Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 janvier 2009

DNA : Voeux à Battenheim

Battenheim / Voeux du Nouvel An
Une commune à taille humaine

 

Les habitants de la commune ont été nombreux à participer à cette manifestation du Nouvel An. (Photo DNA-Marc Rollmann)
Il a été question des enjeux de l'intercommunalité mais aussi de transport avec le poids que pèse le Sitram dans les finances de la commune hier lors des traditionnels voeux... des voeux présentés par la toute nouvelle équipe constituée autour du maire Georges Ottenwaelder.

C'est l'Harmonie Vogesia de Wittenheim qui a donné le ton au foyer paroissial de Battenheim. Un ton qui se voulait éminemment festif. Georges Ottenwaelder, maître de cérémonie a salué l'ensemble des élus présents notamment Antoine Homé, maire de Wittenheim et conseiller régional, Bernard Notter, vice-président du Département et président de la Comcom de l'Ile Napoléon ou encore du député Francis Hillmeyer.

Facture Sitram : inquiétude et
volonté de ne pas se laisser faire

Dans son discours, il est revenu sur l'année 2008 marquée par deux événements majeurs : « la découverte de l'ampleur de la crise du Sitram, syndicat dont nous sommes membres. Ce fut une surprise consternante. Concrètement, il manquera au Sitram pour l'année 2009, 7,3 M €, se rajoutant au trou de 3 M € de 2008. Pour résorber ce déficit, il est demandé une contribution supplémentaire aux communes membres... contribution alourdie par une décision du conseil d'administration du Sitram. Cela nous amènerait à payer 49 087 € en 2009 pour Battenheim alors que l'on payait 10 612 €... c'est une facture multipliée par quatre. Pour nous amener dans un peu moins de 10 ans à plus de 100 000 € par an, sans aucune prestation supplémentaire. Si je rajoute que nos trois taxes communale (habitation, foncière bâtie et non bâtie) nous rapportent 265 000 € vous comprendrez mon inquiétude et ma volonté de ne pas nous laisser faire. Seule bonne nouvelle : une solution transitoire a été négociée. Durant une période d'un an, nous ne paierons qu'un peu plus de 22 000 €. »
L'autre fait marquant est plus champêtre... c'est la découverte à la fin de l'été de deux chrysomèles du maïs. « Les mesures drastiques mais obligatoires n'ont heureusement pas entamé le moral de nos agriculteurs. Le préjudice est lourd avec 310 hectares touchés par ces mesures rien que sur notre banc. »

« Nous ne pouvons plus nous
passer d'une intercommunalité »

Il a aussi été question de l'année à venir avec une grande préoccupation : l'intercommunalité. « Quel est le devenir de l'intercommunalité ? L'intercommunalité sera au coeur des débats cette année. Une intercommunalité élargie s'imposera tôt ou tard pour renforcer la compétitivité de notre Région. Ce n'est pas contestable. Mais cela devra se faire avec le concours de tous. Nous ne pouvons nous résigner à nous la faire imposer. Nous devons pouvoir choisir librement notre adhésion ou non à une communauté d'agglomération de projet qui respecterait nos acquis et garantirait notre indépendance et notre identité. »
Et le maire de rappeler quelques chiffres de cette intercommunalité. Pour Battenheim, la CCIN, c'est 55% des apports financiers directs de la commune (622 000 € par an), c'est aussi la collecte des déchets, le SDIS et pour cette mandature une enveloppe de 1 105 000 € pour la création de nouvelles voies communautaires. Ce sont également 750 000 € prévus pour la salle festive et culturelle et 330 000 € pour le périscolaire (un projet de 2,4 M € dont les travaux doivent démarrer cette année)... « Vous comprendrez, à l'éclairage de ces chiffres, pourquoi nous tenons à notre communauté de communes et pourquoi j'ai obtenu à l'unanimité du conseil municipal l'adhésion au club des 22... »


A.C

09:18 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.