Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 15 octobre 2014

Revue de presse du mercredi 15 octobre 2014

 

 

© Dna, Mercredi le 15 Octobre 2014 / Mulhouse
Richwiller Conférence sur l'eau potable organisée
Conférence sur l'eau potable organisée par Gaia

55 personnes ont participé à la conférence sur l'eau potable de Monique Fremiot, de la CLCV, Antoine Homé et Jean-Jacques Schwab, respectivement présidents du SIVU SAEP Hardt et d'Alsace Nature.

Antoine Homé, maire de Wittenheim, a présenté le fonctionnement du syndicat intercommunal à vocation unique de gestion de l'eau potable du bassin potassique de cinq communes. Kingersheim, Richwiller, Ruelisheim, Wittelsheim et Wittenheim ont confié la gestion de l'eau potable à la Sogest, filiale de la Lyonnaise des eaux. Le contrat court jusqu'en 2018, date à laquelle seront réexaminés les choix d'attribution du marché de l'eau.

À la demande de la CLCV, le président du SIVU a confirmé son intention d'associer les associations de consommateurs et de protection de l'environnement aux discussions qui s'engageront dans les prochaines années.

Jean-Jacques Schwab a, au nom d'Alsace Nature, présenté les enjeux de l'eau potable en terme de qualité et les risques permanents de pollution qui la menacent.

Il a pris comme exemple les puits de Wittelsheim Gare, principale source d'approvisionnement de la commune de Richwiller, «dont les arrêts fréquents ces dernières années, montrent bien leur fragilité face aux pollutions diffuses générées par l'industrie et par l'agriculture».

Pour Alsace Nature, le message est simple, «l'usage coûteux des systèmes de dépollution utilisés pour rendre l'eau potable au robinet est indispensable, mais seule une politique de reconquête de la qualité de l'eau de la nappe phréatique en amont garantira à terme la ressource en eau de notre secteur».

Il faut dès à présent «réduire et éliminer les causes de pollution par des mesures de protection efficaces, mais aussi par le changement des modes de culture et de production industrielles».

Monique Fremiot a pour sa part insisté sur la bonne qualité de l'eau distribuée aux habitants des environs (« Il faut boire l'eau du robinet parce qu'elle est bonne. »), «sans pour autant nier les problèmes que rencontrent les gestionnaires de notre eau». En effet, les élus et la SOGEST ont l'obligation de distribuer aux usagers une eau répondant aux normes réglementaires de qualité.

Ce qui a fait dire à un ancien élu de Richwiller, en charge de l'eau dans la commune, que «la diversité des sources d'approvisionnement permettait de faire face aux problèmes de pollution que nous rencontrons», et qu'il fallait, de ce fait, «maintenir tous les puits de captage en état de fonctionnement».

Monique Fremiot a rappelé : « Nous avons aussi, nous citoyens consommateurs, une responsabilité et un rôle à jouer dans la préservation de la qualité de l'eau. »

G.P.


© Dna, Mercredi le 15 Octobre 2014 / Mulhouse
Wittenheim 1914/18 à Wittenheim 
Wittenheim La ville en 14-18

 Jean-Charles Winnlen, spécialiste incontournable de l'histoire de Wittenheim donnera une conférence relatant Wittenheim durant la Grande Guerre, le 17 octobre.

Qui se souvient encore du quotidien et des épreuves vécues par nos grands-parents entre 1914 et 1918 ? Loin des clichés nationaux qui abondent actuellement, Jean Charles Winnlen, féru d'histoire locale, se propose de retracer ce que furent ces temps d'épreuves vécus par la population et la localité de Wittenheim.

Les militaires, les civils

Le conférencier débutera son exposé par une présentation de la commune à la veille de la guerre en ses divers aspects : population, administration, industries et vie sociale en général. Suivra ensuite l'évocation des premiers jours, voire des premières semaines de la guerre : l'éphémère présence française dans la localité en août 1914, le départ des hommes du village et les premières pénuries, ainsi que l'arrivée de réfugiés civils chassés du front des Vosges. Un troisième volet abordera la présence militaire dans le ban sous ses diverses formes : les réquisitions et les cantonnements de soldats, les ouvrages fortifiés et les camps militaires, les prisonniers de guerre russes, roumains et italiens. Il parlera aussi de la vie sociale résultant de l'absence des hommes, du chômage, de la dégradation de l'état sanitaire de la population dû à la malnutrition et en dernier lieu, en 1918, de la grippe espagnole. Enfin l'intervenant évoquera la mémoire de la presque centaine d'hommes de la commune tuée sous l'uniforme impérial, un des aspects souvent méconnu de la grande Histoire.

Conférence : vendredi 17 octobre à 19 h 30 dans l'amphithéâtre Antoine Gissinger à l'institution Don Bosco.


© Dna, Mercredi le 15 Octobre 2014 / Mulhouse
Wittenheim  Vie des commerces
Wittenheim Dix ans de «Mil'Saveurs»

 Le cuisinier Mario Ferrario et la pâtissière Marie-Jeanne Leroy ont créé cette petite entreprise il y a maintenant dix ans. Elle emploie cinq personnes.

Installée à Wittenheim depuis 2004 en tant que traiteur, l'affaire est dirigée par Marie-Jeanne Leroy. La gérante raconte : « Fin de l'année dernière, nous avons emménagé au 23 de la rue de Kingersheim à Wittenheim, dans un espace tout neuf. Nous avons un comptoir où nous vendons des plats du jour, des plats cuisinés, des salades et des desserts à emporter. Nous faisons également salon de thé et restauration à midi dans deux coquettes salles à manger. » Menu du jour à 12,50 EUR (entrée, plat, dessert ou café) ou à la carte : assiette anglaise, assiette gourmande, filet de saint-pierre grillé sauce saveurs saint-jacques, magret de canard sauce forestière, moules-frites, poulet rôti-frites-salade, tiramisu maison, etc. « Tous les jours, nous assurons un service de livraisons de repas à domicile aux personnes âgées, entreprises et particuliers. Nous faisons également les repas de mariages, anniversaires, banquets de famille. » La plaquette sera disponible au magasin fin octobre.

09:35 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.