Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 janvier 2012

Mon allocution lors de la cérémonie des Voeux aux Wittenheimoises et aux Wittenheimois

 

 

 

Discours prononcé lors de la cérémonie des vœux de la Ville de Wittenheim, par le Maire Antoine HOMÉ

Le 7 janvier 2011

 

C’est avec un grand plaisir et une satisfaction toute particulière que je vous accueille, toutes et tous, toujours aussi nombreux à cette cérémonie des vœux. Au fil des ans, cette cérémonie est devenue un des temps forts de notre vie démocratique. En effet, il s’agit pour moi, de vous présenter l’avancement des projets et du programme municipal et de vous rendre compte de l’action du Conseil municipal. C’est  également un moment chaleureux et convivial qui nous permet de célébrer, ensemble, le début de cette nouvelle année.

 

*****

 

Avant de débuter mon intervention, je souhaite vous saluer, toutes et tous, et vous remercier d’être présents ce soir. Je tiens particulièrement à saluer,

 

Monsieur Alain Perret, Préfet du Haut-Rhin, que je remercie vivement de sa présence à nos côtés,

 

Madame Béatrice Lagarde, Sous-Préfète de l’arrondissement de Mulhouse

 

Monsieur Jean-Marie Bockel, Sénateur du Haut-Rhin et Président de m2A,

 

Madame Patricia Schillinger, Sénatrice du Haut-Rhin, Maire de Hégenheim, et son époux

 

Monsieur Francis Hillmeyer, Député-Maire de Pfastatt,

 

Monsieur Jo Spiegel, Conseiller Général du Canton de Wittenheim, Président délégué de m2A et Maire de Kingersheim,

 

Monsieur Pierre Freyburger, Conseiller Général du Canton de Mulhouse-Ouest, Conseiller municipal de Mulhouse,

 

Monsieur Gilbert Buttazzoni, Conseiller Général du Canton de Mulhouse-Nord, Conseiller municipal de Mulhouse,

 

Monsieur Henri Stoll, Conseiller Général du Canton de Kaysersberg et Maire de Kaysersberg

 

Madame Victorine Valentin, Conseillère Régionale d’Alsace, Conseillère municipale de Colmar,

 

Madame Cléo Schweitzer, Conseillère Régionale d’Alsace, Conseillère municipale de Mulhouse,

 

Monsieur Michel Chéray, Conseiller Régional d’Alsace, Adjoint au maire de Kingersheim,

 

Je salue mes collègues Maires de communes de M2A, Vice-Présidents ou Assesseurs communautaires,

 

Madame Bernadette Groff, Maire de Brunstatt,

 

Monsieur André Clad, Maire de Lutterbach,

 

Monsieur Jean-Claude Eicher, Maire de Pulversheim,

 

Monsieur Philippe Hartmeyer, Maire de Ruelisheim,

 

Monsieur Richard Lasek, Maire de Bollwiller,

 

Monsieur Bertrand Felly, Maire de Feldkirch, et son épouse,

 

Monsieur Jean-Claude Mensch, Maire d’Ungersheim,

 

Monsieur Georges Ottenwaelder, Maire de Battenheim, et son épouse,

 

Je salue également :

 

Madame Lara Million, Adjointe au Maire de Mulhouse, représentant Monsieur Jean Rottner, Maire de Mulhouse, ainsi que

 

Madame Malika Ben M’Barek, Conseillère Municipale de Mulhouse et Monsieur Thierry Sother, Conseiller Municipal de Mulhouse,

 

Monsieur Jean-Bernard Forestier, Premier Adjoint, Monsieur Jean Kimmich, Adjoint au Maire et Monsieur Philippe Wolf, Conseiller Municipal Délégué, représentant Monsieur Olivier Becht, Maire de Rixheim et Président délégué de M2A,

 

Monsieur Jean-Marie Rouply, Premier Adjoint, représentant Monsieur Vincent Hagenbach, Maire de Richwiller,

 

 

Monsieur Bernard Stocker, Adjoint au Maire, représentant le Maire de Berrwiller Fabian Jordan,

 

Monsieur Gilbert Barth, Adjoint au Maire, représentant Monsieur Stanislas Pilarz, Maire de Staffelfelden,

 

Monsieur Dominique Schaeffer, Premier Adjoint, représentant Monsieur Jean-Claude Mandry, Maire de Zimmersheim,

 

