Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 07 décembre 2008

DNA : Réunion publique au Centre

Wittenheim / Réunion publique
Des échanges participatifs

 

Plus de 150 habitants du centre à la rencontre des élus. (Photo DNA)
Les élus poursuivent leur marathon de réunions publiques avec la population. Après Jeune-Bois, c'était au tour des habitants du centre-ville d'être conviés salle Albert-Camus. Il a beaucoup été question d'écologie et, le terme fait florès, de démocratie participative.

Antoine Homé a présenté son équipe d'élus, a fait un bilan du travail accompli puis s'est projeté vers les réalisations futures : un parc de loisirs au Rebbergala, une salle culturelle pour la deuxième partie de la mandature, des efforts en matière de fleurissement, le haut débit Internet et même... un grand carnaval. Le maire en vient ensuite à l'essentiel et décline deux axes prioritaires pour 2009. D'une part la création de conseils de quartier, d'autre part un « Plan écologique global ».

La mise en place d'un conseil des sages

Les conseils de quartier : Antoine Homé annonce la mise en place d'un conseil des sages, d'un conseil du commerce et rappelle la vitalité du conseil municipal des enfants. Puis, les mots de démocratie participative aux lèvres, Antoine Homé développe sa conception des futurs conseils de quartier qui seront mis en place dès le printemps 2009 : quatre conseils, un pour chaque cité plus le centre-ville. Ces conseils seront composés de 20 membres au maximum et présidés par un adjoint au maire, pour le centre ce sera l'adjointe Brigitte Lagauw. Ces équipes auront un rôle de concertation, de proposition, de consultation et d'interpellation des élus. Antoine Homé a ensuite sollicité des volontaires dans la salle, prêts à siéger dans cette future instance ; pas de soucis, de très nombreux citoyens ont répondu à l'appel.
Le maire synthétise le «Plan écologique global» : promouvoir la sobriété énergétique et recourir aux énergies renouvelables ; maîtriser l'urbanisme ; préserver les réserves naturelles... Antoine Homé annonce notamment son intention de mettre en place des centrales photovoltaïques, cela pourrait être le cas sur les 4,5 ha du carreau de Schoenensteinbach, mais aussi sur les terrils miniers. La filière bois pour le chauffage de certains bâtiments publics est également envisagée.

«Prendre le bus depuis Mulhouse après 20h est un calvaire»

Au terme de sa longue et très détaillée intervention, le maire a donné, démocratie participative oblige, la parole à ses administrés. D'emblée une prise de parole a été fortement applaudie, « Prendre le bus depuis Mulhouse après 20 h est un calvaire, les correspondances ne s'effectuent que toutes les heures. En général, depuis le Rattachement, je me vois obligé de rentrer à pied. Plus d'une heure de trajet, c'est intolérable, mes doléances auprès de Soléa et du Sitram, qui nous prennent en otage, sont restées lettre morte... ».
Un autre intervenant: « Faire passer les bus par le Rattachement est stupide, il serait plus logique et économique de transiter par la voie rapide... ». Antoine Homé répond, « La situation s'est dégradée, si les bus passent par le Rattachement c'est pour anticiper l'arrivée du tram, ce dernier est prévu chez nous, au mieux en 2011-13, la situation financière peu reluisante du Sitram posant problème... Nous allons intervenir très fermement auprès de Soléa pour trouver un remède à une situation intolérable pour les usagers de Wittenheim... ».
Lapidaire, la première adjointe Marie-France Vallat évoque une, « situation catastrophique... » Après cet épineux sujet des transports d'autres intervenants s'inquiètent. Ainsi, pêle-mêle : prendre garde aux stationnements futurs rue du Bourg dès lors qu'une plaine de jeu y sera implantée à proximité ; réponse de Marie-France Vallat : « Nous étudions la mise en place de futurs parkings ». Ou encore, rue de Pfastatt, les voitures circulent à tombeau ouvert, l'aire de jeu du quartier est dans un état lamentable, la police n'est pas suffisamment présente. Mais aussi, « la déchetterie au centre ville est source de nuisances... ». Le maire, « Exact, elle n'est plus aux normes, avec Kingersheim nous programmons l'implantation d'une déchetterie commune, nous sommes à la recherche d'un emplacement... ».
Enfin, un quidam s'insurge envers les aboiements qu'il juge intempestifs, agaçants et bruyants de la gente canine... Un peu las, Antoine Homé tente: « Nous ne prétendons pas à la perfection mais nous étudions tous les dossiers... ». Après près de trois heures de débats, l'heure était au pot de l'amitié. La caravane de la réunion publique était passée, dehors un chien aboyait.


11:45 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.