Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 novembre 2012

Revue de presse du 31 octobre au 7 novembre

© L'alsace, Mercredi le 07 Novembre 2012

 

Wittenheim Tous acteurs du parcde détente familial

 

Les partenaires du projet ont fait un tour sur le site, où les moutons sont déjà à l'oeuvre. Photo M.C.

 
Le projet de parc de détente familial avance à Wittenheim. Les partenaires impliqués ont pu s'en rendre compte lors d'un après-midi sur le terrain.

« C'est un projet marqué par une participation citoyenne importante », a résumé le maire Antoine Homé au sujet du parc de détente familial de Wittenheim. Et c'est justement pour mettre à l'honneur l'ensemble des acteurs impliqués que la Ville a organisé, il y a peu, une rencontre entre partenaires, avec expos de panneaux, visite sur le site, réalisation d'un « mur d'expressions » en graff et même saynètes d'une troupe de théâtre médiévale. Le tout s'est déroulé dans la cour de l'école maternelle La Fontaine, située en face du terrain de 7 hectares que va occuper le futur parc.

Histoire et nature

En ouvrant la rencontre, le maire et la première adjointe Marie-France Vallat ont rappelé les grandes lignes du projet, qui s'inscrit dans la politique de développement durable de la Ville et qui a été retenu par la Région comme « Trame verte en milieu urbain », synonyme de subvention. Ainsi, le parti pris d'aménagement de ce parc repose sur deux richesses du site, l'une historique, l'autre naturelle : d'une part la motte castrale, qui sera mise en valeur à travers des jardins médiévaux, des espaces cultivés ; d'autre part le Dollerbaechlein, qui va être reméandré, renaturé et devrait générer des milieux riches en biodiversité. L'ensemble sera structuré par un réseau d'allées et de sentiers, des espaces de rencontre et des aires de jeux en bois qui seront accessibles à tous.

Intergénérationnel

Car, outre l'aspect environnemental et historique, ce parc de détente familial est aussi présenté comme un « projet intergénérationnel, que chacun doit s'approprier », selon l'adjointe.

Pour bien impliquer tous les Wittenheimois, un conseil participatif a été mis en place. Considérant aussi que la création de ce parc pouvait être « un support pédagogique efficace de formation et de sensibilisation au changement de comportement et de solidarité », la Ville, avec le soutien d'une consultante, Marie-France Josserand, s'est tournée vers les moins de 20 ans, notamment vers le conseil municipal des enfants, le lycée Don Bosco et l'association Sahel vert. Chacun de ces partenaires a détaillé son engagement.

Ainsi, le conseil municipal des enfants a un « rôle d'audit » dans le choix des futures aires de jeux. Pour l'institut Don Bosco, ce sont les élèves de 6e et 3e segpa (section d'enseignement général et professionnel adapté) qui ont réfléchi à la création d'une mare pédagogique au sein du parc et à la fabrication de nichoirs à oiseaux et d'hôtels à insectes. Ils ont présenté, sur des panneaux, le fruit de leurs recherches. « C'est un projet valorisant pour eux », a souligné un des professeurs. Et qui n'en est qu'au début, car les élèves participeront ensuite à sa mise en oeuvre concrète.

Quant à l'association Sahel vert, qui travaille dans les domaines de l'insertion sociale, de la solidarité et aussi des arts, elle intervient à plusieurs titres : elle se propose d'abord de créer une borne interactive sur la faune et la flore et un mur d'expressions pour graffeurs amateurs, qui seront encadrés par un pro.

L'association pourrait aussi entretenir un petit verger et un potager au sein du parc. « Nous avons l'habitude de récolter et de transformer les fruits et légumes », a argumenté Aurélie, une des membres de Sahel vert, dégustation de soupes et de compotes à l'appui.

Moutons et bergers

Enfin et surtout, Sahel vert va s'impliquer dans l'entretien des espaces verts à travers une gestion pastorale de ceux-ci. Celle-ci est en pleine expérimentation, comme ont pu le constater, sur le site, les partenaires : une dizaine de moutons sont à l'oeuvre depuis début octobre et un berger malien d'origine peule est chargé de former deux jeunes de 17 et 18 ans au métier de berger périurbain (notre édition du 16 octobre). Banfo Diallo a expliqué les soins apportés aux bêtes matin et soir dans leur enclos, leur déplacement en fonction de leur pâture : « Un mouton, ça travaille énormément » et c'est moins énergivore qu'une tondeuse. Toujours dans une démarche éducative, les écoliers de La Fontaine ont participé à la décoration de la bergerie mobile.

D'autres partenaires sont impliqués dans la réalisation de ce vaste projet : des architectes, l'Office national des forêts, le Sivu du Dollerbaechlein, le Sivom de la région mulhousienne - qui entreprend actuellement des travaux d'assainissement (notre édition du 17 octobre) -, d'autres collectivités et services de l'État, ainsi que des riverains de la rue du Bourg, sans doute premiers usagers du parc, à l'horizon 2014.


© Dna, Lundi le 05 Novembre 2012 / Monde

 

wittenheim Salon de l'artisanat et de la gastronomie
Deux plaisirs en harmonie

 

Verre et cristal au stand de Marta et Bernard Thuet installés à Blodelsheim.
Deux plaisirs s'étaient donné rendez-vous ce week-end à la Halle au Coton.

Le premier plaisir - qui dominait par le nombre de ses représentations - était l'artisanat. Le second était la gastronomie.

Initié par la Ville et son maire Antoine Homé, et l'OMSL présidé par Philippe Richert, ce salon au double thème s'ancre désormais dans la tradition festive wittenheimoise.

Non seulement les exposants viennent exposer leur production, mais en outre ils réalisent en direct des chefs-d'oeuvre aussi bien gastronomiques qu'artisanaux.

Marier le plaisir des yeux et les plaisirs de la table, l'idée semble accrocher l'attention des habitants si l'on en croit les nombreux visiteurs d'hier en fin de matinée.

Boîtes, bijoux, sacs, colliers, vêtements d'enfants, marque-pages, figurines et poupées animalières... figuraient parmi les très nombreux objets exposés. Au rang desquels étaient bien présentes les décorations de Noël... qui débarque dans moins de deux mois. Celles-ci se vendent-elles bien ? À cette question, la Mulhousienne Christine Bagatello, « bricoleuse passionnée » de son propre aveu, répond sobrement : « On sent la crise, et dans tous les domaines. »


© Dna, Mercredi le 31 Octobre 2012 / Mulhouse 

 

Wittenheim Samedi 3 et dimanche 4 
Wittenheim Artisanat et gastronomie

 

Antoine Homé et le président de l'OMSL Philippe Richert dévoilent l'affiche du salon. -
 

Tradition désormais bien établie, à Wittenheim le premier week-end du mois de novembre sera consacré à l'artisanat et à la gastronomie, rendez-vous à la Halle au Coton.

Le salon initié par la Ville et l'OMSL proposera plus d'une trentaine de stands liés à la gastronomie avec possibilité de restauration sur place à toute heure et dégustation de vins, foie gras artisanal, douceurs et chocolats etc. Par ailleurs, la Halle au Coton accueillera des créateurs et artistes dans des domaines aussi variés que les bijoux, l'orfèvrerie, le patchwork, l'art floral, la poterie, la verrerie, la vannerie etc. Les artisans viendront montrer leur savoir-faire et le public aura tout loisir pour venir observer ces exposants réaliser des chefs-d'oeuvre aussi bien gastronomiques qu'artisanaux, encore que les deux aillent souvent de pair.


 

16:28 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.