Monsieur Jean-Claude Erny, Adjoint au Maire et Monsieur Sébastien Baldeck, Adjoint au Maire, représentant Madame Josiane Mehlen, Maire de Morschwiller-le-Bas, excusée,

 

Monsieur Pascal Lubow, Adjoint au Maire, représentant Madame Monique Karr, Maire de Riedisheim,

 

Monsieur Jean-Marc Loetscher, Premier Vice-Président du SIVU de l’Eau et Conseiller Municipal de Richwiller,

 

Monsieur

 Francis Dussourd, Adjoint au Maire de Ruelisheim,

 

Je salue chaleureusement :

 

Monsieur Christian Nazon, Directeur Général des services de la M2A,

 

Monsieur Alain Brillard, Président de l’Université de Haute-Alsace,

 

Madame Christine Magère, Proviseur du Lycée Charles de Gaulle de Pulversheim,

 

 

 

Je voudrais formuler des salutations particulières à nos élus honoraires, Madame Lucille Richert, Adjointe honoraire, Monsieur Christian Gracco, Adjoint honoraire, et Monsieur Jean-Pierre Chamik, Adjoint honoraire, accompagné de son épouse.

 

Je salue chaleureusement l’ensemble des membres du Conseil Municipal de la Ville de Wittenheim qui fournissent tout au long de l’année un travail remarquable. Je remercie aussi le personnel communal de son engagement sans faille au service de notre ville.

 

J’accueille avec plaisir les représentants de la communauté enseignante, les services de la police nationale, les pompiers, les secouristes, les milieux économiques, les commerçants, les représentants de la presse locale, des syndicats, les acteurs du domaine social et les membres des associations patriotiques, culturelles, sportives, sociales et cultuelles qui font vivre le nécessaire lien social qui nous unit.

 

Je salue également le Conseil Municipal des Enfants de Wittenheim, les membres du Conseil des Sages ainsi que les membres des Conseils de quartier, qui font vivre notre démocratie locale et qui sont venus en nombre aujourd’hui.

 

Un mot aussi en direction de mon épouse et mes filles qui jour après jour sont à mes côtés dans cette grande aventure qu’est la vie publique.

 

Enfin, je souhaite vous saluer toutes et tous, citoyennes et citoyens de Wittenheim, vous qui êtes toujours venus très nombreux à cette cérémonie des vœux.

 

*****

 

Mesdames, Messieurs,

 

Aujourd’hui, j’ai une pensée particulière pour mon prédécesseur Paul Zwingelstein, qui nous a quittés il y a tout juste dix ans. Ces mots vont à son épouse, à sa famille, à ses proches  ainsi qu’à tous ceux qui ont eu la chance de le connaître. Il fut un élu remarquable et je souhaitais avoir une pensée pour lui ce soir.

 

*****

 

Mesdames, Messieurs,

Avant d’aborder les sujets relatifs à l’action communale et intercommunale, permettez-moi d’évoquer d’un mot les échéances importantes qui auront lieu en cette année 2012.

Comme personne ne peut l’ignorer, 2012 sera l’année de l’élection présidentielle et des élections législatives dans notre Pays. Les citoyens seront appelés aux urnes pour choisir leurs élus nationaux et décider du destin de la France.

Je souhaite que nous nous rappelions tous que des femmes et des hommes se sont battus, dans notre Pays, pour que nous ayons ce droit à choisir notre destinée. Je forme le vœu que tous les citoyens de notre pays prennent le chemin des urnes au printemps prochain dans l’espoir que notre démocratie retrouve toute sa vigueur par une forte participation citoyenne aux opérations électorales.

 

 

*****

 

Pour revenir à des sujets locaux, je vous parlerai du débat sur le Conseil Unique d’Alsace et de notre Intercommunalité : M2A. Après la réforme territoriale de 2010 et la création de la nouvelle agglomération, au 1er janvier 2010, 2011 a été une nouvelle année de transformation du paysage institutionnel alsacien. D’une part, l’idée du Conseil d’Alsace fait son chemin. Cette collectivité nouvelle, réunissant le Conseil Régional et les deux Conseils Généraux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, permettra, je le pense, d’apporter plus d’efficacité et de lisibilité dans l’action publique territoriale alsacienne. Grâce à de nouvelles compétences transférées par l’Etat à cette nouvelle collectivité, elle pourra accroître son rôle stratégique dans la structuration et le développement de notre Région. Pour autant, cette réforme d’ampleur ne pourra se concrétiser qu’à condition d’être construite sur la base d’un dialogue démocratique et d’une concertation très large, au-delà des clivages partisans et des querelles territoriales. C’est pourquoi, avec mes collègues du Conseil Régional, nous avons milité pour la mise en place d’un Groupe Projet ouvert, rassemblant l’ensemble de l’Alsace dans ses composantes politiques, socio-professionnelles et territoriales. Ce groupe devra se réunir dès le début de cette année 2012 pour que le travail de fond commence enfin.

 

 D’autre part, les agglomérations de Strasbourg et de Mulhouse vont mettre en place un partenariat sous la forme d’un « Pôle Métropolitain ». Cette nouvelle structure permettra aux deux grandes agglomérations alsaciennes de travailler ensemble, dans la complémentarité et de mettre en commun leurs forces et leurs atouts. A elles seules, elles représentent 40% de la population alsacienne et la majorité des emplois en Alsace. Elles partageront des compétences dans des domaines stratégiques tels que le développement économique avec les pôles de compétitivité, l’université, les transports, la culture. Je souhaite que cette nouvelle coopération puisse rapidement porter ses fruits !

 

Au sein de M2A, les élus de Wittenheim, sont au travail, comme l’ensemble de leurs collègues, pour faire avancer les projets de l’agglomération. En effet, je le dis souvent, pour moi, l’agglomération doit être le lieu de la cohésion, du rassemblement, en un mot de la cohérence  à l’échelle du territoire vécu. Elle ne doit pas être considérée comme un guichet où telle ou telle commune viendrait uniquement rechercher le financement d’un projet ou d’un service.

 

Pour autant, la Communauté d’Agglomération doit également être un espace de péréquation entre les territoires et les communes qui la composent. Après le report du projet d’extension du tramway en 2010, il est de notre devoir de faire avancer les autres projets qui concernent le Bassin Potassique afin que notre agglomération respecte un certain équilibre territorial dans son développement.

 

Un exemple de ce développement équilibré a trouvé sa traduction en 2011 avec l’inauguration du Périscolaire dans le quartier Sainte-Barbe où plus d’une centaine d’enfants peuvent désormais être accueillis, midi et soir. Je souhaite que 2012 soit l’année du démarrage du projet d’un équipement périscolaire sur le secteur Pasteur- La Forêt, qui en a grand besoin.

 

C’est également dans le cadre de cet équilibre territorial que s’inscrit le projet de Centre Nautique qui se situera à Wittenheim, mais qui profitera à l’ensemble des habitants des communes du Nord de l’agglomération. Je sais pouvoir compter sur l’engagement de Jean-Marie Bockel, Président de M2A afin que ce projet avance à bon rythme.

Il en est de même pour le projet de « bus express » prévu pour pallier temporairement le report du tramway : les premières études ont été lancées en 2011 et ce projet devrait voir le jour le plus rapidement possible.

 

Vous l’aurez compris, dans mon esprit, notre Communauté d’Agglomération doit être un lieu de coopération et de projets partagés, à vocation de l’ensemble du territoire. Elle doit être le lieu où s’élaborent et se mettent en œuvre les projets de demain, un lieu où chaque commune trouve sa place. Ce n’est qu’à cette condition que M2A trouvera objectivement sa place dans le paysage institutionnel alsacien ; ce n’est qu’à cette condition qu’elle continuera à dépasser les clivages partisans ; ce n’est qu’à cette condition qu’elle prouvera toute son utilité aux yeux de l’ensemble des habitants qui la composent.

 

*****

 

Mesdames, Messieurs, Chers concitoyens,

J’en viens maintenant à un contexte plus local mais qui n’est pas sans lien direct avec les évènements nationaux et européens de ces derniers mois.

 

Personne n’ignore qu’une grave crise ébranle l’Europe depuis 2008. A la crise des banques a succédé la crise des Etats et des dettes souveraines. La tourmente qui traverse actuellement l’Europe a des conséquences directes pour nos villes et nos collectivités. L’explosion de la dette de plusieurs pays, conjuguée à la restriction et au renchérissement du crédit par les banques, conduit de nombreux Etats à opérer des réformes structurelles que chacun appréciera. Ce contexte conduit également dans notre pays à restreindre les dépenses publiques et notamment à réduire les dotations allouées aux collectivités locales, comme notre Ville, et qui leur permettent de fonctionner et d’investir.

