Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 03 avril 2013

Soirée débat du 4 avril 2013 : intervention d'Antoine Homé

soiree 040413 pseelv.PNG

09:56 Publié dans A la M2A, A Wittenheim, Au PS, En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

Conseil unique : l'interview d'Antoine Homé

Yolande Baldeweck © L'alsace, Mercredi le 03 Avril 2013

Antoine Homé : « Je préfère le risque du mouvement »

 

Antoine Homé, lors du congrès. Photo Jean-Marc Loos

 

Porte-parole des élus PS au conseil régional et maire de Wittenheim, Antoine Homé est chef de file des « socialistes pour le oui ».

Comment justifiez-vous votre vote ? Je voterai oui - un oui construit - à la question de la fusion entre le conseil régional et les deux conseils généraux. C'est un choix qu'ont voulu les militants socialistes du Haut-Rhin. Je souscris à une nouvelle étape de la décentralisation adaptée à l'Alsace. Nous avons besoin d'une affirmation plus forte de la décentralisation mise en place par Mitterrand et par Mauroy, ce qui ne remet pas en cause la République. République et décentralisation sont compatibles. Ce sont des valeurs qui ont toujours été portées par la gauche. Le président François Hollande, se montrant ouvert, au-delà des clivages politiques, a indiqué que les Alsaciens devaient s'exprimer par eux-mêmes. Sur le fond ? Nous considérons que le principe de la fusion et de la simplification administrative est cohérent, dans une petite région, avec une densité importante. On peut raisonnablement estimer que le niveau communal, premier échelon de la vie démocratique, les intercommunalités qui englobent les bassins de vie, et cette collectivité territoriale sont suffisants. Il y a actuellement des doublons. Il s'agit, dans une situation économique difficile, d'avoir des politiques plus cohérentes en matière économique, des transports, des énergies renouvelables. Cette collectivité unique peut nous donner l'opportunité aussi d'un rayonnement plus important dans l'espace rhénan, par rapport aux Suisses et aux Allemands. Pourquoi parler de l'autre oui ? Parce que ce vote ne signifie pas que nous approuvons le projet de Philippe Richert et de l'UMP. Le référendum porte sur la question de la fusion, pas sur les propositions. Il n'est pas possible de donner des injonctions au Parlement. C'est lui qui devra voter le projet de loi. Nous ferons des propositions aux groupes PS de l'Assemblée et du Sénat pour corriger et enrichir le projet de loi. Nous demanderons des compétences resserrées, car il faudra en maîtriser le coût. Quant à l'élection de la future assemblée, nous défendrons un haut niveau de scrutin proportionnel qui est le plus juste. Il faut aussi être plus ambitieux quant à la diminution du nombre d'élus et aller au-delà des moins 20 % que propose la droite. 80 élus (NDLR : au lieu de 122 actuellement) ce serait bien suffisant ! Enfin, nous demanderons une association plus étroite avec les grandes villes qui ont été les oubliées... Les électeurs vont-ils se mobiliser ? Le sort du référendum se jouera dans le Haut-Rhin. Il y a, certes, des imperfections sur le fond et sur la méthode, mais le processus ne s'arrêtera pas le 7 avril. Et cela n'empêche pas un choix positif. L'Alsace doit bouger, trouver un nouvel élan. Je préfère le risque du mouvement au confort de l'immobilisme. C'est un choix cohérent, de responsabilité pour l'avenir de l'Alsace. Recueillis par Y. B.

 

09:53 Publié dans A la M2A, A Wittenheim, Au PS, En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

vendredi, 15 mars 2013

Wittenheim Journée de la Femme : Dix dames couvertes d'éloges

 

Wittenheim  Journée de la Femme :  Dix dames couvertes d'éloges

 La femme est l'avenir de l'homme... assurait Louis Aragon. Une affirmation que reprit en chanson avec grand talent l'immarcescible Jean Ferrat.

Le 8 mars, Journée de la femme, était organisée la réunion plénière des conseils de quartier. Antoine Homé et les élus n'ont pas manqué l'occasion pour mettre la gent féminine à l'honneur.

