Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 février 2011

Revue de presse du 3 février au 9 février 2011

 

L'alsace, Jeudi le 03 Février 2011

 

Wittenheim Améliorer les conditions de vie dans le quartier du Markstein

 

Le sous-préfet Louis Lefranc, le député Francis Hillmeyer, le vice-président du conseil régional Jean-Paul Omeyer et le maire Antoine Homé se sont soumis à l'exercice imposé de la pose de la première pierre des nouvelles résidences Markstein. Photo Denis Sollier

Acte symbolique fort, samedi dernier : la pose de la première pierre de nouveaux logements dans le quartier du Markstein, à Wittenheim. La suite d'une dynamique d'amélioration du quartier entamée dès les années quatre-vingt.

Le quartier du Markstein, à Wittenheim, comptait 1200 habitants en 1998, il n'en totalise aujourd'hui que 500 : la volonté politique de dédensifier ce morceau de ville a manifestement été suivie d'effet.

Samedi dernier, une étape symbolique a été franchie avec le lancement officiel de la construction de 30 logements sociaux répartis sur trois petits bâtiments, alors que le chantier a démarré à l'automne et devrait s'achever dans un an.

« On aurait initialement souhaité opérer une restructuration complète du quartier d'un seul coup, mais le coût ne le permettait pas, rappelle le maire Antoine Homé. D'où cette première phase, qui sera suivie en 2012 par la démolition des 80 logements de la barre Rossberg puis, à une date indéterminée pour l'instant, de celle du Vieil-Armand. »

La volonté de traitement des problèmes du quartier, classé zone urbaine sensible, ne date pas d'hier. Construit au début des années soixante-dix, l'habitat social du Markstein était initialement un programme d'Habitat familial d'Alsace destiné au personnel de Peugeot. « Au fur et à mesure, le quartier a évolué vers une situation plus difficile, socialement et économiquement, avec une dégradation du cadre de vie et des problèmes d'insécurité », explique Antoine Homé.

Dès les années quatre-vingt, son prédécesseur à la mairie Roger Zimmermann s'est penché sur la question. Ce qui a mené notamment à la création du centre social et familial, volontairement situé au centre-ville pour mieux intégrer la population des différents quartiers à l'ensemble de la commune.

Un besoin de rénovation globale

« Dans les années quatre-vingt-dix, en lien avec qui allait devenir l'Agence nationale pour la rénovation urbaine, on s'est dit qu'il fallait dédensifier le quartier », se souvient l'actuel maire de Wittenheim, qui connaît bien le sujet pour avoir été chargé pendant six ans en tant qu'adjoint de la politique de la ville. D'où une première opération lourde, en 1999 : la démolition d'une tour de douze étages et de 60 logements.

D'un coup, la population du quartier est passée de 1200 à 700 habitants, sans que cela ne règle tous les problèmes locaux. « En 2003, on a décidé de mener une étude complémentaire sur le devenir du quartier, avec l'État et le bailleur social Domial, qui a conclu à un besoin de rénovation globale du quartier, raconte Antoine Homé. Avec les 43 logements du petit quartier Somco, 183 logements étaient concernés. »

Ce sont les premiers fruits de cette réflexion qui sortent aujourd'hui de terre. « On a fait une bonne partie du chemin, mais il reste du travail, avec pour maître mot une meilleure intégration du quartier dans la ville pour une amélioration des conditions de vie. »

Un lifting pour Vieil-Armand

En attendant des financements pour la dernière phase, la destruction de la barre Vieil-Armand, cet immeuble va être l'objet d'une opération « d'amélioration de la qualité de service ».

Soit l'amélioration des parties communes (toitures, terrasses, portes d'entrée, caves, halls escaliers...) et privatives (tableaux et réseaux électriques, ventilation, balcons...).

Mais le bâti ne fait pas tout. D'où la convention de gestion urbaine de proximité que la commune va signer avec le conseil général et le conseil régional. Il s'agit de mettre en place un accompagnement social fort, dans la durée, en parallèle de la mobilisation du centre social et familial. Avec quatre enjeux mis en avant : l'implication des habitants («Les riverains étaient très nombreux à la réunion de présentation du projet que nous avons faite à la mairie »), l'amélioration du cadre de vie, l'accompagnement en matière d'insertion sociale et professionnelle et un travail sur la tranquillité publique et la sécurité.

Autant d'ambitions louables, mais plus difficiles à mettre en oeuvre que le coup de truelle symbolique de samedi dernier.

