Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 janvier 2010

L'Alsace : Cérémonie des voeux

Wittenheim D'Obama à la M2A, en passant par l'écologie


La crise économique, l'environnement, la proximité et la nouvelle agglo ont été au coeur des voeux du maire de Wittenheim.

En raison d'un problème de sono, la cérémonie des voeux du maire de Wittenheim a commencé, samedi soir, avec une demi-heure de retard. Cela a en tout cas permis à la nombreuse assistance de prendre place dans la salle de l'Espace Léo-Lagrange. À signaler parmi les invités, une grosse délégation d'élus de la nouvelle M2A (Mulhouse Alsace agglomération), dont le président Jean-Marie Bockel et les présidents délégués Olivier Becht et Jo Spiegel, ainsi que plusieurs amis socialistes du maire, dont Jacques Bigot, président de la Communauté urbaine de Strasbourg et tête de liste aux régionales.

Hommages

En raison de la proximité de ces élections, le maire et conseiller régional Antoine Homé a d'emblée écarté les dossiers de la Région Alsace, qu'il inclut d'habitude dans son discours de nouvelle année. Cela ne l'a pas empêché d'évoquer la mémoire du défunt président Adrien Zeller. Il a aussi rendu un hommage appuyé à Philippe Séguin, qu'il a côtoyé à la Cour des comptes.

Avant d'entrer dans le vif des sujets communaux et intercommunaux, Antoine Homé a abordé le contexte national et international, notamment la crise économique, citant le président américain Barack Obama : « Un pays ne peut prospérer longtemps en ne favorisant que les plus prospères ».

Le maire socialiste n'a pas manqué d'égratigner les réformes du gouvernement, telles que celle de la taxe professionnelle et « ses incidences » sur le budget des collectivités locales, ou l'instauration de la taxe carbone, à laquelle il n'est « pas opposé par principe », à condition qu'elle soit « équitable ».

« Bande verte »et « voie douce »

L'environnement est revenu à plusieurs reprises dans l'allocution d'Antoine Homé, ainsi que dans le film qui a présenté les événements de l'année écoulée. Une année placée sous le signe du « plan écologique global », adopté par le conseil municipal, et aussi de la démocratie de proximité, avec l'installation des conseils de quartier et du conseil des sages.

Parmi les actions en préparation en matière de développement durable, le maire a évoqué « la création d'une bande verte à Sainte-Barbe ». Plus loin, il a dit son intention de « faire de la rue de la Forêt une voie douce, destinée aux piétons et aux cyclistes » et de « préserver les espaces verts et le poumon agricole, le Mittelfeld ».

Dans le cadre de la grande agglo, qu'il a gardée pour la fin, Antoine Homé verrait d'ailleurs bien l'aménagement de la rue de la Forêt comme « une opération-pilote s'intégrant dans le projet piéton de la M2A » et le Mittelfeld « devenir par étapes un secteur d'agriculture durable ».

Au passage, il a souhaité que « 2010 permette d'avancer sur le dossier de l'extension du tram vers Wittenheim et Kingersheim » et reconfirmé qu'« il n'a jamais été question, dans les discussions intercommunales, d'abandon de celui-ci ».

Pour Wittenheim, le maire a aussi parlé des projets en voie de concrétisation, comme la vidéoprotection ou le nouveau site internet de la Ville. Tout au long de son discours, il a évidemment eu un mot pour tout le monde, jeunes et anciens, habitants et bénévoles associatifs, élus et personnel communal... avant de laisser la scène à l'école municipale de musique, dirigée par Valérie Seiler, et à deux animateurs de la médiathèque, pour une belle fin de cérémonie.

Magali Claudel

09:35 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.