Dix femmes méritantes de Wittenheim ont été récompensées : des diplômes, une avalanche d'éloges et des tombereaux de fleurs pour ces dames dont le poète Aragon disait qu'elles sont l'avenir de l'homme :

-Elisabeth Bach, mère de 3 enfants, membre du Conseil des sages et du Conseil de quartier Centre, oeuvre pour la Ligue contre le cancer.

-Marjorie Daiber, lauréate du prix de la vocation scientifique et technique des jeunes filles, reine du carnaval de Wittenheim 2012.

-Yvonne Benoin, membre du Conseil des sages, bénévole à la MJC depuis 1992.

-Marie-Louise Gutleben, membre de la Croix Rouge puis de la Croix Blanche depuis 1974, y a assumé la fonction de trésorière et de responsable du poste de secours jusqu'en 2003.

-Anne Holler, passionnée d'art floral, meilleure apprentie de France, responsable du magasin l'Atelier d'Anne.

-Lucette Luttenauer, membre fondateur du Poney Club, y assume toujours la fonction de caissière.

-Nadia Neher, travaille à la MJC depuis 30 ans, membre fondateur de la ludothèque, coordonnatrice de Ramdam depuis 3 ans.

-Suzanne Stackler, artiste amateur, dessine depuis son enfance, expose depuis plus de quinze ans lors des expositions Art'Expo de Wittenheim et de l'exposition artistique de Ruelisheim.

-Elodie Zegmout, directrice de la MJC de Wittenheim depuis 2005, diplômée d'un master de gestion d'actions culturelles, pratique le théâtre.

-Cécile Vogel, master recherche d'anglais, licence langues étrangères appliquées, parle l'anglais, l'allemand, l'espagnol, l'italien, le russe, l'arabe, et le yiddish, travaille pour les programmes de FranceMobil à Mayence, soutenue par la Robert Bosch Stiftung et l'Ambassade de France en Allemagne.

16:46 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

lundi, 11 mars 2013

revue de presse du 11 mars 2013

 

© L'alsace, Samedi le 09 Mars 2013
Wittenheim Avant Ramdam,les goûters !

 En avant-goût du grand week-end Ramdam, les 23 et 24 mars prochains, la MJC de Wittenheim propose aux enfants, accompagnés d'un adulte, de profiter des animations en toute tranquillité et en semaine, à l'occasion de deux « goûters Ramdam » les mercredis 13 et 20 mars.

Cette animation constitue une alternative à la visite familiale du week-end, sans les contraintes de l'affluence.

La formule goûter propose 1 h 30 d'animation autour du livre, un goûter et une visite de l'exposition « Parlez-moi d'amour ». Ce mercredi, les animations programmées sont les suivantes : « Les orteils n'ont pas de nom », une animation sensorielle pour les 0-3 ans; « Les mamans font la cuisine, pas les papas », des histoires animées pour les 3-5 ans; « C'est dans la poche », conte et jeu proposés par Messa Saltzmann pour les 4-7 ans; « dînette dans le tractopelle » pour les 4-7 ans; « Nino ou Nina », création plastique pour les plus de 6 ans et « Au coeur des légendes, amours et sortilèges », à partir de 8 ans.

Y ALLER Mercredis 13 et 20 mars à la MJC de Wittenheim. Formule tout compris pour 2 EUR par personne. Inscriptions obligatoires au 03.89.53.55.54.


© Dna, Dimanche le 10 Mars 2013 / Région
Environnement
Sauvegarde Faune Sauvage a vingt ans

 L'association Sauvegarde Faune Sauvage « est là pour faire appliquer les textes qui sauvent la biodiversité en Europe et au niveau international » a indiqué début mars Jean-Paul Burget, président de l'association créée en 1993 lors de l'assemblée générale des 20 ans. « Je les ferai appliquer coûte que coûte ! Pour ceux qui ne l'auraient pas compris, qu'ils achètent des lunettes ! ».