Olivier Chapelle

 

 

L'alsace, Vendredi le 04 Février 2011

 

 

Photo Jean-Paul Frey

Michel Habermacher,  présidentdu syndicatdes moniteurs arboricolesdu Haut-Rhin Quels sont les fondements de votre association ? Notre principal but, tel que l'avait voulu l'un de mes prédécesseurs Paul Boulanger, est d'organiser des rencontres entre les moniteurs de notre département et de leur dispenser une formation continue. Je suis très satisfait du nombre d'adhérents, qui ne fléchit pas, avec 170 membres. Il est vrai que notre collaboration avec la fédération des producteurs de fruits du Haut-Rhin est exemplaire et que les 47 associations qui la forment nous envoient régulièrement leurs moniteurs.

Quel bilan tirez-vous de l'assemblée générale ? Nous avons été très bien accueillis par les arboriculteurs de Kingersheim et la Ville nous a gracieusement mis la Maison de la citoyenneté à disposition. La présence du conseiller régional Antoine Homé et du député Francis Hillmeyer a confirmé leur intérêt pour notre cause environnementale. Nous avons profité de cette journée, suivie par 90 adhérents, pour écouter l'exposé de Philippe Money sur l'irrigation des arbres fruitiers. Au niveau statutaire, l'ensemble de notre comité a été réélu.

Quels sont vos projets pour 2011 ? Nous dispenserons trois tailles de formation à Rouffach, à Kintzheim et à l'Écomusée. Comme mon prédécesseur Fernand Werth l'avait initié, nous poursuivrons nos rencontres avec nos homologues bas-rhinois en effectuant une visite d'un ancien verger à Sélestat. Notre sortie annuelle se déroulera sans doute en Allemagne. Nous souhaitons qu'elle soit aussi réussie que l'édition 2010 où nous avons pu visiter le Sénat grâce à Catherine Troendlé, avant d'admirer les anciens arbres plantés au Jardin du Luxembourg à Paris.Enfin, nous nous attellerons à créer un site internet pour communiquer plus facilement avec nos adhérents.

CONTACTER Flavio Trevisan, tél. 03.89.26.25.81 ; www.habermachermichel@wanadoo.fr


 

 

 
Dernières Nouvelles D'alsace, Vendredi 04 Février 2011. / Mulhouse
  

 Ungersheim / Voeux du maire
Année radieuse et solidaire

 

Marc Grodwohl, à d., nommé citoyen d'honneur par le maire Jean-Claude Mensch. (Photo DNA)
Le maire Jean-Claude Mensch a présenté ses voeux à l'espace sportif et culturel des Heibich : ici, le soleil est une vraie préoccupation.

Parmi les invités, face à l'écran géant et à l'orchestre d'harmonie Vogésia de Wittenheim, les anciens présidents du Conseil Général Henri Goetschy et Constant Goerg, de nombreux maires et adjoints des communes voisines, autour d'Antoine Homé, maire de Wittenheim et Conseiller régional, Jacques Muller, maire de Wattwiller et ancien sénateur vert, Roger Winterhalter, président de la Maison de la paix et de la citoyenneté mondiale et maire honoraire de Lutterbach, et les présidents de Domaine Nature et Alsace Nature. Car de nature il fut beaucoup question : dans le bilan imagé de l'année écoulée, on retiendra la 2e fleur, la Grande Vadrouille des Mangeurs de foin, et l'obtention du titre de Territoire du commerce équitable.

Les jardins du trèfle rouge

 Les cinq projets présentés ensuite tiennent autant de l'année 2011 que du mandat municipal. « Il faut sauver la biodiversité pour continuer à vivre », lance le maire, se référant autant à l'opposition au projet Pierre % Vacances qu'à la nécessité de constituer une réserve de biosphère. La création du Domaine Nature reste une priorité, « mais l'évolution nouvelle du photovoltaïque plombe le dossier », alors que « M2A, le Département et la Région devraient donner un petit coup de pouce pour démarrer ».
 Le projet de centrale photovoltaïque de 5 ha, commun à plusieurs communes limitrophes, est lui aussi bloqué suite aux changements répétés du tarif de rachat du courant électrique -une question déjà évoquée dans notre journal. Le dossier d'éco-hameau Champré ayant été retenu par le Conseil Général, il ne reste plus qu'à trouver les financements. Enfin, l'exploitation maraîchère bio « Les jardins du trèfle rouge » va démarrer avec 16 emplois en insertion pour 150 paniers, une production appelée à tripler rapidement. Mais, là aussi, le projet de ferme est en sommeil, pour cause de difficultés liées au photovoltaïque. Et le maire, après avoir rejeté la mondialisation et sa malbouffe, de souhaiter « une année radieuse et solidaire ».

