Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 septembre 2014

Revue de presse du mardi 16 septembre 2014

© Dna, Mardi le 16 Septembre 2014 / Mulhouse
Groupe des aphasiques
Mulhouse Le Game a fait sa rentrée


 

Le Game (Groupe des aphasiques de Mulhouse et Environs) a effectué sa réunion de rentrée à bord du bateau Marius de la société colmarienne Acqua Découverte.

À l'initiative de la présidente Jeanne Hinderer et du comité, ses membres étaient conviés à participer à une mini-croisière avec repas. Dans une ambiance calme, sereine et conviviale, au fil des canaux du Ried alsacien, les liens se sont renoués et le plaisir de se retrouver se lisait sur tous les visages. D'autres sorties variées auront lieu en cours d'année afin de favoriser les échanges et la communication qui figurent parmi les missions de l'association, ouverte à tous, jeunes et moins jeunes. L'ambiance y est toujours très chaleureuse.

Les réunions du Game ont lieu tous les 1ers jeudis du mois de 14h 15 à 16 h à la salle Camus à Wittenheim. Renseignements et contacts : présidente, 03 89 42 22 25, ou trésorier Francis Baumgartner, 03 89 55 11 60.


© Dna, Mardi le 16 Septembre 2014 / Mulhouse
Wittenheim Expo à la bibliothèque 
Wittenheim Les clowns de Catherine Walch

 A la bibliothèque municipale, la rentrée c'est aussi le retour de délicieuses expositions artistiques au milieu des livres. Catherine Walch inaugure ainsi la saison 2014/2015.

Catherine Walch, attachante, pétillante et bien entendu remarquablement douée pour la peinture est une figure incontournable du milieu artistique à Wittenheim et... au-delà. Plusieurs fois primée pour ses créations, cette habituée des expos chères aux bibliothécaires locaux propose cette fois-ci des tableaux aussi épatants qu'étonnants de clowns, du monde du cirque. Catherine confie : « La peinture me passionne depuis mes 18 ans, durant une longue période je me suis attachée à la réalisation de portraits, ceux de femmes en particulier [...]. Quelque peu lassée de ces acryliques trop figées à mon sens, je retrouve avec les clowns de quoi laisser vagabonder mon imagination, de quoi y puiser une énergie positive... » Une imagination qui s'exprime aussi avec les sculptures, d'une artiste décidément éclectique, qui complètent avec bonheur la galerie des clowns. Bref, les usagers de la bibliothèque auront de quoi se réjouir avec du grand art.

12:51 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, médiathèque, exposition, manifestations, aphasiques, albert camus | |  Facebook | |

jeudi, 11 septembre 2014

Revue de presse du 10 septembre 2014

 

© Dna, Mercredi le 10 Septembre 2014 /

Territoire  Réforme des collectivités
Les doléances des petites villes 

L'Association des petites villes de France, que préside Olivier Dussopt, député de l'Ardèche et maire d'Annonay, ne sera pas parmi les plus frondeuses sur la réforme territoriale ou les rythmes scolaires. Elle soulève tout de même quelques « questions ». « Le seuil des 20 000 habitants pour les futures intercommunalités nous pose problème », relève Olivier Dussopt. « Dans les zones les plus rurales, sur le plateau ardéchois par exemple, il pourrait mener à des communautés de 200 communes, ce qui ne serait pas gérable ».

L'APVF propose, soit d'exonérer de ce seuil les départementaux ruraux (identifiés par un critère de densité de population), comme le sont déjà les zones de montagne, « soit de revenir au seuil plus raisonnable de 10 000 habitants », retenu dans la première mouture du texte de loi. L'APVF se prononce également pour le maintien d'un échelon intermédiaire entre la Région et les intercommunalités dans les zones rurales où l'aide sociale ne pourra pas être assurée par les communes.

Enfin, la baisse des dotations de l'État inquiète les maires. D'après Antoine Homé, secrétaire général de l'association, qui est maire de Wittenheim, dans la région de Mulhouse, « si les coupes sont maintenues, elles conduiraient en trois ans à diminuer l'autofinancement des communes d'un tiers », ce qui se répercuterait sur l'investissement. « Pour ne pas étrangler nos villes », l'APVF souhaite que le montant et le rythme des baisses des subventions aux communes soient revus dans la loi de finances, et a bon espoir de se faire entendre.

Sur les rythmes scolaires, l'association constate que les maires récalcitrants rentrent petit à petit dans le rang, mais que le financement des activités périscolaires reste lourd, avec « un coût médian de 100 à 150 euros » par enfant. Elle demande que ce coût soit partagé en trois : un tiers à la charge de la commune, un tiers à celle de l'État et le dernier tiers à la charge des allocations familiales.


14:40 Publié dans A la M2A, A Wittenheim, Au PS, Blog, En Alsace | Lien permanent | Tags : petites villes; antoine; homé; | |  Facebook | |