine Pascal Niggemann, commandant en second la compagnie de gendarmerie de l'arrondissement de Thann, a transmis aux responsables du Collectif le mécontentement du cabinet du préfet, suite au déplacement non prévu de la manifestation. Ce qui n'a entamé en rien l'ardeur des manifestants ! « Nous sommes rassemblés sur ce lieu symbolique, au pied du château d'eau, pour exiger une nouvelle fois la sauvegarde de l'eau et donc le déstockage de tous les déchets toxiques », a lancé Étienne Chamik.

 

 

© L'alsace, Vendredi le 23 Mars 2012

Environnement Destocaminea rassemblé 100 personnes hier

 

Une centaine de personnes a manifesté, hier soir, au pied du chevalement de Langenzug. 

 

Dans le cadre de la Journée mondiale de l'eau, le collectif Destocamine - qui réclame de destockage des déchets enfouis sous terre à Wittelsheim par l'entreprise Stocamine - a organisé une manifestation, hier en fin d'après-midi, à Wittelsheim.

Une centaine de personnes s'est d'abord retrouvée devant le chevalement de Stocamine. Les manifestants se sont ensuite rendus en cortège, à pied, jusqu'au château d'eau de Langenzug.

Là, Étienne Chamik, porte-parole du collectif Destocamine, a déclaré : « Le déstockage est vital pour préserver la nappe phréatique [...] Ne pas sortir ces déchets serait criminel pour l'avenir car il est prouvé que, tôt ou tard, ils seront noyés, mélangés, et ressortiront par les puits non étanches et pollueront la nappe phréatique d'Alsace qui est la plus grande nappe d'Europe ».

Ancien mineur de potasse, Étienne Chamik a prévenu : « Il est urgent d'agir. Actuellement, il est possible de déstocker, les galeries de mine le permettent encore [...] Rassemblés au pied de ce château d'eau, nous exigeons que débute au plus tôt le déstockage de ces déchets empoisonnés. »

Le conseiller régional Antoine Homé a ensuite pris la parole pour dénoncer « la véritable catastrophe » que constituerait la pollution de la nappe. Puis, Jacques Muller, le maire de Wattwiller, a dit la « détermination de tous pour préserver le bien commun qu'est l'eau ».

 

09:59 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

mardi, 20 mars 2012

Cérémonie des Lauréats culturels et sportifs de Wittenheim

© L'alsace, Mardi le 20 Mars 2012 

 

Wittenheim Lauréats sportifs et culturels pour l'année 2011

 

 
 

La traditionnelle remise de distinctions aux sportifs et aux membres d'associations culturelles particulièrement méritants au cours de l'année 2011 était présidée par le conseiller municipal délégué aux sports Alain Wersinger, à l'Espace Léo-Lagrange. L'adjointe Anne-Catherine Camorali Lutolf, responsable des sports, et son collègue Philippe Richert, adjoint responsable de la culture, l'ont assisté. Le maire Antoine Homé a souligné les mérites des lauréats ainsi que l'importance de l'animation sportive et culturelle au sein d'une commune. Le théâtre de l'Amarante et le club Shaolinquan sud Alsace ont proposé des spectacles qui ont tour à tour introduit les palmarès.

Trophées culturels. Or : Nathan Olff, musicien compositeur. Argent : Philippe Sciglitano, peintre sculpteur. Bronze : élèves de l'école municipale de musique.

Trophées sportifs individuels. Or : Valentin Candan, Vélo-club. Argent : Nasradine Boumerich, Alsace qwan ki do et Liam Chaumeil, gymnastique MDPA. Bronze : Grégory Dall'Agnol, AS tir. Trophées sportifs collectifs. Or : Gymnastique MDPA. Argent : US Wittenheim basket. Bronze : US Wittenheim Ensisheim handball et UNSS collège Marcel-Pagnol. Trophée coup de coeur :Gérard Grunewald, président du Vélo-club Sainte-Barbe depuis trente ans.