Marc Grodwohl, citoyen d'honneur

 Marc Grodwohl, créateur de l'Écomusée, ouvert en 1984 et inauguré par le ministre de la Culture Jack Lang, a été fait citoyen d'honneur d'Ungersheim. « Tout l'Écomusée respirait l'amour, dans les moindres recoins et dans tous les détails », lance le maire, en rendant hommage à son prédécesseur Gilbert Fricker, et aux présidents Goetschy et Goerg.
 Très ému, Marc Grodwohl évoque « ce projet viscéralement citoyen » porté par Ungersheim : « Sur les 1 000 communes d'Alsace, elle a été la seule à nous accepter, elle a su être généreuse et courageuse ». Aux enfants du village il dit : « Vous êtes les gardiens de cette utopie orpheline », et au maire: « Par cet honneur et cette grâce vous me permettez de revenir chez moi ». Et la salle d'ajouter une longue et belle standing ovation !


P.Br.

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Dimanche 06 Février 2011. / Mulhouse

 Ruelisheim / Médailles et hommages UNC
Au tableau d'honneur

 

Médaillés et élus. (Photo DNA)

Gérard Ichters, président de la section de l'UNC Wittenheim/Ruelisheim, a accueilli ses membres au foyer Saint Nicolas à l'occasion de l'assemblée générale de son mouvement.
Au 1er janvier, l'UNC locale compte 270 membres; l'assemblée a rendu hommage aux 6 disparus de l'année écoulée. Au terme des débats et des divers rapports, le président Ichters devait donner la parole aux élus. Tour à tour, le député Francis Hillmeyer, les maires Philippe Hartmeyer, Jo Spiegel et Antoine Homé ainsi que le conseiller général Bernard Notter ont témoigné de leur solidarité et estime à l'endroit de ceux qui ont combattu pour la liberté. Une remise de médailles devait clore l'assemblée.
Particulièrement à l'honneur, Henriette Epplé. C'est Jo Spiegel qui lui a décerné la médaille de la vie associative du Conseil général  : « Ce n'est que justice  ! Vous êtes née à Shanghai en Chine, à 18 ans vous avez rejoint le maquis, dans la Résistance vous avez mené des missions dangereuses. C'est le général de Gaulle qui vous a remis la médaille de la Résistance à Mulhouse. Votre dynamisme et votre engagement sont exemplaires, à ce titre vous assumez aussi depuis 1982, la charge de secrétaire de l'UNC Wittenheim/Ruelisheim...  »
Autres médaillés  : Klethi Jean-Paul et Christian Roth (UNC Bronze). Gérard Ichters et Pierre Fischesser (UNC Argent), André Biland et Francis Jaeger (Djebel Bronze).


 

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Mardi 08 Février 2011. / Mulhouse 
 

 WITTENHEIM / DISTINCTIONS
Une pluie de lauriers

 

Diplômes pour le sport et la culture. (Photo DNA)

Le maire Antoine Homé et ses adjoints, Catherine Lutolf et Philippe Richert, respectivement en charge des sports et de la culture ont distingué les animateurs et acteurs de la vie culturelle et sportive de la ville. Un préambule musical proposé par le quintette musical wittenheimois, lauréat du Trophée national de l'académie musicale de France à Paris, une démonstration du cercle d'escrime, des discours élogieux des élus. Médailles, diplômes et trophées ont été décernés.
Les trophées culturels : La Vogésia, la MJC, Sylvie Lindecker et Fabrice Erard. Trophées sportifs individuels : Valentin Candan (cyclo-cross), Floriane Pagnon (judo), Sarah Estner (haltérophilie) et Sarah Pichaud (gym). Trophées sportifs collectifs : Gymnastique MDPA, Badminton CW84 et USW foot. A ces trophées s'ajoutent une pluie de médailles et de diplômes.


 

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Mercredi 09 Février 2011. / Mulhouse 
 

 Kingersheim / Arboriculteurs
Perpétuer la tradition

 

Les arboriculteurs du Haut-Rhin se sont retrouvés dans l'agora de la Maison de la citoyenneté. (Photo DNA)
Belle journée pour le Syndicat des moniteurs arboricoles du Haut-Rhin présidé par Michel Habermacher qui a tenu son assemblée générale samedi dernier à Kingersheim avec 88 personnes présentes dans l'agora de la Maison de la citoyenneté.

Cette année, c'est à l'Association des arboriculteurs de Kingersheim qu'est revenue la charge d'organiser la manifestation. Grâce au soutien de la commune qui, pour l'événement, avait mis à la disposition des participants la Maison de la citoyenneté, une centaine de monitrices et moniteurs venant de tout le département a pu converger à Kingersheim.
 Le matin, une conférence de Philippe Monney de l'Agroscope de Changins sur le sujet très important de l'irrigation des arbres fruitiers a capté l'auditoire. Puis place à un moment de convivialité pour les 88 personnes présentes qui ont pris le déjeuner en commun. Après, les membres se sont retrouvés pour participer aux travaux de leur assemblée générale.
 Sous la présidence d'honneur de Fernand Werth, le prédécesseur de Michel Habermacher, le rapport d'activité présenté sous la forme d'un diaporama a retracé le parcours initiatique d'un voyage d'études organisé aux potager et verger du roi de Versailles, aux pépinières Dumont, au verger du Luxembourg et bon nombre d'autres curiosités parisiennes. Du côté des officiels, Antoine Homé, conseiller régional et maire de Wittenheim, a encouragé les moniteurs à perpétuer la tradition arboricole et à continuer de défendre la préservation des vergers.

