Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 février 2015

Revue de presse du mardi 3 et du mercredi 4 février 2015

 

 

© Dna, Mardi le 03 Février 2015 / Mulhouse
Wittenheim
Wittenheim Il y a 70 ans, la Libération

Le 70e anniversaire de la libération de Wittenheim a été célébré avec sobriété et dignité. Une forte représentation de libérateurs était saluée par le maire Antoine Homé.

Un office inter-religieux s'est déroulé à l'église Sainte-Marie. Les cultes catholique, protestant, israélite et musulman y participaient. Dans le choeur de l'église 70 bougies allumées symbolisaient les 70 années écoulées depuis fin janvier, début février 1945. Des lectures des livres fondateurs des trois religions, la Torah, la Bible et le Coran, et un long moment de recueillement ont marqué l'office.

C'était ensuite face au monument aux morts que le maire rappelait les combats, les lourdes pertes humaines et matérielles qui ont meurtri la ville martyre » - la mairie étant libérée le 31 janvier 1945. Un dépôt de gerbes de la part des autorités, du conseil municipal des enfants et des représentants des villes marraines de Wittenheim, soit Saint-Cloud, Thiers et Fontenoy, clôturait ce douloureux anniversaire. Les convives se retrouvaient dans l'après-midi au complexe Léo-Lagrange pour la découverte d'une exposition relatant le retour de Wittenheim à la France, marquant la fin du joug nazi.

d.w.


Dna, Mardi le 03 Février 2015 / Mulhouse
Wittenheim  Expo photos à la bibliothèque
Wittenheim Les clichés de Monsieur Nhu

Au milieu des livres une fort attrayante expo photos fait le ravissement des usagers de la bibliothèque municipale.

Nhu Pham Minh Thuyen, la cinquantaine rayonnante, est venu depuis sa ville de Colmar pour proposer de superbes clichés au regard du public. Une vingtaine de photographies, des portraits, la ville ou encore des thèmes ayant trait à la culture et, l'endroit est tout indiqué, aux livres, illustrent le coup d'oeil éclairé de « Maître Nhu ». Ce dernier n'en est pas à sa première exposition à Wittenheim, il y a été primé lors du « Printemps de la photo 2014 ». M. Nhu est également régulièrement présent dans plusieurs salons de la photo en Alsace. Directrice de la bibliothèque, Frédérique Wisson a une fois de plus déniché une pointure pour magnifier la culture dans ses locaux. Une forte délégation d'élus a salué le talent du photographe et fait l'éloge des activités et du dynamisme de la médiathèque Paul-Zwingelstein.

dw


Dna, Mercredi le 04 Février 2015 / Mulhouse
Wittenheim  Conseil municipal
Wittenheim « Un effort de tous pour des services performants »

Eclairer les élus sur les axes de l'action municipale pour l'année 2015, au regard du contexte économique, budgétaire et des perspectives financières de la Ville. C'était l'objet de la séance de lundi soir, la tenue du débat sur les orientations budgétaires (DOB).

Après avoir évoqué un contexte économique difficile qui se traduit notamment par une forte baisse des dotations de l'Etat (moins 300 000EUR pour 2015, alors que le budget de la ville est de l'ordre de 15 à 16 millions d'euros) Antoine Homé analyse la situation locale : « Les difficultés qui pèsent sur les collectivités demandent un effort de tous pour offrir un niveau de service performant aux Wittenheimois. La diminution des concours de l'Etat oblige la Ville à poursuivre ses efforts de rationalisation de ses dépenses tout en maintenant une pression fiscale maîtrisée. » Le maire poursuit : « Notre politique d'investissement reste ambitieuse [...]. On n'a pas posé notre sac, on continue, mais il n'y a aucune place pour le gaspillage. Cette année les associations devront participer à l'effort de réduction des dépenses [...]. La solidarité et l'éducation sont prioritaires». L'élu en arrive aux investissements : « La ville gardera un bon niveau d'investissement, les grands projets (parc de détente, Centre social, complexe Coubertin) arrivent à terme et feront encore l'objet d'inscriptions budgétaires cette année. Pour 2015 sont notamment programmés : des travaux de réaménagement du gymnase Pierre-de-Coubertin, la réhabilitation de la rue de la Forêt, la sécurisation de la rue de Ruelisheim, l'amélioration thermique des bâtiments publics, etc. »

L'opposant UMP Patrick Pichenel, plus que jamais en accord avec le maire : « On voit votre volonté de continuer à maîtriser les dépenses, nous vous soutenons. » Puis, Patrick Pichenel s'en prend à l'USW foot : « Cette association a utilisé son site pour faire campagne contre vous et moi-même au profit de la liste de Philippe Duffau lors de la campagne électorale [...]. C'est irresponsable, ce club bénéficie de subventions importantes, il me paraît souhaitable qu'une sanction financière soit prononcée contre lui ».

«Ne pas faire payer aux Wittenheimois...»

Philippe Duffau : « Si la croissance est en berne ce n'est que la conséquence d'une politique nationale désastreuse qu'il n'est pas question de faire payer aux Wittenheimois [...]. Des choix d'investissements locaux sont discutables, on pourrait supprimer les voeux du maire, impliquer les associations quant à l'animation, trop municipalisée, de la ville, revoir la tenue des Journées Italiennes, éviter les audits, repenser le bulletin municipal, etc. »

Le maire répond : « Merci à M. Pichenel pour son intervention constructive. M. Duffau, vous méconnaissez la vie locale, nos associations sont mobilisées, les voeux ont un coût extrêmement modeste. Vous semblez vous désintéresser des manifestations locales où vous êtes très peu présent. » Ambiance...

