Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 21 novembre 2008

L'Alsace : Installation du CME

 

L’apprentissage de la citoyenneté dès l’enfance. Photo Jean-Paul Domb

Le conseil municipal des enfants de Wittenheim vient d’être installé. Et les idées ont déjà fusé pour améliorer la vie de tous.

Peu avant l’installation officielle du conseil municipal des enfants (CME), il règne, en ce lundi soir, pas mal d’effervescence à la mairie de Wittenheim, et un peu de stress aussi, surtout du côté des parents présents pour l’événement.Après l’élection de 24 élèves de CM2 le 24 octobre, le CME est désormais au complet pour travailler : 43 élus, dont 12 suppléants. La séance est ouverte par le maire Antoine Homé, son adjoint chargé de la jeunesse Arnaud Koehl, et la conseillère municipale déléguée au CME Thérèse Anzuini.Suit une rétrospective en photos des projets menés par les conseillers déjà élus l’an passé. Pour rappel, quatre commissions ont été mises en place : sport, culture et manifestations ; sécurité et aménagement ; jeux et environnement ; vivre ensemble et solidarité. Pour chacune d’elles, des actions ont été réalisées, telles que l’organisation d’un tournoi sportif, l’animation d’un après-midi jeux avec des personnes âgées, ou encore un concours de dessins pour définir la mascotte du CME…

Sécurité et loisirs

Un peu timides au début pour prendre la parole en public, les jeunes élus oublient bien vite leurs réticences et font part de nombreuses idées qu’ils aimeraient concrétiser durant leur mandat de deux ans. Par exemple, ils ne badinent pas avec la sécurité et souhaiteraient « plus de passages piétons », « des dos d’âne devant les écoles », « des radars vers la rue du Markstein », « des PV aux gens qui ne respectent pas le code de la route »«Près du collège Pagnol, il y a un sens interdit, mais les gens passent quand même », souligne Lehyan. Un mini-débat s’engage aussi sur les avantages des canisites par rapport aux canisacs, « que les gens jettent par terre ».En matière d’aménagements, les enfants ont de l’ambition : « Il faudrait construire une patinoire, suggère Myriam, car il n’y a pas assez de loisirs à Wittenheim, on est obligé d’aller à Mulhouse ». La même aimerait également un musée pour accueillir les artistes. D’autres proposent de faire des terrains de jeux ici et là, de « réparer les jeux cassés » ou encore d’en prévoir « pour les plus grands, comme un bowling ».Le CME se montre aussi très concerné par la solidarité et entend monter des actions en faveur des enfants hospitalisés, des personnes handicapées, des personnes âgées et des Restos du cœur.Enfin, des suggestions, plus inédites, sont lancées. À l’image d’Alicia, qui voudrait « repeindre les maisons près des écoles Freinet et Curie, parce que les couleurs sont tristes ». Tous ces projets vont être examinés attentivement par les jeunes élus. Beaucoup de pain sur la planche en perspective.


Magali Claudel

09:43 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.