Certes, la plupart de nos collectivités connaissent une situation financière saine puisqu’il leur est interdit d’emprunter pour financer leur fonctionnement. Pour autant, ces dernières, comme les Etats, rencontrent des difficultés à obtenir des prêts du secteur bancaire pour soutenir l’investissement.

 

Si notre Ville a aujourd’hui encore accès au crédit auprès du secteur bancaire, c’est parce que nous avons su, au fil des ans, conserver une situation budgétaire saine. Notre action en la matière a d’ailleurs été saluée à de nombreuses reprises par des quotidiens économiques nationaux. En effet, Wittenheim s’est toujours refusé à contracter des emprunts dits « toxiques ». Je tiens à rendre hommage à mes prédécesseurs, Roger Zimmermann, Paul Zwingelstein, et saluer également les Adjoints honoraires, car cette bonne gestion n’est pas le produit d’un seul mandat : elle s’est inscrite dans la durée. Cela a permis et permet encore à notre Ville de conserver une capacité d’autofinancement substantielle et un endettement faible. Aujourd’hui, il est impératif de maintenir cette bonne assise financière, que nous devons considérer comme un véritable atout pour notre commune.

 

 

Dans cet environnement financier particulièrement contraint, il est de notre devoir de responsable public d’élaborer une véritable stratégie budgétaire. Celle-ci repose sur trois piliers :

 

-      La maîtrise des dépenses de fonctionnement tant au niveau de la masse salariale que des interventions de la commune. Ce travail conduit les élus et les membres de l’administration communale à observer une stricte rigueur dans l’utilisation des deniers publics, et à rechercher constamment les possibilités d’économies tout en préservant la qualité du service rendu à la population.

 

-      Le deuxième pilier réside dans la maitrise de la pression fiscale. Bien que les collectivités subissent une baisse des dotations de l’Etat et que la réforme de la taxe professionnelle produise des effets négatifs pour les ressources de la majorité des collectivités locales, je me suis toujours refusé, avec mon équipe municipale, à augmenter, sinon à la marge, les impôts locaux sur lesquels nous avons encore un pouvoir de fixation des taux. Ainsi, nous faisons ce qui est en notre pouvoir pour ne pas pénaliser les habitants de Wittenheim, dans un contexte où le pouvoir d’achat n’a peu, ou pas, augmenté depuis plusieurs années.

 

 

-      Le troisième pilier, et j’aurai l’occasion d’y revenir, consiste à soutenir l’investissement public à travers le financement des travaux de voirie et des équipements publics qui répondent aux besoins quotidiens de nos concitoyens, et qui permettent de soutenir l’activité économique et notamment le secteur du BTP. Ainsi, notre Ville, tout en construisant des équipements de qualité pour les Wittenheimois, soutient l’emploi dans une période où le chômage ne cesse hélas d’augmenter tant au niveau national que régional.

 

Cette maitrise de nos finances publiques nous permet de préserver un bon niveau d’investissement et de poursuivre ainsi les engagements du  programme municipal. Depuis 2008, nous continuons sur notre lancée et sur les quatre priorités que nous avons fixées en début de mandat :

-      Développement durable et qualité de vie

-      Démocratie de proximité, à travers la mise en place des Conseils de quartier, du Conseil des Sages, et plus récemment de la Conférence Permanente du Commerce local

-      Sécurité et tranquillité publique

-      Animation de la ville et réalisation d’équipements publics structurants

 

Je le disais à l’instant, le soutien à l’investissement public fait partie de nos priorités budgétaires et l’année 2012 sera particulièrement mise à profit pour démarrer ou achever de nombreux projets.

 

Dans cette période de crise où ce sont souvent les plus fragiles qui sont d’abord touchés, le secteur de la solidarité et du lien social fera l’objet d’investissements conséquents.

 

A la place de l’ancienne friche « Transval Grès », rue d’Ensisheim, une Maison de la solidarité verra le jour. Elle donnera aux associations caritatives, qui font un travail remarquable tout au long de l’année et qui n’hésitent pas à redoubler leurs efforts dans cette période hivernale, un lieu adéquat pour travailler dans de bonnes conditions. Les personnes dans le besoin pourront  bénéficier de meilleures conditions d’accueil, et trouveront, ainsi un peu plus de réconfort.