 

09:36 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

lundi, 19 mars 2012

Solidarité avec le CCFD

© Dna, Vendredi le 16 Mars 2012 / Mulhouse

 

Wittenheim Pour le tiers-monde

 

Près de 150 convives pour aider les plus démunis.
« Se retrouver ici pour aider là-bas », le CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le développement), a organisé un repas au bénéfice du tiers-monde au foyer Sainte-Marie.

Bernard Scherrer, responsable local CCFD « Sel de la terre », et son équipe de bénévoles ont accueilli près de 150 convives, dont le maire Antoine Homé qui a salué l'action du CCFD et a témoigné de sa solidarité. Tous sont venus partager un repas dominical au profit des plus démunis. Bernard Scherrer : « Le CCFD a pour vocation de soutenir des projets de développement concernant l'éducation, la santé, l'eau, l'environnement, le commerce équitable etc. En tout, plus de 500 projets par an. Il faut aider et former des personnes des pays concernés pour qu'ils fournissent l'effort nécessaire pour prendre leur propre destin en main. C'est par le soutien du CCFD que ces projets peuvent se réaliser [...] Le projet de cette année se situe en Amérique latine [...]. Nous sommes de plus en plus sollicités pour des dons à des associations humanitaires pour aider les plus démunis. Il y en a de plus en plus en France, avec le chômage, la précarité, le surendettement, mais la misère est encore beaucoup plus grande dans beaucoup de pays du monde. ».

Bernard Scherrer devait conclure en remerciant les personnes présentes pour leur générosité et précisait que l'année passée, le CCFD avait ainsi récolté 1 801 EUR. L'heure était au repas solidaire et à un après-midi récréatif et convivial ; beaucoup songeaient au Tiers-monde.

15:34 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les adieux au père Hyacinthe Styla

© Dna, Vendredi le 16 Mars 2012 / Mulhouse

 

Avec beaucoup de peine et de tristesse, les fidèles de Wittenheim avaient appris le décès du père Hyacinthe Styla le 28 février, à l'hôpital Émile-Muller de Mulhouse où il était hospitalisé depuis quelques mois.

Émotion très palpable au sein de la communauté polonaise où il avait en charge plusieurs paroisses et dont il venait de fêter récemment 55 années de son ordination sacerdotale.

Né en 1933 à Wadowice, il était le fils de François, disparu à Auschwitz et de Marie, décédée en 1954, frère de Jean et Antonina, décédée accidentellement en 1994.

Hyacinthe Styla avait participé en tant que servant de messe, à l'ordination de Karol Wojtyla (le futur pape Jean-Paul II) à Krakowie en 1946, puis à sa première messe à Wadowice.

En 1950, il choisit la congrégation de la Mission (lazariste) et sera ordonné prêtre le 17 septembre 1956 par l'évêque Stanislas Rospond. De 1961 à 1974, il enseignait le grec et le latin au séminaire de Gorzow.

En 1974, la Mission catholique polonaise de France, le charge d'animer la paroisse Saints -Pierre-et-Paul de Rosalmend-Wittelsheim, et celles de Sainte-Barbe et Saint-Christophe de Wittenheim, charge qu'il a assumée jusqu'à ces derniers mois.

Ses funérailles en l'église Saint-Christophe, ont été présidées par Mgr Wieslaw Mering, évêque du diocèse de Wloclawek en Pologne, de Kristian Gawron, vice-recteur de la Mission catholique polonaise en France, en présence de très nombreux prêtres et rehaussées par les chorales polonaises réunies sous la direction de Patrice Panek.

Parmi les témoignages, le maire Antoine Homé a relevé sa grande culture et son attachement aux communautés des différents quartiers de Wittenheim, le vicaire épiscopal, un prêtre animé d'une grande foi, à la recherche de la vérité, avec des yeux toujours pétillants, et Alfred Kaluzinski, au nom des associations et de la communauté polonaise, son engagement auprès de l'immigration polonaise, lui qui a connu la première génération, qui a partagé la pénibilité du métier de mineur, les a ensuite accompagnés à leur dernière demeure.

15:33 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |