Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 04 octobre 2009

DNA : L'aventure citoyenne

Wittenheim / Intercommunalité
Aventure citoyenne pour 600 écoliers

 

Les écoliers de Célestin-Freinet ont passé le relais de l'Aventure citoyenne à leurs camarades de Louis-Pasteur. (Photo DNA)
La Camsa, au travers du Pôle prévention citoyenneté, et Thémis (association d'accès au droit pour les enfants) sont à nouveau associées pour renouveler l'Aventure citoyenne sur l'année scolaire 2009/2010.

Le lancement de cette 7e édition de l'Aventure citoyenne, une action d'éducation à la citoyenneté pour les 8/11 ans, s'est déroulée à l'école Louis-Pasteur, de Wittenheim.
Une action qui s'intègre dans une démarche de projet qui place l'enfant au coeur de la dynamique pour aborder les thèmes de la prévention de la délinquance, du développement de la citoyenneté et de l'accès au droit. Symboliquement, des élèves d'une classe de Célestin-Freinet qui ont participé à l'Aventure l'année passée, ont passé le relais à leurs camarades de Louis-Pasteur.

Sensibiliser les enfants quant à leur place dans la société

De nombreux élus, les maires Antoine Homé ou Philippe Hartmeyer, le vice-président de la Camsa, Philippe Richert en charge de la prévention et de la sécurité, des représentants de Thémis, des enseignants, des magistrats, des policiers, etc. se sont ainsi retrouvés en compagnie des élèves pour prendre connaissance du projet proposé par Thémis et la Camsa.
Six cents enfants, soit vingt-cinq classes de CM1 et CM2 issues de onze communes de la Camsa participeront à cette Aventure citoyenne. Une aventure qui a plusieurs objectifs : favoriser l'éducation des enfants à une meilleure connaissance de leurs droits et responsabilités ; informer sur le droit de l'enfant dans le monde (socialisation, éducation à la citoyenneté) ; permettre aux enfants de rencontrer et d'identifier des professionnels du droit de l'enfance ; sensibiliser les enfants quant à leur place dans la société ; prise de conscience de la nécessité de protéger notre planète, etc.
Des actions et des projets qui seront mûris tout au long de l'année scolaire. Un grand rassemblement des 600 participants de cette Aventure citoyenne en sera le point d'orgue, courant juin 2010, au Palais des sports de Mulhouse.


D.W.

21:16 Publié dans A la M2A | Lien permanent | Tags : camsa, wittenheim | |  Facebook | |

mardi, 29 septembre 2009

L'Alsace : L'aventure citoyenne

Camsa 600 enfants embarqués dans « L'aventure citoyenne »

 

Participants à « L'aventure citoyenne » l'an dernier, ces élèves de l'école Freinet de Wittenheim sont venus passer le flambeau à leurs camarades de l'école Pasteur. Photo Dom Poirier


25 classes de CM1 et CM2 de 11 communes de l'agglomération participeront à l'édition 2009-2010 de « L'aventure citoyenne », une action d'éducation à la citoyenneté portée par la Camsa et l'association Thémis.

Le coup d'envoi de la 7e édition de l'Aventure citoyenne a été donné hier à l'école Louis-Pasteur de Wittenheim. Le CM1 de l'établissement est l'une des 25 classes de la Communauté d'agglomération Mulhouse Sud-Alsace (Camsa) qui participeront cette année scolaire 2009-2010 à l'opération, au total près de 600 élèves de CM1 et CM2 de 18 écoles situées dans 11 communes de l'agglomération.

Née dans le Bassin potassique et portée depuis 2004 par la Camsa, cette action d'éducation à la citoyenneté est menée en étroit partenariat avec l'association Thémis. Elle va permettre aux jeunes participants à cette nouvelle édition d'aborder tout au fil de l'année scolaire de nombreux thèmes, un parcours en sept étapes qui sera jalonné de rencontres, de visites, de jeux, etc.