 

Toujours dans le domaine de la solidarité et du lien social, lors du dernier Conseil Municipal de l’année,  au mois de décembre, c’est à l’unanimité que l’assemblée s’est prononcée pour la construction d’un nouveau Centre Social et Familial en lieu et place de l’actuel Foyer Sainte-Marie. Ce lieu, chargé d’histoire, était devenu trop exigu pour l’accueil du public et les normes de sécurité n’étaient plus conformes à la réglementation. Grâce à une mise à disposition du terrain par la Paroisse, qui est en cours de finalisation, ce cadre nouveau et agrandi permettra à l’association gestionnaire du CSF et au service Jeunesse de la Ville, de développer et d’amplifier leurs actions. Les travaux de démolition et de reconstruction, pour un coût prévisionnel de près de 5 millions d’euros TTC, débuteront en 2012.

 

En matière de solidarité et de lien social, je tiens également à saluer le travail des membres du Centre Communal d’Action Sociale, sous la houlette de mon Adjointe Livia Londero. Ils œuvrent chaque jour pour apporter aide et soutien aux personnes en difficulté.

 

Si je parle de lien social, je ne peux bien évidemment pas oublier les membres du Conseils des Sages, sous la présidence de mon Adjoint Albert Haas et de Christiane-Rose Kiry. Ce fut une année de grande réussite pour eux avec l’organisation de très belle sorties réunissant toujours plus de participants comme lors de l’escapade du mois de mai au Titisee où ils furent près de 170 à profiter d’une journée très réussie ! Les sorties solidaires du Conseil des Sages s’enchaînent désormais sur un rythme soutenu et je ne peux que les encourager à poursuivre leur action dans cette voie !

 

 

En matière d’investissement, la culture aura également une place de choix avec l’aménagement d’une Maison de la Musique dans les anciens locaux de l’école Jules Renard. Cet investissement d’un montant de 600 000 € verra le jour dès cet été et permettra aux associations musicales, comme l’Harmonie Municipale Vogésia, que vous écouterez tout à l’heure, de pouvoir s’entraîner dans des locaux adaptés pour la pratique musicale.

Cet aménagement constitue aussi la première phase de notre projet d’équipement culturel, dont la seconde phase, à savoir, la salle de spectacle, est en cours d’étude.

 

La culture, c’est aussi le cinéma ! Là encore, notre ville a investi et le Cinéma Gérard Philipe est le premier, parmi les cinémas d’envergure comparable, à être passé au « tout numérique ». C’est la voie de la modernité, de la qualité et du confort des spectateurs que nous avons choisi. Désormais, à Wittenheim, vous pouvez visionner des films en Haute Définition et même en 3D !

 

Enfin, en parlant de culture, je ne pouvais pas ne pas revenir sur les évènements qui ont marqué cette année 2011 : la dixième édition des Journées Italiennes au mois de septembre, avec comme temps fort le concert de la star internationale, Umberto Tozzi ; la fête de la musique qui attire toujours plus de monde ; le festival Art’ Expo qui permet de découvrir les artistes wittenheimois ou encore le Festival Ramdam du livre jeunesse qui fait la renommée de notre MJC.

 

En 2012, je sais que je pourrai compter, une fois de plus, sur le travail mené par mon Adjoint Philippe Richert et par Martine Briand. Ce sera le cas, dès le 19 février prochain avec l’organisation du carnaval, précédé le 29 janvier d’un Bal, en partenariat avec l’OMSL.

 

 

Je vous parlais tout à l’heure des priorités que nous avons fixées au début de mandat : s’il en est une sur laquelle nous faisons chaque jour plus d’efforts grâce à l’implication de ma Première Adjointe Marie-France Vallat et de Jean Stritmatter, c’est bien sûr notre politique en matière de développement durable et d’amélioration du cadre de vie !

Je le dit souvent, on ne peut pas construire un cadre de vie agréable pour ses concitoyens sans concevoir les projets dans une approche de développement durable et de protection de l’environnement. Même si cette priorité a été quelque peu oubliée au niveau national après les éclats de voix du Grenelle de l’Environnement, à Wittenheim, nous gardons le cap ! Progressivement, l’ensemble des Espaces Verts de notre ville ne seront plus traités avec des produits phytosanitaires néfastes pour la biodiversité et pour l’environnement.

