Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 février 2009

DNA : Les RASED

Wittenheim / Écoles
Il faut sauver le soldat Rased

 

Enseignants, parents d'élèves et élus (dont le maire Antoine Homé) ont manifesté leur ferme attachement aux Rased. (Photo DNA)
A l'instar d'une vingtaine d'écoles dans le département, enseignants et parents ont participé - dans les locaux de l'école Sainte-Barbe à Théodore - à une veillée de soutien à ces réseaux de l'Education nationale en grande part menacés de suppression par le ministère Darcos.

Le secteur, soit Wittenheim, Ruelisheim et Battenheim, compte 1 700 élèves de classes maternelles et élémentaires; 300 d'entre eux bénéficient d'une aide adaptée, les Rased, prodiguée par un psychologue, trois enseignants spécialisés, une rééducatrice et une aide pédagogique. Au cours d'une soirée des plus conviviales, enseignants, parents d'élèves et élus ont manifesté leur ferme attachement aux Rased.
Dialogues, explications, échanges entre enseignants et parents, la veillée aura fortement contribué à défendre les vertus des Rased. Astrid Schneider, enseignante spécialisée, en est convaincue, avis partagé par tous, « les Rased permettent une adaptation et un apprentissage à l'école pour les enfants en difficulté (...) ».
Si dans le Haut-Rhin plusieurs postes de Rased seraient menacés, à Wittenheim, le maintien de ces équipes d'éducateurs spécialisés paraît pour l'instant préservé.
Cependant, tous en conviennent et acquiescent aux paroles du maire. Antoine Homé, venu en compagnie de son adjointe aux Écoles, Catherine Runzer, a apporté son plus ferme soutien aux enseignants et aux parents, « les Rased doivent vivre, ils sont d'une nécessité absolue, en aucun cas une société doit laisser les plus démunis, des enfants, au bord du chemin... ».

« Les Rased doivent vivre, ils sont d'une nécessité absolue, en aucun cas une société doit laisser les plus démunis, des enfants, au bord du chemin... »

Pour le maintien des Rased, une motion a déjà été transmise aux services de l'Éducation Nationale. « Les Rased sont vitaux pour nos enfants, il en va de leur avenir ». Assurément, parents et enseignants ne se montrent pas résignés pas plus qu'ils ne sont pas prêts à baisser la garde pour la sauvegarde des Rased et par voie de conséquence, le devenir des écoliers.


 

Rased est l'acronyme de Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficultés. (Voir nos éditions d'hier en pages Mulhouse.) Le titre de l'article fait allusion au film de Steven Spielberg, sorti en 1997, «Il faut sauver le soldat Ryan» avec Tom Hanks. Dans ce film aux cinq oscars, c'est Matt Damon qui jouait le rôle du soldat disparu.

09:12 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.