Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 novembre 2009

DNA : Installation du Conseil des Sages de Wittenheim

Wittenheim / Conseil des sages
Pour une démocratie de proximité

 

Raison, esprit et jugement... Le 8e « Conseil des Sages » de la région Alsace a été intronisé. (Photo DNA)
En charge des aînés, l'adjoint Albert Haas le souligne, « Wittenheim, un peu plus de 15 000 habitants, compte 3 700 personnes de plus de 60 ans, soit 25 % de sa population ». Il semblait donc tout indiqué que le 8e « Conseil des Sages » de la région Alsace y voit le jour.

Dans la salle du conseil, Antoine Homé devait procéder à l'installation officielle des 33 Sages. Le maire salue et qualifie cette naissance : « Une instance de la démocratie de proximité, un outil de la démocratie participative, une vocation consultative... ». Albert Haas, président de cette assemblée d'anciens, poursuit: « Ce conseil des Sages, s'inspire de celui créé à Mulhouse en 1990, votre assemblée permettra à toute la population de bénéficier de votre expérience, de votre mémoire, de votre connaissance de la vie de la cité, de votre temps et de votre solidarité... ».

33 conseillers de 65 ans et plus

Statutairement, le conseil est composé de 33 conseillers de 65 ans et plus qui exerceront un mandat d'une durée de trois ans renouvelable. Dans le détail, 20 conseillers ont été tirés au sort après appel de candidatures en respectant la parité hommes/femmes ; sept conseillers ont été nommés directement par le maire parmi des personnes qualifiées et des responsables d'associations ; chaque Conseil de quartier a désigné un représentant pour y siéger, soit quatre conseillers, enfin les élus municipaux Albert Haas et Rose Kiry en sont membres de droit.
Albert Haas précise ensuite le mode de fonctionnement et les missions des Sages : « Les missions du conseil s'articulent autour de la réflexion, la concertation et la formulation de propositions (...) A cet effet deux commissions sont créées, l'une « Vie de la Cité » émet un avis consultatif sur des projets présentés par la Ville (culture, loisirs, sécurité, urbanisme, environnement...); l'autre la commission « Aînés et solidarité » propose des actions en vue d'améliorer la vie au quotidien des aînés (transport, logement, loisirs...), de combattre l'isolement et la solitude, de mettre en valeur la mémoire vivante et la connaissance du patrimoine par les seniors, de développer les relations intergénérationnelles (avec le conseil municipal, les conseils de quartier, le conseil municipal des jeunes ou les associations) ».
Après avoir pris connaissance de cette feuille de route, chaque conseiller allait se présenter. Wittenheim, capitale de la potasse, il était logique qu'une forte majorité du conseil soit composée d'anciens travailleurs des MDPA. Le doyen ou plutôt la doyenne de l'équipe est âgée de 82 ans, quelques figures locales connues y siègent, à l'exemple de l'ancien adjoint au maire Rémy Camorali ou un ancien élu, Roland Specht mais encore le père du maire, Michel Homé...
Cette première prise de contact allait se conclure dans la convivialité, Antoine Homé saluant à nouveau très chaleureusement les aînés, « Amitié, convivialité, chaleur humaine et engagement citoyen illustrent votre assemblée... ». Des têtes chenues qui entreront dans le vif du sujet lors de leur 1re réunion de travail, le 24 novembre prochain.
D'aucuns des Sages auront alors peut-être à l'esprit les vers de Ronsard : « Si la jeunesse est bonne, aussi est la vieillesse. La jeunesse est gaillarde et discourt librement. Vieillesse a la raison, esprit et jugement (...) ». Le poète a toujours raison.


D.W.

09:30 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, démocratie de proximité | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.