 

Après l’obtention de la 2ème fleur en 2010, l’équipe des Espaces Verts n’a pas baissé les bras et a poursuivi ses efforts. Je tiens ici à saluer leur travail car entretenir les espaces verts en n’utilisant que des produits naturels nécessite un travail plus long,  et même plus dur.

 

Toujours dans le cadre du Plan Ecologique Global adopté dès le début de notre mandat en 2008, des panneaux photovoltaïques seront installés sur plusieurs bâtiments publics : la Salle Coubertin, l’école élémentaire Bastian, l’école élémentaire Freinet et l’école élémentaire Pasteur. Ainsi la Ville produira sa propre énergie renouvelable et plusieurs bâtiments seront partiellement auto-suffisants en énergie.

 

Notre ambition pour la protection de notre environnement ne s’est pas limitée au ban de la commune de Wittenheim. Le Conseil Municipal a adopté une motion demandant à l’Etat de prendre toutes les mesures nécessaires au déstockage total du site Stocamine, qui menace la qualité de la nappe phréatique d’Alsace. Je sais pouvoir compter sur Monsieur le Préfet pour prendre en compte les aspirations de la population du Bassin Potassique qui veut sauvegarder sa ressource en eau.

 

Dans le domaine de l’urbanisme, l’adoption, en 2010, des nouvelles orientations en matière d’habitat, de déplacement, et d’environnement avec l’étude de structuration du territoire communal, a été suivie, en 2011, de sa mise en application concrète. La révision du PLU a démarré en juin 2011. Conformément à la législation, celle-ci se déroule sur plusieurs étapes et se terminera en 2013. Elle permettra notamment :

-      De concrétiser nos orientations en matière de développement durable dans les documents d’urbanisme ;

-      De sauvegarder le « poumon vert » de Wittenheim : le Mittelfeld ;

-      De poursuivre l’évolution de la ZAC des Bosquets du Roy pour en faire un éco-quartier ;

-      De préserver le caractère spécifique de Wittenheim en maitrisant son évolution, pour qu’elle reste une ville où il fait bon vivre, une ville-centre secondaire de l’agglomération mulhousienne. En somme, il s’agit de préserver et préparer l’avenir.

 

 

Avoir une politique forte en matière de développement durable, ce n’est pas seulement protéger l’environnement et maitriser l’urbanisme, c’est aussi offrir aux habitants de Wittenheim un cadre de vie de qualité, avec des équipements construits aux normes BBC, qui consomment moins d’énergie tout en sensibilisant la population à la question de l’environnement.

 

C’est dans ce cadre que les travaux du Parc de Détente Familial débuteront en 2012 ! Ce nouvel équipement structurant, d’un coût prévisionnel de 3 millions d’euros, verra le jour en 2013. Sa vocation est de s’adresser à l’ensemble des Wittenheimois : il sera un espace dédié à la détente, au sport, au jogging, à l’animation musicale, à la promenade, tout en étant, dans sa conception et son expression un équipement qui incite au respect de l’environnement. Un important travail de concertation est actuellement mené par les services de la Ville et sera poursuivi dans le cadre d’un « Conseil Participatif » permettant d’associer des citoyens et des associations à la concrétisation du projet.

 

Investir dans des équipements qui respectent l’environnement, nous l’avons fait dès 2010 et 2011.

 

En 2012, nous poursuivrons dans cette voie avec la rénovation du complexe sportif Pierre de Coubertin dont le financement sera subventionné à hauteur de 450 000 € par le Conseil Général. J’observe que nos efforts en matière sportive portent leurs fruits puisque les résultats de l’USW Foot sont excellents.

Bien sûr, je n’ai pas le temps ici, de détailler l’ensemble du soutien que la Ville apporte aux différentes associations sportives qui font vivre au quotidien le sport à Wittenheim, pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Mais je sais que je peux compter sur mon Adjointe Anne-Catherine Lutolf-Camorali et sur le Conseiller municipal délégué Alain Wersinger pour être toujours des interlocuteurs attentifs auprès des sportives et des sportifs de Wittenheim.

 

*****

 

Nous avons également placé ce mandat sous le signe de la démocratie de proximité. Après la création des quatre Conseils de quartier en 2009, la mise en œuvre du Conseil des sages au début de l’année 2010, l’année 2011 a été celle du lancement de la Conférence Permanente du Commerce Local, véritable instance de dialogue, de réflexion et de concertation entre le commerce local et les élus, que j’anime avec mon Adjoint Francis Knecht-Walker. Deux chantiers sont déjà au programme de la CPCL : la revitalisation de la zone bleue et l’organisation d’une animation commerciale dans les rues de Wittenheim en lien avec un évènement communal d’importance.

