Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 février 2010

DNA : 65ème anniversaire de la Libération

Wittenheim / 65e anniversaire de la Libération
Souvenirs d'une liberté retrouvée

 

La dernière gerbe a été déposée par Jean-Marie Bockel, Antoine Homé et une élue du conseil municipal des enfants. (Photos DNA - Cathy Kohler)
Délivrée par l'armée française entre le 28 et le 30 janvier 1945, au prix d'un lourd tribu, la ville de Wittenheim a commémoré hier l'anniversaire de sa libération.

 «  Ni peur ni haine, c'est notre victoire  » peut-on lire sur le monument aux morts de Wittenheim. Ces mots signés Albert Camus figuraient aussi en bonne place hier dans le discours prononcé par Antoine Homé à l'occasion du 65e anniversaire de la libération de Wittenheim. Une cérémonie qui, comme l'entrée des troupes françaises dans la ville fin janvier 1945, s'est déroulée dans un froid glacial.
 La journée avait commencé par des dépôts de gerbes au monument du 21e RIC à Sainte-Barbe et à la stèle de la 1ere DB à Schoenensteinbach, derniers quartiers de Wittenheim à être libérés. Après l'office interreligieux et le traditionnel défilé des sociétés patriotiques, elle s'était poursuivie devant le monument aux morts de la place des Malgré-Nous.
 Le dispositif était comme toujours réglé par le lieutenant-colonel Guy Caron, avec la participation des sapeurs-pompiers, de la musique municipale Vogesia et de la batterie-fanfare Avenir. Quelques centaines de personnes ont assisté à la cérémonie, parmi lesquelles le secrétaire d'Etat à la justice Jean-Marie Bockel, le sous-préfet de Mulhouse Louis Le Franc, les députés Arlette Grosskost et Francis Hillmeyer ou le conseiller général Jo Spiegel. Des représentants de Thiers et Fontenay-sous-Bois, deux des communes « marraines » qui avaient participé à la reconstruction de Wittenheim après la guerre, étaient également présents.
 Les allocutions du maire Antoine Homé et de Yoube Lalleg, président de la section locale Rhin et Danube, ont été suivies par un petit poème, lu par une jeune élue du conseil municipal des enfants. Jean-Marie Bockel a ensuite remis la croix de chevalier de la Légion d'Honneur à René Benda. La cérémonie s'est close par une série de dépôts de gerbes.


12:01 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.