Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 25 juin 2009

Articles de presse : Visite du Préfet à Wittenheim

DNA :

Wittenheim / Visite du préfet Jean-Claude Bastion
Intercommunalité : le préfet tranchera

 

Jean-Claude Bastion (4e en partant de la gauche), le préfet s'est montré ferme quant à une grande intercommunalité Sud-Alsace. (Photo DNA)
Jean-Claude Bastion était accompagné du sous-préfet Philippe Derumigny pour un vaste tour d'horizon de Wittenheim. L'occasion pour le préfet du Haut-Rhin de faire montre de fermeté en évoquant le dossier de l'intercommunalité dans la région mulhousienne.

Le maire Antoine Homé souriant, était flanqué de ses adjoints pour accueillir la délégation préfectorale. Une visite de la ville : les cités minières, la zone commerciale, le quartier du Markstein, le centre et son tissu de commerces de proximité, le commissariat de police, etc. Après quoi, dans la salle du conseil, le maire et le préfet devaient pointer les priorités et tracer des perspectives.

Le préfet Bastion : «Pas d'intercommunalités défensives à côté de la grande agglomération »

D'emblée, Antoine Homé a abordé le thème de la sécurité, en particulier celui de la vidéosurveillance que la Ville envisage de mettre en place. Le préfet a annoncé une aide de l'État à hauteur de 50 % pour le financement d'une étude inhérente au dossier. Dans la même veine sécuritaire, concernant la création d'un nouveau commissariat et la hausse de ses effectifs, le représentant de l'État : « Il y a de grands projets à Mulhouse et Saint-Louis, Wittenheim ne sera pas oublié. L'affaire est suivie de près par le ministère de l'intérieur (...). Sur le secteur, les résultats sont bons, la délinquance est en baisse, je rends hommage à l'excellent travail, très professionnel, du commandant Fictor et de ses hommes... ». Le préfet a ensuite fait part du soutien de l'État, financier notamment (politique de la ville et cohésion sociale, cela intéresse tout particulièrement le quartier du Markstein). Autre chapitre, le maire s'est félicité de l'étroite collaboration de la Ville avec les instances préfectorales ce, par exemple, pour trouver une solution aux nuisances occasionnées par l'entreprise Agrivalor.
Puis, Antoine Homé a élargi les débats : « Une grande intercommunalité de la région mulhousienne est vitale. Les enjeux locaux et ceux de l'agglomération sont étroitement conjugués... ». Le préfet s'est dit en parfait accord avec le maire : « Il y a une certaine urgence à agir, maintenant, après une période de réflexion, est venu le temps de l'action (...), la solidarité intercommunale doit être concrète, en période de crise personne ne comprendrait que les choses traînent(...) Après l'action libre et volontaire des élus, je prendrai mes responsabilités, par la loi si nécessaire... ». Et très explicite d'asséner : « L'année 2009 sera décisive, en aucun cas je ne laisserai se faire des intercommunalités « défensives » aux portes de la grande agglomération, à bon entendeur salut ! ».
Assurément, l'autorité préfectorale aura mis à profit cette découverte wittenheimoise pour envoyer un message des plus clairs et des plus fermes aux sceptiques d'une grande intercommunalité mulhousienne. Une mise au point susceptible de faire siffler quelques oreilles ?


D.W.

Wittenheim Le préfet se penche sur les projets communaux

 

Le préfet a promis d’examiner le projet de nouveau commissariat. Photo Dom Poirier

Les différents dossiers en cours à Wittenheim ont été passés en revue, mardi, par le préfet Jean-Claude Bastion, notamment la vidéo-protection et le nouveau commissariat.

Journée active pour le préfet du Haut-Rhin, Jean-Claude Bastion, en visite à Wittenheim en compagnie du sous-préfet de Mulhouse, Philippe Derumigny, et du secrétaire général de la sous-préfecture Thierry Humbert : le maire Antoine Homé lui a fait faire le tour de la commune, insistant sur les projets en cours.

La vidéo-protection à l’étude

Préservation du patrimoine minier du côté de Sainte-Barbe et Théodore, renouvellement urbain au Markstein, zone commerciale, centre-ville : tout a été passé en revue.Trois gros dossiers ont particulièrement été abordés. Le projet de vidéo-protection fait l’objet d’une étude de faisabilité, financée pour moitié (11 000 ) par l’État, et devrait aboutir à la rentrée pour une mise en place en 2010. Antoine Homé a demandé que l’installation des caméras soit aussi cofinancée. Le préfet, convaincu de l’utilité d’un tel dispositif, a indiqué qu’un fonds interministériel pouvait lui permettre d’agir en ce sens.Concernant le projet de nouveau commissariat de police, inscrit au programme électorale de la municipalité, le préfet a noté « que le bâtiment actuel n’était pas tout à fait fonctionnel », promettant que « Wittenheim ne sera pas oublié, le dossier ne dort pas. »

Markstein : aller plus loin

Jean-Claude Bastion a également rappelé que l’État, à travers l’Agence nationale de rénovation urbaine, participait à hauteur de 1,5 million d’euros à l’amélioration de l’habitat collectif dans le quartier du Markstein et qu’il était prêt à travailler pour aller plus loin.


Olivier Chapelle

Agglomération : « Ne pas jouer l’égoïsme sacré »

 


La constitution de la grande agglomération mulhousienne, refusée par certaines communes, a été abordée par Jean-Claude Bastion et Antoine Homé. Pour le maire, Wittenheim est un excellent exemple du fait que « Nous pouvons nous développer comme ville indépendante au sein d’une communauté. » Quant au préfet, il a fustigé « l’égoïsme sacré, alors que le temps de l’action est venu » et précisé : « je prendrai toutes mes responsabilités, mais je préférerais que ça vienne des élus. »


10:32 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | Tags : wittenheim, homé | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.