 

Nos conseils de quartier continuent, eux aussi, de bien fonctionner. Dotés d’une enveloppe de 20 000 € en investissement, ils choisissent eux-mêmes l’aménagement qu’ils souhaitent financer. De plus, en 2011, ils ont organisé, avec le soutien de la Ville, les premières Journées des Conseils de Quartier. Ces manifestations, qui se sont déroulées dans la majorité des quartiers de Wittenheim, ont rencontré un franc succès pour une première édition. En partenariat avec des membres du Conseil des sages et d’autres citoyens volontaires, ils ont travaillé sur l’histoire de Wittenheim. A Fernand Anna et dans le Centre, vous avez pu apprécier des expositions photos de haute qualité, à Jeune-Bois c’est une marche populaire avec la visite des vestiges de l’ancienne abbaye de Schoenensteinbach qui a réuni une centaine de personnes.

 

Bien sûr, en matière de démocratie locale, je n’oublie pas le Conseil Municipal des Enfants, bien que, et c’est un paradoxe, cette instance soit la plus ancienne des structures de démocratie de proximité que nous avons mis en place.

Je sais qu’ils s’investissent et qu’ils produisent des propositions de qualité comme c’est le cas pour le projet de Parc de Détente Familial.

 

Je leur souhaite de poursuivre ce travail sous l’œil attentif de l’Adjoint Arnaud Koehl et de Théreze Anzuini qui sont les deux élus qui coordonnent le service jeunesse au sein de la mairie.

 

*****

 

L’autre priorité du mandat sur laquelle nous nous battons au quotidien, c’est la sécurité ! Je tiens à saluer le travail formidable effectué par mon Adjointe Brigitte Lagauw, elle qui est sur le pont à toute heure du jour et de la nuit, je tiens à lui rendre un hommage appuyé. Son travail et celui de son service, en partenariat avec les effectifs du Commissariat de Police, sous la direction du Commandant Fictor, est un travail de terrain et de qualité pour assurer la tranquillité des Wittenheimois.

 

Dans ce domaine, également, nous avons investi et nous investissons encore ! La mise en place de la première tranche des caméras de vidéo-protection a été terminée en 2011 et les onze caméras prévues dans le cadre de la deuxième tranche sont en cours d’installation. Le dispositif sera définitivement complété avec l’installation de deux caméras supplémentaires au cours de l’année 2012.

 

*****

 

En 2012, bien d’autres projets verront aussi le jour, dans les écoles notamment, où des travaux de mises aux normes et d’accessibilité seront poursuivis sous la houlette de mon Adjointe aux Affaires Scolaires Cathy Runzer.

Ce sera aussi l’année de l’aménagement de la rue du Millepertuis, tant attendu par les riverains. Des travaux de voirie auront aussi lieu rue De Lattre de Tassigny et rue du Markstein.

Ce sera également, je l’espère de tout mon cœur, Monsieur le Préfet, le moment de pouvoir enfin inaugurer le mémorial des mineurs tant attendu par l’Association pour la Sauvegarde du Chevalement Théodore. Ce monument rendra hommage à tous les mineurs morts dans l’exercice de leur métier. C’est un monument fort en symbole pour une ville qui s’est largement développée autour de l’activité minière.

 

 

Vous le voyez, nous le voyons tous au quotidien, Wittenheim est une ville qui avance, une ville qui mobilise ses ressources, une ville qui va chercher des financements auprès de ses partenaires pour concrétiser les projets utiles à son développement et au bien-être de ses habitants.

 

Comme le disait Jean Jaurès « il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent et une confiance inébranlable pour l’avenir » : c’est ce qui anime aujourd’hui les élus de votre ville.

 

Malgré la crise, vous pouvez compter sur nous, nous ne baisserons jamais les bras ! Nous continuerons à nous battre pour notre ville, pour son avenir et pour celui de nos enfants. Vous pouvez compter sur moi pour porter haut et fort la voix de notre ville !

 

Chers Wittenheimoises, Chers Wittenheimois, je vous remercie de votre attention et je vous souhaite une très belle et très heureuse année 2012.

09:20 Publié dans A Wittenheim, En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.