Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 06 octobre 2009

Communiqué de la Fédération Socialiste du Haut-Rhin

Le Conseil Général du Haut-Rhin à gauche en 2011 ?

Des élus de la majorité UMP du Conseil Général du Haut-Rhin viennent de proposer à Monsieur Eric Straumann, Secrétaire départemental de l'UMP 68, de demander au gouvernement de supprimer purement et simplement les élections cantonales de 2011 et d'attendre la réforme des collectivités de 2014.

A travers cette proposition, l'UMP du Haut-Rhin semble s'inquiéter d'une victoire de l'opposition départementale et des socialistes lors des prochaines élections cantonales de 2011.

Pourtant, en 2004, les électeurs haut-rhinois ont renouvelés la moitié des Conseillers Généraux, théoriquement pour 6 ans, mandat qui a depuis été rallongé à 7 ans. Est-il raisonnable de penser que des Conseillers Généraux élus en 2004 puissent le rester jusqu'en 2014, soit un mandat de 10 ans ?

La Fédération du Parti Socialiste du Haut-Rhin demande aux élus de la majorité du Conseil Général du Haut-Rhin de revenir à la raison et de se soumettre au choix des électeurs en 2011, plutôt que d'essayer de garder le pouvoir à travers un nouveau tripatouillage politique.


Denis Wiesser - 1er Secrétaire Fédéral
Pierre Freyburger - Président du groupe Socialiste, Républcain et Indépendants au Conseil Général du Haut-Rhin
Antoine Homé – Président de l’Union des Elus Socialistes et Républicains

09:31 Publié dans Au PS | Lien permanent | Tags : communiqué, ps, haut-rhin, conseil général | |  Facebook | |

Commentaires

L'UMP inquiète????? Vous en êtes sûr ?????? Et le PS en pense quoi ? Voici un article, paru dans l'ALSACE, que vous devriez mettre sur votre blog , à moins que cela ne soit pas être dit ?????


SCHILLINGER MÉCONTENTE D’AUBRY — La sénatrice Patricia Schillinger a écrit à trois reprises à la 1re secrétaire du PS, Martine Aubry, sans jamais obtenir de réponse. Elle avait sollicité son arbitrage pour la désignation de la tête de liste régionale. D ans son dernier courrier, elle déplore « les tensions apparues entre différentes personnalités du parti », du fait de l’attentisme de Jacques Bigot qu’elle soutient. « Cela me paraît regrettable que nous nous soyons livrés à de malheureuses tractations dont l’enjeu n’était autre que de savoir qui aura le privilège de perdre contre la droite », conclut-elle. Voilà qui ne va pas encourager Bigot.

Comme à votre habitude vous nous dite pas tout .

Écrit par : SOBCZAK | samedi, 10 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.