SFS qui gère un centre de soins à Wittenheim et trois élevages de grands hamsters à Mulhouse, Hunawihr et Elsenheim s'attache à sauver les animaux en perdition et à dénoncer les atteintes directes ou indirectes aux espèces en voies de disparition. C'est Sauvegarde Faune Sauvage qui a porté l'affaire du grand hamster devant la justice européenne, aboutissant à la condamnation de l'Etat français pour défaut de protection du rongeur alsacien. Au nom de la convention de Washington, de la convention de Berne ou des directives européenne, SFS se fait fort de porter toute infraction devant la justice. En Alsace (grand hamster, crapaud vert, grand tétras) mais également dans le reste du pays (tortues Hermann) ou en Afrique (trafic d'ivoire, de grands singes,...).



© Dna, Dimanche le 10 Mars 2013 / Monde
Wittenheim  Expo photos à Albert-Camus
Wittenheim Le printemps de la photographie

 

 

Une trentaine d'exposants pour près de 150 photographies, la 2e édition « Printemps de la photographie » a gagné ses lettres de noblesse, une visite s'impose.

Née sous l'impulsion d'Yves Bogenshutz, talentueux et souriant photographe amateur, le « Printemps de la photographie » organisé par l'OMSL avec le concours de la ville propose des clichés épatants dans la salle Albert-Camus. Parrain de la manifestation, Yves Bogenshutz se montre ravi : « les exposants, tous amateurs de la région mulhousienne nous proposent le meilleur de leurs créations. Trois thèmes : la ville, des portraits et expression libre caractérisent l'expo... » Numériques ou argentiques, couleurs ou noir et blanc, la vitrine proposée suscite l'admiration, l'étonnement voire l'interrogation. Ainsi, des vues de Manhattan, Prague ou Barcelone... Des paysages urbains ou campagnards, des portraits singuliers et expressifs... Indéniablement, ici la photographie est bel et bien un art ! Au visiteur de s'en convaincre, il aura de surcroît le privilège d'acquiescer (ou pas) au palmarès du « Printemps de la photo ».

Les prix de la Ville, de l'OMSL et de la meilleure série seront décernés aujourd'hui, le jury présidé par l'oeil éclairé d'Yves Bogenschutz n'aura pas la tâche aisée pour départager des photos toutes au-dessus du lot.

D.W. Printemps de la photographie : dimanche le 10 mars, salle Albert-Camus (Wittenheim Centre, rue des Mines) de 10h à 18h (entrée libre).


© L'alsace, Dimanche le 10 Mars 2013
Un conte pour surmonter ses peurs

 La médiathèque de Wittenheim accueille la conteuse Cahina Bari, pour un spectacle présenté en avant-première du festival du livre et de la jeunesse Ramdam, le mercredi 13 mars à 17 h à la salle Albert-Camus. Il s'agit d'Indiga et la forêt des sept peurs.

Dans la Taïga profonde, on est chasseur de père en fils. « Soyez partout ensemble et regardez toujours dans la même direction ! », avait dit l'ancêtre aux deux frères. Mais ils sont si jeunes... Une seconde d'inattention... Un instant de peur... Et tout bascule... Pour retrouver son frère, Indiga va devoir affronter sept peurs, traverser autant de forêts, sauter autant de rivières, gravir autant de montagnes...

Cette légende du Grand Nord asiatique mêle la force à la faiblesse et le courage à la peur, pour qu'un enfant puisse changer son « coeur de lièvre » en un coeur de chasseur.


© L'alsace, Dimanche le 10 Mars 2013
Wittenheim Le plein de visiteurs au Printemps de la photographie

 

La seconde édition de l'exposition Printemps de la photographie, organisée par l'Office municipal des sports et des loisirs de Wittenheim, est ouverte au public depuis hier à la salle Albert-Camus. Quelque 150 photos y sont exposées par une trentaine de photographes amateurs de la région.

Les visiteurs peuvent y découvrir des photos très originales groupées sous trois rubriques : expression libre, portrait et ville.

L'exposition dégage une belle diversité, notamment au niveau de l'expression libre et des portraits. Elle invite aussi au voyage grâce à de superbes clichées de paysages urbains de plusieurs villes d'Europe et d'Amérique.

Dès hier après-midi, de nombreux visiteurs ont été accueillis par les responsables de l'OMSL et surtout par Yves Bogenschutz, le parrain de l'exposition, qui se poursuit aujourd'hui. À noter qu'après le vernissage à 11 h seront attribués les quatre prix.

10:50 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |