Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 octobre 2008

DNA : Pierre et vacances à la Région

Ungersheim / Projet Pierre ' Vacances
Large accord pour l'éco-village

 

Le conseil régional a adopté hier à une large majorité le protocole d'accord pour l'implantation du village Pierre ' Vacances sur le site de l'Écomusée et du Bioscope à Ungersheim. Les socialistes, qui ont obtenu les deux garanties demandées, ont voté pour.

Toutes les collectivités partenaires ont approuvé la rédaction définitive du protocole : le conseil général du Haut-Rhin (unanimité moins trois abstentions en commission permanente), les communes de Pulversheim (unanimité) et d'Ungersheim (18 voix pour, 1 contre) et la communauté d'agglomération hier soir (notre encadré).

Six millions d'euros
de subventions
du conseil régional

L'accord a subi de nombreuses modifications pendant les six mois de négociations, depuis que la commune d'Ungersheim a rejeté une première mouture en raison de l'altération d'un site naturel.
Selon le rapport présenté hier par la vice-présidente Mariette Siefert, Pierre ' Vacances, leader européen des résidences de vacances, va construire à Ungersheim un éco-village de 350 à 500 cottages destinés à une clientèle familiale, avec une première tranche d'un minimum de 2 000 lits.
A côté du village dont l'ouverture est prévue en 2011, sera implanté un parc aquatique de 1 400 m² de bassins thématisés ouverts aux scolaires, aux résidents du village et au grand public. Les investissements globaux sont estimés à 130 millions d'euros, dont 22 de subventions des collectivités locales : conseil général du Haut-Rhin et Camsa (8 M € chacun), conseil régional (6 M €).
« Nous ne donnons pas d'argent public au grand capital, comme je l'ai entendu dire », conteste Adrien Zeller qui souligne que la Région Lorraine participe pour 20 M € à un Center Parc (localisé à 17 km de l'Alsace alors qu'il s'était vu opposer un refus lorsqu'il avait voulu initialement s'implanter au nord de notre région, rappelle Mariette Siefert...).
Une partie du groupe socialiste a conditionné son soutien au projet à l'adoption de deux amendements : le parc aquatique ne doit pas être exclusif d'une participation ultérieure au projet d'un centre nautique public réalisé par la Camsa dans la commune de Wittenheim, dont le maire et conseiller général Antoine Homé était l'un des plus farouches adversaires du premier projet Pierre ' Vacances ; d'autre part, le conseil régional s'engage à participer au projet de réhabilitation du site minier du carreau Rodolphe, si toutefois le propriétaire, le conseil général du Haut-Rhin, décide d'une telle réhabilitation.

Jean-Pierre Baeumler (PS) :
« Ce projet est une aubaine »

Pierre Mammosser et Antoine Homé ayant obtenu la réponse positive demandée, le groupe PS a approuvé le protocole. Jean-Pierre Baeumler (PS), ne réclamait pas, lui, de garanties supplémentaires : « Ce projet est une aubaine, il s'inscrit dans la stratégie de développement touristique de la région », dit-il. Les clivages entre les socialistes pur sucre et ceux qui sont restés au PS sans renier leur amitié avec Jean-Marie Bockel, clairement apparus sur ce dossier d'Ungersheim, sont remontés jusqu'à la Région Alsace.
Les Verts ont opposé au protocole une « abstention de vigilance », refusant notamment un financement public pour le parc aquatique. Le FN n'a pas pris part au vote, rejetant l'accord majorité-PS « sur le dos du contribuable ». « La gauche, il est facile de l'acheter », a lancé Patrick Binder avec son habituel sens de la nuance.


Claude Keiflin

 

La Camsa dans le Symbio

Le conseil d'agglomération de Mulhouse sud Alsace (Camsa) a voté hier son adhésion au Symbio qui acquerra les terrains pour la réalisation du village touristique Pierre ' Vacances. Le syndicat mixte Symbio a été créé par la Région et le Haut-Rhin pour la réalisation du Bioscope à Ungersheim. L'adhésion de la Camsa au Symbio est toutefois liée à la réalisation du projet Pierre ' Vacances. La Camsa laisse le soin au syndicat mixte d'acquérir les terrains nécessaires (28 ha) auprès d'Ungersheim et du conseil général du Haut-Rhin. Une fois les réseaux et la voirie réalisés, le Symbio les cédera à Pierre ' Vacances qui financera la construction du village.
Cet accord a été rendu possible après la levée des dernières objections formulées par Ungersheim. Il y a toutefois eu six abstentions dont celle de Pierre Freyburger qui redoute qu'en adhérant au Symbio, la Camsa risque de devoir, à terme, participer au sauvetage du Bioscope qui perd beaucoup d'argent.

 

E.Ch.

17:41 Publié dans En Alsace | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.