Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 octobre 2008

L'Alsace : Pierre et Vacances à la CAMSA

Le feu vert de la Camsa et d’Ungersheim

 


La Communauté d’agglomération Mulhouse Sud Alsace a adopté, hier soir, le projet de création d’un village Pierre et Vacances sur le ban de la commune d’Ungersheim.Un ultime débat a précédé un vote sans surprise. Les communes d’Ungersheim et de Pulversheim avaient déjà donné leur feu vert à l’arrivée de Pierre et Vacances.Le président de la Camsa, Jo Spiegel s’est félicité de la qualité des débats de ces dernières semaines, tout en reconnaissant qu’ils furent parfois vifs. Puis le socialiste Pierre Freyburger a pris la parole. Il a salué « l’évolution du projet », mais regretté « l’adhésion de la communauté d’agglomération au Symbio », le syndicat qui gère le Bioscope. Il juge cette adhésion « dangereuse pour les finances » de la Camsa. En conséquence de quoi, il s’est abstenu avec cinq autres conseillers communautaires lors du vote final.Jo Spiegel a rappelé que la communauté ne serait engagée que sur les compétences désignées et à hauteur d’une participation de 16 %. Pour lui, le Symbio comme le village sont « une chance de redynamiser » la région mulhousienne.

« Il reste beaucoup à faire »

Maire d’Ungersheim, Jean-Claude Mensch, qui a été en tête de ceux qui ont fait que le protocole d’accord a été modifié 22 fois dans un sens plus respectueux de l’environnement, a concédé que la délibération n’est qu’« une cote mal taillée », avant de présenter une série de points additionnels et de conclure : « Il reste beaucoup à faire ».


R.C.

17:45 Publié dans A la M2A | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.