Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 novembre 2014

Revue de presse du jeudi 20 novembre 2014

 

 

Dna, Jeudi le 20 Novembre 2014 / Mulhouse
Wittenheim  Caritas Secours Catholique
Wittenheim Marché de Noël

Depuis une quinzaine de jours, Caritas a pris possession de ses nouveaux locaux, « La Maison de la Solidarité ». Ces jours-ci l'heure est à la préparation du marché de Noël de l'association... caritative.

Dans les locaux de la toute nouvelle Maison de La Solidarité (rue d'Ensisheim), Caritas partage quelque 280m² avec les Restos du Coeur. Bernard Mathis, responsable des 18 bénévoles de Caritas Alsace-Secours Catholique du secteur Sel de la Terre (Wittenheim-Kingersheim-Ruelisheim) s'il se réjouit de son site flambant neuf ne cache pas son inquiétude face à une paupérisation galopante : « Chaque lundi et mardi, nous accueillons plus de 70 familles en détresse. Beaucoup de femmes isolées aussi et une forte recrudescence de retraités qui avec leur maigre pécule éprouvent les pires difficultés... » A la Maison de la Solidarité, Caritas distribue des colis alimentaires (de la Banque alimentaire et des produits frais) suffisants pour une période de 15 jours, ce tous les lundis.

Accueil, écoute, conseils...

Les mardis sont consacrés à l'accueil, à l'écoute, à divers conseils et aides d'ordre administratif... Les usagers des lieux disposent ainsi d'une vaste salle d'accueil, lieu de rencontre convivial, de trois bureaux, d'une cuisine, d'un local de stockage et de distribution des denrées alimentaires. La crise n'est pas un vain mot, beaucoup trop de personnes en souffrent. Avec discrétion et attention, à l'écoute et avec générosité, les bénévoles de Caritas tendent une main et espèrent apporter un rayon de soleil aux plus démunis, aux victimes des aléas de la vie... Nul ne mérite de rester au bord du chemin.

dw Marché de Noël de Caritas : Plus de 50 exposants. Samedi, le 22 novembre (14h/19h) et dimanche le 23 (10h/18h) à la Halle au Coton.


© Dna, Jeudi le 20 Novembre 2014 / Mulhouse
Wittenheim  Ma Jardinerie
Wittenheim Un joli chèque pour les arboriculteurs

 

La Société d'arboriculture de Wittenheim vient de fêter son 80e anniversaire, pour l'occasion elle a été particulièrement choyée par le magasin « Ma Jardinerie ».

Sur chaque sapin vendu, Ma Jardinerie offre un don de 2 euros au profit d'une association oeuvrant pour la solidarité, l'environnement ou la nature. Aussi, à l'occasion de l'inauguration de son marché de Noël, Pierre Julliard, responsable de Ma Jardinerie à Wittenheim, a grassement récompensé les arboriculteurs locaux d'un chèque de 2754EUR. Les convives étaient nombreux, Robert Gasser, président des arboriculteurs, l'adjointe au commerce Catherine Lutolf ont remercié et salué l'initiative de Ma Jardinerie. Pas ingrats pour un sou, les arboriculteurs ont su se montrer reconnaissants en se rendant à Ma Jardinerie pour y conseiller les clients acheteurs d'arbres ou arbustes. Quelques coups de sécateurs pour mieux préparer les racines à la plantation ont ainsi fait le bonheur des acheteurs.

DW


L'alsace, Jeudi le 20 Novembre 2014
Louis Muller :

à la faveur d'une permission...

 

Dans l'appartement de Louis Muller, à Ribeauvillé, des diplômes de citoyen d'honneur sont accrochés sur un mur du salon, près d'un petit drapeau tricolore. L'homme de tout juste 88 ans a ainsi été honoré par six communes alsaciennes : Ensisheim, Wittenheim, Kingersheim, Sausheim et Uffheim. La dernière parce qu'il fut un mécène exceptionnel de l'église, les quatre autres parce qu'il les a libérées, au sein de la 1ère Armée, alors qu'il sortait à peine de l'adolescence.

« Qu'un gamin... »

Parce qu'il devait aider son père aux travaux de la ferme, à Uffheim, cet enfant de la classe 26 avait eu droit à un sursis. Mais à la mi-44, le moment est venu : il a dû partir pour le RAD. D'abord sur un terrain d'aviation à Mayence, puis, très vite, sur le front, à la frontière belgo-luxembourgeoise. « Face aux Américains... Je me souviens d'une ambulance qui ressemblait à une voiture de boucher : il y avait du sang partout... » En novembre 44, il a droit à une permission de deux semaines, et rentre à Uffheim. « Et un samedi, je travaille aux champs quand mon oncle me dit que je dois vite aller à la mairie de Sierentz... » Pourquoi ? Parce que les troupes françaises recrutent ! Et c'est aussi facilement que Louis a changé d'uniforme. « Honnêtement dit, je suivais le mouvement... Je n'étais qu'un gamin. Mais mon coeur était français, bien sûr ! Je ne voulais plus retourner avec les Allemands. »

