Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 décembre 2011

Mon intervention sur la politique de Développement du Territoire

 

 

SÉANCE PLÉNIÈRE

15 ET 16 DÉCEMBRE 2011

CONSEIL RÉGIONAL D’ALSACE

 

Intervention d’Antoine HOMÉ - Groupe Socialistes et Démocrates

Budget Primitif 2012 - Développement des territoires

 

Monsieur le Président,

Chers collègues,

 

L’an passé, notre groupe était intervenu pour saluer la nouvelle politique qui était adoptée en faveur du Développement de nos territoires. L’ancienne politique était devenue obsolète et ne permettait plus d’assurer un développement cohérent de notre territoire tant des secteurs entiers en étaient exclus.

Je dois dire qu’après une année de déploiement et de mise en œuvre, cette politique s’avère satisfaisante.

 

La politique mise en œuvre à travers la CIDD, basée sur les territoires de vie, les territoires vécus que sont les Pays, les SCOT, en intégrant les principes du Grenelle de l’Environnement, permet de travailler en faveur d’une structuration équilibrée et cohérente du territoire alsacien.

 

Il est aussi important de rappeler, car nous y sommes attachés, que cette politique intègre des dispositifs spécifiques pour les territoires les plus fragiles et que nous devons préserver, comme les Parcs Naturels Régionaux et le Massif Vosgien. Cette politique permet de maintenir un cadre naturel dans des territoires qui auraient le plus à perdre d’un développement du territoire mal contrôlé. Ces espaces naturels sont une des richesses de notre Région et contribuent à son attractivité : il est donc utile que des dispositifs spécifiques leurs soient accordés.

 

Concernant le troisième axe de cette politique, à savoir la connaissance du territoire à travers le Service d’Information et de Connaissance du Territoire, cela va également dans le bon sens et nous demandons qu’à terme, ce travail débouche sur un Schéma global d’aménagement du territoire qui donnera, nous en sommes persuadés, une plus grande cohérence à cette politique de développement territorial.

 

Enfin la mis en œuvre du SDTAN (Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique) est une initiative qui permettra, nous l’espérons, de combler enfin le déficit de notre Région en matière d’accès au Très Haut Débit. Cette action en partenariat avec les deux Départements est à encourager tant nos trois assemblées travaillent rarement de concert alors qu’elles sont toutes trois dirigées par la même majorité…

 

Pour autant, Monsieur le Président, chers collègues,  après avoir salué cette politique dans sa globalité, je souhaiterai tout de même revenir sur des points noirs de notre développement territorial :

-       L’absence d’un Schéma Régional d’Aménagement du Territoire, ce que je relevais tout à l’heure ;

-       l’absence regrettable d’un Etablissement Public Foncier Régional qui permettra de développer une politique foncière sur l’ensemble de la Région, qui pourrait intervenir en soutien des communes, des intercommunalités et des SCOT pour des opérations liées à la maîtrise foncière. Afin d’illustrer mon propos, je citerai un exemple, celui de la Vallée de Saint-Amarin : l’existence d’un Etablissement Public Foncier régional serait dans ce territoire en reconversion extrêmement utile et les politiques actuellement menées par la Région demeurent insuffisante à ce jour par rapport aux besoins de ce territoire.

 

Pour autant, revenant au Budget global, je vous annonce que nous voterons pour ce Budget car ses orientations vont dans le bon sens, même si des progrès sont nécessaires.

 

Je vous remercie.

16:44 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.