La défense de la nature et de son environnement

 Francis Hillmeyer, député et maire de Pfastatt, a prôné les saveurs des fruits locaux de saison. Myrna Jacquin, adjointe au maire de Kingersheim, en charge de l'environnement, a lancé un message fort pour la poursuite de leurs efforts en faveur de la défense de la nature et de son environnement en direction de la jeunesse. François Kempf, président de la Fédération des producteurs de fruits du Haut-Rhin, a invité les moniteurs à entretenir leurs compétences en suivant régulièrement les différentes séances de tailles de perfectionnement qui leur sont proposées durant l'année.
 L'assemblée générale s'est terminée devant le verre de l'amitié où le jus de pommes des arboriculteurs locaux a été, on s'en doute, très apprécié.


 

 

Dernières Nouvelles D'alsace, Mercredi 09 Février 2011. / Mulhouse 
 

 Intercommunalité / Sivu de l'eau
Des directives ubuesques

 

Les comptes administratifs, un rapport sur une exploitation agricole et le devenir du château d'eau de Staffelfelden étaient au menu de la dernière séance du Sivu (syndicat intercommunal à vocation unique) des communes du Bassin potassique alimentées en eau potable).
Président du Sivu, Antoine Homé fait approuver les comptes. A l'issue de l'exercice 2010, le Sivu est excédentaire, soit 45 333,78€ pour le fonctionnement et 15 248,91€ concernant l'investissement. Le budget primitif 2011 est arrêté à 191 740€ (soit 176 500€ de fonctionnement et 15 240 € en investissement).
Le groupement agricole d'exploitation en commun (Gaec) élève quelque 200 vaches laitières. Question : qu'en est-il des conditions sanitaires et de ses éventuelles conséquences sur les champs captants de Wittelsheim ? Dominique Boussit, ingénieur, est en charge du contrôle sanitaire, il rend compte de sa visite : « Globalement tout est OK, quelques anomalies subsistent néanmoins. L'absence de système de rétention du stockage de fuel, l'absence de compteur d'eau volumétrique sur le puits de forage, une fosse à lisier insuffisamment protégée... » Tout cela est bénin, précise M. Boussit. Il poursuit, caustique : « Les directives sont quelquefois ubuesques, ainsi s'il s'agit d'un élevage, la présence de rongeurs ou insectes est logique... Celle de pigeons et de leurs fientes aussi... »
On apprendra encore que même les hirondelles, ou plus précisément leurs déjections sont considérées comme nuisibles par une directive sanitaire ! Dominique Boussit en termine en concédant qu'il est illusoire de vouloir contrôler systématiquement la façon dont l'agriculteur épand ses engrais et respecte un périmètre de sécurité à proximité des champs captants, « Il faudrait un gendarme sur chaque tracteur  ! »
Le château d'eau de Staffelfelden : son intérêt économique est nul concernant le service des eaux, il peut cependant présenter un intérêt en tant que patrimoine minier du Bassin potassique. Faudra-t-il le détruire ou non ? les élus auront à en décider.
Champs captants de Wittelsheim-Gare : les travaux de remise aux normes se poursuivent depuis plusieurs année, ils devraient être achevés pour fin mai, la reprise de l'exploitation donnera lieu à une inauguration courant juin 2011, précise Antoine Homé


 

 

Dna, Mercredi le 09 Février 2011 / Région 

 Haut-Rhin Prison
Une délégation PS au ministère de la Justice

 

Une délégation socialiste a rencontré hier Bruno Clément, conseiller pénitentiaire du ministre de la Justice Michel Mercier, pour lui faire part de leur opposition du projet de construction d'une prison à Lutterbach en remplacement des établissements vétustes du Haut-Rhin. Patricia Schillinger, sénatrice PS du Haut-Rhin, Antoine Homé, conseiller régional, Victorine Valentin, conseillère municipale de Colmar, accompagnés de Raymond Kohler, aumônier de la Centrale d'Ensisheim ont transmis au conseiller du ministre les contre-propositions que le parti socialiste a mises sur la table en novembre dernier (DNA du 24 novembre). Les élus souhaitent que le préfet du Haut-Rhin organise le plus vite possible une table ronde réunissant élus, associations et syndicats pour avoir un « débat transparent » sur le projet afin de le modifier. Bruno Clément a promis de transmettre leur dossier au ministre. Ils sont maintenant dans l'attente de sa réponse.


 

 

14:44 | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.