Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 juillet 2011

La campagne en faveur de Martine Aubry dans le Haut-Rhin

© L'alsace, Dimanche le 24 Juillet 2011

 

Primaire Le PS 68 s'organise, Homé milite pour Aubry

 

Antoine Homé préside le comité de soutien à Martine Aubry.

Photo Jean-Marc Loos

Le comité de soutienà Martine Aubry présidépar Antoine Homé, mairede Wittenheim et conseiller régional, a annoncé jeudisa stratégie pour convaincreles sympathisants de gauche de choisir la premièresecrétaire du PSau poste de candidateà la présidentielle.

« Ces primaires doivent se dérouler dignement et quel que soit le résultat, tout le monde se rassemblera derrière le ou la candidat(e) qui sera désigné(e) au terme de cette consultation citoyenne », souligne Antoine Homé qui comme l'ensemble de ses collègues socialistes, doit veiller à ménager tout le monde. « Il est hors de question de critiquer les autres candidats qui sont aussi des partenaires du Parti socialiste, estime-t-il. Ce ne sont pas des adversaires mais des candidats ou des concurrents loyaux. »

Pour lui et les élus ou militants du PS qui l'entourent -- Cléo Schweitzer, vice-présidente du comité de soutien 68 et conseillère municipale à Mulhouse, Denis Wiesser, premier secrétaire de la fédération du PS68, Claude Frey, maire de Flaxlanden... --, Martine Aubry est la meilleure candidate pour défendre les couleurs de la gauche à la présidentielle de 2012 pour diverses raisons.

Un meeting annoncéà l'automne

« Elle a montré depuis le congrès de Reims sa capacité de rassembler au sein du PS, mais aussi bien au-delà, poursuit Antoine Homé. Elle est la mieux placée pour réunir l'ensemble de la gauche, les écologistes et plus largement, tous ceux qui ont un esprit républicain. Elle sera capable de redresser la France sur le plan économique avec davantage de justice sociale. » Parmi ses atouts, son expérience gouvernementale mais aussi celle de « l'élue de terrain qui a fait beaucoup de choses à Lille », « ses engagements en faveur d'une plus grande justice, ses valeurs républicaines, sa position sur la laïcité, l'égalité homme-femme, la culture, l'écologie... »

Le comité, qui s'est doté d'animateurs territoriaux et d'animateurs thématiques (courriel : soutien.aubry.68@gmail.com), annonce un meeting avec Martine Aubry à l'automne, sans avancer de date.

Pour le moment, d'autres élus PS comme Jean-Pierre Baeumler (maire de Thann, conseiller régional), Jo Spiegel (maire de Kingersheim, conseiller général et président délégué de l'agglomération mulhousienne), Pierre Freyburger (leader de l'opposition socialiste à Mulhouse et conseiller général) n'ont pas annoncé leur préférence parmi les candidats socialistes déclarés. La sénatrice Patricia Schillinger a déclaré fin juin déjà son ralliement à François Hollande dont le comité de soutien départemental est présidé par Catherine Hoffarth.

123 bureaux de vote

Le PS 68 s'attache aujourd'hui à l'organisation des primaires, une première qui débouchera sur la désignation du ou de la candidat(e) portant les couleurs socialistes à la présidentielle de 2012, et ne rencontre pas trop d'écueils dans le Haut-Rhin. La plupart des mairies ont accepté de mettre des locaux municipaux gratuitement à la disposition du PS pour la consultation prévue les 9 et 16 octobre, à quelques exceptions notoires comme Mulhouse. Concrètement, il y aura 123 bureaux de vote « primaires » dans le département, pour 377 communes, des regroupements dans les petites communes comme dans les grandes villes -- exemple : 26 bureaux de vote à Mulhouse pour 63 habituellement, 6 à Colmar...

« Ces primaires ne sont pas réservées aux membres du Parti socialiste » rappelle Cléo Schweitzer. Toutes les personnes inscrites sur les listes électorales qui ont des convictions de gauche peuvent y participer. » Pour le PS, l'enjeu est aussi d'obtenir une bonne mobilisation. Les votants devront s'acquitter d'une participation minimum de 1 EUR pour aider à couvrir les frais et signer « une charte d'adhésion aux valeurs de gauche ».

D'ici la rentrée, les électeurs qui souhaitent participer à ces primaires trouveront l'adresse de leur bureau de vote sur le site internet dédié à leur organisation.

Frédérique Meichler SURFER www.lesprimairescitoyennes.fr


© Dna, Vendredi le 22 Juillet 2011 / Haut-Rhin

 

Politique Primaires du Parti Socialiste
Le comité de soutien à Martine Aubry entre en campagne

 

Le dépôt des candidatures à la primaire tout juste clos, le comité de soutien haut-rhinois à Martine Aubry, présidé par le maire de Wittenheim Antoine Homé, a dévoilé hier à Mulhouse sa stratégie de campagne.

« Le changement a un nom, Martine Aubry », c'est sous ce slogan peaufiné par les équipes de com' de la 1ère secrétaire nationale du PS que le comité de soutien rassemblé autour d'Antoine Homé, Cléo Schweitzer, conseillère municipale mulhousienne de sensibilité écologiste et élue régionale, le maire de Flaxlanden Claude Frey, et Denis Wiesser, 1er secrétaire de la Fédération du PS 68, défendront les couleurs de la maire de Lille. « Martine a les compétences : elle a été plusieurs fois ministre, numéro deux du gouvernement Jospin, ; elle incarne des valeurs d'ancrage à gauche ; elle a démontré sa capacité à rassembler ; on retrouve en elle les qualités qui sont celles d'un chef d'État », estime A. Homé.

La campagne sera relayée par sept animateurs territoriaux sur les secteurs Mulhouse et environs, Bassin Potassique, Colmar, Ribeauvillé, Munster-vignoble, Thur/Doller et Sundgau, ainsi que par deux animateurs thématiques. Les personnes désireuses de soutenir la candidature Aubry peuvent rejoindre le comité « ouvert à tous ceux qui le souhaitent » (*) Il y aura le blog, des campagnes de terrain en porte à porte qui débuteront à la rentrée, des réunions publiques, ainsi qu'un meeting lorsque Martine Aubry viendra ».

Ouvertes à tous

Les primaires du PS - qui se tiendront les 9 et 16 octobre - seront ouvertes à toutes les personnes inscrites sur les listes électorales et se dérouleront dans 121 bureaux de vote haut-rhinois. Un récent sondage IFOP pour France Soir estime qu'un Français sur cinq envisage de participer au choix du candidat : M. Aubry, François Hollande, Ségolène Royal, Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou Jean-Michel Baylet. « S'il y a un nombre important de votants, cela donnera du poids et de la légitimité à la candidature socialiste », commente A. Homé.

Quant à la campagne, « elle sera digne et menée selon le principe du respect. Il est pour nous hors de question de critiquer les autres candidats ».

Dans le Haut-Rhin, d'autres personnalités socialistes, la sénatrice Patricia Schillinger, et Catherine Hoffarth, ont choisi de soutenir la candidature Hollande. On ne connaît pas à ce jour le positionnement de Pierre Freyburger, Jo Spiegel et de Jean-Pierre Bauemler.

(*) soutien.aubry.68@gmail.com ; un blog local est par ailleurs en cours de création.


 

(*) soutien.aubry.68@gmail.com ; un blog local est par ailleurs en cours de création.

10:29 Publié dans Au PS | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.