Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 20 novembre 2010

DNA : Réunion publique à Jeune-Bois

Wittenheim / Réunion publique de quartier
« Appelez la police ! »

 

Près de 120 personnes ont investi le Mille Club pour écouter et échanger avec les élus. (Photo DNA)
C'est dans le quartier de Jeune-Bois que la municipalité a entamé sa série de réunions publiques. La salle du Mille-Club a attiré un nombre respectable de citoyens: ils étaient près de 120 à l'écoute de la parole municipale.

Entouré de ses adjoints, le maire s'est félicité de la forte affluence; « c'est un éclatant succès de la démocratie de proximité », estime Antoine Homé. Puis, après avoir présenté les projets réalisés et les dossiers en cours, le maire enchaîne en évoquant le volet financier de la ville : « La crise persiste, la situation est difficile (...) Le transfert inadmissible des charges de l'Etat sur les communes n'arrange rien. Nous subissons aussi un gel des dotations de l'Etat pour une période de trois ans. Les pertes pour la Ville, suite à ce désengagement de l'Etat, sont de 300 000 € sur les trois dernières années... » Antoine Homé poursuit en déplorant la baisse constante des effectifs de police et assure qu'il va se battre auprès du ministère pour un maintien fort de la présence policière à Wittenheim.

«Des nuisances insupportables»

 Le maire fait aussi état de l'intercommunalité, M2A, qui a reporté l'arrivée du tram, mettra en place des liaisons bus express; une piscine est promise à Wittenheim et le périscolaire est une grande satisfaction. Concernant Jeune-Bois, le maire indique que des panneaux de quartier seront installés aux entrées du secteur, la place de la Libération et l'avenue Ile-de-France ont été sécurisées, des places de parking empiéteront sur la chaussée pour limiter la vitesse. On en vient aux questions de la salle, sans surprise, les incivilités des automobilistes sont mises sur le tapis, mais aussi : « Qu'en est-il des arbres fruitiers qui devaient être plantés à Schoenensteinbach ? » Réponse : « Ce sera fait, de plus les jardins familiaux seront étendus » Un autre intervenant : « Aux abords du Mille Club qui loue ses locaux pour des fêtes, le bruit et les nuisances sont insupportables, que comptez-vous faire pour y mettre un terme ? » Réponse du maire  : « J'habite à proximité, je subis aussi ces désagréments, le règlement de la salle doit être respecté, la police patrouille chaque nuit sur le secteur; à partir de trois heures les nuisances doivent cesser, si tel n'était pas le cas, faites comme moi, appelez la police ! ».

 


D.W.

14:55 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, démocratie de proximité | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.