Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 12 novembre 2012

samedi 10 novembre : visite de jean-Marie Bockel sur Wittenheim

clip_image001.jpg© L'alsace, Dimanche le 11 Novembre 2012
Wittenheim « Visite pluvieuse, visite heureuse »

 

 

Menée tambour battant de 8 h à 10 h 30, la visite du président de M2A Jean-Marie Bockel a permis de découvrir sur site les différents chantiers lancés ou à venir. Photo N.L.

 

Le président de Mulhouse Alsace agglomération, Jean-Marie Bockel, était invité hier matin par les élus de Wittenheim à faire - sous la pluie - une visite des chantiers à venir dans la commune.

La qualité des parapluies des élus de Wittenheim a été mise à rude épreuve, hier matin, lors de la visite de Jean-Marie Bockel, président de Mulhouse Alsace agglomération (M2A). Clairement, c'est celui du maire Antoine Homé qui a le plus souffert des différents parcours à pied, avec des jonctions en minibus, qui ont permis aux visiteurs matinaux de découvrir in situ les gros projets municipaux.

Après un accueil en mairie, où Antoine Homé a présenté son équipe, la remerciant d'être mobilisée sur cet événement matinal et perturbé par une météo peu clémente - « Visite pluvieuse, visite heureuse », a annoncé le maire, optimiste -, c'est vers le futur parc de détente de la rue du Bourg que la troupe est partie. « Les travaux, évalués à 2,5 millions d'euros et soutenus par l'Europe grâce à M2A, dureront toute l'année 2013 », selon Antoine Homé.

Financements solidaires

Le ton est donné : il s'agit pour le maire non seulement de présenter les projets communaux aux visiteurs communautaires, mais aussi d'insister sur le rôle que joue l'agglomération pour la commune, tout comme les autres soutiens financiers « solidaires » que le premier magistrat arrive à décrocher auprès du conseil général, de la Région, de l'État, de la Caisse d'allocations familiales...

Ainsi, outre un passage vers le site du futur centre social - 5,5 millions d'euros, dont 1,5 million décroché auprès des crédits européens encore une fois grâce à M2A - ou au futur mémorial des mineurs qui sera inauguré le 1er décembre prochain, la visite a surtout porté sur des équipements communautaires.

Le projet de bus à haut niveau de service d'abord, destiné à suppléer - le temps qu'il revienne à l'ordre du jour - l'extension annulée du réseau de tram et qui devrait être lancé en septembre 2013. Le périscolaire Pasteur-La forêt, rue du Markstein, lui aussi dépendant de M2A, devrait ouvrir en septembre 2014. Quant au centre nautique, aucune date n'est encore arrêtée, mais « les choses sont en cours et un très gros travail a déjà été fait », a insisté Jean-Marie Bockel.

Le quartier du Markstein et la démolition annoncée de la barre désormais vide pour janvier 2013 ne concernaient pas l'agglo, mais Antoine Homé a profité de la visite pour proposer à Jean-Marie Bockel de porter la réflexion sur la rénovation urbaine des prochaines années à un niveau intercommunal.

« La bonne échelle, c'est l'agglo »

Même la future maison de la solidarité, prévue à la place de la friche Transval Grès, rue d'Ensisheim, avait un lien avec le visiteur du jour : Antoine Homé n'a pas manqué de remercier le sénateur Jean-Marie Bockel d'avoir puisé 9500 EUR dans sa réserve parlementaire pour participer à son financement.

La visite s'est achevée par un passage rapide - et de plus en plus humide, le parapluie du maire rendant quasiment l'âme - sur le site du futur commissariat, « dont le dossier est connu de Manuel Valls, avec qui j'ai déjeuné il y a trois semaines à Colmar », précise à plusieurs reprises Antoine Homé.

C'est au sec, à la mairie, que le bilan de la visite fut dressé. « Nous avons fait un tour de ville assez complet, résume le maire, et le temps ne nous a pas gênés, nous sommes des élus qui savons nous mouiller. Nous avons vu que pour certains dossiers, la bonne échelle, c'est l'agglo. À Wittenheim, nous montrons qu'on peut avoir à la fois une situation financière de qualité et une politique d'investissement. »

Avant de prendre un avion pour Paris, Jean-Marie Bockel a rendu hommage au travail municipal et à la commune « dont les dimensions de changement et de rénovation m'ont sauté aux yeux. Les dossiers, on les connaît, mais aller comme aujourd'hui sur le terrain, c'est une bonne piqûre de rappel. Et la pluie, c'est ce qui fait qu'on va s'en souvenir de cette journée ! »

Olivier Chapelle

17:07 Publié dans A la M2A, A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.