Les enfants évoqueront par exemple l'aspect protecteur de la loi et des règles, la Convention internationale des droits de l'enfant ou les thèmes de l'environnement et du développement durable. Ils effectueront avec leurs enseignants un travail autour de la mémoire, en partenariat, entre autres, avec d'anciens mineurs de potasse. Ils auront l'occasion d'échanger avec divers acteurs impliqués dans la protection de l'enfance : professionnels du droit, gendarmes et policiers, travailleurs sociaux, avocats... Ils pourront aussi questionner des élus.

Les écoliers s'initieront encore au kinball, un sport collectif (qui se joue avec un giga ballon) où les valeurs de coopération, de respect des autres et d'esprit d'équipe sont particulièrement requises. Et l'aventure se conclura par un grand rassemblement des 600 jeunes au Palais des sports de Mulhouse en juin 2010, ont annoncé hier Philippe Richert, vice-président de la Camsa en charge de la prévention et de la sécurité, Magali Spaety, vice-présidente de l'association Thémis, et Antoine Homé, maire de Wittenheim et 1er vice-président de la Camsa.

Témoignages

Pour lancer avec eux et divers autres partenaires de « L'aventure citoyenne » cette 7e édition, des élèves d'un CM1 de l'école Célestin-Freinet de Wittenheim ayant participé à l'opération l'an dernier étaient venus passer symboliquement le flambeau à leurs petits camarades du CM1 de l'école Pasteur. Et pour leur mettre l'eau à la bouche, quatre des écoliers ont témoigné avec enthousiasme de ce que « L'aventure citoyenne » leur a apporté. Syrine Achoub a évoqué les échanges avec des adultes « qui entourent et protègent » les enfants, « par exemple nos parents, la maîtresse ou la police ». « On a appris qu'il ne faut pas détruire la planète mais la protéger, parce sans elle on ne serait pas là », a relevé Louise Wiesel. Toufik Berazi et Gia Huy Ly ont, de leur côté, évoqué deux des étapes de l'aventure qui leur ont le plus plu : la visite du centre d'initiation à la nature et à l'environnement Le moulin de Lutterbach pour le premier, une rencontre avec des pompiers pour le second.

F.F.


09:11 Publié dans A la M2A | Lien permanent | Tags : camsa, écoles, éducation | |  Facebook | |

DNA : Arboriculteurs

Kingersheim / Avec les arboriculteurs
Fruits en fête

 

L'exposition des arboriculteurs s'est élargie à la nature, notamment aux fleurs et aux animaux. (Photo DNA)
L'Association des arboriculteurs de Kingersheim présidée par Michel Jecko, aidée par une bonne saison fruitière, a ouvert les portes de son exposition arboricole dimanche dernier.

Le patrimoine arboricole de la commune laissé par René Schilling et les anciens est entre de bonnes mains. Michel et ses amis, de l'Aqua-club avec Jean-Luc Fritsch, son président, de la Société ornithologique avec Jean-Marie Mersiol, son président, ont présenté une exposition remarquable, d'une présentation nouvelle. Les fruits et les légumes sont associés aux oiseaux, aux poissons d'eau douce et d'eau de mer, aux abeilles et aux reptiles. Les fleurs où dominait le cyclamen obtenu par des semis d'été, rajoutaient des touches de couleurs chaudes sur la palette des artistes que sont les épouses des arboriculteurs qui personnalisent cette exposition.
Jean-Marie Mersiol a présenté cette année des terrariums avec des lézards des sables, de beaux spécimens de pythons et des grillons.

La journée des écoles

Dimanche, Michel a salué de nombreuses personnalités dont le député Francis Hillmeyer, le conseiller régional Antoine Homé, Odile Lemasson, représentant la municipalité, entourés d'adjoints et de conseillers municipaux, Michel Nam, président du CCVA, François Kempf, président de la fédération, Armand Le Gac, président des quatre cantons, ainsi que de nombreux présidents et représentants de sociétés d'arboriculture et locales.
Une excellente choucroute a rassemblé plus de 120 convives. Lundi, la journée des écoles a permis de mesurer l'attention des élèves à la découverte des règnes végétaux, animales et minéraux. Mis à la disposition des enseignants qui en font la demande, le bus de la commune a véhiculé les élèves des différentes écoles de la commune. Grâce à la « malle du curé », les enseignants ont initié leurs élèves aux différentes senteurs des plantes aromatiques telles que menthes, sarriette, thyms, origan, ciboulette et persil, plantés et disposés de façon originale dans une très ancienne malle de voyage en bois et cuir. Quelques leçons improvisées sur les beaux légumes et les fruits ont captivé les jeunes écoliers de maternelle.


