Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 septembre 2009

L'Alsace : Débat sur la CARMA au Conseil Municipal de Wittenheim

Carma Avant le vote, le débatau conseil municipal

 


La nouvelle communauté d'agglomération était au menu du conseil municipal de Wittenheim, lundi soir. Mais le vote sur la future Carma aura lieu en novembre.

« Je considère que la séance publique du conseil municipal est l'enceinte la plus noble pour débattre, et cela a toujours été le lieu de débats à Wittenheim. » Lundi soir, le maire Antoine Homé répondait ainsi à l'élu de l'opposition Patrick Pichenel, qui lui reprochait de ne pas avoir informé les élus des discussions sur la future communauté d'agglomération de la région Mulhouse Alsace, et notamment de ne « pas avoir organisé une commission réunie sur le sujet, comme à Kingersheim ».

« Polémique inutile », donc, pour le maire de Wittenheim, qui a souhaité consacrer le début de la séance du conseil municipal à la Carma. Il ne s'agissait pas encore de voter les statuts et le périmètre de cette nouvelle grande agglo, mais d'en présenter les enjeux, les valeurs, les priorités, les compétences, les ressources, la gouvernance..., avant d'en débattre. Le vote aura lieu lors de la prochaine réunion du conseil, le 9 novembre.

Ce délai de réflexion sera mis à profit par Maurice Haffner, a-t-il fait savoir. L'élu communiste s'est en effet montré « dubitatif » envers cette Carma, qui lui « paraît quelque chose de monstrueux, une pieuvre, éloignée des citoyens ».

« Problème politique »

Pour lui, il se pose « un problème politique, de gestion ». Contrairement à la Cus (communauté urbaine de Strasbourg), qui est à gauche ou à droite, a-t-il expliqué, il s'interroge sur la gestion commune entre élus socialistes et élus UMP de la Carma.

Antoine Homé a rappelé que la Carma était un établissement public de coopération intercommunale, et non une collectivité territoriale, élue directement par les citoyens. Le futur vice-président de la Carma chargé du développement économique a préféré insister sur « la chance » que représentait cette nouvelle agglo « pour le territoire », surtout dans le cadre de la compétition des territoires, et assuré qu'elle était « vitale pour la région mulhousienne ».

Hormis Maurice Haffner, les autres élus des groupes minoritaires, Patrick Pichenel et Philippe Duffau en tête, se sont montrés d'emblée « favorables » à la grande agglo. Ce dernier en résumant le principe : « faire mieux ensemble avec plus de moyens ». Le vote du 9 novembre semble déjà acquis.

Magali Claudel

09:37 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, conseil municipal | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.