Mais gageons que tous se retrouveront pour le carnaval de la ville, et ce sera le 15 février prochain.

dw


© L'alsace, Mercredi le 04 Février 2015
Première séance de l'année par une minute de silence en hommage aux victimes des récents attentats à Paris. Une séance largement dominée par le débat d'orientations budgétaires.

Fiscalité locale : « On fera du mieux qu'on pourra »

Comme à son habitude, le maire Antoine Homé a d'abord présenté le contexte économique général et les perspectives financières de la Ville, avant de décliner les axes prioritaires de l'action municipale. Ces orientations budgétaires ont été élaborées dans un cadre « contraint », comme l'ont souligné tous les interlocuteurs.

En cause, principalement : l'amputation de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de 11 milliards d'euros pour la période 2015-2017 (3,67 milliards pour cette année), qui touche toutes les collectivités, ceci dans le but de réduire les déficits publics. Pour Wittenheim, cela induit une baisse de 300 000 EUR cette année, a souligné le maire, sachant que la DGF représente 28 % des recettes de fonctionnement de la Ville, soit le deuxième poste de recettes après les impôts locaux. Pour 2015, la DGF est estimée à 2,27 millions d'euros (MEUR), alors que les recettes fiscales, compte tenu de l'évolution des bases, devraient augmenter de 200 000 EUR, à 4,77 MEUR. Sur les taux de la fiscalité locale, Antoine Homé a d'ailleurs juste parlé de « conserver une pression fiscale maîtrisée ». « On fera du mieux qu'on pourra. »

L'élu a toutefois relevé quelques bonnes nouvelles, comme le maintien du fonds d'amorçage de la réforme des rythmes scolaires pour 2015-2016, soit 50 EUR/élève, ou la progression de la dotation de solidarité urbaine (DSU) pour une Ville comme Wittenheim, soit 466 000 EUR prévus cette année.

Conséquence en partie de la baisse de la DGF, le taux d'épargne brute (autofinancement) passe sous la barre des 10 % (il était de l'ordre de 14 % jusqu'en 2011). Quant à la dette de la Ville, elle a progressé à 6,89 MEUR début 2014, en raison des financements de projets structurants et des mises aux normes obligatoires (Grenelle de l'environnement, accessibilité...), a fait valoir le maire, mais elle reste inférieure par rapport à la moyenne des communes de même importance.

La questiondes subventions

Résultant de tout cela, la maîtrise des dépenses de fonctionnement est une nouvelle fois un objectif « ambitieux » pour la Ville. Antoine Homé n'a pas manqué de saluer « le gros effort » fait en la matière et le travail des services de la mairie pour y arriver. Une baisse de 6 % est notamment prévue dans les charges à caractère général. De même, il est question de revoir les contributions aux organismes intercommunaux et les subventions aux associations, qui « devront cette année participer à l'effort de réduction des dépenses ». La priorité sera donnée à tout ce qui relève de la solidarité et de l'éducation.

La Ville entend quand même « garder un bon niveau d'investissement ». Les grands chantiers que sont le parc du Rabbargala et le nouveau centre social et familial devraient être finis pour l'été, une deuxième phase de travaux au gymnase Pierre-de-Courbertin devrait être engagée, la sécurisation de la rue de Ruelisheim est programmée cet été, entre autres...

Ces orientations budgétaires ont été en grande partie soutenues par le groupe Servir Wittenheim. Patrick Pichenel a même « suggéré certaines pistes avant le vote définitif du budget », notamment pour les subventions aux associations, « qui sont dans leur immense majorité exemplaires, mais l'une d'entre elles, l'USW football, a, durant la campagne électorale, utilisé son site pour faire campagne contre vous (Antoine Homé) et moi-même... Ce site doit servir à communiquer des résultats sportifs et non faire une campagne politique avec l'argent du contribuable, puisque ce club bénéficie de subventions importantes. À titre personnel, il me paraît souhaitable qu'une sanction financière soit prononcée. »

Une suggestion qui n'a été relevée ni par le maire, ni par l'autre groupe minoritaire, Witt'démocratie citoyenne. Son chef de file, Philippe Duffau, s'est juste prononcé contre la baisse des subventions aux associations et contre la hausse - éventuelle - des impôts. « On ne va pas faire payer aux Wittenheimois les conséquences d'une politique nationale désastreuse », a-t-il déclaré. Au plan local, il a pointé « des années d'investissements pas judicieux » et « la municipalisation des manifestations au détriment des associations ». Il a émis d'autres pistes que la majorité pour faire des économies : « supprimer les voeux du maire, confier l'organisation des temps d'activités périscolaires (Tap) à la MJC, faire le journal municipal en interne... ».

Antoine Homé lui a répondu point par point et a vivement défendu sa politique. Les deux hommes se sont aussi opposés sur le fait de parler de laïcité et des valeurs de la République pendant les Tap, Philippe Duffau - instituteur de métier - estimant que « c'est le rôle de l'école, et non du périscolaire », le maire considérant que « tout le monde doit s'y mettre, en renfort de l'Éducation nationale ».

Bref, Charlie était encore très présent lundi soir à Wittenheim.

11:05 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.