Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 février 2009

Conseil Municipal du 09 février 2009 : pas de hausse des impôts à Wittenheim

DNA : Wittenheim / Conseil municipal
Pas de hausse des impôts

 

Bientôt, un club-house et des courts de tennis au complexe sportif Pierre-de-Coubertin... Trop cher selon l'opposition. (Photo DNA)
Le budget 2009 aura constitué le plat principal de la réunion des élus lundi soir. Agréable nouvelle, les taux de la fiscalité locale sont maintenus à leurs niveaux antérieurs.

Antoine Homé, « Il s'agit d'un choix politique extrêmement fort; à l'instar de ses habitants la Ville se serre la ceinture... » Et le maire de souligner: « Nous ne voulons pas alourdir la fiscalité des ménages déjà durement touchés par la crise... ». Ainsi, la taxe d'habitation : 9,79 % ; la taxe foncière bâtie 17,89 % et la taxe foncière non bâtie : 47,66 % sont maintenues au niveau 2008.
Budget 2009 : il s'établit à 17 698 550 €, dont 12 370 000€ pour la section de fonctionnement et 5 328 550 € pour l'investissement. Le maire qualifie son budget, « L'investissement reste élevé, l'emprunt est faible et l'autofinancement se situe à un très bon niveau (1 532 020 €)... Nous restons vigilants en conservant une bonne gestion financière mais nous pouvons être satisfaits de ce budget qui est un excellent outil pour l'avenir de notre ville... ».
Puis de détailler les investissements programmés. Quelques exemples : 207 000 € consacrés au développement durable, une priorité dans le droit fil du plan climat de la Camsa précise le maire ; plus de 400 000 € à des acquisitions foncières ou encore, 385 000 € destinés à la construction d'un club-house pour l'USW foot ainsi que 415 800 € affectés à celle de courts de tennis.

L'élue socialiste Martine Briand: « Démagogie ! Sarkozy s'est, lui, octroyé une très confortable augmentation, c'est indécent »

D'importants travaux de voirie, la réalisation de la rue de la Forêt, la réfection des bâtiments publics, etc, sont également engagés. Le débat s'engage, Patrick Pichenel (opposition) : « Nous votons pour ce budget, globalement positif... ». Puis à l'adresse du maire, « Le conseil municipal s'apparente de plus en plus à une chambre d'enregistrement (...) Et, quelque peu goguenard, « Comme Sarkozy, vous voulez tout faire vous-même (...) En période de crise donnons l'exemple, je propose une baisse des indemnités des élus... ».
Cette dernière suggestion est fort peu goûtée par l'élue socialiste Martine Briand, « Démagogie ! Sarkozy s'est, lui, octroyé une très confortable augmentation, c'est indécent ». Autre opposant, Philippe Duffau approuve lui aussi le budget, cependant il aurait aimé que l'on donne la priorité à une salle culturelle.

385 000 € pour un club-house et 16 000 € pour les voeux: trop cher, selon l'opposition

Par ailleurs, le coût d'un club-house (385 000 €) lui paraît exagéré, de même, 16 000 € pour la réception des voeux, c'est beaucoup... Quant au groupe communiste, il s'abstient, Maurice Haffner déplore, « le manque d'initiative et une absence de démocratie participative de ce budget, la population n'est pas assez consultée... ».
Antoine Homé répond à tous : « Le coût des voeux est en baisse, il est important d'y convier toute la population (...) concernant la démocratie participative, je rappelle les réunions de quartiers et la création de conseils de ces mêmes quartiers... » Le budget est adopté, trois abstentions.

Le grand carnaval, c'est dimanche prochain

La Ville vend un immeuble situé au 21, rue de Bourgogne à hauteur de 150 000 €. Deux entreprises, Indext et Komax spécialisées dans l'extrusion plastique s'installent sur la friche Warka, la Ville se porte caution à hauteur de 1 300 000 € pour la création d'un bâtiment de 4000 m², le maire souligne que cette implantation générera la création de 15 emplois. Une subvention de 1 000 € est accordée à deux communes (Saugnac et Cambran) du Sud-Ouest sinistrées par la tempête Klaus. Enfin, Antoine Homé rappelle que dimanche, le 15 février se déroulera le grand carnaval des familles.

L'Alsace :

Parmi les investissements prévus cette année : un nouveau court de tennis couvert au stade Pierre-de-Coubertin. Photo L.S.

Le conseil municipal de Wittenheim, réuni lundi soir, a adopté le budget 2009.

