Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 octobre 2008

L'Alsace : Pierre et Vacances au Conseil Régional

Pierre et Vacances Majorité et PS valident le projet

 


Le conseil régional a délibéré, hier, sur l’implantation d’un village de Pierre et Vacances sur le site d’Ungersheim, entre l’Écomusée et le Bioscope. « C’est un projet de 130 ME , dont 22 ME investis par les collectivités alsaciennes », a rappelé la vice-présidente Mariette Siefert, en précisant que la Région mettrait 6 M sur la table. Ces 20 M seront destinés à la construction du centre aquatique. « Un projet porté par la Camsa avec les communes, et par le conseil général du Haut-Rhin », a souligné le président Adrien Zeller, visiblement satisfait de l’accord intervenu avec la commune d’Ungersheim. Pierre Mammosser (PS) a cependant reproché aux élus de la majorité de « ne pas avoir soutenu à temps l’Écomusée », se félicitant de l’évolution du dossier grâce à « un groupe d’élus résistants ».

« Une aubaine »

L’un d’entre eux, Antoine Homé, maire de Wittenheim, a demandé un engagement sur la construction d’une piscine dans sa commune et la création d’un centre de recherche en écologie industrielle sur le Carreau Rodolphe. Plus pragmatique, le maire socialiste de Thann, Jean-Pierre Baeumler, s’est félicité de cette « aubaine dans un contexte économique difficile ». Après avoir indiqué que « les montants investis dans l’Écomusée sont plus importants que ceux investis dans le Bioscope », Adrien Zeller s’est dit prêt à subventionner une piscine « si la décision locale est prise », c’est-à-dire par la Camsa. Concernant le Carreau Rodolphe, « propriété du Département du Haut-Rhin », les mécanismes s’appliqueront, selon lui.Forts de ces assurances, les socialistes ont opté pour « un vote constructif ». Les Verts se sont abstenus, après que Djamila Sonzogni a répété son opposition au financement de l’Aquapole. Quant au FN, il a refusé de participer au vote, Patrick Binder dénonçant « un accord sur le dos des contribuables ».


Y.B.

17:43 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.