09:10 Publié dans A la M2A | Lien permanent | Tags : association | |  Facebook | |

mercredi, 16 septembre 2009

DNA : La ZAC du Parc des Collines

Développement / Parc des Collines
ZAC n° 2: c'est parti

 

Visite sur le chantier de la nouvelle tranche du parc des collines avec notamment Jean-Marie Bockel, Jean-Denis Bauer et Robert Pellissier. (Photo DNA-Philip Anstett)
Arrêté pendant un an pour cause de fouilles, le chantier de la deuxième tranche de la ZAC du Parc des Collines redémarre. Après avoir accueilli un site gaulois, un domaine agricole gallo-romain du 1er siècle et un nécropole mérovingienne du 7e siècle, le parc se prépare à l'arrivée de nouvelles activités économiques.

Le chantier aborde la phase des travaux de viabilisation. Ils seront terminés fin novembre. Car les terrains seront mis à disposition des entreprises dès la fin de l'année, a expliqué Robert Pellissier, directeur de la SERM (Société d'Equipement de la Région mulhousienne) aux maires concernés, Jean-Marie Bockel, maire de Mulhouse et secrétaire d'Etat, Jean-Denis Bauer, maire de Didenheim, M. Isselé, adjoint représentant le maire de Morschwiller-le-Bas mais aussi Antoine Homé, alors vice-président de la Camsa chargé de l'aménagement.
Douze entreprises ont pris contact avec la SERM pour une éventuelle installation dans cette ZAC :« Des contacts de qualité », précise Yves-Marie Mourlat en charge de la commercialisation. Quatre permis devraient être déposés dans les prochains mois.

Etre prêt pour la reprise

Bien sûr cette commercialisation démarre dans un contexte moins favorable qu'en 2008 au moment des fouilles :« Mais la question est de préparer la reprise, même si la donne n'est plus la même qu'avant. Le premier qui disposera d'une offre de qualité sera gagnant. Nous devons être prêt pour quand, d'une manière ou d'une autre, il y aura reprise », a insisté Jean-Marie Bockel.
Sont susceptibles de s'intéresser à une implantation dans cette nouvelle tranche, des entreprises à la recherche d'un site économique, facile d'accès et d'un parking, analyse Robert Pellissier.
Bien sûr, l'effet zone franche attise l'intérêt des entreprises. Le risque existe de voir des entreprises repartir dès que l'effet zone franche sera stoppé :« On ne peut pas l'empêcher, relativise Jean-Marie Bockel, il y a toujours des effets pervers à un dispositif, mais en ce qui concerne Mulhouse on est à la marge. Alors que la création de la zone a eu un effet accélérateur. »
Autre argument en faveur de ce parc des collines :le fait qu'une offre diversifiée soit faite aux entreprises. Elle s'ajoute par exemple à l'offre qui pourra se faire sur le carreau Marie-Louise :« Nous allons mettre en place un schéma directeur des zones d'activité », note encore Antoine Homé, maire de Wittenheim qui plaide pour le développement endogène :« Nous avons besoin de retrouver des centres de décision en local ». De ces entreprises qui grandiront et créeront des emplois dépend le futur développement du territoire.


F.Z.

2 500 emplois

La première tranche de la ZAC Parc des Collines accueille aujourd'hui près de 300 entreprises pour un effectif de 2 500 personnes. Philippe Maitreau, adjoint au maire, estime que sur le nombre de ces emplois, près de 50 % sont des créations nettes. Les entreprises implantées sont très diverses, industrielles, de services, professions libérales, jeunes entreprises débutantes. Un travail de fond est réalisé par ailleurs pour sensibiliser les jeunes universitaires désireux de créer des entreprises et les inciter à privilégier ce territoire pour s'y installer.

08:10 Publié dans A la M2A | Lien permanent | Tags : camsa, agglomération, mulhouse, économie | |  Facebook | |