Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 13 juillet 2012

Revue de presse juin 2012

 

© L'alsace, Samedi le 23 Juin 2012

Pétanque Les Tamalous remportent le challenge Antoine-Homé

 

C'est sur le terrain Léo-Lagrange de Wittenheim que Pepi Rubrecht et son équipe ont organisé le concours officiel de pétanque troisième âge avec la participation de 61 triplettes. Le maire de Wittenheim, Antoine Homé, accompagné de ses adjoints, a remis le challenge aux vainqueurs.

 

Christian Rubrecht était responsable de la table de marque pour diriger les différentes rencontres.

Les résultats

Principale : vice-champions : Lorreto Ruma, Antoine Puzzioli, Gérard Papirer (Baldersheim). Champions : Daniel Gouvenot, Franco Cali, Jacob Muller (Tamalous Sausheim).

 

Complémentaire : vice-champions : Jean Decazis, Jeannot Issenlor, Gilbert Billot (Théodore Wittenheim). Champions/8 : Khelifa Mejri, Nadia Mejri, Gaston May (CBI Illzach).

 

Consolante : vice-champions : Jean Billot, Aimé Moser, Hélène Moser (Théodore Wittenheim). Champions : Hubert Entz, Léon Keller, René Ponta (Théodore Wittenheim).

 

Quatrième concours : vice-champions : Patrick Beyrath, Bernard Walter, Bernard Dily (CBI Illzach). Champions : Jean-Pierre Dagon, Achille Tranzer, Christiane Stahl (Théodore Wittenheim).

 


Dna, Mercredi le 13 Juin 2012 / Mulhouse 

 

Pulversheim Groupe Rodolphe
Pulversheim Une association qui avance

 

Les membres actifs du Groupe Rodolphe ont accumulé 13 000 heures de travail bénévole en 2011.
Le Groupe Rodolphe a récemment tenu son assemblée générale, qui a réuni de nombreux adhérents et partenaires.

« La sauvegarde du carreau Rodolphe, afin d'en faire le centre historique minier de la potasse en Alsace, est l'objectif principal du Groupe Rodolphe » a rappelé son président Jean Misiano à la cinquantaine de personnes présentes à l'assemblée générale 2011. Parmi celles-ci, plusieurs maires et adjoints de communes du bassin potassique, ainsi que le conseiller général Étienne bannwarth.

« L'association est en bonne santé ; elle avance à petits pas grâce aux bénévoles et aux élus » et affiche un nombre d'adhérents (266 en 2011) encore en augmentation, a repris le président. 13 000 heures de travail bénévole ont été effectuées l'année dernière. Parmi les réalisations, on retiendra la suite de l'aménagement du circuit de visite ainsi que la remise en état d'un tracteur Deutz et de sa remorque. Un partenariat technique a été engagé avec le lycée Charles-de-Gaulle. 3 200 personnes ont visité le site en 2011 et divers événements culturels ont animé les lieux.

Pour continuer d'en assurer l'accueil dans les meilleures conditions possibles, Jean Misiano a lancé un appel aux anciens mineurs ou autres personnes pouvant servir de guides. L'association recherche également tous objets ou documents ayant trait aux mines de potasse.

Dégradations à cause des eaux de pluie

En 2011, le conseil général, propriétaire des lieux, a entrepris l'enlèvement du « faux carré » métallique du chevalement Rodolphe 2, impressionnante opération « absolument nécessaire pour la préservation et la sécurité ». Mais certains bâtiments se dégradent à cause des infiltrations d'eau de pluie. Le Groupe Rodolphe se charge pour sa part « des interventions ponctuelles, urgentes et nécessaires ». Des « sommes considérables » étant en jeu, l'association s'est donc tournée vers M2A et le conseil régional tout en souhaitant qu'« au-delà des financements, un travail en commun des deux structures permette de créer une ingénierie de projet patrimonial ».

Pour un centre de la mémoire minière

Richard Lasek, maire de Bollwiller et vice-président de M2A, a annoncé qu'une subvention annuelle allait certainement être accordée par cette dernière. Antoine Homé a admis qu'« il faut s'employer à faire comprendre à nos grands décideurs » que le concept de la route de la potasse rassemblant les différentes associations patrimoniales dans ce domaine est important ; « l'avenir s'appuie sur des racines solides ».

« Les mineurs ont tout donné à l'Alsace, à l'Alsace de donner aux enfants des mineurs un lieu de mémoire » a conclu le président en rappelant que l'Alsace est la seule région minière française à ne pas avoir de centre officiel de mémoire minière.

M.H.


15:07 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.