Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 29 avril 2013

Le nouveau Prefet du Haut-Rhin en visite

L'alsace, Samedi le 27 Avril 2013

 

 Le préfet du Haut-Rhin Vincent Bouvier, récemment arrivé en poste, s'est rendu jeudi dernier à Wittenheim en compagnie du sous-préfet de Mulhouse Jean-Pierre Condemine, afin d'y effectuer un large tour d'horizon en compagnie du maire Antoine Homé et de plusieurs adjoints de ce dernier.

« Tour d'horizon » s'entend ici au sens propre comme au sens figuré, puisque la délégation préfectorale et les élus wittenheimois ont mis à profit cette prise de contact pour déambuler ensemble dans plusieurs sites communaux : emplacement projeté du futur nouvel hôtel de police, logements collectifs du quartier du Markstein, cité minière Sainte-Barbe, motte féodale du centre-ville (où viennent de débuter les travaux du futur parc de détente familiale), foyer Sainte-Marie (où doit prendre place le nouveau centre social et familial)...

Que retenir de cette (double) visite préfectorale ? Pas, ou peu d'annonces concrètes - là n'était d'ailleurs pas le propos. Antoine Homé a simplement eu à coeur de présenter au nouveau préfet un certain nombre de dossiers stratégiques pour la commune. Celui du nouveau commissariat, par exemple : dans un contexte budgétaire très contraint au niveau de l'État, le maire de Wittenheim a une nouvelle fois plaidé pour un montage financier similaire à celui qui a permis la réalisation de l'hôtel de police de Mulhouse.

Concrètement, la Société d'équipement de la région mulhousienne (Serm) se chargerait du préfinancement des travaux ; en contrepartie de quoi, l'État verserait ensuite un loyer, jusqu'à amortissement du nouveau bâtiment. Bien, qu'accueillie favorablement au ministère de l'Intérieur, l'idée y est encore à l'étude.

Le Programme national de rénovation urbaine de deuxième génération (dit PNRU 2) a également été évoqué. L'occasion, pour le maire de Wittenheim, de redire sa conviction (partagée avec ses homologues d'Illzach Daniel Eckenspieller et de Rixheim Olivier Becht) que l'agglomération constitue en ce domaine l'échelle pertinente d'action.

Agrivalor : un arrêté préfectoral à l'étude

Enfin, s'agissant du dossier Agrivalor (du nom du site de compostage qui entraîne de régulières nuisances olfactives dans une large partie de la commune), Vincent Bouvier a indiqué qu'un arrêté préfectoral est en cours d'étude. « La situation d'aujourd'hui n'est pas acceptable, a ajouté le préfet. Nous travaillons donc à des pistes qui permettraient de l'améliorer, en particulier. »

Concrètement, il s'agirait de conditionner le niveau d'activité d'Agrivalor aux conditions climatiques locales. Aucune date de publication de l'arrêté n'est cependant encore fixée. En revanche, les conclusions d'une étude d'impact seront très prochainement rendues accessibles au public (en mairie de Wittenheim comme en sous-préfecture de Mulhouse) et la mairie oeuvre simultanément à la prochaine réactivation d'un groupe « nez ».

11:20 Publié dans A la M2A, A Wittenheim, En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.