Contrairement aux pistes évoquées lors du débat d’orientation budgétaire, la Ville de Wittenheim n’augmentera pas les taux des impôts locaux. « C’est un choix politique extrêmement fort, a insisté le maire Antoine Homé, en présentant le budget primitif 2009 au conseil municipal. Il s’agit de montrer à nos concitoyens en difficulté que la Ville aussi serre les vis. » Des économies ont notamment été recherchées dans tous les services municipaux. Une maîtrise des dépenses de fonctionnement qui permet aussi de préserver un autofinancement d’1,5 million d’euros (M ).Le budget s’équilibre à environ 17,7 M : 12,4 M pour la section de fonctionnement et 5,3 M pour l’investissement. Soit un budget en hausse de 3 M par rapport à celui de 2008. C’est surtout la section d’investissement qui progresse, de plus de 2 M .

Plan de relance

La Ville a en effet décidé de s’inscrire dans le plan de relance de l’État, qui incite les collectivités locales à investir davantage cette année qu’au cours des exercices antérieurs pour soutenir l’économie locale, en échange d’une anticipation du remboursement de la TVA. Tout en faisant remarquer que l’État aurait pu aussi « donner des moyens en fonctionnement », pour les communes les plus pauvres, le maire a détaillé les gros investissements inscrits au budget : un programme de voirie dont 580 000 pour la rue de la Forêt, la réalisation d’équipements sportifs dont 459 000 pour la construction d’un court de tennis couvert et 385 000 pour celle du club-house de l’USW football, la réfection de bâtiments publics…Par ailleurs, 400 000 , financés eux par l’emprunt, sont destinés à une première tranche d’acquisition des 200 hectares de la forêt du Nonnenbruch encore privés à ce jour et 207 000 sont consacrés au développement durable, notamment pour un diagnostic de performance énergétique des bâtiments communaux, pour l’achat de véhicules propres et l’acquisition d’ampoules basse tension.Pour Antoine Homé, ce budget s’inscrit dans la mise en œuvre du programme municipal. « Nous allons le voter, a souligné Patrick Pichenel, pour son groupe. Il s’agit d’un budget bien ficelé, sans hausse des impôts. Vous semblez maîtriser les dépenses de fonctionnement et pour les investissements vous profitez du plan de relance gouvernementale. » Évidemment, l’élu d’opposition a formulé des critiques : pour lui, l’attribution des subventions aux associations manque de transparence et le fait que beaucoup de conseillers municipaux soient aussi des dirigeants associatifs « pose problème pour le vote du budget ». « Tout a une explication rationnelle », lui a répondu le maire au sujet des subventions. Il a tout de même proposé que les élus responsables d’association ne prennent pas part au vote concernant leur subvention respective.Pour sa part, le groupe de Philippe Duffau a également approuvé le budget, même s’il aurait aimé que « la réalisation de la salle culturelle soit prioritaire » par rapport au parc de loisirs et qu’il trouve le coût du club-house pour le foot un peu élevé, de même que la somme consacrée à la cérémonie des vœux.Seul groupe à s’abstenir, celui de Maurice Haffner, pour qui « il manque de la démocratie participative » dans ce budget. Budget adopté donc, à trois voix d’abstention près.

Solidarité

Alors que des vents forts s’annonçaient pour la nuit, le conseil municipal a décidé, parmi les derniers points, d’attribuer une aide de 1000 à Saugnac-et-Cambran, une commune landaise particulièrement touchée par la tempête Klaus de janvier.


M.C.

De Warca à Varka

 


En fin de séance, le maire Antoine Homé a annoncé que deux entreprises associées allaient reprendre l’ancien bâtiment Warca (4 000 m²) au Pôle 430 : Indext, spécialisée dans la reconstruction de machines d’extrusion plastique, et Komax, qui a pour activité la conception et la fabrication d’extrudeuses et autres outillages profilés. Ces deux entreprises sont actuellement implantées à Mulhouse-Bourtzwiller. Elles souhaitaient se développer. Au total, 11 emplois vont être transférés à Wittenheim et quatre devraient être créés, a aussi indiqué le maire. La SCI Varka assure le portage du projet immobilier, dont le coût s’élève à 1,3 M . Pour le financement, un crédit-bail sera mis en place. Le contrat sera confié à Alsabail. Le Département pourrait apporter une aide (prêt à taux 0), de même que la Camsa pour l’opération de crédit-bail.



09:25 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.