Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 février 2010

DNA : réunion publique à Ste Barbe

Wittenheim / Réunion publique à Théodore
Haro sur le trafic

 

Au micro, le maire Antoine Homé face à une assistance particulièrement remontée contre les nuisances dues à la circulation et au stationnement dans la cité. (Photo DNA)
Une obsession taraude les habitants de la cité Sainte-Barbe, le trafic routier. Lors de la troisième réunion publique de quartier organisée par la municipalité, l'assistance aura largement manifesté ses doléances à l'encontre des automobilistes.

A l'instar des rendez-vous précédents, le maire a tout d'abord rendu compte des réalisations de son programme municipal, l'accent étant mis sur « la démocratie participative » par l'entremise du conseil des sages, celui des quartiers ou celui des jeunes.
 Autre point, Antoine Homé devait préciser que la viabilité d'un commerce de proximité à Théodore s'est avérée peu probante, ses locaux, la Coop, seront affectés au périscolaire de M 2 A. Le maire évoque encore les nuisances occasionnées par la Société Agrivalor : « C'est le préfet qui a le pouvoir de décision, nous ne baissons pas la garde, le combat continue... ».

« On y roule trop vite, c'est dangereux pour les enfants, à proximité des écoles la vitesse doit être réduite... »

 On en vient aux questions de la salle, le doute n'est pas permis, ce sont les embarras dus à la circulation et au stationnement qui préoccupent l'assistance. Ainsi, un long chapelet de rues est énuméré : « On y roule trop vite, c'est dangereux pour les enfants, à proximité des écoles la vitesse doit être réduite... ».
 Ou encore un quidam précise que posté à sa fenêtre il observe que neuf automobilistes sur dix ne respectent pas les limitations de vitesse; il propose que l'on rehausse les gendarmes couchés. Un autre s'en prend aux ronds-points, selon lui, peu adaptés, un autre encore à la circulation, réclame plus de sens uniques, enfin un jusqu'au-boutiste exige que la vitesse soit limitée à 30 km/h dans toute la cité.
 Les élus répondent : « Des chicanes limitant la vitesse pourraient être mis en place, limiter la vitesse à 30 km/h est peut-être trop coercitif, des panneaux de limitation sont installés près des écoles... ». Antoine Homé dresse les perspectives et ambitions de la Ville : « Nous voulons une ville à taille humaine, des poumons verts, des axes cyclables et piétonniers (...). Une salle culturelle est programmée (...). Un parc de loisirs sera créé », etc.
 Une dernière intervenante revient sur les préoccupations de l'habitant de Théodore. « Près de chez moi, les voitures sont garées sur le trottoir, il est impossible d'y passer avec une poussette... ». L'adjointe Brigitte Lagauw répond que la police en sera avertie pour agir.


D.W.

09:45 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : réunion publique, wittenheim | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.