Le hasard le fait intégrer la 9e DIC. On lui montre comment fonctionne la mitrailleuse, et le voici au combat, début décembre, à Kembs-Loechlé, face à ses anciens camarades. Il est blessé près d'Ensisheim, risque sa vie en bon soldat, conquiert la Croix de guerre à 18 ans... « Dans la 1ère ère Armée, on était une bande de copains. Alors que côté allemand, il fallait réfléchir à ce qu'on disait... »

Il est démobilisé en novembre 45, dans le Tyrol. Alors que des soldats rempilent pour l'Indochine, lui décide de devenir chef cuisinier. Il profitera de ce métier pour beaucoup voyager : en Australie, en Corse, en Algérie... « Sans la guerre, je serais peut-être resté à la ferme ! Mais je voyais mon père trimer comme un forçat à Cayenne, et je ne voulais pas faire pareil... »

Fait remarquable : les deux frères aînés de Louis sont aussi devenus libérateurs au sein de la 1ère Armée. L'aîné, Jérôme, était un Malgré-Nous évadé de la Wehrmacht, et le second, Jean, s'était engagé dans la Brigade Alsace-Lorraine. Quant au père des trois, Louis, il s'était battu sans le savoir contre son frère Camille, à Verdun, durant la 1ère Guerre mondiale ! L'histoire banale et extraordinaire d'une famille alsacienne...


© L'alsace, Jeudi le 20 Novembre 2014
Fête de la Sainte-Catherine au parc du Rabbargala

 Afin de faire découvrir le parc du Rabbargala avant son ouverture au printemps prochain, la Ville de Wittenheim organise une manifestation autour de la biodiversité afin de célébrer sainte Catherine ce dimanche 23 novembre de 13 h à 17 h (entrée par la rue du Bourg). Le programme est le suivant :

Baptême des arbres à 14 h : huit classes de la maternelle La Fontaine ont choisi un arbre du parc du Rabbargala au cours du mois d'octobre. Dimanche, le maire et les enfants baptiseront leurs arbres.

Balade contée à 15 h : Emmanuelle Filippi, conteuse, entraînera les visiteurs dans une balade pleine de féerie au coeur du parc. Durée : 1 h 15.

Vente d'arbres : une vente d'arbres et de fruitiers (espèces anciennes) sera organisée par Ma Jardinerie. Vente de produits complémentaires pour la plantation. Tarif : 10 EUR l'arbre. Attention, nombre limité d'arbres.

Atelier de taille d'arbres : l'association des arboriculteurs taillera les arbres du verger du parc. Ses membres proposeront également de tailler les arbres que le public viendra d'acheter au stand Ma Jardinerie.

Atelier de construction d'un hôtel à insectes : l'Office national des forêts (ONF) proposera de découvrir comment on construit un hôtel à insectes : les essences à privilégier, l'assemblage à effectuer...

Sahel vert : l'association Sahel vert sera présente afin d'expliquer la gestion pastorale urbaine et la démarche d'entretien du parc. Les moutons et leurs bergers seront sur le parc.

Explications du projet : un chapiteau permettra de comprendre la démarche de gestion du parc et le projet dans son ensemble.

Roulotte de Don Bosco : une collation sera proposée pendant l'après-midi à la roulotte du lycée professionnel Don Bosco : vin chaud, jus de pomme chaud, marrons...


© L'alsace, Jeudi le 20 Novembre 2014
Marché de Noël solidaire à la Halle au coton

 Ce week-end, l'antenne Caritas de Wittenheim organise son traditionnel marché de Noël à la Halle au coton. Durant ces deux jours, tous les bénévoles, 17 au total, seront aux côtés de Bernard Mathis, animateur responsable de l'antenne. « Nous aurons besoin de tout le monde pour l'organisation, nous accueillerons 52 exposants, il faudra être à leur service et aussi assurer l'intendance pour les visiteurs. »

Les travaux dela Malle aux trésors

Marie-Odile Boeglin est bénévole de l'antenne Caritas de Wittenheim depuis dix ans. « Avec mon mari Claude, je m'occupe régulièrement de la distribution des colis alimentaires. Un après-midi par semaine, je pilote un atelier bricolage pour les personnes accueillies. Nous y confectionnons divers sujets de Noël, des confitures et autres objets de décoration. »

Toutes ces réalisations seront proposées à la vente au marché de Noël, où l'antenne tiendra aussi un stand. Ce groupe de bricolage s'appelle la « Malle aux trésors ». « Nous venons d'intégrer nos nouveaux locaux de la rue d'Ensisheim, poursuit Marie-Odile Boeglin. Nous en sommes évidemment très satisfaits, mais il faudra encore que nous les adaptions entièrement à nos services, que nous équipions notamment le local vêtements. »

Vingt-deux familles accueillies

Marie-Odile Boeglin est une bénévole très assidue qui connaît bien les 22 familles que l'antenne accueille régulièrement toutes les semaines. Avec ses collègues, elle mettra aussi la main à la pâte pour préparer ce week-end. À préparer, entre autres, le velouté de potiron, les sandwiches, le vin chaud et autres desserts qui seront proposés aux visiteurs dimanche à midi.

Ce grand marché de Noël sera ouvert au public samedi après-midi et dimanche en continu.

Y ALLER Halle au coton, 96 rue de l'Ancienne-Filature à Wittenheim (parking place du marché et Super U), samedi 22 novembre de 14 h à 19 h et dimanche 23 novembre de 10 h à 18 h en continu.


10:04 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.