Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 mars 2012

Les budgets primitifs 2012 de Wittenheim votés à l'unanimité

© L'alsace, Jeudi le 29 Mars 2012

Wittenheim Plus belle la vie budgétaire, colère scolaire

 

Manifestation de parents d'élèves devant l'école Célestin-Freinet de Wittenheim le 21 février 2012. Les élus ont voté une motion à l'unanimité pour soutenir leurs enseignants.

 
Des taux de fiscalité locale stables, des investissements en forte hausse, un endettement faible et une opposition qui vote avec l'équipe majoritaire : pour l'adoption du budget, les élus wittenheimois ont rejoué un épisode de « Plus belle la vie ».

L'adoption lundi soir des budgets primitifs 2012 (Ville, eau et cinéma) était la répétition, chiffrée, du débat d'orientations budgétaires du mois de février (notre édition du 15 février).

Rappelons pour mémoire qu'en plus des dépenses de fonctionnement (14 millions d'euros pour 2012), il s'agissait d'adopter des dépenses d'investissement copieuses (près de 10 MEUR, soit près du double de l'année précédente) pour financer l'aménagement de la rue du Millepertuis, les travaux au complexe sportif Pierre-de-Coubertin, l'acquisition du terrain nécessaire à la construction de la salle culturelle, la poursuite du projet de parc de détente familial (prévu en 2013), la réalisation du nouveau centre social et familial, la rénovation urbaine au Markstein déjà engagée, la Maison de la musique, la Maison de la solidarité... Dans un contexte de crise et surtout de baisse continue des dotations financières de l'État, cette politique volontariste devrait, logiquement, s'appuyer sur une hausse des contributions directes des habitants...

Une dette de 347 EURpar habitant

Oui mais pas à Wittenheim, commune dont la santé financière rendrait perplexe un commissaire aux comptes grec. Lundi soir, le conseil municipal a décidé de reconduire les taux de fiscalité locale directe de 2011 (10,11 % taxe d'habitation ; 18,46 % taxe foncière bâtie, 49,20 % taxe foncière non bâtie). Les explications du maire sont simples : « La santé financière de la commune est excellente [...] la dette par habitant à fin 2011 de 347 EUR quand la dette moyenne d'une ville de 10 000 à 20 000 habitants est en moyenne de 950 EUR [...] et la capacité de désendettement est de 3 ans et demi. » Conclusion d'Antoine Homé : « Le pari est tenu, c'est un très bon budget. »

« Nous validonsce budget »

Pour l'opposant Philippe Duffau, « l'honnêteté intellectuelle nous oblige à reconnaître que la santé financière de la commune est bonne. On aurait juste aimé en savoir plus sur la future salle culturelle. » Et Patrick Pichenel, opposant historique à Antoine Homé ? « Nous validons ce budget qui est un bon budget. Les choses s'améliorent et le budget des cérémonies ne progresse plus. » Patrick Pichenel conteste quand même le travail en commission où « tout est préparé d'avance. » Réponse du maire : « Si c'est bien préparé, on ne peut pas dire '' On n'a plus rien à dire''.»

L'opposition plus à gauche de la majorité PS ne dit pas autre chose, par la voix de Maurice Haffner. « Le maintien des taux nous réjouit. Nous allons voter le budget. »

Les budgets primitifs 2012 de Wittenheim sont finalement votés à l'unanimité des élus.

09:31 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.