Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 17 janvier 2010

L'Alsace : brèves

Homé et Séguin

Lors de ses voeux, le maire socialiste de Wittenheim, Antoine Homé, a rendu un hommage appuyé à deux hommes de droite disparus cette année, le président de la Région Adrien Zeller, qu'il a côtoyé en tant qu'élu régional, et le président de la Cour des comptes Philippe Séguin, qu'il a connu dans le cadre de son activité professionnelle. Décrivant le premier comme « un homme qui savait faire passer l'intérêt général avant les intérêts partisans » et le second comme « un homme pétri de convictions et de valeurs, un exemple de ce que doit être un homme politique », il s'est dit aussi « beaucoup secoué » d'avoir reçu une carte de voeux du président de la Cour des comptes... le jour même où l'on apprenait son décès.

Antoine et Cléopâtre

Antoine Homé a fait preuve de plus de légèreté en remettant la médaille de la Ville de Wittenheim aux père et frère de Cléopâtre Darleux, la gardienne de l'équipe de France féminine de handball, vice-championne du monde. « Comme il y a un Antoine à Wittenheim, il fallait bien une Cléopâtre ! », s'est exclamé le maire, assez fier de sa trouvaille.

Antoine et Antoine

Du prénom Antoine et des personnalités qui l'ont porté, il a aussi été question dans le film rétrospective de l'année 2009 diffusé avant le discours du maire de Wittenheim. On y voyait et entendait Jean Ueberschlag, député et maire de Saint-Louis, inaugurer la place Antoine-Gissinger, en lançant un bon mot : « Antoine est décidément un prénom prédestiné au maire de Wittenheim ». Les futurs prétendants à la mairie savent ce qui leur reste à faire.

Le maire dans tous ses états

Le maire de Wittenheim, Antoine Homé, sait jouer au foot, jouer au tennis de table, parler italien, s'adresser à des écoliers... comme l'a montré le film rétrospective 2009 diffusé lors de ses voeux. Un trop plein d'images montrant l'élu, ont pu critiquer ses opposants. Cela s'appelle simplement de la communication politique.

08:56 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, homé | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.