Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 mars 2012

Wittenheim : MOTION RELATIVE A LA DEFENSE DE L’EDUCATION NATIONALE

 

Motion votée à l'hunanimité lors de la séance du conseil municipal du lundi 26 mars 2012

 

La rentrée scolaire 2012/2013 s’annonce particulièrement préoccupante avec l’annonce, au plan national, de la suppression de 14 000 postes d’enseignants, 66 000 ayant déjà été supprimés depuis 2007.

 

A l’échelle du département du Haut-Rhin et pour les classes du 1er degré, 108 postes, dont 56 pour les Réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté (RASED), vont disparaitre.

 

En ce qui concerne la ville de Wittenheim, deux fermetures de classes sont annoncées (école élémentaire Pasteur et école maternelle Fernand Anna).

 

De plus, les RASED vont voir leurs effectifs à nouveau diminués, puisque ne subsisteraient plus qu’un poste et un poste à 2/3 temps à l’échelle de la circonscription, alors que 11 postes étaient recensés sur le même secteur en 2007. Une telle réduction des effectifs rend la tâche des enseignants et psychologues particulièrement difficile et compromet la qualité de l’accompagnement et du suivi des élèves en grandes difficultés, renforçant ainsi les inégalités.

 

Les mesures gouvernementales prises chaque année, comme la réduction du nombre d’enseignants, la quasi-suppression de leur formation initiale ou la disparition progressive des RASED, et déclinées dans les territoires, ne permettent plus à l’Education Nationale de remplir les missions qui sont les siennes, alors même que l’investissement constant des équipes éducatives doit être salué.

 

L’égal accès aux savoirs pour tous les enfants, y compris les moins favorisés, et l’aide apportée par les équipes éducatives à ceux d’entre eux qui rencontrent les plus grandes difficultés constituent pourtant l’une des conditions essentielles pour faire vivre nos principes républicains.

 

L’Education doit ainsi redevenir une priorité au sein de notre société, non seulement parce qu’il s’agit de permettre aujourd’hui à tous les enfants d’avoir accès aux savoirs mais aussi parce qu’il faut former, demain, des jeunes en capacité d’exercer pleinement leur citoyenneté. L’investissement dans l’éducation est aussi l’un des moyens de répondre aux enjeux nés des évolutions économiques, techniques et démographiques de nos pays développés.

 

  

C’est la raison pour laquelle, en dépit des décisions gouvernementales et d’un contexte budgétaire et financier fortement contraint, les collectivités territoriales et la Ville de Wittenheim en particulier, s’attachent année après année à fournir aux élèves et enseignants les moyens nécessaires à leurs missions.

 

 

Aussi, la Ville de Wittenheim a tenue à :

 

§réaffirmer sa plus vive opposition aux mesures prises par l’Education Nationale, se traduisant par de nouvelles suppressions de postes d’enseignants et par des fermetures de classes,

 

§réaffirmer son attachement aux missions des RASED et exiger que les postes existants soient maintenus pour la prochaine rentrée scolaire,

 

§témoigner de son soutien aux enseignants et parents d’élèves, aux côtés desquels la collectivité poursuivra sa mobilisation.

10:05 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.